Test - LEGO Le Hobbit

«Petite aventure dans les terres du milieu» , - 3 réaction(s)

Testé sur Xbox One

Les jeux estampillés LEGO s’enchaînent à un rythme très (trop ?) soutenu. A peine le jeu La Grande Aventure terminée, hop, on retourne dans l’univers de Tolkien (et surtout de Peter Jackson) pour l’adaptation du Hobbit et de sa suite, La Désolation de Smaug. Et non, on n’aura pas attendu le troisième film pour sortir le jeu, ce sera via un DLC qu’on pourra vivre les aventures complètes de Bilbon. N’aurait-on pas été trop pressé de sortir le jeu ? C’est peut-être la question essentielle qu’il faut se poser…

Fidèle jusqu’au bout

La recette est éprouvée, et est la même que d’habitude. On a donc là 18 niveaux, pour une petite dizaine d’heures de jeu, extensibles pour peu qu’on cherche à explorer de fond en comble le monde ouvert proposé et à atteindre les 100% en jeu libre. Toutes les scènes marquantes des films de Peter Jackson sont bien là, respectées à la lettre. Même un peu trop.

Le joli niveau de la caverne des Goblins

Il y a comme un manque d’inspiration dans le jeu, qui se contente d’un décalque, semblant oublier que c’est un jeu LEGO. Ainsi, l’humour habituellement omniprésent se fait plutôt discret, et n’est pas toujours efficace. Il n’y a pas de surprises quand on avance dans le jeu. Il y a bien quelques légères nouveautés, comme la collecte de matières premières pour fabriquer des constructions ou réaliser des quêtes, la coopération entre les personnages qui peuvent unir leurs forces pour de nouvelles capacités, ou bien la possibilité de changer d’arme… Mais cela ne renouvelle pas le genre, et on reste dans une certaine routine. Pire, ceux qui ont déjà joué à l’épisode consacré au Seigneur des Anneaux auront l’impression de revoir les mêmes environnements (ce qui est d’ailleurs exact !), comme si Le Hobbit n’était qu’un supplément. On retrouve ce manque d’inspiration dans la construction de certains niveaux (heureusement pas tous !), très basiques et concentrés sur de petites zones.

Il n’y a pas de surprises quand on avance dans le jeu.
La scène des Trolls

Mais la magie des jeux LEGO, c’est que même dans un épisode sans grande imagination, globalement cela fonctionne quand même ! On s’amuse malgré tout, surtout à deux sur la même console (toujours pas possible en ligne). Ce n’est pas le délire, mais on se retrouve quand même accroché, et c’est sans s’ennuyer qu’on arrive au bout du jeu. Quand la lassitude pointe, hop, comme par magie, un niveau plus original (la bataille des géants de pierre) ou vraiment joli (la caverne des nains) pointe le bout de son nez et raccroche le joueur à sa manette. Pour les amateurs de Tolkien ou des jeux LEGO, celui-ci fait le job sans problème. Ce sont les joueurs un peu plus exigeants qui risquent de tiquer.

Verre à moitié plein ou vide ?

Non, vraiment, vous ne passerez pas.

La réalisation générale du jeu s’inscrit elle aussi dans la routine générale. Comme d’habitude, la réalisation est donc dans une bonne moyenne, mais avec les défauts habituels des jeux LEGO. Les combats sont donc toujours aussi confus, le comportement des personnages non contrôlés toujours aussi absurde, et la lecture de la profondeur de champ, importante pour les sauts ou pour prendre des objets, toujours aussi discutable. Graphiquement, le résultat est par contre plutôt bon, avec des niveaux parfois même très beaux… Mais dans le même temps, ce joli travail est en partie gâché par quelques textures bâclées, ou par des décors de fond franchement moches. La musique, bien entendu, venant des films, est superbe, mais même au niveau son ce n’est pas parfait, puisque l’étalonnage des voix est perfectible. Attention, l’ensemble reste d’un niveau tout à fait acceptable, c’est une réalisation tout ce qu’il y a de propre, mais si je souligne autant les points faibles, c’est surtout parce que ce sont les mêmes depuis de nombreux jeux.

Bilan

On a aimé :
  • La réalisation d’ensemble est propre
  • Fidèle à l’œuvre adaptée
  • Bonne durée de vie
On n’a pas aimé :
  • Manque d’imagination
  • Pas très drôle
  • Toujours les mêmes problèmes techniques
  • La routine pour un jeu LEGO
Un jeu LEGO dans la moyenne

LEGO Le Hobbit, n’est pas mauvais… ni bon. On y joue plutôt avec plaisir, le titre s’appuyant sur les qualités habituelles des jeux LEGO : fidélité à l’œuvre adaptée, niveaux variés, ambiance mignonne et grande durée de vie. C’est agréablement qu’on ira au bout, surtout à deux joueurs. Mais cet épisode est par ailleurs le symptôme de ce qu’on a pu commencer à ressentir avec les précédents titres LEGO. C’est un gameplay bien huilé, mais les défauts des jeux précédents demeurent, et une certaine routine s’est installée, prenant le pas sur les surprises, les nouveautés et l’imagination. Les amateurs de la franchise y trouveront leur compte, ce qui n’est pas rien. Ceux qui n’ont pas déjà joué à plusieurs jeux LEGO aussi. Par contre, les habitués auront l’impression de voir un titre propre, correct, mais qui tourne un peu à vide. On arrive à la limite du jeu LEGO de trop, il devient urgent que Traveller’s Tale se renouvelle avec le prochain.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

LEGO Le Hobbit

PEGI 7

Genre : Aventure/Plates-Formes

Editeur : Warner Bros Interactive Entertainment

Dévelopeur : Traveller’s Tale

Date de sortie : 11/04/2014

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows, Mac OSX, Wii U, PlayStation Vita, 3DS

3 reactions

HediScofield

19 avr 2014 @ 11:52

Personnellement je trouve qu’il y a beaucoup trop « d’adaptation » façon lego ! Ça devient chiant :-P

diez979

19 avr 2014 @ 12:09

Je trouve surtout con de ne pas avoir attendu la fin de l’année pour sortir le jeu complet... Je suppose que le DLC du film 3 ne sera pas offert...

Raster

19 avr 2014 @ 22:26

@ diez979 Bien d’accord ... J’ai essayé de convaincre ma fille d’attendre, mais non ^^