Preview - Tales of Arise - Une nouvelle prise en main convaincante

«Spectaculaire» , - 2 réaction(s)

Annoncé lors de l’E3 2019, Tales of Arise avait fait mouche via sa présentation haute en couleur et en avait séduit plus d’un. Et c’est avec grand plaisir que nous reprenons une nouvelle fois la manette sur le prochain jeu de Bandai Namco lors d’un évènement organisé pour la presse. Nous avons testé le titre sur PC avec des performances graphiques au maximum et autant vous dire qu’il y a un très beau rendu animé. Contrairement à la première démo testée pendant l’E3, cette nouvelle prise en main nous permet de commencer l’aventure dès le début. Nous plongeons ainsi tranquillement dans l’univers et appréhendons les mécaniques de gameplay progressivement.

Un tournant de la saga

Pour rappeler les grandes lignes de cette nouvelle aventure, Tales of Arise est le dernier titre de la franchise Tales of qui fête ses 25 ans. Dans ce nouvel opus, nous explorons le monde de Dahna, où l’environnement offre un univers changeant en fonction du moment de la journée. Nous pouvons nager dans les rivières, cuisiner et nous retrouver autour d’un feu de camp lors de notre périple, destiné à libérer le peuple de Dahna.

Le système de combat a été mis à jour et complète le gameplay classique de la série. Grâce au nouveau système de « frappe bonus », nous pouvons désormais enchaîner des combos d’attaques puissantes avec les membres de notre groupe.

Les habitants vénèrent une planète visible dans le ciel, appelée Rena et considérée comme une terre vertueuse et divine. Mais en réalité, cela fait 300 ans que Rena vide les ressources du peuple de Dahna.

L’histoire suit le destin de deux personnages nés de mondes différents et voulant chacun de son côté changer son destin et imaginer un nouveau futur. Ce titre est censé être un tournant dans la franchise, offrant une expérience évoluée par rapport aux précédents titres.

Avant d’aller plus loin sur cette preview, soulignons que Bandai Namco tient ici une recette solide, que ce soit avec Scarlet Nexus il y a quelques mois, puis en septembre prochain avec Tales of Arise Cet éditeur et développeur revient fort avec ces deux franchises dans le monde du J-Action/RPG.

Une histoire plus mature

Cette nouvelle prise en main nous permet donc de découvrir le premier chapitre de l’aventure et de mieux cerner l’intrigue du titre.

Il nous restait encore beaucoup de questions en suspens concernant l’histoire du jeu, nous n’avions que très peu d’éléments à son sujet. Cette démo a le mérite de nous rassurer quant à la qualité du scénario et de l’intérêt qu’il pourra susciter chez nous.

Nous commençons par incarner Alphen, un jeune homme amnésique, qui s’est réveillé il y a quelques mois au beau milieu d’un camp d’esclaves. On notera un début de scénario facile et classique pour découvrir au travers de ce personnage le monde de Dahna et les différentes particularités de cet univers. La planète Dahna est occupée par le peuple de la planète Rena depuis plus de 300 ans, qui exploite les humains et les ressources de la planète.

Après avoir pris connaissance des différents enjeux, nous faisons la connaissance de la résistance de Dahna qui souhaite libérer son peuple. C’est à ce moment précis que rentre en jeu Shionne, le second protagoniste de Tales of Arise. Cette jeune femme nous vient de la planète Rena et pour des raisons qui nous sont encore inconnues, elle souhaite renverser le régime instauré par ses semblables. Grâce à son scénario, mais aussi l’écriture et le rôle de ses deux personnages principaux, il semblerait bien que la série Tales of prenne en maturité contrairement aux derniers épisodes plus légers et enfantins orientés shōnen. . Nos deux héros s’allieront pour renverser Rena, l’un pour libérer son peuple et l’autre pour instaurer un nouveau régime. Chacune des zones de Dahna est contrôlée par un général et l’on comprend rapidement que l’on va devoir s’aventurer de zone en zone pour les battre un par un. Une des choses qui nous a frappés, en plus de la prise en maturité de la licence, est une nouvelle fois la qualité de la mise en scène. Qu’il s’agisse des combats, des cinématiques et des rebondissements du scénario, le jeu nous en met plein les yeux. On pourrait même laisser entrevoir du cross-média avec l’animé japonais tant la réalisation de certains passages est stupéfiante sur la mise en scène et la qualité graphique. L’intrigue demeure intéressante et semble proposer un côté épique qui pourra donner des frissons.

Un univers qui doit encore faire ses preuves

Concernant l’univers, nous avions exploré lors de notre première preview une zone verdoyante et colorée à souhait. Dans ce début d’aventure, nous sommes dans une zone plus aride et rocheuse qui représente une exploitation minière. Malheureusement, cette nouvelle zone semi-ouverte était clairement moins impressionnante. Du fait de son environnement, les zones explorées étaient plutôt vides et moins vivantes, mais surtout manquaient de détails. Nous pouvions explorer chaque recoin, trouver des coffres et autres collectibles, s’engouffrer dans des ruines vieilles de plus de 300 ans. Outre cette zone assez décevante, les sensations d’exploration et de découverte demeurent vraiment au rendez-vous. Entre les différentes zones annexes, les coffres cachés, boss secondaires et autres secrets, Tales of Arise propose un contenu pléthorique. Cependant, du côté des quêtes secondaires, il faudra malheureusement faire des efforts, puisque pour le moment, nous avons découvert uniquement des tâches dites « FedEx » pour aller chasser des animaux ou récupérer certains types d’objets.

Un gameplay efficace

Là où nous avions eu un petit peu de mal avec la prise en main du nouveau système de combat lors de notre première preview puisque l’on se trouvait à un stade plus avancé de l’histoire, ici nous avons pu découvrir pas à pas ses subtilités. Au début, nous ne disposons que des attaques standard avec la touche RB puis au fur et à mesure de nos actions dans le jeu, nous débloquons des titres de personnages, soit directement liés avec l’intrigue, soit en réalisant des quêtes secondaires ou bien en discutant avec notre équipe. Une nouvelle particularité, c’est que nous pouvons accéder à des dialogues totalement secondaires entre nos différents protagonistes, soit en accédant à de nouvelles zones ou bien en réalisant certaines actions. Et ces dialogues sont relativement bien mis en scène ce qui change des plans fixes que nous avons normalement l’habitude de voir dans ce type de jeu. Les titres que nos héros obtiennent permettent de déverrouiller des compétences actives et passives et il faudra dépenser des points dans les catégories de chaque titre pour développer tel ou tel pouvoir. Ces derniers sont donc nos compétences à attribuer aux touches A,X,Y, et sont dépendants d’une jauge de compétences qui se recharge en effectuant des attaques standard. La touche B permet d’effectuer des esquives et une tentative parfaite donne lieu à une puissante contre-attaque.

En plus de ce système de combat classique, nous pouvons faire appel à nos alliés pour déclencher des attaques combos à l’aide de la croix directionnelle. Il est également possible de faire rentrer nos ennemis dans une zone de rupture qui enclenche un QTE permettant d’effectuer de puissants combos. Pour terminer, Shionne possède également un puissant pouvoir magique qu’Alphen est le seul apte à utiliser. Cela donne lieu à de puissantes attaques au détriment de quelques points de vie.

Avec tous ces éléments, je pense que vous vous doutez que les combats sont très dynamiques et offrent différentes approches. D’autant qu’il est possible de modifier à la volée les comportements de nos alliés, entre soigneur, tank ou DPS par exemple, mais aussi de modifier à tout moment nos compétences en fonction des situations. Encore une fois, la réalisation est superbe et donne lieu à certains combats totalement épiques et nerveux lors d’affrontements de boss et d’ennemis secondaires.

Un film d’animation

Côté graphique, l’aspect cel-shading reste magnifique, les personnages donnent l’impression de se mouvoir dans un animé japonais, d’autant que certains passages sont réellement en dessins animés. Une nouvelle fois, comme pour Scarlet Nexus, nous pouvons avoir cette impression de jouer à un animé japonais, ce qui n’est pas pour nous déplaire. En revanche, comme évoqué au début de la preview, cette nouvelle zone dénote totalement avec celle découverte lors de notre première prise en main. Celle-ci est beaucoup plus vide et pauvre en détails, ce qui laisse présager que les zones seront peut-être de qualité inégale. Mais cet élément n’entache en rien la réalisation et le design réussis de cet univers. Le côté épique qui en envoie plein les yeux se retrouve dans les combats, les cinématiques et à différents moments de l’intrigue principale. On sort de cette démo avec l’envie de continuer l’aventure et c’est un très bon signe !

Une nouvelle prise en main convaincante

Cette deuxième session de jeu confirme la très bonne impression que l’on a eue sur Tales of Arise La prise en main des combats reste vraiment très bonne, les sensations épiques demeurent le fer de lance du titre, tant il y a d’éléments différents qui donnent ce ressenti. Le premier chapitre du jeu donne un très bon ton à l’intrigue et nous promet une histoire plus mature que celle proposée jusqu’à maintenant par la licence.

Tales of Arise sera disponible le 10 septembre 2021 à partir de 69,99 €.

Accueil > Focus > Previews

Tales of Arise

PEGI 0

Genre : Action RPG

Editeur : Bandai Namco

Développeur : Bandai Namco Studios

Date de sortie : 10 septembre 2021

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

2 reactions

avatar

EverFish

10 aoû 2021 @ 21:38

Ça sent bon tout ça, du coup je conserve ma pré-commande et en route vers la demo.

kajjun

10 aoû 2021 @ 23:40

Les voix sont en français, sinon pas d’achat.