Test - Overcooked

«Bien cuit s’il vous plaît» , - 4 réaction(s)

Ne nous mentons pas. On a tous déjà passé une soirée bien trop longue à attendre que le repas soit prêt. Le genre de moments qui semblent durer des heures et qui ont la fâcheuse tendance d’épuiser tous les sujets de conversation possibles et imaginables. Dans ces moments-là, quoi de mieux qu’un jeu en multijoueur local sur le thème de la cuisine ?

Un dîner presque parfait

Il faut ici être bien coordonné pour ne pas tomber sur la route
Il faut ici être bien coordonné pour ne pas tomber sur la route

C’est justement dans cette catégorie que rentre Overcooked (quelle coïncidence hein !) en plus d’être un jeu incroyablement simple à prendre en main. Le but est simple : vous devez préparer le plus d’assiettes à servir en salles selon les commandes des clients. La jouabilité, on ne peut plus accessible, est basée sur 3 actions à connaître. La première d’entre elles n’est autre que le déplacement, jusqu’ici rien de bien méchant. La seconde, prendre et poser un aliment ou une assiette. La dernière, enfin, n’est autre qu’exécuter l’action logique selon l’objet que l’on a en face de nous : “laver” si c’est une assiette, “découper” s’il s’agit d’un aliment. C’est aussi simple que ça.

On a aussi droit à quelques destinations exotiques bien senties
On a aussi droit à quelques destinations exotiques bien senties

En revanche, si le jeu est extrêmement accessible, il n’en est pas pour autant facile. En effet, si l’on joue seul, il faut, en plus de ces 3 actions de base, être capable de contrôler plusieurs personnages. Rassurez-vous, on ne contrôle qu’un personnage à la fois. Lorsqu’un qu’un commis émince des oignons, une pression de bouton suffit pour prendre le contrôle d’un autre pendant le premier s’attellera à finir son action en cours. La difficulté réside ici dans la bonne coordination de l’équipe en cuisine pour être capable de servir le maximum d’assiettes en fonction des commandes passées par les clients sans que la préparation sur le feu ne soit trop cuite. “Overcooked”, vous l’avez ?

Hell’s Kitchen

Les adeptes des émissions de télé-réalité culinaire sont sans doute quelque peu familiarisés avec le concept, mais Overcooked reprend le principe des épreuves dans des situations encore plus extrêmes : la cuisine peut être séparée en deux,coupée par un passage piéton, ou encore les deux parties pouvant être situées sur deux camions différents roulant sur l’autoroute où il faudra attendre que les camions soient bien l’un à côté de l’autre pour pouvoir passer de l’un à l’autre. On peut encore trouver d’autres lieux exotiques comme la banquise ou l’espace (si si tout là haut dans les étoiles).

À quatre, on peut aisément s
À quatre, on peut aisément s'en sortir. Seul pour gérer tout ces personnages c'est autre chose...

Au chapitre des déceptions, on peut noter que, malgré la caméra permettant de visualiser l’action du dessus, il subsiste tout de même une certaine imprécision dans les contrôles. Il n’est pas rare de prendre la mauvaise assiette ou encore de poser le légume à côté de la planche à découper. Cela n’a l’air de rien, mais quand on est sur le fil du rasoir pour réussir la recette dans les temps sans que la préparation ne brûle sur le feu, ce sont des poignées de secondes qui peuvent être très précieuses. Autant ne pas les perdre donc. La dernière chose, et non des moindres, est que le jeu manque cruellement d’âme. Il est, certes, hyper intuitif et peut permettre de passer quelques bonnes parties avec des amis entre l’apéritif et le repas (ou après le digestif) mais rien de plus. Il manque clairement un côté vraiment drôle. Ne serait-ce que dans le character design des personnages qui est on ne peut plus banal.

Bilan

On a aimé :
  • Concept plutôt accrocheur
  • Prise en main immédiate
  • Coop locale
On n’a pas aimé :
  • Quelques imprécisions
  • Il manque ce petit truc qui en ferait un vrai bon jeu
Quand même un peu fade

Arrivé sans prévenir, Overcooked est un petit jeu sympa où l’on pourra passer quelques minutes à rigoler entre amis en préparant et faisant brûler nos plats tant la prise en main et le concept sont simples. Seul, en revanche, le jeu perd l’intégralité de son intérêt. La faute à quelques imprécisions dans les inputs et à un réel manque d’identité. Et c’est bien là qu’est tout le paradoxe : pour un jeu de cuisine, Overcooked manque quand même cruellement de saveur.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1851.jpg?1464269208

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Overcooked

Overcooked
PEGI 0

Genre : Party Games

Éditeur : Team 17

Développeur : Ghost Town Games

Date de sortie : 03/08/2016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

4 reactions

avatar

alaindc

12 aoû 2016 @ 18:15

L’imprécision des contrôles est parfois frustrante, car, justement, parfois ces quelques secondes perdues tourneront en catastrophe. Et c’est encore pire, seul, avec personne pour te rattraper.

Rallonger le temps quand on joue seul ou baisser la marque à atteindre vu la hausse de la difficulté des derniers restos, l’aurait rendu plus accessible, seul.

Et pourquoi chaque étape de la recette n’ajoute pas de points ? Surtout seul, parfois il est inutile de commencer un plat, même s’il reste 10, 20, 30 secondes, quand on sait qu’on ne pourra pas le livrer à temps. C’est une grosse faille, dans le gameplay.

electroforez

14 aoû 2016 @ 18:11

Un peu déçu de par le test du coup :-/. Et en plus le jeu n’est je crois pas jouable en ligne.... Je le prendrai peut-être lors d’une promo.

avatar

romain7591

29 sep 2016 @ 10:23

je le trouve super

electroforez

12 nov 2016 @ 13:26

Bon, j’arrive un peu tard mais j’ai fini par le prendre hier soir vu que j’avais pas mal de monde gamer qui passait chez moi.

Et bien réussite totale ! Si je devais ramener le prix du jeu au nombre de fou rires que l’on s’est fait, je pense que le jeu se rapprocherait de la gratuité. On y a passé plus de deux heures et ça a été d’une intensité assez folle (assez surpris que mes voisins n’aient pas toqué à ma porte d’ailleurs) : on a rigolé, hurlé, on s’est engueulé, auto congratulé.... tout y est passé XD. « Passe moi des tomates ! Le poisson est bientôt cuit ! Nan ! c’était des champignons sur la pizza, pas de la saucisse ! Merde ! la friteuse a pris feu !!!! Qui sait ou se trouve l’extincteur !!?? J’ai plus d’assiettes ! Okay, je vais faire la vaisselle, j’arrive ! » Franchement, rien qu’aux dialogues dans la pièce, on se croyait réellement dans une cuisine en plein rush, c’était confondant XD. Les idées de level design sont très nombreuses et chaque niveau inclut sa petite spécificité qui fait que chaque stage impose une nouvelle organisation, de nouvelles stratégies, et de nouveaux problèmes : sol glissant, couloir étroit qui oblige à laisser passer les autres (concrètement tout le monde s’imposait et c’était tout le temps bouché XD), éléments qui se déplacent etc.... Un mode compétitif (deux contre deux je crois) est aussi là, les niveaux de ce mode se débloquent au fil de la campagne, mais nous n’avons pas essayé.

A savoir que l’on était 8 devant la console et que l’on se faisait tourner la manette. Nous avons donc découvert tous ensemble le gameplay (ultra simple : le stick et deux boutons) et fait uniquement la campagne à quatre joueurs à chaque fois. Autre info géniale : le jeu est jouable à 4 avec deux manettes ! Chacune des deux manettes est alors « coupée en deux », deux joueurs sur une manette donc (comme au bon vieux temps de Micromachines Megadrive !), chacun sur un stick. Nous n’avons pas testé ce mode vu que j’ai 4 manettes mais j’imagine le délire....

Côté point négatif je dirais la difficulté qui augmente assez vite, et le fait qu’il faille obtenir de bons scores (chaque stage est noté 1, 2 ou 3 étoiles) pour continuer sur les niveaux suivants. C’est ce point qui nous a fait interrompre la partie d’ailleurs vu qu’il fallait alors commencer à élaborer des stratégies assez « militaires » je dirais (chacun son rôle, organisation réfléchie et respectée etc....), même si le fait d’avoir une organisation irréprochable et masteriser un level est aussi extrêmement plaisant. Il y a un niveau où nous avons atteint cette perfection, chacun à sa place, optimisation maximale, organisation parfaite, nous étions quasi en transe tellement tout était réglé (nous nous étions « automatisé » à notre tâche), et bien c’était vraiment fou, la face coopérative du titre sautait alors aux yeux.

Donc pour résumer, Overcooked est un titre qui se savoure (hoho...) immédiatement si vous êtes nombreux dans la pièce. Cela faisait longtemps que je n’avais pas mis la main sur un VRAI jeu coopératif et en plus de ça aussi amusant. D’ailleurs, même si nous étions quatre à avoir une manette en main simultanément, ça n’empêchait pas une cinquième personne de lire les commandes au fur et à mesure afin de donner des ordres à chacun. Je pense d’ailleurs que ce cinquième joueur est réellement nécessaire, nous avons scoré surtout sur ce schéma « 5 joueurs ».

Je doutais un peu de mon achat en voyant les vidéos de gameplay qui ne rendent pas compte de l’ambiance folle que génère le titre, mais tout s’est envolé en moins de 10 minutes et ne regrette en rien ces 15€, nous avons passé une pure soirée.

Vous êtes quatre joueurs dans un salon, il vous faut Overcooked ;-).