Halo : histoire complète - chronologie et récapitulatif de la saga

«On refait le match !» et et , - 42 réaction(s)

Le 15 novembre 2001 sortait le premier épisode de Halo sur Xbox aux États-Unis. Microsoft se lançait ainsi sur le marché du jeu vidéo non plus en tant qu’éditeur, mais en tant que constructeur. Bien que le genre FPS ait connu de grands titres comme Doom, Wolfenstein 3D ou encore Half Life, les débuts de Halo signaient une véritable révolution dans le monde des consoles. La saga n’a pas toujours su briller autant qu’à ses débuts, mais force est de constater que Halo Infinite a finalement réussi à animer les passions des joueurs dans le monde malgré une première présentation en juillet 2020 qui n’avait clairement pas été à la hauteur du mythe.

À l’aube de la sortie des nouvelles aventures du Master Chief, nous vous proposons un dossier complet afin de vous remémorer les péripéties du Major, mais également les débuts des Parias, qui, rappelons-le, feront face à notre Spartan préféré dans Halo Infinite.

Il y a très très très longtemps ...

Tout commença avec la race des Précurseurs qui, comme son nom l’indique, est l’entité à l’origine de tout ce fatras. Ce sont des êtres dont on ne sait pas grand-chose, sinon qu’aucune race n’a encore atteint leur niveau technologiquement parlant, et qu’ils ont passé le relais aux Forerunners.

Les Forerunners sont un peu moins énigmatiques. Il s’agit d’une race qui était aussi très avancée et qui était régie par le Manteau de Responsabilité, la conviction qu’ils devaient protéger toutes les espèces vivantes de l’univers. C’est ainsi qu’ils ont, par exemple, créé un classement appelé Arbre d’Accomplissement Technologique, composé de 7 niveaux (chiffre fétiche de Bungie) pour ranger les différentes civilisations selon leurs capacités et selon leur type d’armement (Pré-industriel, Industriel, ge atomique, Découverte de l’espace, Voyage dans l’espace, Âge Interstellaire, Créateur de monde étant le stade ultime, théoriquement atteint par les Précurseurs uniquement).

Pour la petite histoire, au 26ème siècle les Humains sont au stade 3 du Voyage dans l’espace, alors que les Covenants sont déjà au stade 2 de l’age Interstellaire. Les Forerunners en étaient arrivés à un point où les armes leur semblaient inutiles, et où ils n’influaient sur les autres espèces que de manière pacifique pour maintenir la paix. Tout se passait bien jusqu’à la découverte du Parasite (Floods en VO) sur la planète G617-g, une race qu’ils ont immédiatement reconnue comme dangereuse et qu’ils ont tenté de contenir, sans succès.

Les Forerunners se feront surprendre par les capacités d’adaptation du Parasite durant une guerre qui durera 300 ans. Étudié dans des laboratoires, le Parasite semble ne pas avoir beaucoup de faiblesses et les Forerunners sont obligés de revoir leur tactique. C’est ainsi qu’ils créeront notamment les Sentinelles, célèbres robots volants, ou encore l’intelligence artificielle appelée 032 Mendicant Bias. Celle-ci avait pour objectif d’organiser les défenses des Forerunners, de parlementer avec le Fossoyeur (Gravemind en VO), la forme la plus avancée que peuvent atteindre les Floods, et de trouver leurs faiblesses.

Contre toute attente le Fossoyeur va réussir à retourner l’IA 032 Mendicant Bias contre ses propres créateurs, grâce à ses talents de stratège. Les Forerunners se retrouvent acculés, et leur dernière solution réside dans l’arme du dernier espoir (Last Resort) : le Halo. Celle-ci a pour effet de réduire à néant toute forme de vie : le Parasite et toutes les autres races qui pourraient leur servir de moyen d’expansion. Bien entendu, ce projet va à l’encontre du Manteau de Responsabilité, et c’est à l’issue d’une guerre civile et de la traîtrise de 032 Mendicant Bias qu’ils opteront pour cette solution. L’Arche voit également le jour pour garder quelques spécimens de toutes les races exterminées afin de les réintroduire sur leur planète un peu plus tard. 100 000 ans avant notre ère, les Forerunners ne sont plus. Les quelques survivants disparaissent mystérieusement après l’activation des Halos, laissant derrière eux de précieux artefacts.

Entrée en scène des Humains et des Covenants

Les Humains sont à un point de leur histoire où ils contrôlent un nombre important de planètes, la Terre ayant atteint ses limites depuis quelque temps. L’UNSC (United Nations Space Command), l’évolution de ce que nous appelons aujourd’hui les Nations Unies, dirige tout ce petit monde, aidée par l’UNSCDF (United Nations Space Command Defense Force). De nombreux rebelles, des simples pirates ou des groupes plus organisés, essaient de prendre le contrôle de colonies et c’est pour contenir ces menaces que l’UNSC mettra sur pied le projet SPARTAN-II en l’an 2517, mené par le docteur Catherine Halsey. 75 enfants seront enlevés à l’âge de 6 ans, dont le célèbre John 117, pour subir un entraînement militaire rude et des augmentations artificielles de leurs capacités physiques.

Cependant, leur véritable potentiel ne sera réellement mis à contribution qu’à partir du 3 février 2525, date à laquelle les Humains détectent pour la première fois un vaisseau Covenant aux environs de la planète Harvest. Peu de temps après, Harvest ne donne plus signe de vie et une flotte spatiale est envoyée. Un seul vaisseau réchappera du massacre, l’Heracles, porteur d’un message des Covenants : « Les dieux souhaitent votre destruction, et nous sommes leur instrument ».

Le vice-Amiral Preston Cole reprendra la colonie grâce à une importante flotte Humaine, mais avec de très lourdes pertes dues à la supériorité de l’armement Covenant. Les Humains sont très inférieurs au niveau spatial et les Spartans représentent leur seul espoir pour les combats d’infanterie. Débute alors la descente aux enfers, en 2535 la quasi-totalité des colonies sont anéanties et c’est ainsi qu’est institué le protocole Cole : tout doit être fait pour que les Covenants ne sachent pas où se trouve la Terre. Les vaisseaux sont obligés d’emprunter des trajectoires aléatoires pour leur retour au bercail.

En 2552, les Humains tentent une opération spéciale et rassemblent une imposante force de frappe sur la planète Reach, constituée essentiellement de Spartans, pour aller capturer un Prophète et réclamer la paix pour rançon. Cependant, ce plan tombera à l’eau, à la suite d’une attaque surprise et dévastatrice des Covenants. John 117 arrivera à s’échapper de ce monde en ruine à bord du célèbre Pillar of Autumn, accompagné par la belle Cortana.

En pleine tentative de fuite, l’IA Cortana décide de se rendre aux coordonnées d’un artefact Forerunner : l’installation 04 où se déroulera Halo Combat Evolved. C’est également là que se trouve un laboratoire Forerunner qui servait à étudier les Floods. On découvre alors assez rapidement que les Covenants, déjà sur place, ont libéré accidentellement les Floods sur le Halo. Une IA appelée 343 Guilty Spark entreprend de réactiver le Halo pour tenter d’anéantir à nouveau les Floods, et toutes les autres espèces vivantes au passage.

La suite, vous la connaissez, Master Chief s’y opposera et, à la fin du jeu, le Halo est détruit avant d’avoir été activé. Les seuls survivants sont le Master Chief et Cortana qui s’emparent de l’Ascendant Justice, un vaisseau Covenant, et 343 Guilty Spark qui va sur la planète Threshold.

Les grands méchants fanatiques

Avant de poursuivre, regardons de plus près l’empire des Covenants. Celui-ci regroupe en fait plusieurs races extraterrestres, dont les Prophètes (San ’Shyuum, Vers de la trahison) et les Élites (Sangheili, Gloire à la famille) qui ont décidé de devenir alliés après une guerre sanglante causée par la présence d’un artefact. Les Prophètes voulaient l’utiliser, alors que les Élites voulaient le préserver pour conserver son côté sacré. Finalement les Prophètes trouveront des preuves de l’existence des Forerunners et de leur voyage transcendantal (pour donner un autre nom à ce suicide prémédité). Les Élites se laissent convaincre de l’existence de ces Forerunners et les deux races décident alors de partir à la recherche des autres artefacts.

Cette quête commune rapprochera les deux peuples et c’est ainsi que les Covenants ont hérité d’une théocratie motivée par la recherche des Halos, qui leur permettraient d’effectuer le Grand Voyage. Ils rencontreront nombre d’autres espèces qu’ils réduiront à l’esclavage, mettant à mal leur culture pour les obliger à rejoindre la religion Covenant. C’est ainsi que les Élites, et plus tard les Brutes (Jiralhanae, Esclave sauvage) , auront un rôle déterminant dans les plans des prophètes, en leur servant de bras armé.

Comme vous pouvez l’imaginer, la destruction de l’installation 04 est un coup dur pour les Covenants, et leur relation avec les Humains ne risque pas de s’améliorer. Cependant, les relations internes ne sont pas non plus au beau fixe, et les vieilles rivalités Prophètes-Élites sont sur le point de resurgir. Tout commence le 22 septembre 2552 lorsque l’Élite Sesa ‘Refumee rencontre par hasard 343 Guilty Spark et que celui-ci lui révèle le véritable rôle des Halos, la mort des Forerunners et la nature des Floods. Sesa ‘Refumee décide alors de se rebeller contre les Prophètes pour faire connaître la vérité sur le Grand Voyage, devenant ainsi le leader de ceux que le grand Prophète de la Vérité (Truth en VO) appellera les Hérétiques.

Thel ’Vadamee, un Élite condamné à mort pour avoir échoué à détruire le Pillar Of Autumn, devient l’Arbiter afin d’éviter la mort. Il est donc envoyé en mission pour éradiquer ce groupuscule, mais les paroles de ‘Refumee ont fait douter l’Arbiter lui-même.

Cap sur la Terre et l’opération First Strike

Voilà qui introduit Halo 2. Suite à la chute de Reach, les Humains regroupent leurs forces pour protéger la planète Terre. Pendant ce temps, le Prophète de la Vérité trouve les coordonnées de la Terre et décide d’envoyer une flotte d’assaut avec plus de 500 vaisseaux. L’opération se passe dans le dos de la hiérarchie Covenant et les Brutes assurent le contrôle de la flotte, en prenant la place des Élites. Heureusement, Cortana et John 117 prennent connaissance de cette opération et décident de contre-attaquer, c’est ce que l’on appellera l’opération First Strike. C’est un grand succès, les 500 vaisseaux sont détruits et la Terre a droit à un peu de répit.

Seulement un peu, car c’est au tour du Prophète du Regret d’agir. Celui-ci découvre la présence d’un artefact sur une planète qu’il ignore être la Terre, un artefact qui sert de portail pour rejoindre l’Arche (Installation 00) construite par les Forerunners. On raconte que celle-ci se trouve en dehors de la voie lactée. Il envoie donc une petite flotte, inconscient des défenses terrestres en place, et le Prophète de la Vérité, qui est décidément dans tous les mauvais coups, vient l’appuyer avec une nouvelle flotte menée par des Brutes. Le Prophète du Regret se dirige immédiatement vers New Mombasa, puis il s’enfuit contre toute attente par un saut dans l’espace-temps vers un autre Halo (Installation 05). Ce départ cause cependant une radiation électromagnétique (EMP) et endommage la ville. Les membres de l’ODST qui allaient se poser se retrouvent dans des pods d’atterrissage incontrôlables et se retrouvent éparpillés. Pendant ce temps, les Brutes du Prophète de la Vérité arrivent aussi à New Mombasa et exterminent les quelques Élites encore présents. Les vaisseaux en orbite commencent à bombarder la ville de plasma et découvrent par hasard le portail au moment même où le Prophète de la Vérité arrive à bord de son vaisseau Forerunner : le Dreadnought.

Installation 05 : une nouvelle alliance se forme

Installation 05, appelée Delta Halo par les Humains, est un autre Halo construit par les Forerunners. Des Floods l’ont infesté et l’IA qui est chargée de la défense de l’installation, 2401 Penitent Tangent, a échoué en se faisant capturer par le Fossoyeur. En 2552 le Prophète du Regret arrive, suivi de Miranda Keyes et de John 117. Master Chief s’occupe du Prophète en mettant fin à ses jours et survit à une explosion en sautant dans un lac, duquel il sera aussi sauvé avant d’être capturé par le Fossoyeur. Pendant ce temps, Miranda Keyes et des soldats essaient de mettre la main sur l’index, la clé qui permet d’activer le Halo. Cependant, l’Arbiter les intercepte et s’empare du précieux objet, avant d’être trahi par les Brutes qui l’enferment dans la salle de l’index, selon les ordres du Prophète de la Vérité. Le Fossoyeur le sauve d’une mort certaine et nous retrouvons ainsi le Fossoyeur, John 117, l’Arbiter et 2401 Penitent Tangent dans une même pièce.

Le Fossoyeur tente alors de leur expliquer qu’un Halo sert à détruire toutes les formes de vie dans un rayon de 25 000 années-lumière. L’Arbiter se souvient de ce que lui a dit Sesa ‘Refumee, de la traîtrise des Brutes et commence à comprendre ce qu’il se passe et c’est ainsi qu’il acceptera une alliance avec les Humains. Comme on dit : “les ennemis de mes ennemis sont mes amis”. Le Fossoyeur envoie John sur Grande Bonté et l’Arbiter dans la salle de commandes, tous deux ayant pour but de retrouver l’index et d’empêcher l’activation du Halo.

Le début de la fin

Suite à la mort du Prophète du Regret, les deux autres hauts Prophètes déclarent que les Gardes d’Honneur Élites ne sont plus suffisants pour les défendre et utilisent ce prétexte pour les remplacer par des Brutes. Cette fourberie déclenchera pour de bon la guerre civile au sein du camp Covenant, entre les Loyalistes et les Séparatistes. Tartarus, le chef des Brutes, déclare la guerre aux Élites et se fera tuer un peu plus tard par l’Arbiter. Le vaisseau Covenant Grande Bonté (High Charity en VO), une ville flottante capitale, devient un champ de bataille. Les Floods saisissent cette occasion pour envahir la cité et y sèment encore plus le chaos. Le Haut Prophète de la Pitié (Mercy en VO) y trouve la mort et se voit infecté par un Flood. John 117, qui passait par là, apprend du Prophète infecté que le Prophète de la Vérité se dirige vers la Terre. Il décide alors de laisser tomber l’index pour tenter de sauver sa planète natale en embarquant sur le Dreadnought. De son côté, Cortana est restée sur Grande Bonté et tombe entre les mains du Fossoyeur. Une fois arrivé sur Terre, Master Chief saute du vaisseau et se crashe en pleine jungle, aux pieds du Sergent Johnson. Nous arrivons au début de Halo 3.

Nous revenons donc là où nous nous étions arrêtés un peu plus tôt, le Prophète de la Vérité trouve le Portail sur Terre et l’active pour aller sur l’Arche. Au même moment, un vaisseau détourné par les Floods arrive sur Terre et l’UNSC y découvre un message de Cortana : Grande Bonté et tous les Floods à son bord se dirigent vers la Terre, et la seule solution se trouve derrière ce portail !

Le commandant Miranda Keyes et Spartan-117 montent à bord de l’Aube de l’Espérance (Forward Unto Dawn en VO) et suivent Vérité. Une fois arrivés sur l’Arche, une bataille engage les Séparatistes et les Loyalistes mais les Brutes ne font pas le poids en combat spatial face à l’esprit tactique des Élites. Le Master Chief suit 343 Guilty Spark vers le cartographe de l’Arche. Après plusieurs batailles remportées grâce à l’appui des marines et des séparatistes, Spartan-117 et l’Arbiter se rendent seuls dans la citadelle pour empêcher le Prophète de la Vérité d’activer les Halos. Le Fossoyeur leur viendra en aide avec des Floods pour leur frayer un passage, et le Prophète se fera finalement tuer par l’Arbiter. La menace Covenant semble écartée mais le Fossoyeur trahit les deux héros et tente de les arrêter alors qu’ils battent en retraite, sans succès bien évidemment.

343 Guilty Spark pense pouvoir transformer l’Arche en un nouveau Halo pour faire une frappe stratégique sur les Floods, il ne manque qu’un index pour l’activer. John et l’Arbiter repartent alors pour aller sauver Cortana sur Grande Bonté et récupérer par la même occasion l’index de l’installation 04. Mission accomplie, mais de retour sur l’Arche, 343 Guilty Spark les informe que l’installation n’est pas prête et qu’il refuse de l’utiliser pour ne pas la détruire pendant l’opération. Un bon coup de laser le ramène à la raison et la mise à feu est lancée. S’ensuit la mémorable course en warthog parmi une foule de Floods et de Sentinelles, avec le slalom entre différentes plaques instables pour enfin atterrir de toute justesse dans l’Aube de l’Espérance. L’Arbiter fonce sur le pont et prend les commandes pour faire un saut vers la Terre, mais le vortex se referme avant que l’arrière du vaisseau ne puisse passer, avec Master Chief et Cortana à son bord.

Destination inconnue

Un monument est alors érigé le 3 mars 2553 à Voi, au Kenya, en mémoire des soldats tombés au combat, John 117 y compris. Celui-ci est officiellement classé MIA (missing in action), aucune preuve de sa mort n’ayant été retrouvée. Cependant, si vous finissez le jeu Halo 3 en légendaire, vous verrez après le générique que Master Chief et Cortana sont bien en vie. John est dans un tube cryogénique et ils dérivent vers une planète inconnue. Une planète qui semble avoir à sa surface des symboles clairement identifiés comme provenant de la civilisation Forerunners.

Wake up John

Quatre ans ont passé depuis la destruction de l’Arche par le Major, le sergent Johnson et l’Arbiter. Quatre années pendant lesquelles John 117 et Cortana ont dérivé dans ce qui restait du Forward Unto Dawn, jusqu’à ce qu’ils rencontrent une structure Forerunner jamais vue auparavant : Requiem. Cortana décide donc de sortir le Major de son sommeil cryogénique et le vaisseau se retrouve rapidement envahi par des Covenants.

Malgré la paix entre les Élites et les Humains, un groupe dissident s’est formé sous la bannière de l’Alliance et sous le commandement de Jul ’Mdama, avec pour but de rencontrer un dieu millénaire caché sur la planète artificielle. L’objectif du Spartan est simple : trouver un moyen de quitter Requiem et rapporter Cortana au Docteur Halsey, avant que sa frénésie ne la fasse disparaître. La compagne artificielle du Major est en effet en fin de vie, et ses systèmes deviennent de plus en plus instables.

Alors que nos compagnons en découvrent un peu plus sur l’endroit où ils sont, ils captent un signal radio en provenance d’un vaisseau de l’UNSC : l’Infinity. Celui-ci avait intercepté le message de détresse envoyé par Cortana, quatre ans auparavant. L’Infinity se retrouve finalement aspiré par le rayon gravitationnel de Requiem, dans l’incapacité de manoeuvrer et de communiquer correctement. Cortana demande alors à John de désactiver ce rayon et font par la suite la rencontre du Didacte, un ancien maître de guerre Forerunner, qui avait été enfermé sur la structure il y a des millénaires, accompagné de son armée de Prométhéens.

L’Alliance Covenant voit en lui un messager de leur dieu, et se soumet entièrement. John se retrouve donc à affronter une nouvelle force alien, et part à la recherche de l’Infinity qui s’est écrasé sur la planète. Il fait alors la connaissance du Capitaine Thomas J. Lasky, commandant en second du vaisseau UNSC, et du commandant Sarah Palmer, chef des forces d’intervention Spartan. Après avoir sécurisé l’Infinity de l’attaque Covenant et Forerunner, les forces de l’UNSC planifient de détruire les puits de gravité qui les retiennent sur Requiem.

Revenons un peu en arrière

Pendant leur mission à la surface de cette planète, le Major fait une rencontre qui bouleversera à jamais l’Histoire de l’humanité, la Bibliothécaire. Cette Forerunner est en effet la femme du Didacte, dont la conscience a été numérisée pour pouvoir un jour rencontrer les humains. Ce qu’elle révèle à John transcende tout ce que nous connaissons de notre passé. Des milliers d’années auparavant, durant l’ère Forerunner, l’humanité existait déjà à un stade de technologie bien plus avancé qu’aujourd’hui. Une guerre était même en cours entre les deux peuples. Finalement, ce qui semblait être un acte d’agression des Humains envers les Forerunners, était en fait une action pour éradiquer la propagation du Flood.

Le Didacte profita alors de la situation et élimina l’un après l’autre les vaisseaux de guerre Humains. Ce dernier décida d’épargner les derniers combattants, en utilisant un outil permettant de numériser leur conscience dans des machines de guerre : le Recomposeur. Le reste des Humains subit une dégénérescence artificielle qui les ramena à l’état d’Hommes des Cavernes. C’est alors que la Bibliothécaire prit la décision de déplacer certains d’entre eux sur les Halos, afin de les étudier et de les préserver.

Pour contrer la menace du Flood, le Didacte se servit de sa nouvelle armée artificielle, en pensant que son immunité au Parasite serait la clé de la victoire. Malheureusement, cette stratégie ne fonctionna pas face au nombre colossal du Parasite. Il décida donc d’utiliser le Recomposeur sur d’autres Humains installés sur les Halos. Folle de rage, la Bibliothécaire décida de neutraliser son mari et de le placer en confinement sur Requiem, le protégeant ainsi des Halos. Mais avant de déclencher l’ultime plan d’urgence qui éradiquerait toute forme de vie, la femme du Didacte décida d’indexer toutes les espèces connues et de les libérer une fois les Halo activés, en prenant soin de rendre la structure génétique des Humains bien plus forte qu’elle ne l’était déjà, pour qu’ils puissent un jour apporter la paix dans l’Univers.

Il faut arrêter le massacre

À la fin de son histoire, la Bibliothécaire révèle au Major que tout avait été soigneusement planifié pour rendre ce jour possible et qu’il doit mettre un terme aux agissements du Didacte. Ce dernier ne souhaite en effet que se venger des Humains et planifie donc de retrouver le Recomposeur pour s’en servir sur Terre. Le Major décide alors de désobéir aux ordres du Capitaine Del Rio, commandant de l’Infinity, qui prévoyait de rentrer sur Terre le plus vite possible, en poursuivant le Didacte et en tentant de l’arrêter. John se retrouve ensuite sur une station de recherche Humaine, aux abords d’un Halo. C’est ici que le Recomposeur a été découvert, et le Didacte compte bien le récupérer.

Malheureusement, le Major échoue dans sa tentative de détruire l’engin Forerunner, et le Prométhéen réussit à s’enfuir de la station en direction de la Terre. Le Master Chief parvient à le rattraper aux commandes d’un Longsword et affronte le Didacte en combat singulier, pendant que Cortana s’infiltre dans les systèmes du Recomposeur. John réussit finalement à vaincre le chef de guerre Forerunner et parvient à activer la bombe nucléaire, détruisant ainsi l’engin de mort. Malheureusement, ce dernier s’était déjà activé, et la ville de New Phoenix fut réduite en cendres.

Les habitants de cette ville ne sont pas les seules pertes, puisque Cortana se retrouve détruite en même temps que le Recomposeur, laissant ainsi le Major solitaire. Suite à ces évènements, l’Humanité comprend qu’une nouvelle menace vient d’apparaître et se décide donc à reprendre les armes pour parer à toute éventualité.

Un nouveau protagoniste dans la saga

Les événements de Halo 5 Guardians se déroulent 15 mois après la fin du précédent opus. De nombreuses colonies humaines sont dans le chaos suite à des destructions massives d’origine Forerunner dans un laps de temps de 72 heures. La première mission du jeu nous fait incarner l’équipe Osiris, dirigée par Jameson Locke et dans laquelle se trouvent trois autres Spartan de dernière génération : Edward Buck (aussi jouable dans Halo 3 : ODST), Holly Tanaka et Olympia Vale. Il faut aller récupérer le Docteur Halsey aux mains des Covenants car elle semble détenir des informations primordiales concernant ces cataclysmes. Osiris parvient très facilement à son but en ramenant Halsey sur l’UNSC Infinity tout en assassinant au passage le chef des Covenants, Jul M’Dama.

Durant la même période, l’Équipe Bleue est à nouveau réunie. Composée de John-117, Linda-058, Kelly-087 et Frédéric-104, elle doit intervenir sur la station Argent Moon, ancienne station militaire de recherche de l’ONI, désormais commandée par les Covenants. Pendant la mission, John tombe dans un fossé et perçoit un signal de Cortana, présumée décédée. Celle-ci lui dit de la rejoindre sur Meridian, une planète vitrifiée par les Covenants sur laquelle quelques colonies ont repris le contrôle. Le Major explique la situation à ses trois alliés et démarre en direction de cette planète, après avoir fait exploser la station aux mains de l’ennemi.

Sur l’UNSC Infinity, le docteur Halsey explique que Cortana est dans le Domaine, un réseau ésotérique conscient d’origine Précurseur, dans lequel est intégré un savoir immémorial. Elle serait aussi la cause des différents cataclysmes sur les colonies humaines. Halsey explique que le Major n’est pas prêt à considérer Cortana comme une ennemie et qu’il ne devrait pas aller la chercher, mais il est déjà trop tard. John a pris sa décision plus tôt et ne semble pas vouloir changer d’avis. Lasky envoie donc l’Équipe Osiris à la recherche de l’Équipe Bleue avec du matériel anti-armure, permettant de neutraliser les 4 Spartans.

La rencontre des deux équipes

Sur Meridian, l’Équipe Osiris découvre les traces du Major. Un vaisseau se serait posé sur la planète et la piste mène à une ancienne mine. Au sein de celle-ci, ils font face à une forte opposition prométhéenne et rencontrent le Veilleur Éternel, une entité prométhéenne qui leur interdit le passage. Celui-ci vaincu, c’est toute une installation Forerunner qu’ils découvrent, et dans laquelle se trouve déjà l’Équipe Bleue. Une course-poursuite s’engage via un système de téléporteurs au cœur du soubassement. Arrivés à un téléporteur, Linda-058, Kelly-087 et Frédéric-104 s’extirpent par cette voie mais le Major, encore présent, est interpellé par Jameson Locke. Il lui explique que Cortana est désormais sous leur contrôle et qu’il est retiré de la mission. Un combat au corps-à-corps s’engage alors entre les deux soldats. Les coups s’enchaînent, le Major en reçoit dans la vitre de son casque et Locke sort son matériel neutralisant. John parvient à retourner l’arme contre son expéditeur et utilise le téléporteur pour s’en aller.

Désormais portée disparue, l’Équipe Bleue n’est plus sur Méridian. Un cataclysme se déclenche au cœur de la planète et Osiris s’en sort in extremis. Utilisant leur vaisseau pour s’échapper face à une horde de prométhéens en colère, ils assistent depuis l’espace à la levée d’un Gardien Forerunner enfoui sous Meridian, une machine permettant de provoquer un IEM sur un système stellaire.

Pour suivre le Major, l’Équipe Osiris doit utiliser un Gardien. Le plus accessible est à Sanghelios, planète natale des Élites sur laquelle une guerre civile entre les forces de l’Arbiter et une armée révolutionnaire a éclaté. L’UNSC étant alliée à l’Arbiter, de nombreuses forces sont mises en place sur le front et remportent la bataille. Pour les remercier de cette aide, l’Arbiter accepte de prêter main-forte à l’UNSC dans leur mission et malgré le déploiement de troupes prométhéennes, ils parviennent à activer le Gardien. Osiris se fait téléporter tout comme l’Équipe Bleue sur une planète Forerunner inconnue. Celle-ci se révèle être Genesis, où sont téléportés tous les Gardiens provoquant des cataclysmes.

Tout en recherchant Cortana sur Genesis, l’Équipe Bleue doit à son tour faire face au Veilleur éternel. Il s’oppose à eux car il est persuadé qu’ils ne seront pas en accord avec Cortana, qui leur a dévoilé qu’elle comptait en de larges termes s’emparer du Manteau de Responsabilité. Le Major se rappelle qu’il est instauré par la terreur, en imposant des Gardiens aux espèces sur leurs planètes respectives, comme le Didacte l’avait fait auparavant.

L’Équipe Bleue prend contact avec Osiris et ceux-ci décident de contrer à tout prix les plans de Cortana. Déterminés à l’arrêter, le Veilleur Éternel fait tout pour leur barrer la route, mais il n’y parvient pas. Une fois les membres de l’Équipe Bleue entrés dans le Domaine, Cortana explique qu’elle souhaite qu’ils la rejoignent dans sa démarche afin d’instaurer une paix martiale dans la galaxie. Le hic, c’est que ce plan ne convient pas du tout au Major qui s’oppose à elle. Cortana est alors contrainte d’enfermer l’Équipe Bleue dans un cryptum similaire à celui du Didacte pour les neutraliser sans les tuer. Osiris aperçoit la scène et tente de s’en charger pendant que Cortana passe un message à toutes les IA de la galaxie pour qu’elles rejoignent sa cause. Elle souhaite partir avec le cryptum, mais Osiris, dans une ultime tentative, parvient à briser le relais qui permettait à Cortana de le contrôler.

Elle n’a d’autre choix que de laisser l’Équipe Bleue sur place et de fuir, à contrecœur. Les quatres Spartans sont sauvés, mais Cortana détient toujours la toute-puissance au sein du Domaine. Une fois le jeu terminé en légendaire, nous avons droit à une dernière cinématique, avec un Halo qui s’illumine sous les chants de Cortana. Nous ne sommes pas certains qu’il s’agisse du Halo Zeta de Halo : Infinite, puisqu’il ne présente aucune destruction.

Vers de nouveaux horizons

Faisant suite à Halo Wars premier du nom, le second opus signe une aventure inédite pour l’équipe du Spirit of Fire. Il est pertinent de s’y intéresser puisque ce jeu de stratégie en temps réel introduit une partie du lore de Halo Infinite.

L’histoire débute en mars 2559 dans l’UNSC Spirit of Fire, après que le vaisseau ait dérivé pendant 28 ans. Le personnel du vaisseau est réveillé par la défunte IA Serina grâce à une procédure automatique. Les IA ne sont pas faites pour durer éternellement, ainsi cette dernière a péri en 2537 par autodestruction. Accompagné du professeur Ellen Anders, le capitaine Cutter constate que le Spirit of Fire est au-dessus d’une structure depuis laquelle une transmission de l’UNSC est émise. Ainsi, les Spartans-II de l’Équipe Rouge composée de Jerome-092, Alice-130 et Douglas-042, sont envoyés afin de comprendre ce qu’il se passe. Les soldats découvrent Henry Lamb, un avant-poste scientifique en ruine où ils vont trouver une nouvelle IA : Isabel.

Un nouvel ennemi : les Parias

Malheureusement, tout se complique pour l’Équipe Rouge dès lors qu’elle est attaquée par une des Brutes les plus charismatique de la licence. Les soldats sont forcés de se retirer, d’autant plus que Douglas essuie de violentes blessures. Faisant face à une véritable armée de Covenants, l’équipe n’a d’autre choix que de s’enfuir en Warthog et n’hésite pas à demander une frappe orbitale par le Spirit of Fire.

De retour sur le vaisseau, la nouvelle IA, Isabel, explique à Cutter et Anders qu’ils se trouvent au-dessus de l’Arche. Ils apprennent aussi que la guerre opposant les Humains aux Covenants est terminée, mais aussi que la Brute ayant mis à mal la l’Équipe Rouge n’est autre qu’Atriox, le général à la tête des Parias.

Malgré les mises en garde d’Isabel, pas question pour Cutter de se rendre sans se battre contre ce nouvel ennemi. Afin de commencer à mettre à mal cette armée dont l’équipage ignore tout pour le moment, Cutter décide de s’attaquer à Decimus, un lieutenant d’Atriox. Ce dernier effectue une opération d’excavation qui se verra interrompue après que les Parias sur le site se fassent éliminer par l’UNSC, bien que Decimus ne succombe pas à l’assaut. Ainsi, les Humains découvrent que l’alliance adverse cherche à mettre la main sur le Cartographe de la structure, sûrement dans le but de contrôler les systèmes de l’Arche.

Profitant des compétences du professeur Anders au sujet des technologies Forerunners, l’UNSC prend le contrôle du Cartographe en contournant les défenses de l’Arche et les Parias. Les rangs des humains se renforcent en parallèle puisque le Spartan Alice-130 libère des prisonniers afin de renforcer leur puissance d’attaque.

Un tournant dans la lutte face aux Parias

Maintenant que l’UNSC possède le Cartographe de l’Arche, elle découvre que les Parias contrôlent un réseau bien ficelé de portails pour faciliter leurs déplacements. Les Humains ne comptent pas s’arrêter sur une si belle lancée et attaquent le nœud de contrôle du réseau des Parias en éliminant Decimus par la même occasion.

Atriox ne peut pas laisser passer cela et attaque immédiatement l’UNSC Spirit of Fire avec son Enduring Conviction. Cela donne également une occasion en or aux Parias pour s’attaquer aux soldats d’Alice-130 qui ne peuvent plus recevoir de soutien du vaisseau. Malheureusement pour les Parias, ils échouent à la tâche.

Anders fait la découverte, grâce au Cartographe, d’un Halo d’urgence pouvant être employé autour d’une installation détruite et qu’il est donc possible de désactiver les fonctions offensives de l’Arche. Dès lors, Cutter émet une idée, à savoir positionner ce Halo au niveau de l’Installation 04 pour qu’une balise de l’UNSC soit en mesure d’envoyer un message au reste de l’Humanité. Le problème est que le vaisseau d’Atriox. Le Spirit of Fire ne dispose pas de la force de frappe suffisante pour lui faire face, mais Isabel a un plan pour profiter du système de défense de l’Arche.

L’UNSC prend le contrôle de canons à particules pour mettre à mal le bouclier d’énergie du vaisseau d’Atriox. Le Spartan Jerome-092 en profite pour amener l’IA à bord et l’insérer dans le système. Cela permet d’activer le rayon vitrifiant de l’Enduring Conviction qui élimine les forces Parias aux alentours, mais qui permet surtout de transpercer l’Arche, ce qui déclenche son système défensif, à savoir une armée de Sentinelles. Ces dernières se ruent sur le vaisseau pour le détruire.

Le combat final

Les humains ont maintenant accès à la salle de contrôle du Halo grâce au contrôle d’une Sentinelle d’extraction par Anders. Sous la menace, le leader des Brutes, Atriox, propose un pacte au capitaine Cutter : laisser la vie sauve aux Humains contre le contrôle de l’anneau. Pas question pour le capitaine d’accepter une telle proposition.

Atriox décide donc d’asséner le coup final en envoyant son armée décimer les Humains. Malgré tout, Anders parvient à contrôler l’installation et se débarrasse des troupes Parias en envoyant une partie du Halo dans l’espace. L’aventure s’achève aux côtés de Anders qui est restée coincée dans la salle de contrôle. L’anneau étant téléporté vers le système Soell emmène avec lui Anders. Ainsi, Cutter et les autres forces Humaines continuent le combat face aux Parias. Faisant route à travers le sous-espace, Anders se retrouve soudainement stoppée. Curieuse, elle cherche à comprendre ce qu’il se passe et se trouve face à un Gardien de Halo 5 : Guardians.

Le retour d’une menace oubliée : le Parasite

Absent de la licence depuis de nombreux opus, Halo Wars 2 a signé le retour de cet ennemi emblématique avec l’extension l’Éveil du Cauchemar. Si 343 Industries n’a pas apporté d’indices quant au retour de cette menace dans Halo Infinite, il est tout de même pertinent de rappeler que les Parias ont fait face à cet ennemi, ceux-ci étant également présents dans le prochain épisode de la saga.

Se déroulant plusieurs mois après les événements de Halo Wars 2 l’équipage du Spirit of Fire, mais aussi les Parias sont bloqués sur l’Arche. Atriox et ses soldats sont forcés de se diriger vers Grande Bonté puisque leur vaisseau ayant été détruit, ils ne peuvent demander de l’aide extérieure. C’est une ville qui s’est écrasée sur l’Arche suite à la guerre entre les Humains et les Covenants, et qui aurait été capturée par le Parasite. Ainsi, Voridus et Pavium sont chargés de s’y rendre pour trouver des ressources. Toutefois, Atriox les oblige à ne pas entrer dans la ville en ruine.

Le chef des Parias ne s’était pas trompé, ses généraux trouvent quelques provisions aux abords de la ville. Souhaitant aller plus loin, Voridus utilise son Scrarab pour détruire le bouclier énergétique de la zone de quarantaine de Grande Bonté. Refusant de croire les histoires et légendes au sujet du Parasite, il désactive les défenses Sentinelles et envoie quelques soldats explorer l’intérieur de la structure. Contre toute attente, ils ressortent infectés par le Parasite et amènent avec eux une nuée de la menace encore inconnue des Parias.

Afin de contenir le Parasite, Pavium et ses troupes se préparent à accueillir le nouvel ennemi. Étant composée de bien trop d’éléments, la nuée parvient sans problèmes à venir à bout des efforts des Parias. Ils sont ainsi condamnés à retourner à leur avant-poste. En parallèle, Voridus et ses quelques soldats parviennent à fuir et trouvent une structure Forerunner depuis laquelle ils tentent de réactiver les défenses de la région. L’autre général, Pavium, imagine une stratégie pour ralentir le Parasite. Les fissures de la structure sont jonchées d’explosifs qui pourraient servir à créer une réaction en chaîne affaiblissant la menace. Ainsi, Pavium s’attèle à la tâche en mettant en place une installation minière en mesure de creuser dans les cristaux sous la surface pour ensuite générer un immense feu d’artifice.

Le Parasite étant plus intelligent et stratège qu’il n’en a l’air sent qu’il est en grand danger et attaque alors les Parias avec encore plus d’hostilité grâce à une nouvelle forme de mutation. Malgré cela, Voridus parvient à en venir à bout et entre dans la structure Forerunner dans le but de réactiver le système de défenses de l’Arche. Le Parasite tente bien évidemment d’empêcher les Parias de réussir l’opération, mais se fait tout de même décimer par les Brutes, suite à quoi les défenses sont réactivées.

Le chef des Parias en veut à ses deux généraux qui lui ont coûté des fortifications, mais aussi de nombreux soldats en ayant désobéi aux ordres. La menace étant bien trop grande, il prend la décision d’affecter de nouvelles troupes à l’éradication du Parasite alors que ces dernières étaient déjà mobilisées sur le front face à l’UNSC. Le chef des Parias se montre ferme et fait savoir à Pavium et Voridus que si le problème n’est pas réglé avant son arrivée, alors il y aura des conséquences.

Les deux généraux ne forment alors plus qu’un pour lutter efficacement contre le Parasite, mais sont bloqués en chemin par un tentacule géant. Pavium réagit immédiatement en demandant l’arrivée d’une tourelle, mais il comprend rapidement que ce n’est qu’une partie du Proto-Fossoyeur. Il ne faut en aucun cas le laisser se développer, sans quoi la menace deviendra inarrêtable.

Malgré un combat difficile, les Parias viennent à bout du Parasite grâce à l’artillerie et aux soldats au sol. Atriox assiste lui-même à cette victoire et en profite pour blâmer Pavium et Voridus avant de leur ordonner de sécuriser la brèche.

Grâce aux défenses de l’Arche réactivées, des Sentinelles se chargent d’exterminer le parasite dans la zone. S’il a été anéanti dans cette région, on comprend ainsi que la Parasite existe encore dans l’univers de Halo et pourrait bien un jour signer son retour dans la licence. Qui sait, peut-être sera t-il une menace supplémentaire du Master Chief dans Halo Infinite ?

Quoi qu’il en soit, nous savons déjà que notre Spartan à l’armure verte fera face aux Parias dans ce nouvel opus et qu’Atriox se dressera face à lui aux côtés d’autres ennemis qui promettent de lui en faire baver.

Accueil > Focus > Dossiers

Halo 3

PEGI 0

Genre : FPS

Editeur : Microsoft

Développeur : Bungie

Date de sortie : 26/09/2007

Prévu sur :

Xbox 360

42 reactions

BL4CK B1RD06

15 sep 2010 @ 13:15

Les précurseurs sont les Forerunners et c’est pas à cause de eux qui a eu la guerre humain - Covenant, leur enemie était le Flood ou Parasite et les Forerunners on construit les Halo pour tuer le Flood ou du moins tout être vivant qui pourrais servir d’hôte au Flood.

jaireimy

15 sep 2010 @ 13:22

Les précurseurs ne sont pas les forunners. Il s’agit d’une civilisation encore plus ancienne qui était vénérée par les forunners. Ce sont les seuls à être classé niveau 0 dans l’arbre d’accomplissement technologique.

Et je n’ai pas dit que la guerre humain-covenant était de leur faute non plus. Ce sont les covenants qui se sont inventé toute une histoire et qui se prennent pour des messagers des dieux.

jon1138

15 sep 2010 @ 14:50

heu, je sais pas mais pour moi Forerunners=précurseurs...enfin, je dis ça moi, je dis rien...

jaireimy

15 sep 2010 @ 16:02

Précurseurs -> Precursors

killergame82

15 sep 2010 @ 21:57

Franchement, j’ai lu les livres et je trouve ça très bien résumé. Tu dois être un grand fan jaireimy. Mais ce qui est assez compliqué dans Halo en faite c’est l’histoire des Forerunners et de la construction de tous ces édifices, etc...

BL4CK B1RD06

16 sep 2010 @ 09:08

Non non, la traduction fr de Forerunners est précurseurs. Les premier mot de la première ligne http://wiki.halo.fr/index.php/Forerunners t’es surment tombé sur un site erroné.

streptos

16 sep 2010 @ 13:30

Le plus simple pour connaitre la guerre entre Forerunners et Floods reste l’épisode qui y est consacré dans Halo Legend.

jaireimy

17 sep 2010 @ 08:45

Blackbird j’ai encore vérifié à d’autres endroits, les Forunners sont apparu après une autre race nommée Precursor. Si tu traduis tu peux penser qu’il s’agit des mêmes personnes, mais en VO ils ont bien deux noms différents.

De toute façon c’est pas le plus important, on connait quasi-rien sur eux. Par contre j’ai oublié de mentionner que les humains ont un statut spécial aux yeux des Forunners, et ça c’est un mystère beaucoup plus intrigant.

antoine

18 sep 2010 @ 21:17

la saga de halo est tre grandre

adrien579982

19 sep 2010 @ 19:39

Salut Jaireimey !

Félicitation pour ce résumé, c’est une bonne initiative étant donné que l’univers de Halo est complexe et que le scénario des jeux vidéo (surtout halo 2) n’est par très facile à suivre.

De plus, Bungie a longtemps gardé le secret sur les forerunners et tout ce qui les entoure... j’étais content d’en apprendre plus car je n’ai pas vu Halo legend.

Par contre, dans le premier paragraphe t’es passé un peu vite des humains aux forerunners... et j’étais perdu :

« Pour la petite histoire, au 26ème siècle les Humains sont au stade 3 du Voyage dans l’espace, alors que les Covenants sont déjà au stade 2 de l’Âge Interstellaire. Les Forerunners en étaient arrivés à un point où les armes leur semblaient inutiles, n’influant sur les autres espèces que de manière pacifique pour maintenir la paix. » De plus, tu ne précise pas le stade des forerunners.

Cordialement.