Il était une fois...Vanishing Point

«Ca tangue au pays des voitures» , - 13 réaction(s)

Vanishing point est sorti sur Dreamcast fin 2000, quelques mois plus tard sur Playstation. Le jeu a été développé par Clockwork Games et édité par Acclaim.

Déjà, oublions tout de suite la version Playstation, bien laide et limitée techniquement, très inférieure à la version Dreamcast en tout.

Voilà un jeu de course qui sur le papier ne propose pas grand-chose d’incroyable. 13 circuits, 16 voitures, et les modes de jeu habituels, en tournois, courses simples, Time attack… Seul un mode Stunt Driver sort un peu du lot, en proposant une série d’épreuves basées sur le dérapage, les sauts et des ballons à attraper. Des épreuves d’ailleurs très vite ultra-dures !

La réalisation du soft est plutôt bonne, avec de jolis graphismes et une animations donnant une bonne impression de vitesse sur Dreamcast. Cela étant, pas de quoi non plus se relever la nuit… Alors pourquoi parler de ce jeu ? Déjà parce que je l’aime bien. Mais aussi car il est dans une certaine mesure étrange et donc singulier. D’ailleurs la critique ne savait pas trop quoi en faire au moment de sa sortie, le jeu ayant reçu un accueil tantôt chaleureux, tantôt glacial ! Il faut dire que l’intention de base était une belle escroquerie puisque, comme beaucoup de jeux de caisses, Vanishing Point se vantait avant sa sortie de proposer une physique des véhicules « que tu vas voir ce que tu vas voir ». Naturellement, le résultat laisse perplexe, et c’est justement ça qui fait le fun du jeu.

En effet, les voitures semblent toutes souffrir d’une inertie illogique et partent en dérapage au moindre coup de vent. C’est tellement poussé qu’après une courbe il faut un certain temps pour retrouver un semblant de stabilité, et les courbes, il y en a un paquet. La voiture semble du coup conduite par un chauffeur ivre ayant décidé de foncer à tombeau ouvert ! C’est n’importe quoi, et pourtant ça finit par devenir assez technique par l’absurde. On va ainsi battre les chronos à coups de virages pris en cognant les murs (comme dans Gran Turismo, quoi !) ou bien en partant dans des dérapages volontaires défiant tout bon sens. L’air de rien ça demande une certaine technique et… Et bien c’est fun !

Alors oui, je sais, tout le monde ne va pas trouver ça drôle, mais en attendant j’ai passé pas mal de parties, en jouant à plusieurs, et tout le monde se marrait bien avec ce jeu. Certes, il est tombé dans l’oubli (mais bon, c’est un peu pour ça qu’une rubrique comme celle-là existe !), mais je ne peux pas m’empêcher de le trouver sympathique. Un jeu dont le ratage devient une qualité, il n’y en a pas tant que ça…

Accueil > News

Il était une fois

Il était une fois

Il était une fois vous propose de découvrir (ou redécouvrir) un ancien jeu qui a été au cœur de l’actu au moment de sa sortie, et qui a été (injustement) oublié ensuite.

Les jeux vidéo ont une histoire, et nous allons vous la raconter.

13 reactions

avatar

jekyll

26 mar 2016 @ 16:54

je l’avais aussi,bien sympathique,je sais plus sur quoi.

lacrasse

26 mar 2016 @ 17:13

bien aimé aussi ce je jeu sur ma dreamcast !!

Jonyboy

26 mar 2016 @ 19:12

Je me reconnais parfaitement dans cette expérience ! Un jeu sur lequel j’ai passé beaucoup d’heures, très addictif, sans bien savoir pourquoi ! Très lisse en fait. À noter que le titre du jeu (vanishing point = point de fuite, ou horizon) est tiré de l’objectif technique des développeurs de proposer un titre absent de tout clipping, la bête noire des jeux de courses à l’époque. Et sur ce point ils avaient plutôt réussi leur pari !

avatar

jos morgane

27 mar 2016 @ 09:23

Un archéologue de l’histoire du jeu vidéo.A ceci prêt que je pensais à ce jeu la semaine dernière.Sa fluidité,(VS Sega Rally II) son gameplay,ne m’avaient pas laissé de marbre.Mais j’ignorais qu’il était sorti sur la PS.Car au risque de me faire conspuer,je n’avais guère apprécié MSR...

jmabate

27 mar 2016 @ 11:37

pas connu celui là ! sega rally 2 et surtout MSR mon suffit sur DC !

Rawmaster

27 mar 2016 @ 11:59

Cette console était juste une tuerie, elle était en avance sur son temps et s’est retrouvé le cu** entre 2 Gen et tout le monde l’a boudé sans que je n’eu jamais compris pourquoi.... :-/

Il faudrait que je la rebranche un de ces 4 pour remonter le temps... :-P

avatar

dav1974

27 mar 2016 @ 12:54

Sans relever encore de vieux regrets, la dreamcast n’a tout simplement pas marché a cause du marketing et de la mauvaise localisation des jeux. (le marketing de départ, un peu comme notre ONE l’a subit avec les soucis de com de crosoft.)
Pourtant elle reste pour moi une des meilleures machines de jeux, peut être juste après la vectrex qui a connu un peu le même destin. La dream est toujours a coté de la télé, elle tourne régulièrement (bon le lecteur commence a montrer de la fatigue) et c’est sans doute la seule machine de cette époque ou les jeux ne piquent pas les yeux quand on les relance. Soul cal, Shenmue, jet set et les autres, mes potes sont tj sur le cul quand ils voient que ce sont des jeux qui ont 16 ans...

Jonyboy

27 mar 2016 @ 13:11

Moi je crois que le lecteur est complètement foutu... Quelqu’un sait si ça se répare bien ?

avatar

dav1974

27 mar 2016 @ 13:38

Des fois (Jonyboy) il vaut mieux trouver une autre dreamcast, meme si moi je reste « attaché » a mes consoles, meme si ce n’est que pour faire des « expériences » dessus, on peut trouver des dream pas chères et quais neuves. Mais oui, ca se regle et se repare.

mika450

27 mar 2016 @ 13:51

vous avez de la chance:’-( moi j’ai fait le con avec ma dreamcast, elle rebooter alors j’ai nettoyer la lentille avec un cotton tige et de l’allcool résultat ne lit plus rien:-/ je m’en voudrais toute ma vie pour ça:’-(

12