Test - LEVEL 22

«L’infiltration s’infiltre au bureau» , - 4 réaction(s)

Vous le sentez. Vous êtes au bord de la rupture. Vous avez commencé votre session de jeu avec plus d’une heure de retard. Vous n’êtes même pas arrivé à finir le premier niveau d’Halo 2 en mode légendaire. La manette vous glisse entre les mains, vos yeux sont rouges, vous êtes au bord du Burnout 2 (ou 3 ou même du Burnout Paradise). Ne forcez pas, vous risquez de contracter un Red Ring of Death, j’ai ce qu’il vous faut, là. Un break, une pause bien méritée, un Level 22 sympathique qui détendra vos sens de joueur d’élite en vous mettant dans la peau d’un employé de bureau modèle, légèrement en retard au boulot et qui va devoir atteindre son bureau sans se faire repérer par ses collègues sous peine de renvoi ferme et définitif. Vous pensez que je vous propose un jeu d’infiltration ? Non, rassurez-vous, il s’agit simplement d’une pause café.

Pause café

Même Gary s
Même Gary s'arroge le droit d'une petite pause café !

Gary se réveille la tête dans le cul. Excusez-moi pour cette expression triviale mais même si l’image est un peu abrupte, elle n’en demeure pas moins celle qui se rapproche le plus de la vérité. Il faut avouer qu’une soirée d’anniversaire comme celle-là, il n’en fait pas tout les jours. Et tant mieux car il a légèrement loupé l’heure du réveil et il est vraiment, mais vraiment très à la bourre pour le boulot, et vu que ce n’est pas la première fois, pour éviter de se faire virer il devra se la jouer Snake Plissken et atteindre son bureau situé au 22 étage sans se faire repérer par ses collègues.

Super Meat Boy est caché dans cette image !
Super Meat Boy est caché dans cette image !

Le synopsis est aussi sympathique que le jeu en lui-même. Bourré d’humour et de second degré, Level 22 joue la carte de la dérision et de la franche déconnade pour contourner ou aborder les passages obligés du genre infiltration. Aidé par son chômeur et indéfectible ami Marty, Gary va utiliser les éléments de son environnement de travail pour contourner la sécurité et le regard de ses collègues. Tout y passe, de la traditionnelle boite en carton, au lance-gomme, au simple journal, à la tasse de café ou encore au succulent donut plus ou moins trafiqué. Mis à part son humour et sa charte graphique –pixel art, et oui- agréable avec ses personnages aux têtes démesurées, rien ne vient sortir Level 22 de sa petite routine. Même les combats de boss tous les cinq étages sont ronflants au possible.

L
L'entreprise de Gary cache de nombreuses surprises...

Une routine qui se parcourt vitesse grand V vu que les 20 niveaux proposés se traversent en à peine plus d’une heure. Le challenge est réellement ridicule, les check points sont nombreux, le nombre d’essais illimité et les niveaux sont courts. Seuls les combats contre les boss s’avèrent un peu plus ardus vu que très peu d’indications sont données et que l’on tâtonne un certain temps avant de comprendre comment s’en débarrasser. Les développeurs ont dû se rendre compte de ce manque cruel de contenu vu qu’ils ont ajouté deux bonus à récupérer par niveau. Une petite figurine représentant l’un des programmeurs ou un personnage de la geekosphère (Batman, Bender, Super Meat Boy, etc.) et un coffre à ouvrir en découvrant les éléments d’un code à cinq chiffres disséminés et cachés dans le décor. Il s’agit là des deux seuls éléments qui pourront augmenter artificiellement votre temps de jeu ; à 6,99 euros le jeu c’est la moindre des choses.

Bilan

On a aimé :
  • L’humour
  • L’exemple type du petit jeu sympathique
  • L’infiltration pour les nuls
On n’a pas aimé :
  • Aucune replay value
  • Combats contre les boss un peu obscurs
  • Trop court quand même
La méforme du travail

Vous avez besoin d’un petit jeu sympa, pas prise de tête et vite fini ? Level 22 est fait pour vous. Il s’agit de la pause café idéale qui viendra se glisser entre deux gros jeux éreintants. Un moment de détente, simple, facile, amusant qui s’oublie aussi vite qu’il se déguste avec plaisir et ce que l’on soit adepte d’infiltration ou pas.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1858.jpg?1456843765

Accueil > Tests > Tests Xbox One

LEVEL 22

LEVEL 22
PEGI 12 Langage grossier

Genre : Action/Infiltration

Editeur : Moving Player

Dévelopeur : Moving Player

Date de sortie : 29/01/2016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, Playstation 3, Steam, Wii U, PlayStation Vita

4 reactions

avatar

KaaviX

01 mar 2016 @ 16:45

A tenter un dimanche aprem en somme. Ce test me rappelle à quel point il doit être dur d’ajuster la difficulté d’un jeu pour qu’il plaise au plus grand nombre.

01 mar 2016 @ 17:55

Ce n’est pas tant un problème de difficulté que de contenu à ce niveau.

avatar

KaaviX

02 mar 2016 @ 11:27

Oui c’est ce que j’avais compris en lisant ce test mais je pensais aux jeux vidéos d’une manière générale. Une difficulté bien dosée est quelque chose de primordiale et ça peut me faire stopper un jeu de façon net si c’est foiré.

02 mar 2016 @ 11:46

Effectivement, cela a été le cas pour moi sur Dungeon of the Endless. Conçu pour les masochistes et uniquement pour eux le je n’offre aucune possibilité aux autres joueurs d’y trouver leur compte comme un niveau de difficulté plus bas. Pourtant le jeu est très sympa.