Samsung annonce le HDR10+ Gaming avec VRR et Low Latency Source Tone Mapping

«Bientôt sur Xbox ?» le 2 novembre @ 13:592021-11-02T14:23:59+01:00" - 1 réaction(s)

Ces derniers temps, nous avons très largement couvert l’arrivée du Dolby Vision Gaming sur les consoles Xbox. Dans notre dossier complet, vous pouvez d’ailleurs retrouver toutes les informations dont vous avez besoin pour comprendre l’intérêt de ce format, mais aussi toutes les problématiques actuellement rencontrées par divers acteurs du secteur des TV.

Le 26 octobre dernier, c’est le HDR10+, concurrent open-source du Dolby Vision, qui faisait parler de lui par l’intermédiaire de Samsung qui dévoilait le HDR 10+ Gaming.

Lire aussi : Dolby Vision Xbox : détails, liste des jeux, TV compatibles... dossier complet !

C’est quoi le HDR10+ ?

Tout comme le Dolby Vision, le HDR10+ est une solution de HDR dynamique. Son but est donc d’optimiser la restitution des contenus HDR avec une gestion scène après scène de la luminosité. Il se démarque du HDR10 qui utilise concrètement le même réglage pour l’entièreté d’un contenu (film, série...).

Si les téléviseurs Samsung ne sont pas compatibles Dolby Vision, c’est parce que la marque est notamment à l’origine du HDR10+.

HDR10+ Gaming en détail

C’est durant sa conférence SDC 2021 mise en avant par nos confrères de FlatpanelsHD que le coréen a levé le voile sur le HDR10+ Gaming qui repose sur 3 piliers. Le premier est le VRR qui sera pris en charge et permettra de corriger un signal allant jusqu’à 120 Hz.

Le second est le calibrage HDR automatisé qui semble quant à lui se reposer sur le HGIG que nous avons déjà longuement développé dans notre dossier complet. Cela a pour but d’automatiser les réglages de HDR dans les jeux en permettant au téléviseur, votre console ainsi qu’aux différents titres compatibles de communiquer entre eux pour éviter à l’utilisateur de devoir le faire manuellement.

Lorsque le jeu reçoit les attributs physiques de l’écran, il optimise automatiquement la sortie vidéo HDR10+ pour l’écran en question sans que l’utilisateur ait à le faire manuellement.

Enfin le « Low Latency Source Tone Mapping » assure quant à lui qu’il n’y a pas de latence supplémentaire lors de l’utilisation du HDR10+ en jeu.

L’un de nos objectifs, lorsque nous avons conçu l’extension HDR10+ Gaming, était de faire en sorte que la latence supplémentaire soit nulle. Ainsi, tant pour le jeu en cloud que les machines locales, nous avons développé séparément des architectures à latence nulle pour nos processus de tone mapping HDR10+.

HDR10+ Gaming : pour qui et pour quand ?

Actuellement, on sait simplement que les premiers téléviseurs compatibles HDR10+ gaming sont prévus pour 2022. Du côté des consoles, rien n’est pour le moment annoncé pour Microsoft qui semble miser sur son partenariat avec Dolby pour le Dolby Vision ou Sony qui ne supporte pas le HDR10+ sur ses téléviseurs.

Il n’est pas impossible que les premiers jeux à profiter de ces nouvelles capacités soient ceux qui seront disponibles dans l’offre de cloud gaming également dévoilée par Samsung fin octobre. Elle permettra de jouer directement depuis les téléviseurs du constructeur. Affaire à suivre donc.

Matériel

Accueil > News

1 reactions

avatar

EverFish

02 nov 2021 @ 18:25

Ce sera une bonne chose pour Samsung mais pas pour ceux qui ont acheté un modèle cette année sauf si une mise à jour est prévue plus tard. Comme le mentionne l’article, encore faut-il que les console suivent aussi l’ajout de la technologie.