Test - XCOM : Enemy Within

«Pour les végét-Aliens» , - 0 réaction(s)

Un commencement est un moment d’une délicatesse extrême. Sachez donc que l’on est en l’an 2013. L’univers du jeu tactique sur Xbox 360 est gouverné par l’empereur XCOM : Enemy Unknown. A cette époque, la plus précieuse substance de l’univers est la Mêlée, le Mélange. La Mêlée accroît la longévité. La Mêlée amplifie le champ de conscience. La Mêlée est vitale au voyage dans l’espace. La Mêlée a fait des navigateurs de la Guilde spatiale des mutants après… Bon, on s’en fiche un peu de tout cela en fait… L’essentiel c’est que cette Mêlée va nous permettre de créer des soldats mutants casseurs d’Aliens dans XCOM : Enemy Within ! Et ça c’est bien !

Les Aliens m’ont tuer...

La terre est un immense champ de bataille...

Ce test a été écrit en étroite collaboration avec un ancien drogué à XCOM. Après plusieurs cures de désintoxication, des mois de réunions aux « Alieniques Anonymes », mon acolyte a réussi à se défaire de son addiction XCOM : Enemy Unknownesque. Il l’a certes remplacée par une addiction aux cacahuètes, mais c’était un bon début jusqu’au jour où Enemy Within est sorti...

Malgré les apparences, XCOM : Enemy Within n’est pas une suite, ni même une nouvelle campagne pour XCOM : Enemy Unknown mais un contenu additionnel made in Firaxis -à l’image de ce que l’on peut trouver pour leur série phare Civilization- en rajoutant petit à petit des éléments afin d’enrichir l’expérience de leur jeu. Cela peut tout à fait se concevoir pour un jeu tel que Civilization mais bien moins pour un XCOM dont le scénario, bien que n’étant pas le point fort du jeu, aurait largement pu donner lieu à une suite.

Cochonnerie d’alien !

Le plus regrettable est que les possesseurs de la version originale de XCOM : Enemy Unknown ne pourront pas profiter de ce contenu via une simple mise à jour ou un simple DLC payant mais seront bel et bien obligés d’acquérir une toute nouvelle version du jeu.

On aurait vraiment apprécié, vu qu’il s’agit de la même campagne, grandement mais simplement enrichie, de pouvoir acheter la mise à jour, d’autant plus que la rareté du genre sur notre console favorite fait que tous les passionnés de jeux tactiques au tour par tour auront déjà craqué pour XCOM : Enemy Unknown.

Un jeu avec du contenu Within !

On va pouvoir développer les capacités de nos soldats...

En acquérant cette version GOTY-extension-nouvelle-version-mais-pas-trop vous aurez accès à la campagne de XCOM : Enemy Unknown, à ses différents DLCs, et surtout à un lot bien fourni de nouveautés généreusement distillées comprenant :

>> De nouvelles cartes (donc certaines spéciales vraiment intéressantes)

>> De nouveaux personnages dont une sniper Française dotée d’un accent anglais tout pourri, ainsi que 3 nouveaux personnages avec des pouvoirs psy. Mais pour cela, vous devrez construire au préalable un Psylab.

>> La possibilité de faire parler vos soldats dans leur langue d’origine. Un gadget inutile mais pourtant totalement indispensable !

>> Combattre une nouvelle faction d’humains sympathisants aliens, les “EXALT”. Ces combats feront partie des plus retors du jeu ;

>> Participer à plusieurs événements spéciaux comme par exemple… non, je ne spoilerai pas la surprise n’en sera que meilleure pour les habitués !

>> Combattre deux nouvelles unités Aliens ;

>> Décerner des médailles, dont les effets seront personnalisables, à vos unités méritantes ;

>> Et surtout, collecter et exploiter la Mêlée !

Alors ce qui se passe avec la Mêlée c’est que quand on prononce ce mot devant ce toulousain de Jarel, il vous saute dessus en vous lapidant à coups de saucisse et de crampons aiguisés comme ils en ont l’habitude durant leurs matchs de « rugby-cong » ; mais oublions un peu le sport et revenons-en à l’essentiel, c’est à dire la Mêlée de XCOM : Enemy Within.

Mêlée m’en cinq !

C’est moins sexy qu’un maillot deux pièces...

La Mêlée donc est une nouvelle ressource que vous collecterez sur les différentes cartes du jeu. Elle vous permettra de spécialiser vos soldats en les améliorant afin, par exemple, de bénéficier d’un bonus de phéromones pour chaque alien tué ou de se fondre dans le décor façon caméléon. Elle vous permettra aussi de transformer vos soldats en unités hybrides robotiques ultra puissantes -façon Robocop- appelés CEM.

Les deux n’étant pas cumulables et la ressource étant limitée il vous faudra faire un choix sur l’orientation que vous souhaiterez donner à vos troupes. En outre, le fait que la Mêlée soit placée à divers endroits sur le terrain et ait une présence limitée dans le temps poussera le joueur à être un peu plus téméraire dans son exploration et dans sa prise de risques. On en terminera là pour les bons côtés de ce XCOM : Enemy Within.

Surtout ne pas se mettre à découvert

L’apparition de cette nouvelle ressource et de tout ce qu’elle introduit en termes de jeu induit un gros problème d’équilibrage, surtout dans la seconde partie de Enemy Within. Que peuvent bien faire les pauvres aliens, même avec leurs deux unités supplémentaires, contre des soldats améliorés boostés de bonus dans tous les sens et dotés de pouvoirs psy ? Et bien pas grand chose dans les modes de difficulté médians.

Ce déséquilibre se sent d’autant plus lors des missions contre les humains EXALT qui nous offriront les meilleurs moments tactiques du fait de leur équipement similaire au nôtre. On ne saurait donc que trop vous conseiller (si vous avez déjà joué à Enemy Unknown) de commencer votre première partie au minimum en mode Classique.

Il va falloir viser juste !

Certains bugs ont été corrigés et de nouveaux sont apparus (peu nombreux néanmoins) mais ce qui est un peu déconcertant pour les possesseurs d’Enemy Unknown est qu’ils ne bénéficieront pas de ces correctifs sans avoir acheté la nouvelle version Enemy Within. On croyait que devoir passer à la caisse quand on veut qu’une sonde de sniper fonctionne correctement était réservé à d’autres développeurs peu scrupuleux, pas à Firaxis.

Bilan

On a aimé :
  • Un Enemy Unknown amélioré et grandement peaufiné
  • La présence des DLCs
  • La Mêlée
  • Choisir la langue de nos compagnons de route
  • Correction des bugs
On n’a pas aimé :
  • Pas de nouvelle campagne
  • Obligé de racheter le jeu
  • Les nouveautés déséquilibrent la progression
Prolongations !

Alors la question que toi, cher lecteur de mon cœur adoré doit te poser en ce moment est « est ce que l’achat de Enemy Within vaut le coup ? » et bien je te le dis sans détour OUI ! Si l’on fait l’impasse sur cette politique peu glorieuse de Firaxis qui revend une seconde fois son jeu, certes à 30 euros, et réserve un jeu débuggé aux nouveaux acheteurs et si l’on se donne la peine de jouer en Classique, le jeu tient toujours la route et reste un achat indispensable pour les fans de combats tactiques au tour par tour. Ceux qui n’avaient pas encore craqué pour X-Com : Enemy Unknown, vous savez déjà ce que vous devez faire, c’est à dire courir chez votre revendeur le plus proche ! X-Com : Enemy Within se place sans aucun doute comme l’un des tout meilleurs jeu sur notre console en fin de vie.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

XCOM : Enemy Unknown

PEGI 18 Violence

Genre : STR

Éditeur : 2K Games

Développeur : Firaxis Games

Date de sortie : 12/10/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows