Test - Overcooked 2

«Le gras, c’est la vie» , - 1 réaction(s)

Overcooked est l’un des jeux en coopération les plus fun sortis ces dernières années. S’il souffrait techniquement d’un manque de précision dans les contrôles, cela permettait à la mauvaise foi des uns et à l’esprit petit chef des autres de s’exprimer pleinement, promettant des parties endiablées, pleines d’engueulades et de fous rires. Maintenant que sa suite est sortie, est-elle à conseiller aux premiers clients comme aux nouveaux ?

Les gastronomes en culottes courtes

C
C'est reparti pour un voyage culinaire entre amis

Petit rappel, pour commencer, du principe d’Overcooked. Imaginez un peu une cuisine de restaurant badigeonnée de l’esprit du studio Rare. Des animaux et des humains doivent s’atteler à la découpe des légumes, cuisson des aliments et dressage des plats avant de les envoyer en salle. Les commandes arrivent dans un ordre précis, de préférence à respecter sous peine d’en louper et d’être pénalisé. Il faut des clients satisfaits pour avoir des pourboires ! On doit aussi gérer la vaisselle comme dans toute cuisine, mais petite originalité : les différents tableaux proposent des complications qui pimentent le tout, du style route à traverser, scissions et mouvements de la zone de jeu, etc. On s’amusait plutôt pas mal dans le jeu d’origine sorti il y a deux ans à peine, et à l’époque c’était vraiment neuf.

Difficile de faire à manger quand on se prend des boules de feu
Difficile de faire à manger quand on se prend des boules de feu

Qu’en est-il de cette suite ? Et bien, c’est la même chose. Strictement. Au niveau des nouveautés, on peut mettre en avant de nouvelles recettes pas forcément plus complexes à réaliser comme des gâteaux, des sushis, des beignets chinois à la vapeur. Des choses qui donnent faim, parfaitement adaptées pour un jeu d’apéro. Il y aussi une nouvelle histoire qui propose six mondes composés de six niveaux et d’un spécial. Ce mode est la meilleure manière de découvrir, seul ou à plusieurs, les nouvelles recettes en avançant petit à petit dans le jeu avant de passer à des parties coop ou duel toutes deux en ligne, la seule vraie nouveauté du titre. Pour autant, est-ce que le jeu en ligne apporte vraiment quelque chose ? Oui, et non. On peut y parcourir tous les niveaux à plusieurs (mélangé avec plusieurs joueurs en local), et c’est un vrai plus quand on peine à rassembler des amis joueurs devant sa TV. Cependant, les deux modes de jeu duel et coop proposent peu de contenus et peinent à donner du challenge.

À mi-temps cuît, ça ne sent pas le brûlé

Il va falloir envoyer du steak !
Il va falloir envoyer du steak !

Le gros souci de cette suite, c’est la difficulté sérieusement revue à la baisse. C’est dommage d’avoir réglé les problèmes de fluidité et ajouté un mode en ligne pour ceux qui galèraient tout seul dans leur coin si c’est pour brider sacrément l’expérience. Se perd donc le stress et les inévitables engueulades tant il est facile de rouler sur le score avec le nouveau système de combo mis en place : en respectant l’ordre des plats, on obtient un multiplicateur de score. L’idée est cool mais même sur les derniers niveaux difficiles, il est rare d’avoir à revenir plus de deux fois sur un niveau, le temps de comprendre l’organisation du plateau et les recettes demandées. Cela ne veut pas dire que le jeu est fondamentalement mauvais, non, mais il s’adresse finalement à un public moins habitué aux jeux vidéos. Question de cible donc.

Techniquement, il n’y a pas grand chose à reprocher au titre qui est toujours aussi coloré et qui souffre de moins de saccades que le précédent. Les nouveaux plateaux sont sympathiques et ne jouent pas trop dans la redite. Les contrôles, eux, sont toujours un peu flottants, mais ça fait partie du charme du titre. En ligne, nous avons constaté quelques soucis de latence mais rien qui ne rendait le jeu injouable et n’était pas imputable à une mauvaise connexion internet.

Bilan

On a aimé :
  • C’est comme revenir dans un resto qu’on a aimé
  • Les nouvelles recettes sont sympathiques
  • Les nouveaux plateaux ont juste ce qu’il faut de vicieux
  • Enfin jouable en ligne
On n’a pas aimé :
  • Bien trop simple par rapport au premier
  • Peu de niveaux dans les modes online pour y revenir souvent
Carbonara à la crème fraîche

Difficile de faire des suites de jeu à concept sans qu’elles ne sentent le réchauffé. C’est exactement le souci de ce Overcooked 2 qui manque de sel et de piquant pour convaincre de passer à la caisse les yeux fermés. On le dévore en une bouchée tant la revue à la baisse de sa difficulté est perceptible. Il est cependant à conseiller en lieu et place du premier si on n’a pas d’ami en local avec qui jouer car le mode en ligne est bien le seul atout que cette suite apporte vraiment dans son panier, le reste manquant trop de fraîcheur pour nous éviter de frôler l’indigestion.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2393.jpg?1528820799

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Overcooked 2

Overcooked 2
PEGI 0

Genre : Party Games

Développeur : Ghost Town Games

Éditeur : Team17

Sortie : 07/08/2018

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, Steam, Switch

1 reactions

Koubiwan

19 aoû 2018 @ 15:36

Mm ressenti ici.

A noter qu’un new game + devrait faire son apparition d’ici fin septembre afin de rajouter une étoile à gagner, dans le but de le rendre plus corsé. Car oui le niveau système de points est mal équilibré et rend le jeu trop facile.