Test - Nickelodeon Kart Racers 2 : Grand Prix - Grand classique

«Les roues dans le slime» , - 0 réaction(s)

Dans la jungle des jeux de kart, un seul règne en maître depuis de longues années maintenant : Mario Kart. Véritable référence du genre, ses concurrents n’ont de cesse d’essayer de se faire une petite place au sommet. Si beaucoup ne valent pas la peine d’y poser un regard, certains savent tout de même jouer des coudes et proposer quelques qualités. On pensera notamment à la série des Sonic Racing ou encore au marsupial dans le dernier Crash Team Racing. Après un premier épisode qui n’aura pas marqué les mémoires, GameMill et Bamtang Games remettent le couvert pour un nouvel essai.

De Bikini Bottom à la Zone fantôme

Inutile de chercher un quelconque scénario dans ce jeu, il n’y en a pas, ce qui n’est pas vraiment une surprise pour le genre.

Au lieu de ça, ce Nickelodeon Kart Racers 2 nous propose un contenu assez généreux, en partie grâce au nombreux modes de jeu disponibles, bien que ces derniers soient on ne peut plus classiques.

On retrouve donc un mode Grand Prix dans lequel on affronte sept autres pilotes dans des tournois de quatre courses chacun et ce dans différents modes de difficulté. Plus rapide, le mode Course Libre permet de lancer directement une course sur le circuit de son choix. Incontournable de tout jeu de course, le mode Contre-la-montre offre la possibilité d’affronter un fantôme ou non dans la quête des meilleurs temps au tour. Puis, lorsque l’on préfère s’envoyer quelques attaques bien senties plutôt que s’affronter sur la piste, on retrouve le mode Arène avec deux variantes : une sorte de roi de la colline où il faut garder le contrôle d’une spatule le plus longtemps possible et une bataille où le premier à toucher dix adversaires gagne la partie.

Enfin, pour ceux qui cherchent encore plus de variété (et de challenge pour certains), ils peuvent se diriger vers le mode Défis composé de 42 épreuves aux objectifs et conditions de victoire variés.

Pour accompagner ces modes de jeu, le titre propose 28 circuits uniques, tous issus des nombreux dessins-animés de Nickelodeon. À cela vient évidemment s’ajouter une pléthore de pilotes eux aussi issus des œuvres de la chaîne tels que les personnages de Bob l’Éponge, des Razmoket, de Michat-Michien, des Tortues Ninja et plus encore.

Bien que certains modes ne soient jouables qu’en solo, le cœur du jeu, à savoir les courses et les arènes, est également jouable à plusieurs. Bon point, le titre est jouable en local jusqu’à quatre pour s’amuser en famille par exemple. Autrement, le jeu dispose également d’un multijoueur en ligne permettant à huit participants de s’affronter. Malheureusement, alors que Nickelodeon Kart Racers 2 n’est sorti que depuis quelques jours, trouver des adversaires en ligne s’est montré très compliqué. Après de très longues minutes de recherche, nous n’avions trouvé que quelques rares joueurs. Certes, les sessions sont complétées par des IA afin d’être toujours huit sur la piste, mais ce n’est pas là l’expérience recherchée.

Équipe de rêve

Venons-en à présent au plus important pour ce type de jeu, à savoir le gameplay. Ce dernier possède tout ce que l’on trouve déjà chez la concurrence et le fait bien avec : un système de dérapage où plus ceux-ci sont longs, meilleur sera le boost, un système d’acrobaties à réaliser en appuyant sur une touche sur des rampes dédiées et le classique système de caisse à détruire pour récupérer des pièges et gadgets pour pimenter la course. Si ces objets sont issus des œuvres Nickelodeon, il n’en reste pas moins des copies de ce qui existe chez la concurrence, comme par exemple la méduse qui remplace la carapace bleue du plombier moustachu.

On retrouve également un système de statistiques qui diffèrent selon le personnage (et donc le kart) choisi. Ainsi, La Binocle sera par exemple meilleur en dérapage que Shredder qui aura une meilleure accélération. Mais, là où le jeu offre un peu plus d’originalité, c’est qu’il est également possible de modifier certaines pièces de son kart (moteur, roues, échappement) pour influer sur les statistiques globales de notre bolide. En revanche, pour acquérir lesdites pièces, il faudra au préalable les acheter avec la monnaie gagnée à la fin de chaque course.

Enfin, nouveauté par rapport au premier épisode, en plus du pilote et des pièces pour son kart, on peut également sélectionner son équipe. En effet, le jeu nous permet de choisir un leader et deux assistants. Chacun permet d’obtenir divers bonus ou gadgets, certains plus utiles que d’autres dont le choix dépend surtout de notre façon de piloter. Pour utiliser la compétence de leader, il est auparavant nécessaire d’accumuler du slime. Ce dernier est présent en abondance sur chaque circuit, sous forme de flaques, de rivières ou cascades, ou encore de jetons.

Vous l’aurez compris, Nickelodeon Kart Racers 2 propose de nombreux objets et gadgets différents au sein des courses. Malheureusement, cette abondance se ressent énormément à chaque partie et bien qu’évidemment cela fasse partie de la recette, le nombre de méduses (ou tout autre projectile) que l’on peut se prendre au cours d’une même épreuve est parfois bien frustrant. On passe donc une bonne partie de la course à garder un objet en réserve en priant pour ne pas se prendre un déluge de projectiles.

Manque de vie

Visuellement, on a beaucoup apprécié retrouver l’univers des différentes œuvres dans les 28 circuits proposés. Variés et plutôt bien construits, on retrouve de nombreux éléments bien connus des joueurs. Raccourcis, sauts, boosters, obstacles, tout est là pour s’amuser, mais malheureusement les niveaux manquent clairement de vie. En effet, les décors sont assez figés, voire un peu vides sur certains tracés et le tout manque d’éléments dynamiques. Il y a bien quelques effets visuels et obstacles qui se déplacent sur la piste, mais c’est bien trop insuffisant pour les standards actuels.

Graphiquement, c’est le même constat. Les textures sont datées et on pourrait sans peine s’imaginer jouer à ce jeu sur la génération de consoles précédente. Même les modèles 3D des pilotes sont ratés, avec des contours taillés à la hache et assez brouillons.

Heureusement, l’audio rattrape un peu la note avec des pistes musicales bien choisies pour accompagner chaque circuit. Par contre, on regrette de n’avoir pu distinguer de différence (même minime) dans le son des karts, ou entre les différents moteurs.

Le coin des chasseurs : Nickelodeon Kart Racers 2 : Grand Prix propose 27 succès pour un total de 1000G. Plus de la moitié s’obtiennent assez facilement en jouant à tous les modes de jeu. Il sera par contre nécessaire de s’accrocher un peu plus pour les succès restants, en particulier pour obtenir les trois étoiles dans tous les Grand Prix et ce pour chaque difficulté.

Bilan

On a aimé :
  • Un gros contenu
  • Le système d’équipage
  • Des circuits variés et bien construits
On n’a pas aimé :
  • Graphiquement daté
  • Pas assez de vie sur les circuits
  • Un multijoueur en ligne désert
Freinage d’urgence

En évitant l’ogre Mario Kart sur Xbox One, Nickelodeon Kart Racers 2 : Grand Prix conserve quelques chances de trouver une place dans la vidéothèque de quelques joueurs. Il reprend efficacement la plupart des codes bien connus du genre (dérapages, boost, objets, etc.) et y ajoute un système d’équipage permettant d’obtenir des bonus supplémentaires en course. En proposant également un gros contenu en matière de modes de jeu, de circuits et un joli casting de personnages Nickelodeon, le titre a quelques atouts dans sa manche pour proposer une expérience sympathique. Malheureusement, la note est gâchée par des niveaux qui manquent cruellement de vie et des graphismes dignes de la génération de consoles précédente. Ajouté à cela un multijoueur en ligne désert alors que le titre n’a que quelques jours, il est difficile de conseiller ce Nickelodeon Kart Racers 2 en-dehors d’une promotion, auquel cas il pourra au moins occuper un long dimanche pluvieux.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Nickelodeon Kart Racers 2 : Grand Prix

PEGI 3

Genre : Courses

Editeur : GameMill Entertainment

Développeur : Bamtang Games

Date de sortie : 06/10/2020

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Switch