Halo Infinite, le retour aux sources ? Analyse détaillée du trailer et indices décelés

«#Frissons Inside» le 17 juin @ 12:002018-07-06T22:22:20+02:00" - 17 réaction(s)

Microsoft a su ouvrir cet E3 2018 de fort belle manière, avec une conférence très dense débutant d’emblée sur l’une des principales attentes des joueurs : Halo. Passée la première minute de vidéo faite de panoramas, plans serrés et zooms démontrant les capacités d’un nouveau moteur graphique, les interrogations du spectateur laissé jusque-là dans l’expectative explosent au son d’un simple accord de piano, accompagnant à l’écran la découverte du casque le plus emblématique du paysage vidéoludique. Master Chief est de retour, dans un nouveau titre nommé Halo Infinite. Une fois cet instant privilégié consommé, reviennent alors à la tête du spectateur ébaubi nombre de questions quant au contenu présenté, ce titre sans chiffre, cette petite phrase assassine « Game Engine Demonstration »… Analyse d’une démo technique.

Pourquoi ces interrogations

Oui. « Game Engine Demonstration ». C’est bien ce que l’on peut lire au tout début de la vidéo et c’est le premier drapeau rouge qu’agite notamment Digital Foundry dans son analyse de la vidéo. Ces derniers signalent ainsi que rien n’aurait empêché 343i de tout précalculer sur des machines surpuissantes. Cela signifie également que rien du contenu présenté ne préfigure nécessairement ce que l’on retrouvera dans le jeu final, mais qu’il s’agit juste d’une présentation du nouveau moteur, baptisé Slipspace Engine, qu’utilisera Halo Infinite.

JPEG - 73.5 ko

Mais, car il y a un mais, dans le même temps, 343 Industries, qui confirme dans sa communication officielle qu’il ne s’agit que d’une démonstration technique, invite malgré tout les joueurs à y voir les « orientations inattendues » que pourrait prendre la série et propose même aux fans d’y déceler des indices. Quoi de mieux pour embrouiller le joueur ! Deux pans donc, contenant et contenu, que nous allons rassembler grâce aux éléments amenés par Digital Foundry d’un côté, et à ce que rapporte Halo.fr de la communauté Halo de l’autre, pour tenter d’y voir plus clair.

« Cette passionnante démo technique donne un aperçu de l’avenir de la franchise Halo, la conduisant dans des directions inattendues » - 343 Industries

La vidéo - entre technique et indices

Dès le début de la vidéo, Digital Foundry note un nouveau cap franchi en matière de qualité des textures, notamment quant au niveau de naturel du rendu des matières minérales et organiques alors que la caméra passe sur une surface rocheuse recouverte de mousse avec de la végétation au premier plan. Cela pour déboucher sur un puits de lumière mettant en avant les capacités du moteur à gérer l’éclairage volumétrique et son impact sur les autres matières à l’écran. Digital Foundry apprécie particulièrement sur ce plan la qualité du bokeh (flou d’arrière ou premier plan) ainsi que l’effet de grain de pellicule (film grain) dont est capable le moteur. DF se laisse ici à imaginer une orientation plus cinématographique pour la direction artistique du prochain Halo. Et cela semble se confirmer dans les plans suivants, jusqu’aux inscriptions gravées dans la roche, où DF y voit la mise en œuvre de photogrammétrie dans la conception des textures, conférant à ces passages cet aspect particulièrement photoréaliste.

JPEG - 121.4 ko

Et c’est là une première excellente chose. Nombreux sont les fans de la licence à souhaiter depuis plusieurs années une expérience visuelle Halo plus réaliste, moins flashy et plus proche des directions artistiques des trois premiers épisodes. Quant à la signification de ces dernières inscriptions, les cryptologues de la communauté Halo (oui oui !) y planchent encore. Entre alphabet grec, Futhark runique et Phénicien antique dont ces symboles semblent s’inspirer, mieux vaut peut-être n’y voir qu’une indication sur le rôle que pourrait jouer l’humanité antique dans ce prochain opus, tel que le raconte Greg Bear dans sa Trilogie Forerunner et nous le rappelle Halo.fr.

Des bips, oui, mais pas n’importe lesquels.

Entre-temps, la vidéo nous montre ce que l’on n’a pas l’habitude de voir dans la série, à savoir de la faune. Premièrement une espèce de cerf en train de s’abreuver, dont DF note la qualité des reflets dans l’eau, puis plus tard une sorte de rhinocéros, en un plan serré tout d’abord, mettant en avant la précision des textures de peau et la capacité à illustrer le souffle de la bête. Et cela gérable en grand nombre alors que le plan suivant en montre tout un troupeau en train de se déplacer, indépendamment les uns des autres.

Faisons une courte pause ici car ce que l’on a tout de suite aimé y voir à la rédaction, même si on rappelle que rien ne permet de dire que l’on retrouvera quoi que ce soit de tout cela dans le jeu final, c’est la référence à la toute première démo de Halo présentée en 2000, avant même que Xbox ne s’empare de la licence. Celle-ci montrait une troupe de marines en train d’évoluer au milieu d’un troupeau de bêtes endémiques de l’anneau. La faune était déjà bien prévue à l’époque ! Comment ne pas y voir ici l’idée d’un retour aux sources ?!

Mais reprenons. La vidéo n’oublie pas de vanter les capacités du moteur à gérer les particules et la volumétrie, en montrant un nuage de poussière du plus bel effet selon DF, balayant la caméra qui nous faisait alors part des qualités des textures au sol. Ce nuage qui dans une belle transition fait tomber un talkie-walkie dans un nouveau plan, donnant facilement un petit aperçu de gestion de la physique, mais surtout donnant du grain à moudre à la communauté. En effet, le talkie-walkie est en train d’émettre. Des bips, oui, mais pas n’importe lesquels.

Car il s’agit en effet de morse et Halo.fr toujours nous rapporte que les siphonnés du bocal de la communauté ont déchiffré cela pour donner les lettres suivantes : SOSZETAHALOGRD. Soit SOS, Zeta Halo, et GRD. Si le GRD est encore quelque peu énigmatique, SOS est lui bien connu, et le Halo Zêta n’est autre que l’installation 07 mise en scène dans les romans Halo Primordium et Les Chasseurs Dans l’Ombre. Ce Halo Zêta sera-t-il le théâtre des futures aventures du Master Chief, ou l’UNSC ne fait-elle que recevoir un message de détresse de cette même installation ? Seul l’avenir nous le dira.

JPEG - 64.8 ko

Accélérons car nous n’avons pas fini ! Toujours dans le but de démontrer les capacités du moteur en matière d’éclairage et de colorimétrie, un superbe plan d’un cockpit de pélican fort endommagé recèle un indice visible uniquement par les cinglés qui l’ont trouvé. 4K et méga zoom sont nécessaires pour voir que sur l’écran du cockpit est inscrite une date : 5.27.2560. Dans notre format cela signifie 27 mai 2560, ce qui situe cette scène, une fois de plus sans pouvoir affirmer que ce sera le cas du jeu final, un an et sept mois après Halo 5 et près d’un an après Halo Wars 2. Cela signifierait le cas échéant un bond dans le temps significatif pour la série.

Ajoutons à cela que 343i glisse dans le même plan un petit easter egg faisant référence à ce qui en était déjà un dans Halo Combat Evolved : un poster “Fight for her” illustrant la Terre. Qui a parlé de retour aux sources ?

JPEG - 66.2 ko
DF se montre même ici sceptique quant à la possibilité de retrouver une telle fidélité (...) en temps réel.

Suite à quoi nous est présenté le rendu de l’eau, et l’importance de la représentation de celle-ci dans la série tel qu’aime à le rappeler Digital Foundry. Slipspace semble ici faire des merveilles avec cette matière si difficile à retranscrire. Un plan montrant un véhicule sous-marin illustre la gestion de la transparence dont est capable le moteur, et laisse DF imaginer la présence de scènes sous-marines dans Halo Infinite. Le contact de l’eau avec la roche est assez impressionnant, comme sur le sable de la plage en un plan mettant par la même occasion en valeur la qualité des ombres via les silhouettes de marines de l’UNSC. DF se montre même ici sceptique quant à la possibilité de retrouver une telle fidélité des ombres en temps réel, ce qu’ils ne manqueront pas de vérifier le jour venu, comme à leur habitude.

JPEG - 136.1 ko

Ce sont ces mêmes marines que l’on retrouve dans les images suivantes pour mettre en avant la qualité de l’herbe au sol, dont DF souligne la crédibilité grâce à la fluidité de l’animation et la régularité de l’affichage au travers des différents plans. On retrouve ici encore la gestion des particules avec ce fumigène déclenché, mais aussi la profondeur de champ tandis que la caméra recule et dézoome pour illustrer la capacité du moteur à afficher de nombreuses unités à l’écran, en nous laissant entrevoir un tas de troupeaux au loin.

Ce travelling de toute beauté vient enfin mourir en un climax mémorable sur le casque et la jambe du Master Chief, dont le design n’est pas sans rappeler celui de l’armure de Halo 3, voire de la version anniversaire de Halo 2. Une indication supplémentaire quant à un éventuel retour aux sources ? C’est en tout cas ce que le dernier plan nous laisse encore une fois imaginer à la rédaction, alors qu’un warthog traverse un environnement parcouru d’installations Forerunner émettant leurs fameux faisceaux d’énergie, très Combat Evolved dans l’esprit.

JPEG - 81.5 ko

Et c’est après l’annonce du titre de ce Halo, sans numéro, que 343i glisse une dernière indication à ses fans. Dans ce tout dernier plan, Master Chief insère dans son casque une IA, comme il le faisait avec Cortana. Mais les gars de la communauté sont tenaces et ont ressorti la méga loupe pour mettre en évidence que le numéro de série inscrit sur cette carte n’est en fin de compte pas celui de Cortana, tel que nous le rapporte Halo.fr. Un bien beau petit cliffhanger pour les fondus de la série.

JPEG - 51 ko

Y’en a un peu plus, je vous le mets quand même ? Slipspace, le nom du moteur de jeu ici présenté, n’est autre que le nom donné en VO dans Halo, notamment dans le roman La Chute de Reach ou la cinématique d’intro de Halo 2, aux dimensions spatio-temporelles utilisées par les vaisseaux pour effectuer leurs sauts supraluminiques. 343i ne laissent décidément rien au hasard.

Que retenir de cette présentation

Que de choses à dire pour une « simple » démo technique ! Mais que pouvons-nous déduire de tout cela ? Eh bien difficile à dire. Déjà il s’agit bien de la suite de Halo 5 Guardians, 343i l’a confirmé, ils ont simplement fait sauter le chiffre et donneront désormais des titres plutôt que des numéros aux jeux Halo.

Slipspace est peut-être avant tout développé pour la prochaine génération de consoles.

Sur le plan technique, Digital Foundry se disent impressionnés par ce qu’ils ont vu. La vidéo présente bien une résolution en 4K native et un framerate de 60fps, mais n’est pas exempte de défauts, ce qui est une bonne chose ! En effet, quelques artefacts et un peu d’aliasing qu’il aurait été facile d’éviter si la vidéo avait été pré-rendue sur machine de guerre, démontrent selon eux que la vidéo pourrait bien illustrer les capacités du moteur en temps réel. En revanche, DF se montre davantage sceptique quant aux capacités de la génération actuelle à afficher un tel niveau de rendu, et spéculent sur les ajustements qui pourraient être faits pour faire passer cela sur One X, mais se posent vraiment la question de comment faire sur One S. Ils vont jusqu’à faire le lien avec les futures Xbox prévues et annoncées par Phil Spencer sur la scène de l’E3 2018 pour dire que Slipspace est peut-être avant tout développé pour la prochaine génération de consoles qu’ils envisagent pour l’horizon 2020.

Et que nous apprend cette vidéo sur ce que l’on trouvera dans Halo Infinite ? Quoique l’on dise, et quoi que les fans aient trouvé dans cette présentation, tout peut être balayé d’un simple « il ne s’agit que d’une démonstration des capacités de notre nouveau moteur » tel que l’ont dit malgré tout 343i eux-mêmes. À la rédaction, nous aimons y voir cependant l’idée d’un retour aux sources, à ce qui a fait le succès du tout premier opus et de la console, à savoir du Halo, de grandes étendues, du pur Master Chief, tout cela dans un écrin plus cinématographique et plus mature. Pourquoi 343i seraient-ils partis sur un tel changement d’ambiance comparé à leurs dernières productions pour présenter leur nouvelle technologie ? Pourquoi ne pas avoir vanté cette dernière au travers d’une mise en scène plus spectaculaire, plus proche de leurs deux derniers jeux ? Si 343i ont choisi un tel environnement, un tel rythme, une telle ambiance pour présenter leur nouveau moteur, nous aimons à croire que cela n’est pas sans raison vis-à-vis de ce à quoi nous pouvons nous attendre pour Halo Infinite.

Mais le mieux restant que chacun se fasse sa propre idée, quoi de mieux en attendant de plus amples informations que de se refaire cette présentation à la lumière de tout ce que l’on vient de se dire ? Allez, on vous laisse savourer…

Sources :

Halo Infinite

Accueil > News

Halo Infinite

Halo Infinite
PEGI 0

Genre : FPS

Editeur : Microsoft

Développeur : 343 Industries

Date de sortie : NC

Prévu sur :

Xbox One, PC Windows

17 reactions

bbhalo

16 jui 2018 @ 13:36

se sont des ultra fan B-)

ETRE HUMAIN

16 jui 2018 @ 14:38

Je retrouve dans cet article tout ce qui me fait aimer halo. Mais bon ce n est qu un trailer en temps réel avec le moteur du jeu certes mais pas de gameplay,pas de date,ça nous emmène très loin ceci. Au moins du 2020 on dirait.

IlhanHxC

16 jui 2018 @ 21:56

Très très très prometteur tout ça !!!

Ma seule déception c’est ce coté retour en arrière. Je n’ai jamais été super fan de la direction artistique des trois premiers Halo (le coté tout fluo couleurs criardes hérité de Marathon), et je trouvais que le coté plus réaliste/militaire de 343 Industrie était une bonne chose. Enfin du moins sur le solo, sur le multi c’est autre chose.

J’espère aussi que ça ne va pas impacter le gameplay ce retour en arrière.

Maintenant j’attends de voir si comme la rumeur l’annonce ils vont splitter solo et multi pour pouvoir mieux peaufiner l’un et l’autre.

avatar

xMarcus62

16 jui 2018 @ 23:39

Excellent article ! Très complet !

Étant un grand fan de la licence, j’attends ce Halo Infinite avec beaucoup d’impatience. Ayant largement préféré la trilogie initiale que la trilogie actuelle (le Halo 5 Guardians m’avait pas mal déçu) ce retour aux sources ne peut être que bon pour ma part.

Vivement les premières séquences de gameplay. Que 343 Industries prennent leur temps (bon pas trop quand même ^^) je vois bien ce Halo Infinite sortir en 2020 à la fois sur One/One X et sur la prochaine Xbox. En 2019, ce sera Gears of War 5 la vedette sur One.

GigaTRIPELX

17 jui 2018 @ 03:56

On aurait dit de l’image de synthèse quand on voit l’armure de notre cher Adjudant john 117 ! Quel claque, c’est super lisse.. s’il sort en 2020 ! j’imagine qu’il cartonnera certainement tout en ayant du résultat !

avatar

Mr Moot

17 jui 2018 @ 15:44

Bravo Jony, ton premier article est bien fourni, et de qualité !

eykxas

18 jui 2018 @ 10:49

Je ne serai pas surpris que le jeu sorte sur One X et qu’il soit aussi beau que ça concernant les éclairages / ombres / shaders.

Par contre pour les textures, non c’est certains qu’on aura pas ce niveau, même sur le plus cher des PC. La photogrammétrie permettra effectivement d’avoir une quantité de détail en relief importante, mais la texture 2D « plaqué » sur l’objet 3D est ici bien supérieur au 4K (pour rappelle ce qu’on appelle texture 4K est en une texture en 4096*4096px ou 4096*2048px). Ici les textures sont clairement dans une résolution supérieure.

Avec seulement 9 Go de mémoire, la One X est insuffisante pour des telles textures. Donc je suis d’accord avec Digital Foundry, peu de chance d’avoir la même qualité que ça sur une One X et encore plus sur One S. Avec à peine 5 Go de ram, si le jeu sort bien sur One S, ce sera juste du Halo 5 amélioré.

eykxas

18 jui 2018 @ 13:58

petite rectification sur mon propre message. On peut avoir une telle qualité de texture sur le Xbox One X, si 343i développe un nouveau moteur de streaming de texture ultra performant ainsi qu’en utilisant à fond la compression de texture.

La bande passante de la One X à encore de la réserve, mais ce sont les autres composants qui risquent de ne pas suivre (CPU, disque dur).

Jonyboy

Rédaction

18 jui 2018 @ 15:09

@eykxas : tiled resources my friend, tiled resources ! Enfin ! Ou peut-être... J’espère ? :’-))

Démo de la surface martienne, 3Go de texture affichés avec seulement 16Mo de mémoire vidéo :

http://ixbt.video/13547.html

Et @tous merci pour vos retours !

jm ysb

18 jui 2018 @ 18:43

un super papier jony !

par contre je trouve cela beaucoup trop spéculatif pour un simple trailer de jeux.

perso, pour la présentation d’un nouvel épisode d’un Halo, ce trailer, aussi technique soit il, ne m’a pas vendu du rêve. une reprise de la DA de halo 3, des spéculations techniques qui peuvent faire déchanter les joueurs (downgrade) etc...perso, je l’ai vue comme une annonce de la version remaster du 3 :’-))

12