Test - Casque Astro Gaming A10

«Un casque d’entrée de gamme et même un peu plus…» , - 0 réaction(s)

Alors que l’on connaît surtout Astro Gaming pour ses casques gaming haut de gamme et son positionnement sur la scène eSport avec, notamment, l’Astro A40, le fabricant surprend son monde cette année en annonçant sa gamme A10. Avec un positionnement tarifaire d’entrée de gamme (65€), Astro Gaming s’aventure en terre inconnue.

Un casque d’apparence robuste

Difficile de reconnaître un casque Astro Gaming lorsque l’on voit le A10 pour la première fois. Tout en plastique et très anguleux, ce dernier ne possède clairement pas la qualité de finition que l’on connaît de la marque. L’apparence “entrée de gamme” est aussi visible sur la qualité des mousses présentes sur les oreillettes et sous l’arceau de maintien. Moins épaisses, moins rembourrées et tout simplement de moins bonne qualité, c’est avec un peu d’appréhension que l’on pose le casque sur la tête.

Une fois ce dernier bien en place, le constat au niveau des oreilles est immédiat : les oreilles peuvent toucher le fond de l’oreillette. En effet, la taille moyenne de celles-ci combinée à la faible densité des mousses font que le confort n’est pas à 100% optimal. Rien de bien rédhibitoire pour autant… sur le court terme. Sur le long terme (quand on commence à pencher vers 2 ou 3 heures d’utilisation) une certaine gêne se fait ressentir au niveau des oreilles écrasées, d’autant plus que les oreillettes ne peuvent pas pivoter comme celle d’un Turtle Beach XO Four par exemple. Il est donc impossible de parfaitement les adapter à la forme de la tête.

Du côté de l’arceau de maintien, la bande de mousse manque clairement de largeur et d’épaisseur. Le confort sur le haut de votre tête dépendra de la forme de cette dernière mais j’ai personnellement ressenti un certain inconfort. Il faut aussi souligner que le casque est plutôt lourd pour un entrée de gamme. Avec 346 grammes (sans le câble nécessaire à son bon fonctionnement) sur la balance, celui-ci ne se place que 14 grammes en dessous du A40 qui propose pourtant un confort nettement supérieur.

Son et micro de bonne qualité

Impossible de délester le casque de son micro puisque celui-ci est fermement attaché à son support. Sur perche pivotante, c’est un vrai point faible pour un casque proposant une utilisation “mobile”. Alors oui, on peut le brancher sur téléphone mais on se voit mal le porter dans les transport en commun par exemple. Et termes de performance le micro se veut plutôt classique. Il restitue sans peine la voix de son porteur, et même un peu plus puisqu’il ne bénéficie pas de l’atténuation de bruit dont disposent certains casques. Il est donc nécessaire de ne pas jouer dans un environnement trop bruyant ou vous risquez fort de casser les oreilles de vos partenaires de jeu.

Du côté du son, le A10 se révèle être plutôt solide pour un casque d’entrée de gamme. Bien plus puissant qu’un Turtle Beach XO Four ou qu’un Turtle Beach Ear Force Atlas. Il pourrait même rivaliser avec certains casques au tarif plus élevé sur ce créneau. Jouer à Project Cars ou à un FPS en ayant le A10 vissé sur la tête est la garantie d’en prendre plein les oreilles. Malheureusement, le son n’est pas parfait car trop nourri en basses. On se retrouve avec un son tout aussi puissant mais bien moins naturel qu’avec un A40 par exemple. Bien sûr, au vu du positionnement tarifaire diamétralement opposés, les deux casques ne sont pas vraiment comparables. Si l’on s’en contentera aisément pour une utilisation en jeu, l’écoute de musique s’en trouvera peut être moins agréable si vous êtes adeptes d’un son cristallin.

Quand on s’intéresse à la connectique du casque, on s’aperçoit que celui-ci n’est fourni qu’avec un seul et unique câble jack 3.5mm ne possédant qu’une molette pour régler le volume. Pour couper automatiquement le micro, il suffit de relever la perche au-dessus de la tête. Ce n’est pas toujours très pratique, mais au moins, on est au courant lorsque celui-ci est coupé, ou non. De plus, l’unique présence de ce câble implique que le casque n’est pas fourni avec le traditionnel adaptateur pour la manette. Si vous ne possédez qu’une manette Xbox One de première génération, vous l’aurez dans l’os et devrez de nouveau passer à la caisse pour ce fameux adaptateur.

À noter, pour terminer, que la compatibilité promise avec les appareils mobiles est bien tenue, ce qui n’est pas le cas de beaucoup de casques concurrents d’entrée de gamme. Le son sortant, comme entrant est de bonne qualité, dans la lignée de ce qu’il nous propose sur Xbox One. Le seul bémol pourrait venir du manque de cable en Y permettant de séparer le signal d’entrée du signal de sortie pour pouvoir utiliser le casque et son micro sur PC.

Bilan

On a aimé :
  • Un son puissant
  • Le micro très, même parfois trop, efficace
  • Un prix relativement doux
  • Couper le micro en remontant la perche
On n’a pas aimé :
  • Le son un peu trop fourni en basse
  • Pas très confortable sur la durée
  • Pas d’adaptateur manette fourni
Un casque d’entrée de gamme qui sonne plutôt bien

Alors que les prix des casques, même pour les entrées de gamme, ne cessent d’augmenter sur cette génération de console, Astro Gaming nous propose cet été un casque étonnant à prix “doux”. En effet, disponible à un tarif de 65€, le A10 se trouve être bien moins cher que des casques avec lesquels il rivalise sans problème au niveau de l’écoute. Bien que les basses soient trop prononcées, il propose un son puissant qui n’a rien à envier aux casques vendus parfois 100€ plus cher. Si son micro propose, quant à lui, une restitution fidèle des voix, mais aussi du bruit ambiant, on pourra pester contre un confort laissant à désirer ainsi que contre l’absence d’adaptateur Xbox One. Le A10 se situe au final plus dans la catégorie des casques de gamme moyenne à un tarif bien plus abordable que la concurrence.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton958.jpg?1390069544

Accueil > Tests > Tests matériel

Matériel

Matériel

Manettes, casques audio, volants et toute la clique…

L’actu et les tests matos, c’est par ici !