Test - MX vs. ATV Supercross Encore

«Le motocross low-cost» , - 2 réaction(s)

Sorti en 2014 sur Xbox 360, MX vs ATV Supercross était arrivé avec un petit goût amer. En effet, la licence bien connue de THQ venait d’être rachetée par Nordic Games, et ils avaient souhaité proposer un jeu rapidement au détriment d’un gameplay hasardeux et peu agréable. Malheureusement, MX vs ATV Supercross n’était qu’une copie conforme de son grand frère (MX vs ATV Alive) et reprenait quasiment le même gameplay, le même moteur graphique et le même modèle économique. Un jeu affiché à sa sortie à 29€ où de nombreux contenus, notamment les motos sous licences, étaient à acheter en plus. C’est donc presque à une double réédition à laquelle nous avons droit ici avec MX vs ATV Supercross Encore. D’abord apparu en décembre dernier sur Playstation 4 et PC, les amateurs de boites vertes foncées et de gadoue ont dû attendre près de 8 mois pour enfin voir arriver le jeu sur Xbox One. Si MX vs ATV Supercross proposait uniquement de jouer a des courses en stade avec 17 pistes inédites, sa version “Encore”, elle, propose en plus, tout le contenu présent dans MX vs ATV Alive (vous suivez toujours ?). On est donc impatient de voir si les choses ont évolué dans le bon ou le mauvais sens.

Un air de déjà, déjà vu

Le mode carrière n
Le mode carrière n'est qu'une succession de championnats

D’entrée, la pauvreté des menus ne rassure pas. On peut jouer seul ou en multijoueur (local et en ligne) à 5 modes de jeu comme le supercross, le motocross, le free ride ou les courses “ Waypoint “ qui consistent, sur les cartes du mode freeride, à prendre des checkpoints en milieu naturel. On remarque aussi la présence des “Rhythm Racing“, rare nouveauté du jeu, ce sont en fait des courses en ligne droite d’à peu près un kilomètre truffées de sauts et enchaînements où il faut trouver la parfaite combinaison pour être le plus rapide et gagner. Plutôt sympathique, ce nouveau format se révèle être intense et nul doute qu’il parlera aux fans de la discipline qui on vu ces courses se démocratiser en réalité il y a 2 ans. Un mode carrière est aussi présent mais il s’apparente plus à un banal mode championnat qu’aux modes habituellement présents dans les jeux de sports mécaniques. Ici, pas question de créer son Team, d’avoir une jolie mise en scène et encore moins un scénario. On choisit simplement la catégorie dans laquelle on veut courir (250, 450, quads, motos contres quads…) et on enchaîne les courses une par une pour gagner le championnat. A la fin de chacune d’elles, on débloque un certain nombre de pièces et équipements pour notre pilote et sa moto. La personnalisation est toujours présente et plutôt complète. Outre les tenues, casques, bottes ou lunettes pour le pilote, on gagne également des pièces pour la moto. Certaines sont purement esthétique tandis que d’autres influent directement sur le gameplay.

Le cul entre deux chaises

Le châssis usine est primordial
Le châssis usine est primordial

Le gameplay, parlons en… Véritable pièce maîtresse d’un tel jeu, il se doit d’être parfait. Hélas, ici c’est loin d’être le cas. Entre arcade grossière et réactions se voulant réalistes, le titre peine à se trouver et laisse un goût amer. Toujours à deux joystick (le gauche pour la moto, le droit pour le pilote) il est calqué sur celui d’MX vs ATV Alive avec de minuscules amérliorations. Lourd, rigide, brouillon ou exagéré sont malheureusement les adjectifs les plus appropriés le qualifiant. Même après avoir rapidement débloqué les pièces spécifiques devant améliorer les choses, c’est toujours aussi moyen. On vous conseille néanmoins d’utiliser le châssis “usine“ plutôt que celui appelé “amélioration“ pour espérer avoir quelques sensations. Le contact au sol est hasardeux, la moto glisse sans réelle raison et la déformation des pistes n’influence quasiment pas le pilotage. Les freins sont inutiles et l’embrayage agit comme un véritable boost à la moindre pression donnant lieu à une réaction totalement exagérée. En l’air, les scrubs (technique qui demande de coucher la moto à l’appel d’un saut pour aller moins haut et donc gagner du temps) ne sont pas scriptés et permettent d’être lancé dans de bonnes conditions, mais la façon dont la moto se comporte est parfois totalement aléatoire. On a beau tenter de contrôler l’assiette de celle-ci avec un coup de frein ou ouvrir les gaz en grand pour la redresser, l’effet escompté est mal retranscrit. De manière générale, le tout manque de fluidité et de feeling. La vitesse est beaucoup trop élevée et paie toujours face à la précision et au choix de trajectoire, ce qui est dommage. Le contact avec l’IA est lui sans intérêt tant on a affaire à un bloc qui ne bouge pas. Plutôt compétitive, elle souffre malheureusement des lacunes du gameplay en lui-même puisqu’elle jouit des mêmes réactions que le joueur. A trop vouloir simplifier les choses à coup de scripts ou autres cache-misère, on perd la simplicité et la physique logique acquise au fil des épisodes Unleashed, Untamed/Extreme Limite et surtout Reflex.

“Je crois qu’on lui a volé son portefeuille”

Avoir le choix est une bonne chose, attention néanmoins à certains prix
Avoir le choix est une bonne chose, attention néanmoins à certains prix

C’est donc une nouvelle fois le gameplay qui pose problème sur un jeu de moto face au contenu. En effet, ce dernier est ici assez riche bien que la moitié soit recyclée d’MX vs ATV Alive. Avec 17 pistes de supercross, 12 de motocross (déjà présente dans Alive), 10 rhythm racing, 6 courses waypoint et 3 environnements free ride (dont 2 présents dans Alive) il y a tout de même de quoi faire. Ajoutons à cela le nouvel environnement free ride “Squall Valley“ exclusif à la Xbox One pour le moment qui comprend 2 motocross, 2 supercross et 2 courses en ligne droite. De plus, 2 motos et 2 quads non officiels sont disponibles par catégorie dans le jeu de base, 125cc, 250cc et 450cc sont les 3 cylindrées présentes pour les courses. Si vous souhaitez piloter des motos sous licence ou bien rouler sur d’autres circuits, il faudra passer à la caisse du “Motoclub Depot“. Sorte de marché intégré au jeu où l’on peut acheter des circuits, véhicules ou tenues supplémentaires. Quatre packs de pistes de supercross de 4 circuits chacun sont disponibles à 9€99 l’unité ou 19€99 le tout, plutôt correct pour plus d’une quinzaine de pistes inédites. En revanche, comptez 2€99 par moto ou quad, ce qui est relativement discutable surtout qu’elles ne sont que des skins des modèles présents et n’apportent aucune puissance ou maniabilité supplémentaires. On vous laisse juger par vous-même du prix de 59€99 demandé contre à peu près 25 skins divers de véhicules sous licences (Yamaha, Honda, Kawasaki, KTM, Husqvarna). On préférera sûrement tous acheter quelques trucs çà et là pour éviter de se retrouver avec une facture plus que salée à la fin de nos petites emplettes.

Beau de loin, mais loin d’être beau

Pas si vite, j
Pas si vite, j'arrive

Graphiquement, le jeu est correct, les textures font le job bien que certaines laissent vraiment à désirer. Les véhicules et pilotes sont, eux, plus soignés. Techniquement par contre, c’est loin d’être aussi réjouissant. Aliasing omniprésent et surtout grossier, bug divers, frame rate bloqué à 30fps mais tout de même mis à mal sur certains circuits, on se demande vraiment à quoi ont servi les 8 mois supplémentaires demandés à la sortie de cette version Xbox One. L’ambiance sonore est plus réussie. Les sons des motos sont fidèles et bien appropriés aux cylindrées et régimes moteurs. Il est aussi agréable de repérer quelques subtilités comme la résonance lors de traversée de tunnels par exemple. Enfin, si vous avez joué à la version 360 du jeu, vous n’êtes sûrement pas sans savoir que les modes en ligne étaient totalement buggés. Mauvaises synchronisations, déconnexions, départs différés ou même carrément la moitié du serveur sur un circuit et l’autre moitié sur un autre (Oui oui, c’est possible), étaient le quotidien des joueurs... Rassurez-vous, tout est rentré dans l’ordre et c’est un très bon point ! On peut donc jouer tranquillement avec ses amis à l’ensemble des modes de jeu proposés, et ce, sur chacun des circuits. À 12 en ligne ou à 2 en écran partagé, il sera enfin facile de se tirer la bourre ensemble !

Bilan

On a aimé :
  • Le contenu plutôt riche
  • Le multi désormais jouable…
  • L’ambiance sonore et ses subtilités
  • Le modèle économique pas si mauvais
On n’a pas aimé :
  • Recyclage incessant
  • Le gameplay brouillon, qui se cherche
  • Techniquement faiblard (aliasing grossier, frame rate, réalisation générale)
  • Le prix de certains contenus trop élevé
  • 8 mois pour ça finalement ?
Encore et encore...

Avec MX vs ATV Supercross Encore, on espérait voir toutes les lacunes de la version Xbox 360 s’évaporer. C’est partiellement le cas, du moins pour certaines choses. Malheureusement, le gameplay, malgré des améliorations significatives, reste sur une base très moyenne qui sonnait à l’époque d’MX vs ATV Alive comme une régression après le très bon épisode “Reflex“. Le modèle économique choisi n’est pas forcement mauvais bien que certains tarifs laissent vraiment à désirer. Le contenu est un de ses points fort malgré le réchauffé qui nous est servi de manière générale. Il serait grand temps qu’un vent d’air frais souffle sur le studio américain, que le gameplay intuitif et logique qui a fait le succès des précèdent opus revienne, et que la licence retrouve ses lettres de noblesse.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1969.jpg?1468338746

Accueil > Tests > Tests Xbox One

MX vs ATV Supercross Encore

MX vs ATV Supercross Encore

Genre : Courses

Éditeur : Nordic Games

Développeur : Rainbow Studios

Date de sortie : 15/07/2016

2 reactions

avatar

KaaviX

20 jui 2016 @ 17:32

Je suis assez étonné de l’avis mitigé sur le gameplay. Pour ma part j’ai fait tous les MX vs ATV sauf le supercross justement et le Alive m’avait occupé un bon moment aussi sans que la physique ne me choque. Pareil pour les courses en ligne, j’ai jamais eu aucun problème et j’étais agréablement surpris car ça enchaînait vite entre les courses, de très bon souvenirs mais je précise que j’y ai joué quand il était gratuit en game with gold donc peut-être déjà bien patché par rapport à la sortie.

Je sais que les MXGP ont meilleure réputation mais on ne peut pas vraiment contrôler la moto en l’air (même si j’avoue que j’ai à peine touché au démo) mais ça me rebute vraiment pour un jeu de moto.

SauroneMX338

Rédaction

20 jui 2016 @ 20:31

Les soucis de Online étaient presents dans MX vs ATV supercross sur Xbox 360 et aussi a l’époque de Untamed/extreme limite ;)

Pour le gameplay, on perd en simplicité et Alive etait vraiment special après le très innovant « Reflex ».

MXGP a en revanche lui en principale qualité le fait d’être a la bonne échelle, comprend par la que les sauts ne font pas 60m de long, et les pistes 20m de large.. On est d’accord qu’en l’air c’est bien moisi, mais le contact au sol, le fait de devoir freiner de l’avant ou de l’arrière et de choisir ses trajectoires sont des points forts indéniables dans un jeu de cross :)