Test – Casque Razer Nari Ultimate, le casque qui file l’haptrique

«Nari, un ami qui vous veut du bien» , - 10 réaction(s)

4K, 3D, HDR, OLED… On voit ces termes pulluler dans tous les tests, previews et autres articles du monde vidéoludique. Or, ces détails visuels si importants à nos yeux n’auraient pas le même impact si ils n’étaient pas associés à un rendu sonore du même niveau. La marque Razer est depuis longtemps réputée pour la qualité de ses accessoires, la partie audio ne dérogeant pas à la règle. La gamme Nari compte maintenant son premier casque à retour haptique : le Nari Ultimate.

JPEG - 95.2 ko

C’EST DE TOUTE BÔTÉ

Avant de rentrer plus en détail dans le cœur du sujet, à savoir “quoi que c’est que l’haptique ?”, présentons la bête aux deux oreillettes. L’objet en question est livré dans un bel écrin de carton, bien compartimenté. Il comprend un long câble USB, un câble jack 3,5 mm, un mode d’emploi simple mais efficace et bien entendu, le casque. Sinon, avouez que ça serait une belle arnaque.

Jolies (mi)molettes
Jolies (mi)molettes

Il pèse son petit poids, ce qui rassure quant à la qualité de fabrication de l’engin. Cela peut éventuellement poser problème aux plus petites têtes comme la mienne, même si l’adaptation se fait aisément. Il faut juste éviter de bouger comme un guedin pendant les séances de jeu, car il risque de tomber au bout de quelques mouvements prononcés. Le Nari Ultimate est un casque fermé qui isole bien des alentours, ce qui est parfait pour rester immergé dans la partie si vous jouez dans un environnement bruyant. Malgré sa taille et son poids, l’utiliser durant des heures ne s’avère pas fatiguant du tout et ne fera pas surchauffer vos esgourdes, ceci grâce à des gels placés dans les coussinets. La bonne nouvelle est que vous pouvez autant l’utiliser en mode sans fil (l’association avec la Xbox One se fait en quelques secondes) qu’en mode filaire. Afin de doser le son de manière fine, des molettes sont placées sur la face arrière des oreillettes pour un accès rapide. Sur celle de gauche, outre le bouton de marche/arrêt et la prise USB, vous pouvez ajuster l’équilibre entre le volume du jeu et celui du chat vocal. Très pratique surtout en multi, plutôt que de devoir systématiquement effectuer ces réglages dans le menu de la console. Sur l’oreillette droite, un commutateur permet de sélectionner le réglage du volume général du jeu et celui du retour haptique. Comme j’en vois quelques-uns au fond qui écarquillent les yeux à chaque évocation du mot “haptique” (comme votre serviteur avant de le tester), venons-en maintenant à la principale feature du Nari Ultimate.

SEXTOY POUR OREILLES

JPEG - 89.2 ko
Les basses sur le dernier Frédéric François sont chanméééé

Un dispositif haptique permet, dans le domaine qui nous intéresse ici, une interaction entre le joueur et le milieu virtuel dans lequel il évolue, notamment au niveau sensitif. Pour ce faire, des capteurs sont installés dans les oreillettes du casque, eux-mêmes reliés à des petits moteurs qui enclenchent une vibration en fonction du son reçu. Il réagit plus ou moins fort en fonction de la gamme de fréquence et de la puissance du son émis. Par exemple, les pas de votre personnage ne font pas vraiment réagir les capteurs, tandis qu’une explosion ou une salve de fusil mitrailleur (plus graves et plus puissantes) provoquent une vibration du casque. Correctement dosé, ce système baptisé “HyperSens“ est littéralement bluffant. Au delà de renforcer l’immersion, il permet également d’améliorer la sensation de spatialisation, car le système haptique réagit également en fonction de la localisation des sons, vibrant un peu plus fort dans votre oreille droite si une grenade pète sur votre droite. Attention toutefois à ne pas abuser de ce gadget en le dosant trop fort, car en plus de vider la batterie de votre casque de manière drastique, trop de sons viendront déclencher des vibrations, rendant l’ensemble brouillon.

Si l’on désactive le retour haptique pour se concentrer uniquement sur le son que délivre le Nari Ultimate, là aussi les résultats sont excellents. Les basses sont profondes sans être baveuses, le milieu du spectre précis et les aigus cristallins, sans faire saigner les oreilles si l’on aime jouer à haut volume. Le casque brillera particulièrement dans les jeux pensés pour l’immersion audio, que ce soit dans les FPS multi où la localisation de l’ennemi est cruciale, que dans les jeux solo plus narratifs délivrant une ambiance soignée. J’ai ainsi complètement redécouvert des titres comme Resident Evil 2 Remake, Hellblade ou encore The Outer Worlds, pour ne citer qu’eux. Comme la plupart des jeux sont maintenant développés en binaural, c’est-à-dire un procédé audio visant à restituer la perception sonore humaine, les apprécier avec un casque comme le Nari Ultimate est un pur régal. Il est également parfait pour un visionnage de films, en revanche un peu trop “moderne” à mon goût pour une écoute exclusivement musicale, les casques hi-fi possédant un équilibre spectral plus approprié.

TRUE COLORS

JPEG - 159.7 ko

Pour aller plus loin dans la personnalisation, le logiciel Razer Synapse est disponible sur Windows et sur Mac OSX et permet de contrôler de nombreux paramètres du casque. Parmi les plus intéressants figurent le THX Spatial Audio, qui active ou désactive le son surround pour recréer une spatialisation digne d’un système 7.1 dans vos oreilles. Loin de ne comporter que des gadgets esthétiques (comme le fait de pouvoir changer la couleur des LED), Synapse permet également de régler plus finement l’HyperSens, de charger plusieurs profils d’égalisation ainsi que d’autres ajustements, dont la sensibilité du micro.

Car oui, on pourrait penser que Razer a oublié d’intégrer un micro à son casque mais que nenni ! Il est simplement bien caché, rétracté dans l’oreillette gauche pour ne pas gêner quand on ne l’utilise pas. On peut l’activer ou le désactiver en appuyant sur la molette de volume, ce qui fait apparaître une zoulie lumière rouge quand le micro est en fonction. Aucun buzz ou parasite intempestif n’est à signaler de ce côté, la voix est clairement transmise pour la plus grande joie de vos interlocuteurs.

Après les 4 heures de charge nécessaires pour une batterie pleine, il tiendra le coup 8 à 10 heures avec toutes les options activées, deux fois plus en mode casque simple. Seulement, le Nari Ultimate dévoile tout son potentiel avec tous les potards à donf ! Il fait clairement partie de la gamme haute des casques gaming, avec un prix moyen tournant autour des 200€. Certes, si on me demande si c’est onéreux je dirais « oui, c’est onéreeeeeux » comme dirait l’autre, mais vous investirez alors dans un casque fiable, qui procure d’excellentes sensations dans tous les domaines, en plus d’être customisable. La qualité a un prix !

Bilan

On a aimé :
  • La technologie HyperSens, qui renforce l’immersion
  • Spatialisation impressionnante, surtout avec le THX actif
  • Un son puissant et précis, même en mode casque simple
  • Ergonomiquement bien pensé et robuste
  • Le logiciel Synapse, plus qu’un simple gadget
On n’a pas aimé :
  • Son poids conséquent qui le rend instable avec des mouvements brusques
  • Technologie HyperSens à doser subtilement pour ne pas tout écraser
S’il ne devait en rester qu’un

Au-delà du côté vert fluo bling bling qui brille de mille feux, Razer est réputé pour la fiabilité de ses produits, et ce n’est pas près de changer. Grâce à l’HyperSens et au THX Spatial Audio renforçant significativement l’immersion sonore, le Nari Ultimate constitue un investissement sûr si vous recherchez un casque de qualité, qui excelle à tous les niveaux. Que demander de plus ?

Accueil > Tests > Tests matériel

10 reactions

xx_neo_geo_xx

22 nov 2019 @ 13:51

Donc si je comprend bien le casque branché en filaire sur une manette Xbox perd 90% de son intérêt ? pas de vibrations ? pas de thx spatiale ?

avatar

Ray_Mee

Rédaction

22 nov 2019 @ 14:10

@xx_neo_geo_xx : Du tout, le casque garde les changements effectués via Synapse quel que soit le mode de branchement. Par défaut, ces options sont d’ailleurs activées même sans passer par le logiciel.

spartan118fr

22 nov 2019 @ 14:29

Bonjour petite question : est-ce qu’un câble est nécessaire entre le casque et la manette si on veut communiquer ? Si oui, a-t-on besoin, en plus, de mettre un adaptateur pour le brancher à la manette ?

avatar

Ray_Mee

Rédaction

22 nov 2019 @ 15:09

@spartan118fr : Le chat vocal fonctionne en mode sans fil, donc sans câble nécessaire entre la manette et le casque. Par contre, j’ai cru lire dans un autre test que le chat est désactivé si le casque est branché en filaire, à confirmer !

Xavion77

22 nov 2019 @ 17:30

Et comme je suis resté un grand enfant, je ne peux m’empêcher de saluer le titre de l’article !

avatar

Ray_Mee

Rédaction

22 nov 2019 @ 17:59

@Xavion77 : Ahah merci, je ne pouvais pas ne pas la faire !

spartan118fr

22 nov 2019 @ 19:09

Ok merci pour l’info. Je vais un commandé un et tester. Au pire je le renvoi

Samhy

24 nov 2019 @ 21:28

Salut à tous ! J’ai vu de mauvais retours sur la qualité du micro’, des avis ? Car j’aimerai me l’offrir pour Noël, j’ai déjà un Logitech Artemis, mais il n’est malheureusement pas compatible sur Xbox... Du coup, bah il m’en faut un nouveau !

avatar

Ray_Mee

Rédaction

25 nov 2019 @ 10:22

Salut Samhy ! Je ne peux te faire part que de ma propre expérience, en sachant que je n’ai pas non plus testé des dizaines de casques différents. Aucun problème à signaler de ce côté-là pour moi, en sachant qu’il y a également des options supplémentaires (normalisation, clarté vocale...) dans Synapse pour améliorer le son du micro. La seule seule chose qui à mon sens peut dégrader le son du micro est que si le retour haptique est réglé trop fort, des vibrations peuvent être transmises à la membrane du micro et provoquer des sons parasites. J’espère avoir répondu à tes questions, n’hésite pas à nous faire un retour si jamais tu le testes !

Samhy

25 nov 2019 @ 12:28

Salut Ray_Mee, merci pour la réponse, c’est ce que je me suis dit aussi, les gens règlent peut-être mal les vibrations, du coup, je devrais le recevoir pour Noël, cadeau d’ma p’tite femme, je testerai ça et je posterai un p’tit avis ici ! En tout cas ton test m’a bien donné envie de ce casque ! Ahah !