Test - Flowing Light - Le shmup qui fait réfléchir

«N’allez pas dans la lumière !» , - 0 réaction(s)

Riche de son esthétique aussi épurée que flashy et de son air de jeu d’arcade rétro, Flowing Light est bien plus que cela. Si la simple nomination jeu de tir-puzzle façon jeu d’arcade vous fait plisser les yeux, essayez maintenant d’imaginer que les différents projectiles tirés sont en réalité des particules de lumière soumises à la gravité. Vous êtes à ce moment-là complètement en droit de vous demander : qui sont les illuminés derrière ce scénario ? Il s’agit d’un petit studio indépendant de Montréal, sobrement nommé gFaUmNe Inc. Mais trêve de mauvaise foi, apportons un peu de clarté à tout ça.

Une lueur d’espoir

Vous venez de vous crasher sur une planète inhospitalière remplie de petits poulpes belliqueux. Malheureusement, le champ magnétique est plus fort que la gravité aux pôles. Il faut donc vous rendre au pôle nord pour pouvoir décoller et rentrer chez vous. C’est à coups de lasers fluo, de monstres bariolés, mais surtout de matière grise que va se dérouler cette pérégrination.

This is the way

Maintenant que la petite parenthèse de l’histoire justifiant le gameplay est close, rentrons dans le dur. Flowing Light est un jeu d’arcade : vous êtes là pour réaliser des combos, défier le chrono et décrocher la meilleure note. Premièrement, le jeu se laisse bien prendre en main. Plusieurs (bons) petits didacticiels vous expliquent les différentes mécaniques du jeu à travers plusieurs niveaux pour vous familiariser avec son gameplay particulier. À cette étape-là, le jeu reste bienveillant et laisse au joueur le temps d’intégrer les informations.

Un petit billard ?

Pour vous frayer un chemin parmi les ennemis, votre petit vaisseau est doté d’un tir automatique (amené à évoluer) et d’un tir précis longue portée, dont la trajectoire est visible à l’écran. C’est d’ailleurs là que l’on commence à comprendre toutes les possibilités du jeu, puisqu’il faut utiliser le relief ET la gravité pour toucher au but. À la fois malin et rafraîchissant, cela fait son petit effet. Le jeu de tir-puzzle/arcade prend peu à peu tout son sens. À noter que les contrôles à la manette se font sans problème.

Chewie, paré pour vitesse lumière

Une fois la période d’adaptation passée, les choses sérieuses commencent. Il convient de préciser qu’il y a 2 façons de jouer : survoler le jeu (dont nous parlerons après) et le tryharder. Flowing Light ne propose pas d’entre-deux. Les mécaniques ne sont pas complexes, mais il faut du temps pour les maîtriser et saisir toute la profondeur du gameplay. Le jeu propose 250 niveaux et l’on ne peut que complimenter le studio qui réussit à les diversifier tout au long de l’aventure (malgré des phases de plateforme assez discutables) et ainsi offrir un challenge sans cesse renouvelé.

Attention une référence !

Alors pourquoi le tryhard ? Car Flowing Light ne se contente pas de récompenser le joueur par une simple note (S, A, B, etc.) pour avoir vite terminé le niveau, mais il l’avantage. C’est-à-dire que plus vous effectuez de niveaux rapidement, plus vous êtes avantagés dans la progression en général. Le gameplay est une addition de différentes mécaniques qui ont un effet boule de neige terriblement efficace sur la façon d’avancer. Ce qui signifie qu’il faut connaître les niveaux par cœur : l’emplacement des monstres, le timing, les limites du vaisseau et de sa portée de tir. Finalement, le tryhard devient un système plaisant si l’on s’y prête, puisque le jeu récompense l’implication.

Comme pour tout bon jeu dans son genre… il est temps de parler combos. En utilisant le tir précis (appelé balle Comète), il est possible de tuer plusieurs ennemis d’un coup. Si ces derniers s’avèrent être de la même couleur, le vaisseau gagne un bonus temporaire (cadence améliorée, plus de portée ou de dégâts...). Ce bonus est une aide très précieuse qui permet de terminer le niveau plus rapidement et ainsi obtenir une meilleure note.

Mais oui c’est clair !

Et ce n’est pas tout. Entre chaque niveau, vous vous retrouvez dans une petite safe zone qui vous laisse souffler et réfléchir au niveau suivant, visible devant vous. Dans cette zone, le chrono du bonus temporaire se fige. Ce qui signifie que plus les niveaux sont maîtrisés, plus il sera facile de les parcourir vite. Si tous les niveaux sont effectués habilement, les bonus se conservent, s’accumulent même, et permettent de passer certains obstacles encore plus facilement. On vous a déjà dit effet boule de neige ? Clairement.

La lumière au bout du tunnel

Ce qui peut également se passer avec un jeu aussi particulier, c’est que l’on n’adhère pas du tout à la proposition. Car la cible directe est bien le joueur passionné de scoring, de shmup, de tube shooter, manic shooter et consorts. Si vous ne faites pas partie de ces personnes, vous risquez de ne pas accrocher et même d’être frustré. Si le jeu récompense les bons scores, cela se fait au détriment des mauvais. Par exemple, le seul moyen de regagner de la vie est d’effectuer un très bon temps. Si ce n’est pas le cas, la vie du vaisseau reste basse et rend les niveaux suivants plus compliqués si l’on se trouvait déjà à la peine. L’effet boule de neige va dans les deux sens.

Telle une mite devant les flammes…

N’ayez crainte car les développeurs le savent et de petites astuces vous rendent la vie plus facile. Il est possible de sauter un niveau difficile à passer, ou bien de se voir accorder des bonus après des morts successives. Ce qui arrivera. Le véritable souci à ce moment est le manque d’amusement et la perte d’intérêt pour le jeu, l’envie de poser la manette plutôt que de persévérer.

Test réalisé sur Xbox One.

Bilan

On a aimé :
  • Une très bonne durée de vie pour qui s’y lance à fond
  • Un concept de base intéressant et intelligent
  • Une direction artistique élégante, toute en sobriété
  • Des niveaux retors qui demandent détermination et dextérité
  • La grande variété des énigmes
On n’a pas aimé :
  • Peut en décourager plus d’un, surtout sur la fin
  • Le jeu cible clairement les amateurs de scoring
  • Des phases de plateforme peu convaincantes
  • Tout de même très répétitif (structure globale, bestiaire, etc)
C’est bon mais c’est chaud

Flowing Light est un jeu intelligent et malin qui va vous faire aussi bien utiliser votre jugeote que votre mémoire musculaire. Sans concession, ou pas trop, il va ravir les amateurs de scoring et de tube shooter. Si tel est votre cas, des dizaines d’heures de jeu s’offrent à vous pour atteindre tous les rangs S d’une aventure très solide. Malheureusement pour les autres, il peut devenir une expérience pénible et disons-le, dispensable. Vous êtes prévenus.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Flowing Lights

Genre : Action/Beat them up

Editeur : gFaUmNe inc.

Développeur : gFaUmNe inc.

Date de sortie : 07/05/2021

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Switch