Prix des Xbox Series X et PS5 : et si c’était cher ?

«Préparez vos portefeuilles» le 6 janvier @ 12:582020-01-06T13:10:51+01:00" - 8 réaction(s)

Nous sommes en 2020, et selon toute vraisemblance, nous aurons la possibilité d’acheter la prochaine génération de console dès cette année, les Xbox Series X et PS5. Mais à quel prix ? Au fur et à mesure que les timides informations commencent à arriver, on devine au loin ce qui nous attend dans les prochains mois. Qui dit nouvelle génération dit nouvelles spécifications techniques (voir notre article détaillé sur le sujet), nouveaux jeux bien sûr, mais aussi et surtout : nouveau prix ?

Un peu d’histoire sur le prix des consoles

Les deux dernières générations ont eu leur lot de surprises, et nous savons aujourd’hui que le prix d’annonce d’une console est absolument crucial pour définir son succès.

Cependant, il faut bien garder en tête que le prix d’une console restera intimement lié à ses composants. Souvenez-vous, nous sommes en 2006, et Sony fait le choix d’intégrer la rétrocompatibilité intégrale avec l’ensemble du catalogue PS1 et PS2, en incorporant directement au sein de la console une partie de l’architecture précédente. Sony étant également un acteur important du marché audio / vidéo, il était évident qu’un lecteur Blu-Ray était nécessaire au cœur de la console. Le résultat ? Une console vendue 599€, et un tollé dont on se souvient encore aujourd’hui.

PNG - 1.1 Mo
La présentation du prix de la PS3 à l’E3 2006

À l’inverse, on se souvient également du choix de Nintendo de sortir la Wii, une console “nouvelle génération” qui n’était techniquement qu’une grosse Gamecube. Le résultat ? Une console à 249€, des pénuries mondiales et des braquages sur les supermarchés en période de Noël.

Quelques années plus tard, en 2013, on découvrait la Xbox One et la PS4, des consoles dont on connaît le succès aujourd’hui mais pour lesquelles l’inquiétude était palpable avant le lancement. En effet, si pendant 30 ans chaque sortie de nouvelle console marquait un bond technologique important, l’effet “Waouh” n’était pas vraiment au rendez-vous. Pas de passage de la 2D à la 3D, pas de passage du 4/3 de nos écrans cathodiques au 16/9 de nos premières TV LCD, la Xbox One et la PS4 n’ont pas réussi à crever l’écran, et pour cause : le hardware customisé à l’intérieur ne valait pas grand chose par rapport à un PC milieu de gamme de l’époque. On connaît le destin de la Xbox One par la suite, mais les 100€ de plus par rapport à la PS4 (499€ au lancement contre 399€) pour une console moins puissante, même dotée d’un Kinect, n’étaient sûrement pas la meilleure idée du monde, et ont forcément eu un impact non négligeable sur le succès de la concurrence.

Depuis la sortie de la PS3, le monde de la tech a bien changé :

“599€ pour une CONSOLE ? C’est quoi la suite alors, des téléphones à 1000€ ? Ahaha !”

Cette phrase qui n’aurait choqué personne en 2006, soit un an avant la sortie du premier iPhone, pourrait sonner bien ridicule aujourd’hui. Sans vouloir faire de psychologie de comptoir, on sait que les produits technologiques “de luxe” sont dorénavant des biens de consommation courante. Si en 2006 tout le monde aurait pu rire d’un téléphone à 1000€, bien peu se seraient risqués à dire que non seulement ça se vendrait, mais qu’en plus ce serait un top-seller…

C’est là que l’analyse des spécifications techniques peut nous éclairer. Et si cette nouvelle génération était là pour mettre une claque dans le monde des consoles (et du PC) avec un produit de luxe ? Avec un parc installé gigantesque laissé par la génération précédente, il n’y aurait rien de surprenant à ce que les nouvelles consoles cohabitent pendant une période avec l’ancienne génération, en gardant ainsi leur statut de “produit premium” avec le prix qui va avec.

Une stratégie autour des services ?

On sait d’expérience que les constructeurs ont plutôt tendance à perdre de l’argent sur les ventes de consoles pour se rattraper ensuite sur les jeux et les accessoires. Un mode de fonctionnement qui résonne encore plus fort aujourd’hui si on pense aux nombreux “services” qui gravitent naturellement autour des consoles, et notamment de la Xbox : le Xbox Live Gold et le Xbox Game Pass bien sûr, mais aussi xCloud, etc.

Compte tenu de l’agressivité de Microsoft à démocratiser le Game Pass, cette nouvelle génération de console sera donc la première à disposer au lancement d’un service qui remplace l’achat individuel de jeux first party, en échange d’un abonnement.

Une perspective qui mérite peut-être de perdre un peu, voire beaucoup d’argent au lancement pour ferrer de nouveaux utilisateurs, séduits par des performances notables et un catalogue de jeux bien établi. À ce petit jeu-là, on connait l’avantage de Microsoft qui n’est pas du tout dans la même situation financière que son concurrent Sony pour encaisser des pertes et récupérer une place sur le podium.

Mais alors, que faire avec tous ces éléments ?

Avec tous ces éléments, on peut imaginer plusieurs scénarios : les nouvelles consoles pourraient devenir des produits “premium”, et les spécifications techniques vont dans ce sens. Resterait alors la possibilité aux constructeurs d’encaisser une perte plus importante que d’habitude pour imposer une nouvelle génération ? À moins bien sûr que cela ne soit qu’une partie de l’équation, avec la console “Lockhart” dont on ne sait toujours rien. Difficile cependant de ne pas envisager le scénario d’une console “de secours”, disponible à un prix plus accessible “si jamais” la pilule du produit premium ne passe pas, ce qui expliquerait sa mention sporadique depuis plusieurs mois dans la bouche de Microsoft.

Coincée entre la vindicte populaire qui attend au coin de la rue si le prix dépasse 400€, et l’envie d’en mettre plein la vue aux joueurs pour justifier l’investissement vers une toute nouvelle gamme de produit, cette nouvelle génération nous réserve bien des surprises, la première d’entre-elle serait un prix raisonnable, si tant est que cela veuille encore dire quelque chose.

Tout savoir sur la Xbox Series X

Xbox Series X

Accueil > News > Divers

8 reactions

avatar

Gordon Freeman

06 jan 2020 @ 14:30

Il est clair que la trésorerie de Microsoft leur donne plus de marge de manœuvre, pour autant ça ne signifie pas qu’ils vont brader leurs consoles. Quoiqu’il en soit, peu importe la manière dont ils justifieront le prix, mon budget c’est 400-500 max !

Blondin

06 jan 2020 @ 15:38

C’est risqué de sortir une console plus chère que son concurrent, et c’est risqué de sortir une console juste « trop chère ». Maintenant, dans le paysage vidéoludique actuel, et notamment dans le monde qu’est en train de construire MS avec son gamepass, je me demande si une console à 600 balles ne pourrait pas tout de même trouver son public, à la manière d’un iPhone, par le biais d’un abonnement.

Le prix final resterait le même, tu débourserais quand même 600 balles au bout du compte, mais la pilule passe mieux parce que ça reste un abo de 30 ou 35 € / mois pendant deux ans, gamepass compris.

D’ailleurs j’aurais tendance à croire qu’elle ne sera pas si chère que ça, vu que le Xbox all access propose un truc du genre « tu prends l’abo avec la One X, on te la change pour la Xbox quand elle sortira ». ça impliquerait un prix identique, ou en tout cas pas trop différent.

J’ai du mal à croire qu’on pourra la trouver pour 400 balles, mais 500 me paraissent réalistes.

ch4rlSF

06 jan 2020 @ 16:01

Je crois que oui, même à 600€ elle trouvera son public. Sauf si sony reste autour des 400-500€, seul les afficionados de ms se procureront la console. Mais si les 2 constructeurs affichent un premier prix à partir de 600 même avec une différence de 50€ entre les deux, des preneurs il y en aura.

Snoopy92

06 jan 2020 @ 17:42

Fort à parier que la moins puissante sois au prix de 299euro et la plus puissante à 499euro et une date de sortie à partiellement etait donner, le 22 novembre

xTOTO62x

06 jan 2020 @ 18:28

599€ serait pas cher pour ce qu’elle est. Après je vois effectivement bien XBOX se positionner avec un modèle a 299€ et un autre a 499€. On eut aussi imaginer en day one 2 version de SERIES X (comme cela avait était fait avec la 360) une X de base avec SSD de 1TO a 399 (prix identique a PS5 de base) et une SERIES X avec SSD 3TO a 499. Et plus tard après la sortie la Series S a 299€.

dans tous les cas quelques soit le prix je prendrais la meilleurs version de SERIES X + La meilleurs version de PS5 ;-)

lacrasse

06 jan 2020 @ 18:38

Je veux la plus puissante, mais je la payerai pas plus de 499,comme la Xbox one x, plus je reste sur x ou voir autre... Déjà 499,cest cher..

GigaTRIPELX

06 jan 2020 @ 21:00

Euh les gars vous êtes sérieu ?? Le monstre qu’on vous vendra, SSD NvmE de 512 ? 1To ? , 16Go RAM, APU AMD last gen.. c’est comme ci les consoles next gen comme la pS5 et Xbox series X étaient devenus des PC gamers high end optimisés aux petits oignons donc a prix plus petit.

Je met 600€ de budget a coté perso, car au pire des cas, elle le vaudrait les yeux fermé pour ce qu’elle embarquerait :) Le paiement en plusieurs fois aide aussi. Et j’espère que c’est pas des pros smatphone a a 800/1500 balles qui ralent xDDD wtf

C’est du jamais vu dans le monde des consoles de jeux donc soyez un minimum reconnaissant quoi.. La One X n’est rien a coté, de plus avec les jeux de fin d’année, elle en vaudrait largement la peine cette bête, même a 600 balles ! x)

Après si elle est plus chère que la PS5 , c’est qu’elle est plus puissante c’est tout. Question vente, sa restera les affaires de Microsoft. Si elle est plus puissante et qu’elle est moins cher que la PS5 je ne serais pas contre hinn..

Manuto

08 jan 2020 @ 22:46

Moi je me fis au programme Xbox All Access. Apres tout, microsoft proposera l’échange de la Xbox one X contre la Series X. J’imagine donc que les prix des 2 machines seront sensiblement les même.