Les quotas de stream Twitch pour compenser la baisse des subs posent problème

«Des règles un peu floues et des quotas en août» le 8 août @ 11:452021-08-09T10:45:11+02:00" - 2 réaction(s)

Twitch a annoncé récemment des changements de tarification de ses abonnements, appelés « subs ». Le service de streaming d’Amazon s’est déjà justifié par le passé sur le sujet, mais l’application des nouveaux tarifs en France fait désormais jaser les streameurs.

Pourquoi le prix de l’abonnement Twitch évolue ?

Concrètement, le prix minimal du sub de niveau 1 est passé de 4,99 € à 3,99 € en France. Cela signifie qu’il est désormais moins cher de s’abonner à une chaine aujourd’hui que cela ne l’était par le passé.

Twitch n’a pas opéré ce changement par hasard puisque la filiale d’Amazon compte bien continuer de gagner plus d’argent avec son service. En réduisant le coût de l’abonnement, Twitch pense que plus de personnes seront désormais en mesure de franchir le cap, comme l’explique la marque sur son blog.

Le prix d’un abonnement de niveau 1 sur le web équivaut plus ou moins à 4,99 $ US dans chaque pays. Ce prix constitue un obstacle pour de nombreux spectateurs qui ont envie d’apporter leur soutien à leurs créateurs favoris, mais aussi pour les créateurs qui ne sont du coup pas en mesure de développer leur communauté, de créer davantage de contenus et d’accueillir leurs nouveaux fans.

Le pourcentage d’utilisateurs actifs en Europe ou en Asie qui soutiennent les créateurs par le biais d’un abonnement est environ 50 % plus bas que celui que l’on note aux États-Unis. Et en Amérique du Sud, c’est près de 80 % de moins.

Plutôt que d’appliquer un tarif de 5 dollars pour tous les pays du globe, Twitch a donc ajusté son tarif d’abonnement à chaque pays. Le tarif du sub a ainsi diminué de 20 % en France, de 57 % en Thaïlande ou encore de 24 % en Corée. Selon Twitch, les créateurs pourront ainsi « développer leur communauté plus facilement » et les spectateurs bénéficieront d’un « coût plus abordable ».

Rejoignez Xboxygen sur Twitch !

Pourquoi les streameurs ne sont pas satisfaits ?

S’il faudra sans doute quelques semaines, voire quelques mois aux streameurs et streameuses pour voir les bénéfices hypothétique de ce changement de tarif, une chose est sûre, Twitch va continuer à percevoir 50 % de la somme. En résumé, les streamers vont bien voir leurs revenus diminuer à court terme au moins. Twitch l’admet officiellement en confirmant que « bien que les streamers soient rémunérés au même pourcentage, le montant versé pour chaque sub diminuera. »

Pour limiter les pertes engendrées par cette baisse de l’abonnement, Twitch a mis en place une « ’incitation à l’ajustement du revenu des créateurs ». Il s’agit en réalité d’une aide qui garantit 100 % des revenus des abonnements (Prime et payants) aux créateurs éligibles pour les trois premiers mois, y compris lors du mois pendant lequel le changement a lieu.

Le hic concernant cette aide, c’est non seulement qu’elle est limitée à 3 mois et que les critères d’éligibilité sont assez flous, mais aussi que le streameur devra être en direct pendant 85 % du temps habituel pour la toucher !

Des quotas d’heures de stream à remplir en plein mois d’août

Plusieurs voix s’élèvent déjà contre ce nouveau système. Les « petits » streameurs craignent que cette nouvelle politique de prix ne bénéficie finalement qu’aux grosses chaines, mais ce quota à respecter pour toucher l’aide a du mal à passer.

Les streameurs disposent en effet d’un quota d’heures de streams à faire pour pouvoir toucher cette aide, avec une jauge qui se remplit au fur et à mesure.

Le problème, que souligne par exemple « Nat Ali », c’est que Twitch lance ce système pendant le mois d’août, là où de nombreuses personnes partent en vacances, et auront donc beaucoup de mal à faire ces heures de stream. Pire encore, ces heures de quota sont calculées sur les mois précédents, ce qui signifie qu’un streameur qui a fait des records (par exemple pour un marathon) récemment devra redoubler d’effort pour ne pas voir ses revenus baisser, voire abandonner l’idée si il/elle part en vacance.

L’écart entre les gros streamer et les streamer modestes va encore plus se creuser, ceux déjà précaires vont se ruiner la santé à devoir stream au max, en été, pendant les vacances bordel, là ou les gros pourront se permettre de pas trop remplir les quotas.

La streameuse a été rejointe dans ses propos par d’autres streameurs et streameuses et nombreux sont ceux qui trouvent le quota d’heures important. Rhobalas, du club Fnatic, a par exemple indiqué devoir streamer 147 heures en août pour espérer obtenir la compensation.

De son côté, ExServ a tout simplement décidé de tourner la page. Il a indiqué que ce qu’il se passait actuellement sur Twitch était la goutte d’eau et qu’il allait réfléchir à intégrer tout ça à sa chaine Youtube.

Si vous souhaitez soutenir la chaine Xboxygen sur Twitch, n’hésitez pas à nous suivre et/ou à vous y abonner.

Xbox Series S

Accueil > News

2 reactions

avatar

Banania

08 aoû 2021 @ 13:54

Il n’y a pas de quota à respecter pour gagner sa vie sur Twitch ! Ce quota n’est là que pour l’ « incitation à l’ajustement du revenu des créateurs », certains streamers n’ont juste rien compris aux nouvelles règles et, bien entendu, ceux qui ont peur de perdre du fric (et donc qui sont clairement là juste pour ça, faire de l’argent facile) sont toujours les premiers à râler, en ayant rien compris…

Et puis bon, Exserv, cette référence quoi !! XD Vendu comme il est, il trouvera un moyen de retourner sa veste, pas de soucis à se faire pour ce genre de « streamer ».

Manuto

08 aoû 2021 @ 16:26

streamer 85% de son horaire de reference. En quoi ca pose un probleme ? au final l’horaire de reference, et ce qu’il fait habituellement, ca semble donc largement faisable pour le streamer. C’est normal que Twitch impose des contraintes pour le maintien de « salaire ». Sinon, ils prennent 3 mois de vacances « à l’oeil »