Edito - Un dernier pour la route !

«I’m a poor lonesome éditorialiste» le 4 septembre 2016 @ 11:002016-09-03T09:36:34+02:00" - 15 réaction(s)

Autant commencer tout de suite par l’objet de cet édito un peu spécial. Sa particularité est qu’il est le dernier que je rédige pour Xboxygen. Depuis maintenant plus de 10 ans, je rédige sur une base plus ou moins régulière des textes dont le but est de provoquer une réflexion, de donner un éclairage sur un sujet particulier, ou tout simplement de chercher à analyser un peu plus en profondeur un thème dont le traitement par le biais de news ne donne qu’un aperçu.

La rédaction de ces éditos est un travail important. Suivant le sujet, je dois d’abord me documenter, vérifier un certain nombre de choses, ou même en découvrir d’autres. Il ne faudrait pas non plus que je raconte des âneries sur les éléments tangibles. Ensuite, comme pour une dissertation, j’organise, j’ordonne, afin que ma réflexion soit la plus claire possible. Je prends le temps de bien réfléchir à ce que je vais écrire : ce n’est pas un commentaire lancé sur une news à l’arraché, mais quelque chose qui doit être le fruit d’une pensée construite. Il m’est arrivé plus d’une fois, pendant cette phase, de changer d’avis ! Quand mon plan est prêt, j’attaque la rédaction en tant que telle dans un premier jet écrit le plus souvent d’une traite. Une première relecture me dira si le texte est viable ou pas : certains sujets, prometteurs lors de leur préparation, peuvent se révéler chiants comme la pluie une fois sur le papier. Pas d’états d’âmes, c’est direction la poubelle. Enfin, au gré des relectures, je vais m’appliquer à soigner le niveau de langue pour proposer quelque chose de correctement écrit. J’avoue parfois, pour m’amuser, glisser quelques effets de style ou chercher une tonalité particulière. Dernier étape, je m’assure que le texte n’est pas trop austère, et si nécessaire je glisse des touches d’humour pour l’alléger. Poil au nez.

L’objectif de ces éditos est multiple. Le premier est d’apporter une plus-value au site, une vision plus profonde que la moyenne de ce qu’on peut lire. Cela semble prétentieux dit comme ça, mais je reste très humble sur ce point : tout lecteur qui appliquerait la même méthode de rédaction en ressortirait quelque chose d’intéressant, puisque fruit d’une réflexion. Le deuxième a toujours été de provoquer le dialogue, de servir de base pour une discussion, de générer l’envie de réaction. A ce titre, je voudrais vous remercier pour les commentaires souvent nombreux qui sont d’une richesse intéressante, illustrant un propos qui a toujours été sous-jacent dans de nombreux textes : on peut avoir des opinions différentes sans que cela ne signifie que l’un ou l’autre a forcément tort. La communauté d’Xboxygen aura été réceptive à ma démarche, faisant preuve d’une maturité vraiment agréable ! Et ce même quand je pousse le bouchon un peu loin (ce que j’ai parfois, je l’avoue, fait volontairement pour provoquer des réactions). A chaque édito, j’aime bien aller voir les commentaires faits sur d’autres sites où des liens sont mis. Cela me rappelle que c’est une chance d’avoir un public capable d’utiliser son cerveau, tolérant avec les opinions d’autrui même quand il y a désaccord, et respectueux de la divergence d’opinions. Et aussi capable de lire des textes parfois longs jusqu’au bout ! Bref, merci encore. Enfin, le dernier objectif, et non des moindres, est de vous distraire, et ce même sur des sujets « sérieux ». Notez les guillemets, car cela ne reste que du jeu vidéo.

Alors, s’il y a tant de satisfactions, pourquoi arrêter ?

Par honnêteté intellectuelle. Un édito, c’est avant tout une opinion, et aujourd’hui je n’ai plus assez de choses à dire sans retomber sur une litanie répétitive. Cette génération n’apporte rien pour moi, si ce n’est la démocratisation du jeu indé, seule lueur d’espoir à mes yeux dans une période de vide créatif qui n’a d’égal que celui que traverse le cinéma. Si ce que propose Microsoft, d’un point de vue stratégie et même juste du fait que c’est nouveau, avec l’idée de s’affranchir du matériel, m’intéresse beaucoup, les jeux, eux, ne me passionnent pas, loin de là. C’est encore pire chez Sony, qui répète ad nauseum la même formule. C’est la première fois depuis que je joue aux jeux vidéo que je ne m’intéresse même plus à ce qui est proposé sur une machine, tellement tout est prévisible et construit sur le même schéma. À la limite, seul Nintendo, malgré le désert de leur planning, arrive à titiller ma curiosité avec leur prochaine machine qui rendra grâce, du moins je l’espère, aux jeux. Je n’en peux plus des discussions pseudo-technologiques, devenues inévitables aujourd’hui, et éclipsant sans peine les jeux en eux-mêmes. Quand le moyen devient plus important que la fin, je passe mon tour. Au global, quel que soit le sujet, je retombe sur ces points, et je n’ai pas envie de devenir un vieux grincheux répétant sans cesse la même chose, ni un donneur de leçons : au bout d’un moment, mieux vaut passer son tour, tout simplement. Enfin, ma légitimité pour exprimer mes opinions se dilue. En effet, aujourd’hui, plus de 50% de mon temps est consacré au rétro-gaming. J’ai choisi mon camp : c’était mieux avant. Ce n’est pas une posture, c’est juste que je m’amuse beaucoup plus avec un jeu 2D, construit, évitant la narration superflue, que sur une prod blindée de cinématiques. Dans les autres 50%, il y a une très large majorité de temps consacrée aux jeux indés, et donc une toute petite seulement sur les productions actuelles. Ne correspondant plus au « joueur typique », mon message ne parle plus à un public large. Également, j’avais par le passé des contacts non-officiels avec différents acteurs du marché, ce qui me permettait d’avoir en sous-main des informations souvent très intéressantes, bien que non publiables. D’une certaine façon, cela m’a permis de prendre des positions fortes, que je savais cohérentes car s’appuyant sur des pratiques peu connues du public. Je n’ai plus ces contacts, donc pas plus d’infos que n’importe qui.

Bref, ça me semble être un bon moment pour arrêter, non ? On continuera de parler de divers sujets, mais ce sera sous le format podcast avec Le Bruit de Fond. En attendant, je voudrais à nouveau vous remercier pour votre fidélité !

Pour la suite, je vous proposerai un nouveau concept, totalement différent, que je viendrai vous expliquer dans quelque temps. A bientôt, camarades d’Xboxygen !

Les Éditos

Accueil > Édito

Les Éditos

Les Éditos

Les réflexions philosophiques de l’équipe.

N’hésitez pas à réagir sur le forum !

Venez discuter sur le Forum Les Éditos

15 reactions

Rone

05 sep 2016 @ 07:48

Tout d’abord, merci pour vos messages, ça fait plaisir ! Quelques précisions, sur ce que je n’ai pas vraiment développé dans ce texte, qui aurait bien long si j’avais tout dit !^^ Quand je dis que c’était mieux avant, je n’englobe pas tout, loin de là. Ce que je constate, alors que je continue d’essayer des jeux qui m’ont échappés, ou même alors que je découvre plus en profondeur des machines que je n’ai qu’effleurées par le passé, c’est qu’il y avait, jusqu’à un passé très récent (la génération PS360) une volonté de faire des jeux basés sur une originalité, sur des idées. Que ce soit dans le propos, dans un point de vue graphique, dans le gameplay ou dans la construction des niveaux. Je constate que pour moi ces jeux ne vieillissent pas, et m’apportent bien plus que les productions actuelles. Pas fou, j’utilise mon temps sur ce qui m’amuse. Ce n’est pas vraiment de la nostalgie, car je préfèrerais que les idées reprennent le pouvoir aujourd’hui, là, maintenant. Par contre, c’est vrai que j’envisage les jeux vidéo comme une culture, et que de ce fait je pense que le passé est important pour bien comprendre et profiter (ou pas, justement) du présent. L’étincelle est toujours là : je joue beaucoup, plus qu’il y a quelques années, mais je joue autrement. Disons que ce que je recherche n’est plus si fréquent. Heureusement, le monde étant bien fait, la pauvreté créative des grosses productions est compensée par le dynamisme des jeux indés, qui ont en quelque sorte repris le flambeau de ce que les gros jeux ne font plus. Le test de Jarel pour The Turing Test décrit exactement ce que je peux chercher dans un jeu. Inside en fait partie aussi, tout comme une ribambelle de titre. A l’E3, 2 Dark, Abzu, Syberia, et d’autres, m’ont beaucoup intéressé. Que de « petits titres ». L’étincelle est toujours là, mais elle est plus ciblée. Quand on rédige des éditos, être spécialisé dans un domaine restreint est problématique… Du coup, je préfère me concentrer sur des articles, certes parlant du passé (X Story, Il était une fois, et la nouvelle série qui commencera bientôt), car cela est plus proche de mon domaine de compétences actuel.

avatar

XanderCage FR

05 sep 2016 @ 08:46

« Cette génération n’apporte rien pour moi, si ce n’est la démocratisation du jeu indé, seule lueur d’espoir à mes yeux dans une période de vide créatif qui n’a d’égal que celui que traverse le cinéma »

Je suis en totale adéquation avec cette phrase !

Cette génération de consoles aura réussi à me saouler du jeu-vidéo ! J’aime toujours autant jouer mais je n’ai plus la même motivation que j’avais le soir en quittant du boulot à l’époque de la 360 ! Certains soir j’appuie sur le bouton ON de la console puis je l’éteins 3 secondes après en me disant « tiens je vais plutôt regarder un film ! »

J’aimerais retrouver la magie d’avant mais pour l’instant quelque chose est « cassé » ! Mon groupe d’ami Live a aussi explosé à cause de cette génération qui a la même pensée que moi ! Beaucoup ont déserté la console et ne jouent plus que par ci par là alors qu’avant on n’avait jamais assez de place dans le groupe de chat !

avatar

Apollon13

05 sep 2016 @ 09:42

Assez surpris de voir ton avis sur cette génération. C’est globalement le même que le mien, mais je pensais qu’elle enthousiasmait davantage. Niveau étincelle et compagnie je pense pas que tu ais perdu quoi que ce soit mais que tu es passé sur un mode de jeu/consommation plus alternatif (tu fais rien qu’a copier toute façon) qui correspond moins au public du site et créerai sans doute un décalage dans les réflexions (si j’ai saisie globalement la chose)

Se lancer n’est pas simple, savoir s’arrêter est encore plus dur selon moins (enfin visiblement c’est stopper quelque chose pour démarrer autre chose mais ça revient au même) et j’ai beau ne jamais faire d’édito articles ou autres j’ai parfois du mal avec le décalage qui s’est créé entre les personnes comme moi et le plus « grand public » (même si ça m’empêche pas de revenir régulièrement ici vu que le décalage y est plus light)

Du coup merci en bloc pour les éditos précédents, même ceux que je trouvais moins « intéressants » m’avait fait réagir pour les discussions qui en découlaient. J’avoues que je préférais l’époque ou on en parlait sur le forum, les discussions duraient plus longtemps même si on était moins à y participer... Mais du coup on était moins à y participer donc je comprend le changement ^^.

Au plaisir de te retrouver sur d’autres formats, articles, le départ de l’édito inspirera certainement de nombreux poèmes triste sur skyblog

avatar

ÉCCO

05 sep 2016 @ 13:43

Tu vois Ron,je suis un joueur qui joue essentiellement aux jeux solo et c’est vrai que de temps à autre un petit multi à GOW,COD ou bien un BF font vraiment le job pour quelques parties en multi avec des potes.Mai mon kiff c’est les jeux solo,pourquoi ?Quand j’étais gosse et que je jouais sur Atari 2600 à Ichar« Rpg »ou bien après à Zelda et à d’autres jeux,la plupart du temps qand tu retournerais la boite du jeu les belles images ne reflétaient rarement la réalité.J’espère,je rêvais qu’un jour je pourrais jouer enfin à un jeu de la qualité de ses belles images.Aujourd’hui et depuis le 2 Décembre 2005 c’est le cas,l’attente était très longue mai loin d’être pénible bien au contraire.Depuis le 30 Novembre 2013 jamais je me suis autant gavé et amusé sur des jeux solo et ça grâce à la puissance des nouvelles consoles et certains Studio de talent.Après oui c’est vrai il y a certains jeux qui ne cessent de nous faire tourner en rond comme les FM,GT mai que veux-tu !Juste un grand regret quand même...Ou son les Space opera et Shoot’em up ?

ReapingTsi

05 sep 2016 @ 17:18

Purée j ai eu peur, moi aussi j ai cru que tu quittais xboxygen..^^’ c est dommage pour les editos qui etaient de qualité et comme d hab t as une reflexion pertinente sur celui-ci, tu souleves le probleme de la redite et mon avis est que si le marché n etait pas ce qu il est actuellement tu n aurais pas ce soucis comme tu l as d ailleurs toi même si bien ecris (mais alors pourquoi je le note ?!mdr) mais l important est que chacun puisse trouver son compte dans sa passion donc si tu prends du plaisir autrement qu avec les AAA tout vas bien si on peut dire !^^’ je suis content de savoir que l on continuera de t entendre dans « les bruits de fond » pour des reflexions bien senties comme tu sais les sortir et même si mes connaissances retro’ sont limités (tu parles souvent dans tes rubriques de jeux que je ne connais pas ^^’) c est un plus de pouvoir les decouvrir à travers ton prisme ! ;) bonne continuation !

12