Alan Wake : interview des développeurs

«Wake up Alan 1.0» , - 14 réaction(s)

Durant la soirée de présentation d’Alan Wake ce mercredi 25 février, nous avons eu l’occasion d’interviewer Oskari Häkkinen et Tim Lönnqvist, respectivement responsable du développement et level-designer sur le jeu.

>> Le jeu présenté ce soir était en anglais, aurons-nous droit à une version doublée ou juste sous-titrée en français ?

Vous pourrez choisir la langue audio, anglais ou français, ainsi que les sous-titres.

>> Du coup, le jeu tiendra-t-il sur plusieurs DVDs ?

Non, un seul.

>> Les références littéraires et cinématographiques semblent être nombreuses dans Alan Wake, quelles sont les principales sources qui vous ont inspirés ?

Principalement, je dirais Stephen King, David Lynch et son Twin Peaks, et même Lost, pour le côté zone isolée/huis clos.

>> Étant donnée l’importance de la narration dans le jeu, les rumeurs ont récemment fusé sur la possibilité d’un Alan Wake au cinéma, qu’en est-il ?

Et bien, il faut voir Alan Wake comme plus qu’un jeu. La narration y est effectivement très importante, et ce jeu doit être vu comme une première saison d’une série, composée d’épisodes, avec une vraie fin mais des portes ouvertes aussi… Mais un film aujourd’hui dure environ deux heures, alors qu’un jeu permet de s’étendre beaucoup plus et dure en moyenne de 10 à 20 heures. Cela dit, pourquoi pas d’autres médias, c’est vrai.

>> Donc Alan Wake 2 est une réalité, ça veut dire qu’il faudra attendre 5 ans à nouveau ?

(rires) Non, sûrement pas. Maintenant que nous avons développé un univers cohérent et riche, établi un gameplay solide, si le premier Alan Wake plait, le deuxième suivra dans les années à venir.

>> Pourquoi le jeu n’est il développé que sur Xbox 360 et pas aussi sur PC ?

Ça fait 5 ans qu’on développe notre jeu, un an qu’on le peaufine pour évincer les moindres imperfections…vu notre petite équipe (45 personnes), envisager le portage sur une plate-forme supplémentaire aurait demandé encore plus de temps, vous imaginez ?

>> A ce propos, comment gérez-vous la pression liée à toute cette attente autour de votre jeu, une exclusivité Xbox 360 annoncée dès le lancement de la console ?

C’est une bonne question. On a fait tout un tour de l’Europe pour présenter le jeu ces derniers temps. Les retours étaient plutôt bons dans l’ensemble. Il est vrai qu’on aborde ces rencontres avec les joueurs avec un peu d’appréhension et de crainte, vu le temps passé à développer le jeu, surtout que nous sommes restés silencieux pendant une longue période. Nous espérons surtout que le jeu plaira, mais nous sommes confiants dans l’ensemble.

>> Le jeu proposera-t-il, comme c’est la mode aujourd’hui, plusieurs fins ?

Comme je vous l’ai dit, il faut voir Alan Wake comme la première saison d’une série. Par conséquent, nous n’envisageons qu’une seule histoire, et donc une seule fin.

>> Vous disiez plus tôt que la durée moyenne d’un jeu aujourd’hui était entre 10 et 20h, devons-nous en conclure qu’Alan Wake se bouclera dans ce même laps de temps ?

(sourire) C’est une bonne question, et si je vous y répondais franchement, je me ferais taper sur les doigts. Disons que nous, en tant que développeurs, sommes nous-mêmes des joueurs, et qu’en tant que tels, la durée de vie d’Alan Wake nous a vraiment satisfaits. Cela dépendra aussi de la façon dont vous jouez, si vous décidez de tout explorer, de chercher la moindre interaction possible avec l’environnement, etc. Par ailleurs, la difficulté sera évolutive : comprenez que si vous vous débrouillez bien, vous aurez des hordes d’ennemis à combattre, alors que si vous êtes plutôt mauvais, ils seront moins nombreux.

Enfin, nous avons d’ores et déjà envisagé des DLC qui feront le pont entre Alan Wake 1 et l’éventuel Alan Wake 2.

>> Nous avons vu pas mal de scènes d’action de nuit dans les vidéos présentées récemment, mais aurons-nous aussi droit à des scènes d’investigation, pourquoi pas de jour, au rythme plus lent ?

Nous avons souhaité laisser le choix au joueur de parcourir un monde ouvert (mais pas parcourable librement) et les détails qui le jonchaient à sa guise. Il pourra ainsi voir au loin les passages d’où il vient, se dire qu’il s’agissait de moments difficiles, et voir les zones à venir, dans un rayon de 6km de jour, en fonction de la lumière, sur les 100km² de zones disponibles. Il s’agit d’une histoire linéaire certes, mais on peut choisir comment on va de tel point à tel point : est-ce que je veux y aller en voiture, à pied, à quel rythme je veux m’y rendre, le jeu vous donne des directions uniquement, à vous de trouver ces petits détails sur votre chemin qui rendront cet univers encore plus crédible.

Tout comme un thriller, nous avons tenté d’alterner avec cohérence et sagacité les passages effrayants et plus reposants, ou même drôles. Il fallait un rythme approprié pour plonger les joueurs dans le jeu, nous espérons avoir réussi au mieux.

>> Une démo jouable de prévue ?

Ce serait vraiment desservir l’histoire complexe sur laquelle repose le jeu que de le sectionner ainsi, mais c’est ainsi que tout fonctionne aujourd’hui… Je n’en ai aucune idée, disons que ce n’est pas improbable.

[MAJ] : Lire notre preview de Alan Wake

Accueil > Focus > Interviews

Alan Wake

Alan Wake

Genre : Survival Action

Éditeur : Microsoft

Développeur : Remedy

Date de sortie : 14/05/2010

Prévu sur :

Xbox 360

Venez discuter sur le Forum Alan Wake

14 reactions

rezou

25 fév 2010 @ 14:47

Bonne interview, on apprend pas mal de choses notamment sur les phases « de jour » et sur la durée de vie. C’est toujours sympa de voir une rédaction à l’écoute de ses lecteurs pour transmettre leurs questions aux développeurs etc.

Dhusara

25 fév 2010 @ 15:07

Merci pour l’interview, et enfin on a une réponse sur le côté open-world. Par contre, vous avez jouez au jeu ? Quel sont vos impressions ?

25 fév 2010 @ 15:17

On fournira nos impressions durant ce Week End normalement et complètera entre temps avec un article sur les principales infos

AceParty

25 fév 2010 @ 16:45

Pour ma part j’ai tâté ce Alan Wake pendant plus de 35 mins hier soir.

Alors que dire de ce jeu, à la base je n’était pas spécialement emballé par ce soft et pourtant voici le plus beau jeu de la Xbox 360, on égale pas encore Uncharted 2 mais le résultat à l’écran est juste bluffant, une profondeur de champ à coupé le souffle, un moteur physique bien foutue et une fluidité qui ne failli jamais.

Ajoutez à cela un gameplay intuitive et dynamique, une ambiance excellente (un mixe entre Résident Evil et Silent Hill sans être aussi sanglant que ces jeux)

Bref je n’est pas le droit de montré des photos mais je peu parlé du jeux donc si vous avez des questions je répondrais volontiers, en tout cas il a de très forte chance d’être le jeu de la Xbox 360 cette année, et peut être même nominé dans la catégorie jeu de l’année toute plateforme confondues.

Graphiquement les personnages me faisait énormément penser à Heavy Rain, très bien modélisé mais avec un coté caricaturale. Le jeu en Français inclura la Version anglaise sous-titrée en Français en plus d’être doublé entièrement en Français !

Bref convaincue pour ma part et je l’achèterais à coup sûr !

avatar

?e ?qu ?

25 fév 2010 @ 17:26

Vivement votre préview, mais au vu de toutes les autres préviews, ça a l’air d’être subime.
Je pense acheter ce jeu, mais j’hésite à le pré-commander vu qu’il sortira +- en même temps que la bêta d’Halo reach

avatar

marcus phenix

25 fév 2010 @ 18:55

Super , un jeu qui sera mien.

Billou

Rédaction

25 fév 2010 @ 19:10

Hoho, le père Sanju en photo en top news, quelle star ! :-))

dexo

25 fév 2010 @ 19:26

« Vous pourrez choisir la langue audio, anglais ou français, ainsi que les sous-titres. »

— >Là sur le coup, je suis vraiment, mais alors vraiment content. C’est vraiment ce qu’il manque à un jeu comme Mass Effect 2 par exemple et je suis vraiment content que ce sera possible de foutre la VO sous-titré français. Ce serait bien que tous les jeux le proposent d’ailleurs.

De plus, l’inspiration de Stephen King, c’est du tout bon aussi. D’ailleurs, ça se voyait déjà au vue des trailers.

Et pour finir, je suis curieux de voir ce que ça va donner « l’évolution progressive de la difficulté »... Serait-ce plus ou moins le même système que L4D ??

Bref, très bonne interview, je le sens vraiment bien celui-là, espérons un scénario digne de ce nom !

pieur

25 fév 2010 @ 19:58

Mouhahaha , t’aurais pu faire une meilleure pose que la pose du semi-loveur avec le coude sur le genou Sanju ^^

Sanju

Rédaction

25 fév 2010 @ 20:18

On n’avait pas le choix ptit malin, on était assis sur des marches. (genre à hauteur de genou quoi) :)

MAIS QUI EST CE TYPE SUR L’IMAGE C’EST INCROYABLE DE VOIR TANT DE BOGOSSITUDE SUR UNE TOP NEWS !!

12