Test - Undead Horde - La conquête du nécromant

«Mort aux vivants» , - 0 réaction(s)

Développé par le studio finlandais 10tons, Undead Horde est un action-RPG dans lequel nous incarnons Orcen, un nécromant dont le but est de conquérir le monde avec son armée de revenants. Si le jeu possède de nombreux points communs avec des titres tels que Diablo 3 (le nécromancien) ou Overlord, nous allons voir ensemble que ce Undead Horde parvient tout de même à dégager son propre style (bien plaisant d’ailleurs).

L’œuf ou la poule ?

Alors qu’un rat a permis de sauver le monde dans le dernier film de super héros sorti cette année (Avengers Endgame si vous n’aviez pas la référence), ici c’est une poule qui va conduire à la fin du monde des vivants.

KFC...King Fighting Chicken
KFC...King Fighting Chicken

En effet, Orcen notre nécromant qui était enfermé dans une jarre est libéré par une poule un peu trop curieuse (ce qui lui coûtera la vie). Désireux de se venger de l’humanité, son but est de conquérir toutes les régions l’une après l’autre et d’éliminer toute trace d’êtres vivants. Cette conquête nous emmène à travers différents environnements assez variés ; on passe ainsi de forêts luxuriantes à des déserts brûlants, tout en s’aventurant dans de sombres catacombes. Sans être transcendant, le jeu est plutôt joli et bénéficie d’effets de lumière très agréables. Nous avons beaucoup aimé le soin apporté aux différentes unités disponibles ainsi qu’à tous les effets visuels des combats (sorts, flammes, explosions, etc). Une fois débarrassé de tous les êtres vivants de la carte, le jeu nous propose de passer à la prochaine ère. Comprenez ici un mode New Game+ où il faudra recommencer la conquête du monde tout en conservant son personnage et affronter des ennemis plus puissants. Au total, nous pouvons progresser jusqu’à l’ère 5.

Combattez pour moi !

Du côté du gameplay, c’est assez simple. Orcen peut se battre lui-même à l’aide de diverses armes (épée, hache, masse ou faux) et de sorts. Mais l’intérêt principal du jeu c’est de pouvoir envoyer une armée de revenants pour se battre à notre place. Ainsi, chaque unité ennemie qui tombe au combat, c’est une unité de plus qui peut faire grossir nos rangs. Petite condition cependant : on dispose d’une jauge de commandement qui définit combien d’unités nous pouvons avoir dans notre armée. Cette limite peut être augmentée en montant de niveaux et chaque type d’unité demande un nombre de points de commandement différent. Évidemment, plus le revenant que l’on souhaite utiliser est fort, plus il est gourmand en points.

Tout un monde à conquérir
Tout un monde à conquérir

Une fois un certain nombre d’ennemis du même type tués, il est possible d’en invoquer directement dans notre camp de base. Ainsi, le jeu nous laisse la possibilité de composer librement notre armée avant de nous lancer dans la bataille. Malheureusement, nous aurions aimé que la différence entre chaque unité ne soit pas que sur le nombre de points de vie et l’attaque. En effet, utiliser à chaque fois le dernier type d’unités déverrouillées sera toujours suffisant pour venir à bout des ennemis. Dommage, un système de forces/faiblesses entre chaque combattant aurait demandé plus de stratégie et d’intérêt au titre. Seules deux options restent ainsi intéressantes : la qualité en utilisant les meilleures troupes disponibles ou la quantité avec des recrues plus faibles, mais qui nécessitent moins de points de commandement. Cependant, dans chaque cas, nous avons rencontré un souci plutôt gênant. Nos troupes sont assez stupides (ce sont des morts-vivants nous direz-vous), une fois l’ordre d’attaque donné et le groupe d’ennemis ou bâtiment éliminé elles restent trop souvent immobiles à attendre le prochain ordre alors qu’une autre cible est à côté. Cela engendre une perte de temps et casse le rythme des combats.

Ces tours ne sont rien face à nos armées
Ces tours ne sont rien face à nos armées

Enfin, Undead Horde nous offre quelques mécaniques de RPG. Tout d’abord, cette variété d’unités à commander, mais aussi un système d’équipement avec différentes statistiques et enfin un choix disponible à chaque passage de niveau d’augmenter soit la vie de notre personnage, soit ses dégâts, soit sa jauge de commandement.

Le jeu dispose de 24 succès, très simples ils ne devraient pas vous poser de soucis (sauf si votre connexion internet vous lâche à ce moment, auquel cas bon courage, pour nous impossible de faire tomber ce dernier succès). Pensez simplement à tous les faire avant de lancer la nouvelle ère, ce serait dommage de devoir tout recommencer.

Bilan

On a aimé :
  • Les environnements et les effets de lumière
  • La grande variété d’unités disponibles
  • Les combats
On n’a pas aimé :
  • Pas de forces/faiblesses pour les unités
Jusqu’à la mort

Undead Horde est un très bon jeu malgré ces quelques petits défauts. Très agréable à parcourir, il était difficile de lâcher la manette. Il nous propose une aventure facile à suivre et qui peut même se montrer quelque fois amusante lors de certaines rencontres. Si vous appréciez ce style de jeu et qu’en plus incarner le mal est votre plus grande envie, alors n’hésitez plus et lancez-vous sur ce titre.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2601.jpg?1562256728

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Undead Horde

Undead Horde
PEGI 12 Langage grossier Violence

Genre : Action RPG

Éditeur : 10tons

Développeur : 10tons

Date de sortie : 15/05/2019

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Switch