C’est quoi Sea of Thieves ? Beaucoup de réponses ici !

«En route moussaillon » , - 17 réaction(s)

JPEG - 93.4 ko

Sea of Thieves est le futur projet sur lequel Microsoft et Rare ont le plus communiqué jusqu’à présent, et en même temps celui qui reste le plus flou dans ses mécaniques. Beaucoup de joueurs se demandent ce qu’il sera possible de faire dans le jeu et même tout simplement : “C’est quoi ce jeu en fait ?”.

Alors Rare, par l’intermédiaire de son lead designer Mike Chapman, a essayé d’expliquer les choses à nos confrères de IGN et mine de rien, il y a beaucoup d’informations là-dedans qui apportent des réponses ! Ouf.

A quel point le monde de Sea of Thieves est-il grand ? Est-il généré en procédural ?

Non, le jeu n’est pas généré en procédural. Tout a été créé par les mains des designers du jeu pour faire en sorte que les joueurs puissent visiter différents endroits, rejoindre une équipe et l’aider à naviguer à travers le monde du jeu. Par exemple, l’une des îles du jeu, Thieves’ Haven, comporte une grotte de la taille d’un bateau qui peut être utilisée pour se cacher des autres joueurs.

Quant à la taille du jeu, Rare ne précise rien pour l’instant. Mais Mike Chapman explique que naviguer à travers le monde Sea of Thieves peut prendre entre 6 et 8 heures, même si ça comporte des arrêts aux ports, des combats, etc. Ce qu’on sait en revanche, c’est que le monde sera sans coupure nette (pas comme la navigation entre les planètes de Destiny), et que ce ne sera pas non plus un vaste paysage fait d’océan et de palmiers à perte de vue. Il y aura différentes régions dans le jeu, avec différentes atmosphères. Des Caraïbes à une jungle luxuriante avec des civilisations anciennes en passant par des terrains plus arides. Le but étant de voyager à travers ces régions en ayant l’impression d’avoir fait un long voyage.

Que peut-on faire en dehors des bateaux ?

Mike Chapman n’est pas entré dans les détails mais a parlé de ports tenus par des PNJ (personnages non-joueurs) et de bateaux marchands. Il sera également possible d’y obtenir des quêtes, et il y aura des îles parsemées de trésors enfouis gardés par des squelettes. Il a également mentionné des avant-postes où les joueurs pourront s’exercer à l’épée et étaler leur richesse en toute sécurité, donc apparemment pas pour faire du vrai PvP avec des étrangers.

Y aura-t-il une histoire ?

Bien que le monde global de Sea of Thieves semble proposer un background qui lui est bien propre, Rare semble se concentrer davantage sur de mini-histoires à l’intérieur de celui-ci. Le lead designer parle par exemple de légendes dont on entendra parler dans le jeu, chacune avec un début, un milieu et une fin. Ces légendes pourraient impliquer un seul objectif ou plusieurs puisque les développeurs souhaitent qu’on puisse aussi bien accomplir quelque chose en une seule session ou au contraire en plusieurs fois. Il semblerait pour l’instant que le le but de Rare soit de créer un monde rempli d’histoires à explorer par le joueur plutôt qu’une seule et unique histoire à accomplir.

Comment fonctionne le système de quêtes ?

Dans l’ensemble, il semblerait que ces quêtes de légendes pourront s’activer de façon tout à fait classique : on rencontre un personnage dans le jeu (par exemple, dans un port) qui nous envoie au premier endroit de notre aventure. Pour l’instant, le fait d’intégrer ces quêtes dans un grand monde partagé n’est pas encore très clair. Au hasard, on ne sait pas si un équipage rival pourrait arriver de nulle part pour nous voler le butin. Mais Mike Chapman évoque d’autres possibilités.

Chapman évoque ainsi des couches procédurales qui pourraient ressembler à ce qu’on connait des jeux open-world classiques. Par exemple, la génération d’une épave sur laquelle les joueurs d’un équipage pourraient plonger pour récupérer son butin, ou encore une bouteille échouée sur une plage abandonnée qu’on pourrait voir à travers la longue-vue, avec à l’intérieur une carte permettant de découvrir de nouveaux horizons lointains. Le trésor à retrouver serait alors généré lorsqu’on trouve la carte dans la bouteille.

Y aura-t-il de vrais pirates historiques ?

La réponse est non. Très tôt dans le développement, Rare a décidé de créer son propre univers, sans Barbe Noire. Tout simplement parce que les développeurs souhaitent que les joueurs s’identifient eux-mêmes à Barbe Noire.

Comment fonctionnent les trésors ?

Il semblerait que les trésors aient quelque chose à voir avec une monnaie dans le jeu, utilisée pour améliorer le bateau ou son propre personnage. Mais il y a une différence notable entre ce fonctionnement-ci et celui d’un jeu comme The Division puisque dans ce dernier les trésors sont des objets physiques qui ne peuvent appartenir qu’à une seule personne physique à la fois.

Ici, les coffres à trésor et autres objets précieux doivent d’abord être amenés sur le bateau puis stockés dans les cales avant de pouvoir être échangés par exemple dans les ports. Les bateaux ennemis pourraient alors engager un combat et aller directement à la soute principale pour récupérer le butin, mais il sera également possible de cacher tout ça ailleurs, comme dans la cabine du capitaine par exemple.

Que se passe-t-il si on meurt ?

Il y a deux choses qui peuvent mourir dans Sea of Thieves : le bateau et le personnage. Et Rare ne souhaite pas vraiment en faire un obstacle. Un navire coulé sera donc toujours récupérable. Dans ce cas précis, il faudra aller voir une sirène magique qui le fera remonter à la surface. Mais il faudra veiller à ne pas revenir trop tard sur les lieux sans quoi d’autres pirates auront peut-être récupéré les trésors obtenus à la sueur de votre front.

Si un joueur meurt, un fantôme sortira de son corps et rejoindra le Ferry of the Damned, un bateau fantôme que Mike Chapman compare à une salle d’attente dans laquelle les joueurs pourront parler entre eux sur la façon dont ils sont morts. Le bateau sera tenu par un capitaine fantôme lui aussi, qui demandera au joueur d’effectuer quelques besognes (qui restent à déterminer) avant de revenir au monde des vivants. C’est seulement après cela qu’il sera possible de se rendre au bord de la planche du bateau fantôme et de laisser tomber son âme qui rejoindra le corps du joueur. Tout un symbole.

Y aura-t-il de la customisation ?

Oui il y en aura, et voici quelques exemples :

  • Différentes classes de bateaux
  • Différents vêtements pour le personnage issus d’ennemis vaincus, tels qu’un chapeau dent de Kraken
  • Des améliorations de personnage (crochet pour la main, jambe de bois)
  • Des améliorations de navire (types de canons, coque renforcée...)
  • Différentes figures de proue
  • Différents agencements pour la cabine du capitaine
  • Différentes couleurs de bateau (Black Pearl...)

L’idée derrière tout ça est de faire en sorte que la progression dans le jeu soit représentée davantage visuellement que par des stats ou du loot pur.

Y aura-t-il des ennemis et qui sont-ils ?

En plus des autres joueurs, le monde de Sea of Thieves comportera également des créatures contrôlées par l’I.A. dans le but de vous tuer. Chapman prend ainsi l’exemple des Krakens, des squelettes pirates, seigneurs squelettes, serpents de mer et pirates fantômes. Tout ça restera dans l’univers des pirates et il ne faudra pas s’attendre à des robots, évidemment.

Y aura-t-il d’autres bateaux contrôlés par l’I.A. ?

Apparemment non. Tous les personnages non joueurs qu’on rencontrera dans le jeu seront sur terre.

Peut-on jouer à Sea of Thieves tout seul ?

Oui, on pourra jouer seul à Sea of Thieves, et par exemple utiliser un bateau seul, équipé d’une seule voile, d’un petit cabestan (le treuil qui lève l’ancre), et probablement de peu de canons. Les quêtes ne seront pas forcément à faire à plusieurs même si Chapman précise qu’il vaudra mieux être plusieurs pour qu’un des joueurs protège ceux qui cherchent le trésor par exemple. En tout cas, il semblerait bien que Sea of Thieves ne soit jouable qu’en ligne.

Les petits bateaux seront évidemment plus légers et rapides que les gros, ce qui permettra d’aller plus loin plus vite, mais ce qui voudra aussi dire qu’il y aura moins de place pour stocker les butins. Mais rien n’empêchera deux joueurs d’avoir chacun leur propre bateau et de se balader ensemble s’ils le souhaitent. Il sera également possible de jouer tout seul au sein d’un équipage étranger, mais les mécaniques exactes restent encore à déterminer.

Qu’est-ce qui différenciera cela de la Dark Zone de The Division ?

Chapman pense que l’effet Dark Zone de The Division (où l’on passe son temps à se faire piller) n’arrivera pas car le monde de Sea of Thieves sera vaste, et que par conséquent il sera assez facile de voir une menace arriver et de prendre la décision de s’y confronter ou pas. Encore une fois, l’aspect visuel sera très important ici puisqu’on verra très facilement si un joueur est expérimenté ou non. Si vous ne voyez pas un énorme bateau arriver à l’horizon, ce sera de votre faute. Il y aura assez d’espace pour que le jeu fasse apparaître les joueurs à un endroit qui n’est pas déjà rempli d’autres bateaux. Et si le monde est bien assez grand pour supporter de nombreux bateaux simultanément, aucun nombre n’a été donné. On imagine mal qu’on puisse se retrouver à 50 bateaux au beau milieu d’un port, ça reste un sujet à éclaircir.

Y aura-t-il des classes et compétences comme dans un RPG ?

La réponse est non. Rare souhaite que le jeu soit avant tout un titre dans lequel les compétences du joueur priment, ainsi que le travail d’équipe. Très tôt dans le développement, Rare n’a pas souhaité définir de rôles pour les personnages et forcer un joueur à jouer tout le temps de la même façon. Mais bien sûr, certains joueurs seront meilleurs que d’autres au tir au canon, et prendront ce rôle de façon naturelle. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne pourront pas aider pour réparer le bateau, aborder d’autres navires ou participer aux combats.

D’autres trucs cools à ajouter ?

Il y a une fonctionnalité dans Sea of Thieves dont Rare est fier : les toiles de peinture. C’est un peu le mode photo du jeu, dans lequel on pourra créer une peinture sous cadre de ce qu’on a à l’écran, et encore mieux : d’en faire un objet qu’on transportera dans le jeu. Oui, on pourra donc se balader sur le bateau avec son petit tableau perso. L’idée est ainsi de partager une photo qu’on a prise pendant un voyage avec d’autres membres de l’équipage, et de raconter son contexte.

Il y a également une autre fonctionnalité que l’on connait maintenant depuis longtemps, c’est les chants de pirates. Rappelons que chaque joueur peut jouer d’un instrument et qu’en s’associant, une mélodie harmonieuse est jouée. On a surtout entendu Ride of the Valkyries jusqu’à présent mais il y aura évidemment d’autres champs à collecter durant les voyages. « Imaginez que vous et votre équipage jouiez une musique bien sombre alors que vous pénétrez dans une grotte au beau milieu d’une nuit sous brouillard, ou imaginez-vous jouer quelque chose de jovial pendant que vous vous battez avec un autre équipage », termine Mike Chapman.

Source

Accueil > News

Sea of Thieves

Sea of Thieves
PEGI 0

Genre : Action

Editeur : Microsoft Studios

Développeur : Rare

Date de sortie : N.C.

Prévu sur :

Xbox One, PC Windows

17 reactions

FrenchAnarchist

10 oct 2016 @ 17:51

Il m intéresse toujours celui ci.

ReapingTsi

10 oct 2016 @ 18:47

Cette communication en mousse..:o) moi je sens le jeu « bien mais sans plus ». On dirait que rare ne sait pas trop ou il va avec ce jeu, ou bien ils veulent garder beaucoup de mystere autour du game.. Mais quand tu est fier de quelque chose bah tu le montre nan ?! Ok pour les nuages et la flotte graphiquement au top mais j espere que ce ne sera pas qu une belle coquille vide avec des objectifs lambda pas dingues d originalité et des actions vues cent fois ailleurs ! Par contre pour le kraken je dis OUI !!|-)

Valhalla

10 oct 2016 @ 19:45

@ReapingTsi C’est vraie que la communication autour du jeu reste flou . les trailers reste ni plus ni moins que de la technique , nous montrer comment les nuages bougent dans une vidéo de 5 Minute pitié quoi , bref pas day one . J’attenderai le teste aprés l’idée de ne pas faire qu’un monde de palmier mais plusieurs mondes , j’aime bien l’idée et on souhaitant que les joueurs puissent aller ou ça leur chante sur une ile pas comme blak flag et ses fausse iles qui étaient là juste pour décorées . Il serait con d’ajouter de l’eau dans la poudre à canon et nous faire un pétard mouillé.

Spectree

10 oct 2016 @ 19:46

Viiiiite !! :-P

davspider

10 oct 2016 @ 21:50

Ben honnêtement je préfère en savoir le moins possible avant la sortie, car il vaut mieux faire l’effet WAOUH à la sortie du jeu, plutôt que d’en faire une montagne avant la sortie et au final ça fait plouf dans l’eau...n’est-il pas ? Combien de jeu on a fait waouh et une fois sorti on dit c’est un scandale ...ABE

Sinon le concept et les explications ci-dessus m’enchante surtout sur le fait que le loot n’influencerai pas forcément le jeu...comme dans d’autres

Bon j’arrive déjà pas à être online sur Elite Dangerous, mais là ça me plait mais dieu sait quand je pourrais me co...

avatar

bangy78

10 oct 2016 @ 21:53

Il y a pas mal de points intéressant en tout cas. Concernant la Dark Zone de the Division, j’ai aimé le seul problème c’est que tu es obligé tout le temps, faute d’être nul si tu laisses le jeux, genre un mois

Sokoj

10 oct 2016 @ 22:11

GOTY 2017... Ou 2018.

Spectral

10 oct 2016 @ 22:34

Je reste encore très sceptique, j’attends de voir les premiers tests, mais pour l’instant ca me parait encore sans vie.

ReapingTsi

11 oct 2016 @ 01:52

@Sokoj A ce point ?!:’-)) j espere que le jeu sera bon car c est nul de couler un jeu avant de tester, j ai juste quelques craintes.. apres pour le goty je pense que tu ne devrais pas parier toutes tes noix sur ce pari quand même lol !^^’

Sokoj

11 oct 2016 @ 08:48

Sérieux, toutes ces promesses ça me fait rêver, je m’y vois déjà.

12