Comment EA donne plus d’autonomie que jamais à ses équipes

«Un management en évolution» le 20 septembre @ 12:102022-09-20T12:10:13+02:00" - 0 réaction(s)

Le géant Electronic Arts possède certaines des IP les plus marquantes de l’histoire du jeu vidéo et la société ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Tout à l’heure, nous vous parlions des ambitions du PDG d’EA à travers la licence Battlefield, mais l’entreprise et a également fait l’actualité de ces derniers jours par rapport aux évolutions majeures apportées dans son management.

La direction donne de plus en plus d’autonomie aux studios du groupe EA

C’est auprès de nos confrères de Gamesindustry que Samantha Ryan, la directrice générale du groupe EA, s’est exprimée sur les évolutions du management d’EA vis-à-vis de ses équipes de développement. L’échange est particulièrement intéressant et évoque de nombreux points différents englobant ce choix de donner plus responsabilités et possibilités aux studios.

« L’objectif est de donner une voix plus forte à la direction des studios. Les connaissances que des personnes comme moi possèdent pour avoir été au cœur de l’action des studios pendant plus de 20 ans sont durement acquises. Idéalement, ces connaissances aident les dirigeants d’EA à rester plus proches des besoins de leurs studios. »

Samantha Ryan est forte d’une très longue expérience dans le secteur, aussi bien dans les sections marketing que dans la direction de studios que ce soit chez EA ou Warner Bros. Elle dirige aujourd’hui toutes les équipes d’EA axées sur les jeux de courses et de sport. Samantha Ryan évoque notamment des franchises connues fortes de fanbase investies sans pour autant rayonner autant de FIFA ou F1.

« Skate et Dead Space ont tous deux été demandés par les fans depuis longtemps. Il y a tellement de franchises cool qu’il n’y a pas moyen de toutes les ramener à la vie. Mais parfois, lorsqu’un groupe solide de développeurs a une passion particulière, et que nous voyons que les fans sont tout aussi passionnés... les destins convergent. En tant que leader, je recherche ces convergences et quand je les trouve, j’essaie de les concrétiser. »

C’est en ce sens que le gain d’autonomie apporté aux studios peut faciliter le développement et le travail autour de franchises nécessitant de l’investissement, mais aussi de la passion. Les studios peuvent ainsi écouter librement les communautés et réaliser des jeux en phase avec les attentes des communautés respectives.

« Les gens font leur meilleur travail lorsqu’ils sont enthousiasmés par ce qu’ils font. C’est la façon dont les humains sont câblés. Les équipes ne sont pas différentes. Les développeurs passionnés créent généralement de meilleurs jeux. Je me souviens d’avoir rendu visite au responsable de la création de Star Wars : Squadrons et d’avoir vu les dessins qu’il avait faits, enfant, pour se retrouver dans le cockpit d’un chasseur. Cette profondeur de la passion est étonnante. »

Les propos Samantha Ryan à ce sujet sont particulièrement intéressants et encourageants quant aux projets d’Electronic Arts attendus durant les prochaines années. Il faudra voir si cela s’est réellement traduit à travers leurs productions, mais ce qui est sûr, c’est qu’une meilleure prise en compte du travail des développeurs de la part des directions ne peut être que bénéfique.

skate

Accueil > News

skate

Genre : Sport

Editeur : Electronic Arts

Développeur : Full Circle

Date de sortie : Inconnue