Test - Disque dur externe Xbox One SSD Game Drive 512 GB de chez Seagate

«Speed Rabbit Pizza Bonjour !!» , - 12 réaction(s)

Il y a quelques jours nous avons eu l’agréable surprise de se voir offrir la possibilité de tester le dernier disque dur (DD) externe Xbox One de chez Seagate, le Game Drive SSD de 512 Go, vendu à 279,99 €. Maintenant que l’on entend de plus en plus parler de la vitesse d’exécution de ces DD externes, il nous a paru opportun de se pencher sur la question et de vous donner notre retour. Attachez vos ceintures, décollage, c’est parti !!

C’est quoi la différence entre un DD externe HDD et SSD ?

Pour commencer, un petit rappel rapide de la différence entre les disques dur s’impose. L’interne de la One ou One S, tout comme le plus utilisé des externes à l’heure actuelle, le HDD (Hard Disk Drive), sont des disques durs composés de plusieurs disques en métal, voire en céramique. Ils sont posés les uns au-dessus des autres autour d’un axe moteur. Ce sont les têtes de lecture/écriture, qui sont des électro aimants qui fonctionnent par impulsions électriques, elles-mêmes dirigées par un bras moteur, qui font le boulot en montant et descendant à quelques microns de la surface grâce à la vitesse de rotation du disque. Ce système est donc mécanique. Il a fait ses preuves, est très efficace, permet une capacité de stockage de plus en plus grosse (5 To en 2,5” et 8 To en 3,5”) et est, en règle générale, résistant dans le temps. Cependant, il est fragile et n’apprécie pas du tout les chutes et les chocs.

Le SSD (Solid State Drive) quant à lui se sert de composants électroniques tels des petits transistors sur lesquels l’information va se stocker, de la même manière que sur une clé USB. C’est la fabrication spécifique de ces transistors qui permet la lecture, et le tout aidé de la physique quantique va également permettre l’écriture. Nan, partez pas, promis j’arrête là sur la conception du SSD* !! Ce qu’il faut savoir, c’est que le plus gros inconvénient est que les composants électroniques s’usent car les cellules qui enregistrent les données ont un nombre limité d’écriture. Donc, arrivé à un certain moment, la taille du disque dur diminue. Cependant, on parle ici en années et ce problème à tendance à disparaître au fur et à mesure des nouvelles créations de SSD. Au niveau des points positifs, on note en premier lieu la rapidité et l’absence de bruit, tant en écriture qu’en lecture. Il ne se dégage pas de chaleur et comme il n’y a rien de mécanique cela rend les SSD beaucoup plus résistants.

*Pour ceux qui veulent des détails sur le fonctionnement des SSD, je leur conseille de lire l’article “Comment fonctionne la mémoire flash d’un lecteur SSD” sur le site “couleur-science.eu” où j’ai trouvé bon nombre d’informations très intéressantes.

Bon, concrètement, ça donne quoi ?

Pour tester l’efficacité de notre SSD, qui ne pèse que 99 g, nous nous sommes attardés sur plusieurs points que nous avons comparé avec le DD interne de 500 Go d’une Xbox One Day One et d’un DD externe de chez Western Digital (WD) de 1To acheté pour 79,99 € fin 2014 (qui lui pèse 152 g), ces deux DD tournant à 5400 tr/min. En premier lieu, nous avons voulu voir si les temps d’installation étaient différents. Eh bien pas du tout. Pour ce faire, nous avons utilisé le jeu Ride qui pèse 26,18 Go. Sur la One, il a fallu 24:48.96 minutes pour l’installer, tandis qu’il en a demandé 24:49.57 sur le DD externe et 24:53.12 sur le SSD de Seagate. Donc de ce côté-là ; gain de temps zéro pointé vu qu’on prend même plus de 4 secondes.

Nous avons ensuite cherché à connaître la durée de transfert selon le disque de destination, en utilisant encore une fois le jeu Ride, et ça a donné ceci :

Transfert d’écriture sur les différents disques durs

DDE WD ->DDI SSD ->DDI SSD ->DDE DDE ->SSD DDI ->SSD DDI ->DDE
Ride 7:49.16 9:08.16 13:31.81 5:41.70 6:45.75 14:55.44

Grâce à ce tableau, on comprend que c’est lorsque des données sont envoyées vers le SSD qu’elles sont enregistrées le plus rapidement. Vient ensuite l’écriture sur le DDI et ferme la marche celle sur le DDE. Le SSD a donc bien l’écriture la plus rapide, tandis que notre DDE WE possède la plus lente. Pour ce dernier cela s’explique du fait que sa vitesse d’écriture est plus lente que celle du DDI de la One. En effet, le SSD est vendu comme ayant une vitesse moyenne de lecture/écriture de 420 Mo/s , tandis que notre DDE est annoncé à 105 Mo/s et la One à 300 Mo/s.

Pour finir, nous avons observé les différences de chargement sur 5 jeux : Killer Instinct (43,2 Go), DiRT Rally (39,6 Go), Forza Horizon 3 (49,3 Go), Halo 5 Guardians (97,10 Go avec ses MAJ) et Ride (26,18 Go). Tous les jeux, sauf Killer Instinct qui est en version démat, sont sur support disque. De plus, nous avons pris Ride bien qu’il ne soit pas récent car c’est un des jeux ayant les chargements les plus longs. Les temps ont été pris en trois parties. La première du lancement du jeu au moment où on nous propose d’appuyer sur une touche, la seconde après avoir appuyé et une fois arrivé à l’accueil. Pour la dernière nous nous sommes basés sur le lancement d’une partie solo, le temps entre le lancement et l’arrivé dans la partie. Voilà les résultats dans les trois tableaux suivants :

Tableau 1 : Du lancement à l’affichage de l’écran pré-accueil du jeu

DD Interne DD Externe WD SSD Seagate
Killer Instinct 1:04.46 0:49.14 0:33.67
DiRT Rally 0:34.64 0:32.02 0:26.98
Forza Horizon 3 0:41.51 0:37.37 0:33.30
Halo 5 Guardians 0:44.26 0:37.81 0:27.07
Ride 0:38.10 0:38.00 0:34.51

Si on avait un doute sur la vitesse de lecture du SSD Game Drive, elle vient de disparaître. Rien que sur Killer Instinct, le temps de chargement est divisé par 2. Cela reste moins impressionnant avec les autres jeux, tout en étant sans équivoque.

Tableau 2 : De l’écran pré-accueil à l’accueil du jeu

DD Interne DD Externe WD SSD Seagate
Killer Instinct 0:31.33 0:29.15 0:26.54
DiRT Rally 0:16.56 0:17.26 0:16.33
Forza Horizon 3 1:26.80 0:58.74 0:35.29
Halo 5 Guardians 0:05.21 0:04.78 0:04.69
Ride 1:06.55 1:05.78 1:03.20

Ici les différences sont toujours à l’avantage du SSD de chez Seagate, avec un gain de temps 3 fois plus élevé sur Forza Horizon 3, par rapport au DDI et presque 2 fois comparé au DDE WD.

Tableau 3 : Lancement d’une partie solo

DD Interne DD Externe WD SSD Seagate
Killer Instinct 0:38.89 0:36.99 0:32.08
DiRT Rally 0:42.31 0:39.52 0:32.18
Forza Horizon 3 0:37.77 0:22.23 0:17.39
Halo 5 Guardians 0:31.83 0:27.71 0:15.77
Ride 0:59.60 1:00.89 0:54.70

Pour la partie solo, pour Killer Instinct, ce sont toujours les mêmes personnages qui ont été choisis et le décompte a eu lieu de la validation de l’arène au moment où le combat commence. Avec DiRT Rally, Forza Horizon 3 et Ride nous avons pris toujours la même course en partant du lancement jusqu’à l’apparition de la 1ère demande de validation juste avant la course. Sur Halo 5 Guardians nous avons lancé à chaque fois le 1er chapitre du jeu.

Ce qui ressort principalement de ces 3 tableaux, c’est que plus les temps de chargement sont habituellement longs dans un jeu installé sur le DDI, plus il y a une différence avec le SSD. Le gain peut aller de quelque chose de dérisoire à une marge conséquente. Par exemple, voici ce que l’on obtient si on prend les deux jeux, Killer Instinct et Forza Horizon 3, où les différences sont les plus grandes :

DD Interne DD Externe WD SSD Seagate
Killer Instinct 2:14.68 1:55.28 1:32.29
Différence 2:14.68 - 0:19.40 - 0:42,39
Forza Horizon 3 2:46.08 1:58.34 1:25.98
Différence 2:46.08 - 0:47.74 - 1:20.10

Comme qui dirait : Y a pas photo !!

Pour information et sachant que sur les 521 Go annoncés il n’en reste que 476,9 Go utilisables, je n’ai pu installer que 9 jeux sur le SSD avant saturation. Prenez un jeu comme Halo 5 Guardians qui juste avec ses MAJ, gratuites, fait 97,1 Go, ajoutez un Killer Instinct de 43,2 Go, un bundle Call of Duty Infinite Warfare et Call of Duty 4 : Modern Warfare pour 129,4 Go, un Forza Horizon 3 de 49,3 Go et un DiRT Rally à 39,6 Go. Tassez un peu pour mettre Rainbow Six : Siege à 34,7 Go, The Witcher 3 : Wild Hunt avec ses 40 Go et Star Wars Battlefront à 41,5 et on arrive à 98,9 % de remplissage.

Bilan

On a aimé :
  • La taille et le poid léger
  • La vitesse de transfert
  • Le gain de temps des chargements
On n’a pas aimé :
  • Pas de gain de temps à l’installation des jeux
  • Petite capacité de stockage
  • Le prix
Alors SSD ou pas SSD

Bien évidemment, si on ne tient compte que du gain de vitesse lors des chargements, le SSD s’impose de lui-même, même s’il n’a aucun impact sur la vitesse d’installation d’un jeu. Qui plus est, on sait qu’il est silencieux, ne chauffe pas et ne craint pas les chocs de par l’absence de mécanisme, donc impeccable pour transporter sur soi lorsque l’on va chez un pote. Néanmoins, à l’heure où les jeux prennent de plus en plus de place, il paraît peu raisonnable d’investir dans un stockage de ce type. En effet, pour obtenir la même capacité que notre DDE WD de 1 To, il faudra 2 SSD de 512 Go, soit un montant de 559,98 € pour 1 To. C’est plus cher que le pack Xbox One édition spéciale Gears 4 avec 2 To ! Alors oui, c’est un disque dur extrêmement efficace et rapide, mais l’investissement sera surement plus intéressant quand il se sera démocratisé et que son prix aura fortement baissé tandis que sa capacité aura elle fortement augmentée.

Accueil > Tests > Tests matériel

12 reactions

GigaTRIPELX

02 fév 2017 @ 13:25

C’est clair que ce n’est pas un produit encore démocratisé ! Aha

Ps : Vu le prix j’espère que la Scorpio sera pré-démocratisé à sa sortie du moins.

avatar

zx6r4

02 fév 2017 @ 13:28

@Tomzati : Si tu prends un DD de 2 To son prix va varier selon sa vitesse. Ceux qui tournent à 7200 t/mn sont donc plus cher que ceux à 5400 t/mn. Pour ce qui est des marques il suffit de prendre dans celles que tu trouves le plus fréquemment.

@Jonyboy : Ce qui est sûr, c’est que de part sa conception le SSD garde sa même vitesse, quelque soit son taux de remplissage. Rempli à plus de 98% il fait toujours les mêmes chronos.

12