Test - Gears of War : Ultimate Edition

«Version plus mieux» , - 28 réaction(s)

J’en avais déjà maté des gros. Mais celui-là était énorme. Je l’entendais meugler comme une vache en rut, et ce malgré les tirs incessants et les impacts de balles qui déchiraient le béton. Il devait se traîner comme un goret dans son armure de trois tonnes cinq et prier je ne sais quel dieu pour que le muret qui lui servait d’abri soit oublié dans la mêlée. Il faut croire que son dieu ne l’a point entendu, car telle sa Némésis je m’apprêtai à lui donner le coup de grâce. Je sortis de ma cache en courant. Je sautai au dessus du muret qui lui servait de maigre protection et le dernier son qu’il entendit fut le cri strident de la bayonnette-tronçonneuse de mon Mark 2. Le visage couvert de sang et de poussière, un sourire aux lèvres, je réajustai rapidement mon armure avant de repartir au combat. Gears of War, c’est ça !!

ULTIMATE

Fenix, Santiago, Cole et Baird, l’équipe de choc de Gears

Pas la peine de chercher bien loin le titre du seul chapitre de ce test. Ultimate suffira amplement pour qualifier ce remake d’un des jeux d’action les plus marquants et des plus réussis de la génération précédente. Inutile aussi de vous présenter en détail Gears of War, fer de lance de la Xbox 360 à l’époque, monstre de technique, concentré de testostérone, qui a su révolutionner le genre TPS jusqu’à lui donner ses lettres de noblesse. Qu’on le veuille ou non, Gears of War a bel et bien sa place au panthéon du jeu vidéo.

Graphiquement, le jeu a été peaufiné et fait vraiment honneur à la Xbox One

Pour son retour sur la scène de la Xbox One il se devait d’arborer ses plus beaux atours, une simple ressortie en HD lissée ne pouvait suffire. Microsoft l’a bien compris et Gears of War nous arrive dans une version Ultimate Edition aux petits oignons. Graphiquement, le jeu a été peaufiné et fait vraiment honneur à la Xbox One. Les détails sautent aux yeux, les décors sont magnifiés et les séquences cinématiques ont été entièrement refaites. Le rythme déjà excellent gagne en intensité et en impact. Ce changement a induit une refonte totale du doublage français du jeu. Comme d’habitude, malheureusement, il est toujours impossible de choisir la VO sous-titrée en français dans les menus. Les doublages français totalement nuls dans la version d’origine ne sont qu’un mauvais souvenir ! Ne vous réjouissez pas trop vite, car ceux qui les remplacent sont tout juste passable. De gros efforts restent à faire dans ce domaine là.

On va enfin pouvoir affronter le Brumak !

Gears of War Ultimate Edition ne se contente toutefois pas de ses nouvelles voix et de son évolution technique, l’environnement sonore du jeu a été totalement refait afin de garantir au joueur une immersion et une intensité encore jamais proposées par le jeu. Bruitages, musiques et donc voix se hissent à la hauteur des graphismes et ce travail-là s’avère tout bonnement hallucinant de qualité. Le ré-échantillonnage sonore est excellent et on distingue maintenant clairement les voix des protagonistes même en pleine mêlée. Le mode solo nous offre même les chapitres supplémentaires de la version PC et un niveau de difficulté intermédiaire entre la Recrue et le Vétéran. Ces difficultés sont disponibles dès le début. Un travail d’orfèvre donc qui ne supporte pas l’à peu près et c’est malheureusement le cas pour les séquences cinématiques qui subissent des ralentissements disgracieux dès leur entame. On distingue aussi avec amertume un grossier pop-up de textures lors de certains changements de chapitres. Quelques bugs de collisions, pas vraiment méchants, nous rappellent aussi qu’il ne s’agit là que d’un remake. Rien de rédhibitoire, mais ça fait tache.

Les réflexes reviennent rapidement, les tactiques d’approche refont surface et les cartes disponibles se rappellent à nous comme d’anciennes maîtresses

Le multi se pare lui aussi de cette technique irréprochable et on retombe dans ses joutes endiablées comme un ancien fumeur en rechute. Les réflexes reviennent rapidement, les tactiques d’approche refont surface et les cartes disponibles se rappellent à nous comme d’anciennes maîtresses. Le multi est plus garni qu’à l’époque avec 19 cartes au lieu des 16 de base et huit modes de jeu au lieu de quatre. Pas de mode horde en sus mais un mode Exécution au destructeur, le fusil à pompe, dans une carte toute petite pour des matchs rapides, nerveux et bien tendus. Les parties s’enchaînent sans temps mort et surtout sans problèmes. On note tout juste une absence de traduction pour la description d’un mode de jeu.

Gears of War n’a rien perdu de ses qualités

Le terme Ultimate parait toutefois un peu prétentieux lorsque l’on fait le compte des faibles bonus présents en regard de ceux auxquels on serait en droit d’attendre pour un jeu aussi légendaire. On s’attendait à un feu d’artifice de ce côté là, à un contenu digne de l’aura exceptionnelle du jeu et on doit dire qu’après l’ivresse des retrouvailles, la gueule de bois s’avère un peu raide. Pas de commentaires audio durant le jeu des développeurs, pas d’interviews croustillantes, pas de contenu pléthorique pour fêter dignement cette résurrection sanglante. Gears of War Ultimate Edition nous livre la portion congrue avec quelques artworks et des BD, aussi moches qu’insipides, à débloquer en récupérant les fameux insignes CGU. Des BD qui seront en outre totalement inutiles pour le non anglophone vu qu’elles n’ont pas bénéficié de la moindre traduction. Cette version Ultimate n’arrive à se montrer digne de son appellation qu’au regard de sa plastique et de son environnement sonore entièrement refaits. On aurait aimé que le retour de Gears of War soit accompagné d’une plus grande déférence à l’égard du jeu et de ses fans. En l’état il ne s’agit que d’un très bon remake, mais reconnaissons-le : ce n’est déjà pas si mal.

Bilan

On a aimé :
  • Un jeu toujours aussi intense que l’on redécouvre avec bonheur
  • Un multi toujours aussi carré
  • Une refonte graphique et sonore excellente
  • Ceux qui n’ont jamais joué à Gears of War vont se régaler
On n’a pas aimé :
  • Un doublage refait mais toujours pas terrible
  • Quelques aléas techniques qui font tache
  • Des bonus ridicules pour une version Ultimate
Du sang, du métal et de la poussière…

Gears of War est un jeu fabuleux. Un rythme parfaitement maîtrisé, un des meilleurs modes coopératifs disponibles dans un jeu vidéo, un multi nerveux et carré font de ce titre un jeu culte. Cette Ultimate Edition le magnifie sans le pervertir et offre aux fans comme aux nouveaux venus une expérience unique plus immersive et intense que jamais. On regrette quelques aléas techniques que l’on aimerait voir corrigés par un éventuel patch et surtout un manque flagrant de bonus célébrant comme il se doit la gloire et la grandeur de ce ballet de métal, de poussière… et de sang.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Gears Of War

PEGI 0

Genre : TPS

Editeur : Microsoft

Développeur : Epic Games

Date de sortie : 7/11/2006
Date de sortie XO : 28/08/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, PC Windows

28 reactions

Geolem

24 aoû 2015 @ 09:43

On va dire que c’est un épisode pour attendre Gears 4 que tous les joueurs attendent beaucoup. Suis déjà prêt avec avec mon meilleur pote xOne pour exploser les veines du derche des Locustes. :->

The old jinx

24 aoû 2015 @ 10:01

Moi j ai hate de refaire LE JEU qui m a fait acheter une 360. Après ces histoire de bonus ca ne me fait ni chaud ni froid mais je comprend que ca peut pecher pour certains. Et meme si j ai laisse tomber un peu le multi compétitif depuis un certain temps.. Gow tout comme cod 4 fait parti de mon pantheon des jeux multi... J en ai passe des heures a coller Des grenades et courrir comme un con pour faire un duel de pompe pour savoir qui aurait droit ou lance patate

Flash

24 aoû 2015 @ 10:27

Cool j’attends avec impatience ce Gears Ultimate ! Mais j’avoue qu’au niveau des bonus sa n’a pas l’air terrible et c’est bien dommage...

tixx

24 aoû 2015 @ 11:31

Hâte d’être au 28 !!!!!! Je le veux, je le veux, je le veux....

wladoudou22

24 aoû 2015 @ 11:52

Moi qui n’ai pas fait le jeu, j y ai joué très peu, ça ne peut être que bon pour moi ce remake alors ! ^^

Yoshi 58

24 aoû 2015 @ 12:37

Sûrement très joli mais pour moi ça reste un remastered. Sinon, bon test.

Oenomaus

24 aoû 2015 @ 12:47

intéressant comme toujours pour ceux n’ayant pas jouer sur la génération précédente

wladoudou22

24 aoû 2015 @ 13:06

On peut télécharger les autres du coup d après ce que j’ai compris ?!

wladoudou22

24 aoû 2015 @ 13:07

On peut télécharger les autres opus d’après ce que j’ai compris ?!

Jarel

Rédaction

24 aoû 2015 @ 13:20

Cela n’était pas possible avec notre version test. Les 4 opus 360 sont censés être offerts avec le jeu si on avait succombé aux charmes de la précommande.

123