Edito - Un dernier pour la route !

«I’m a poor lonesome éditorialiste» , - 15 réaction(s)

Autant commencer tout de suite par l’objet de cet édito un peu spécial. Sa particularité est qu’il est le dernier que je rédige pour Xboxygen. Depuis maintenant plus de 10 ans, je rédige sur une base plus ou moins régulière des textes dont le but est de provoquer une réflexion, de donner un éclairage sur un sujet particulier, ou tout simplement de chercher à analyser un peu plus en profondeur un thème dont le traitement par le biais de news ne donne qu’un aperçu.

La rédaction de ces éditos est un travail important. Suivant le sujet, je dois d’abord me documenter, vérifier un certain nombre de choses, ou même en découvrir d’autres. Il ne faudrait pas non plus que je raconte des âneries sur les éléments tangibles. Ensuite, comme pour une dissertation, j’organise, j’ordonne, afin que ma réflexion soit la plus claire possible. Je prends le temps de bien réfléchir à ce que je vais écrire : ce n’est pas un commentaire lancé sur une news à l’arraché, mais quelque chose qui doit être le fruit d’une pensée construite. Il m’est arrivé plus d’une fois, pendant cette phase, de changer d’avis ! Quand mon plan est prêt, j’attaque la rédaction en tant que telle dans un premier jet écrit le plus souvent d’une traite. Une première relecture me dira si le texte est viable ou pas : certains sujets, prometteurs lors de leur préparation, peuvent se révéler chiants comme la pluie une fois sur le papier. Pas d’états d’âmes, c’est direction la poubelle. Enfin, au gré des relectures, je vais m’appliquer à soigner le niveau de langue pour proposer quelque chose de correctement écrit. J’avoue parfois, pour m’amuser, glisser quelques effets de style ou chercher une tonalité particulière. Dernier étape, je m’assure que le texte n’est pas trop austère, et si nécessaire je glisse des touches d’humour pour l’alléger. Poil au nez.

L’objectif de ces éditos est multiple. Le premier est d’apporter une plus-value au site, une vision plus profonde que la moyenne de ce qu’on peut lire. Cela semble prétentieux dit comme ça, mais je reste très humble sur ce point : tout lecteur qui appliquerait la même méthode de rédaction en ressortirait quelque chose d’intéressant, puisque fruit d’une réflexion. Le deuxième a toujours été de provoquer le dialogue, de servir de base pour une discussion, de générer l’envie de réaction. A ce titre, je voudrais vous remercier pour les commentaires souvent nombreux qui sont d’une richesse intéressante, illustrant un propos qui a toujours été sous-jacent dans de nombreux textes : on peut avoir des opinions différentes sans que cela ne signifie que l’un ou l’autre a forcément tort. La communauté d’Xboxygen aura été réceptive à ma démarche, faisant preuve d’une maturité vraiment agréable ! Et ce même quand je pousse le bouchon un peu loin (ce que j’ai parfois, je l’avoue, fait volontairement pour provoquer des réactions). A chaque édito, j’aime bien aller voir les commentaires faits sur d’autres sites où des liens sont mis. Cela me rappelle que c’est une chance d’avoir un public capable d’utiliser son cerveau, tolérant avec les opinions d’autrui même quand il y a désaccord, et respectueux de la divergence d’opinions. Et aussi capable de lire des textes parfois longs jusqu’au bout ! Bref, merci encore. Enfin, le dernier objectif, et non des moindres, est de vous distraire, et ce même sur des sujets « sérieux ». Notez les guillemets, car cela ne reste que du jeu vidéo.

Alors, s’il y a tant de satisfactions, pourquoi arrêter ?

Par honnêteté intellectuelle. Un édito, c’est avant tout une opinion, et aujourd’hui je n’ai plus assez de choses à dire sans retomber sur une litanie répétitive. Cette génération n’apporte rien pour moi, si ce n’est la démocratisation du jeu indé, seule lueur d’espoir à mes yeux dans une période de vide créatif qui n’a d’égal que celui que traverse le cinéma. Si ce que propose Microsoft, d’un point de vue stratégie et même juste du fait que c’est nouveau, avec l’idée de s’affranchir du matériel, m’intéresse beaucoup, les jeux, eux, ne me passionnent pas, loin de là. C’est encore pire chez Sony, qui répète ad nauseum la même formule. C’est la première fois depuis que je joue aux jeux vidéo que je ne m’intéresse même plus à ce qui est proposé sur une machine, tellement tout est prévisible et construit sur le même schéma. À la limite, seul Nintendo, malgré le désert de leur planning, arrive à titiller ma curiosité avec leur prochaine machine qui rendra grâce, du moins je l’espère, aux jeux. Je n’en peux plus des discussions pseudo-technologiques, devenues inévitables aujourd’hui, et éclipsant sans peine les jeux en eux-mêmes. Quand le moyen devient plus important que la fin, je passe mon tour. Au global, quel que soit le sujet, je retombe sur ces points, et je n’ai pas envie de devenir un vieux grincheux répétant sans cesse la même chose, ni un donneur de leçons : au bout d’un moment, mieux vaut passer son tour, tout simplement. Enfin, ma légitimité pour exprimer mes opinions se dilue. En effet, aujourd’hui, plus de 50% de mon temps est consacré au rétro-gaming. J’ai choisi mon camp : c’était mieux avant. Ce n’est pas une posture, c’est juste que je m’amuse beaucoup plus avec un jeu 2D, construit, évitant la narration superflue, que sur une prod blindée de cinématiques. Dans les autres 50%, il y a une très large majorité de temps consacrée aux jeux indés, et donc une toute petite seulement sur les productions actuelles. Ne correspondant plus au « joueur typique », mon message ne parle plus à un public large. Également, j’avais par le passé des contacts non-officiels avec différents acteurs du marché, ce qui me permettait d’avoir en sous-main des informations souvent très intéressantes, bien que non publiables. D’une certaine façon, cela m’a permis de prendre des positions fortes, que je savais cohérentes car s’appuyant sur des pratiques peu connues du public. Je n’ai plus ces contacts, donc pas plus d’infos que n’importe qui.

Bref, ça me semble être un bon moment pour arrêter, non ? On continuera de parler de divers sujets, mais ce sera sous le format podcast avec Le Bruit de Fond. En attendant, je voudrais à nouveau vous remercier pour votre fidélité !

Pour la suite, je vous proposerai un nouveau concept, totalement différent, que je viendrai vous expliquer dans quelque temps. A bientôt, camarades d’Xboxygen !

Accueil > Édito

Les Éditos

Les Éditos

Les réflexions philosophiques de notre cher Rone.

N’hésitez pas à réagir sur le forum !

Venez discuter sur le Forum Les Éditos

15 reactions

jmabate

04 sep 2016 @ 11:36

c’est ce qui a fait que j’aime ce site ! une vision, une approche avec laquelle je me retrouve dans beaucoup de textes et de commentaires.

encore aujourd’hui, je me sent lié à ce texte tellement il exprime ce que je ressent. je ne suis pas d’habitude autant démonstratif, mais je vous félicite pour la qualité du travail effectué ainsi que la communauté que vous avez rassemblé. j’apprécie vraiment beaucoup.

au plaisir de t’entendre dans tes prochains podcast et curieux de lire, d’entendre et, ou, de voir ce nouveau concept.

@+

avatar

Mr Moot

04 sep 2016 @ 13:55

Merci pour tout ces editos Rone ! Trois ans que je viens et trois ans que j’apprécie ta plume. A la lecture du titre j’ai bien cru que tu quittais la site, me voilà rassuré.

avatar

Betazel X

04 sep 2016 @ 14:01

Ben Non et non Rone, ce n’est pas le bon moment pour arrêter. Même si je ne suis pas toujours d’accord avec toi, tu es un des rares journalistes à me faire réfléchir. Cette invitation à la réflexion me manquera, c’est sur !!! Et puis on est de la même génération et c’est sans doute pour cela que tes textes m’ont toujours interpellé voire ému...Si si !!!

Alors j’ai de te dire encore une fois non, ce n’est pas le bon moment. Reprends toi, serre les poings et continuons à réfléchir ensemble... :)

electroforez

04 sep 2016 @ 14:52

Ah bin mince alors, je l’ai pas vue venir celle-là ! C’est vraiment dommage car ce site représente pour moi l’actualité gaming, mais vue au travers de lunettes « old-school », et je me retrouve là dedans. C’est un peu le coin gamer des trentenaires et plus, qui s’accrochent à leur passion, même si celle-ci s’étiole quelque peu, le « progrès » et les nouvelles normes vidéoludiques étant ce qu’elles sont aujourd’hui... Je sais que les articles, news etc... resteront sur ce même ton, mais les éditos étaient vraiment la quintessence de ce que représente Xboxygen pour moi, la quintessence écrite du moins. Heureux de savoir donc que les podcasts continueront, car je les écoutent avec un grand plaisir et c’est à chaque fois une joie d’en voir apparaitre un.

Hâte d’en entendre plus au sujet de ce nouveau concept sinon :-).

Halnist

04 sep 2016 @ 16:35

Merci Rone, tes éditos vont me manquer car ils apportaient quelque chose de différents (quand j’ai vu le titre j’ai cru que tu quittais Xboxygen !!).

Je te rejoins sur le fait qu’il manque quelque chose aux jeux d’aujourd’hui et je rajoute également que de plus en plus de jeux sont fait pour jouer en compétition. Que devient on nous derrière notre écran manette en main ?

Dudediklenbias

04 sep 2016 @ 16:37

J’ai découvert le site grâce à l’un de tes articles. Et finalement je les ai tous lus. Merci pour cette rubrique, en espérant te relire très bientôt !

Jonyboy

04 sep 2016 @ 18:42

N’est pas vieux con qui veut ! Comme beaucoup ici je pense, je me retrouvais souvent dans tes editos (avec 10 ans de plus :->). Tu nous amenais souvent à réfléchir et prendre du recul, sinon de hauteur. J’espère vraiment que la rédac trouvera un moyen de conserver ce qui constituait, comme son nom l’indique, une signature du site.

Je suis quand même surpris de ta décision. À te lire on te sent désabusé, comme si la flamme du petit gamin qui brûle en chaque gamer s’était éteinte. Et ça tranche radicalement avec les étincelles que je voyais dans tes yeux lors des derniers E3, où tu montrais que t’avais beau souvent râler et remettre en question la direction que prenait l’industrie (donc les gamers) dans tes articles, tu avais conservé ta capacité à t’émerveiller. Ben là je me suis bien planté on dirait !

Bref tout ça pour dire qu’à la lecture de ce dernier édito, il me vient deux envies : 1. Celle de te plaindre 2. Celle de découvrir ce que tu nous réserves !

PS : Content de voir que tu ne quittes pas la rédac, j’ai moi aussi eu peur en voyant le titre !

avatar

ÉCCO

04 sep 2016 @ 19:39

Je respect ton choix et ton avis « c’était mieux avant » mais ce n’est pas mon cas de vieux gameur...Houuulala pour rien au monde je ne retournerai faire un tour dans le passé sauf bien sur pour racheter les jeux qui aujourd’hui valent de l’or.Merci 2016,merci Sony,Nintendo et Crosoft et les autres« R*,Ubisoft,EA et »et merci surtout CD Projekt Red pour se Chef-d’œuvre de The Witcher3« Level 68 NG+ ».Tu a juste perdu cette petite étincelle qui animée ton âme de gosse.Ça m’ai arrivé juste une fois en 35ans,lassé des jeux en 2D j’ai failli tout lâcher mai heureusement Sony est arrivé avec la PSX pour que cette étincelle de s’éteignent à jamais.

jmabate

04 sep 2016 @ 20:57

@ ecco : après une génération comme celle de la PS360, cette génération reste assez mitigé ! il y a de bon jeux comme à chaque génération. tu cite the witcher 3 qui est pour moi un excellent jeux (les goûts et les couleurs) mais est simplement la suite d’un excellent the witcher 2. heureusement qu’il y a des jeux PC qui bascule sur console ;-) pour permettre à certains d’en profiter.

ensuite je te rejoint sur le fait que « c’était mieux avant », n’est autre que de la nostalgie et qu’aujourd’hui les mêmes jeux (certains) passeraient inaperçu. mais je pense que notre expérience du à l’age et à une période particulière du jeux vidéo, ne nous rend pas facile à satisfaire :-))

corrs78

04 sep 2016 @ 21:52

Ils vont me manquer tes editos, pour une fois que j’etais d’accord avec quelqu’un.

Tout simplement : Merci ! meme si maintenant à cause de toi je me sens comme « un vieux grincheux »

12