Test - Guitar Hero Live

«Live or Let die ?» , - 5 réaction(s)

On pensait les jeux musicaux un peu passés de mode, et revoilà Rock Band et Guitar Hero ! Alors quoi de neuf ? Pas grand-chose du côté de Rock Band qui mise sur un contenu gigantesque avant tout ainsi que sur la qualité de ses périphériques et de son gameplay. Pratiquement tout du côté de Guitar Hero, pour le meilleur (beaucoup), mais aussi (un peu trop) pour le pire.

Matos accessible pour une bonne raison

La fameuse guitare

La première star du jeu, c’est la guitare. D’autant plus quand on n’a eu à dépenser que 80€ pour le jeu et la bête. Le montage est très simple, et la première impression pas vraiment bonne : il est immédiatement évident que le niveau de qualité n’est pas celui des accessoires de Rock Band. Par contre, l’œil est immédiatement attiré par le manche et la disposition des touches. Terminé les touches de couleurs, on a maintenant 3 touches supérieures et 3 touches inférieures qui simulent le positionnement de deux cordes. A l’écran, le repère sera noir ou blanc pour qu’on sache quelle rangée jouer. Autant dire que cela bouleverse la totalité de nos habitudes ! On essaie donc d’oublier au plus vite le bruit désagréable car bien trop fort du médiator pour se plonger dans ce nouveau gameplay.

Ca fait bien du monde

Le début est donc bien difficile, le temps de trouver de nouveaux réflexes, puis le plaisir prend vite le dessus. En effet, cette configuration permet de « jouer » de façon bien plus naturelle des accords, et même des barrés (touches supérieures et inférieures en même temps). Outre le fait que les combinaisons sont nombreuses, ce système offre surtout ce qui est l’objectif fondamental d’un jeu de ce type : on a réellement la sensation d’être en train de jouer, et de faire de vrais mouvements de guitariste. C’est donc une superbe réussite, permettant au jeu de devenir une simulation de guitare pour casuals, et demandant très vite un gros niveau de skill. Pour cela pas de changements, si tout est très jouable en normal dès qu’on a pris le jeu en main, la marche est très haute pour jouer dans les niveaux de difficulté supérieurs.

En direct de la scène

Votre pote a l’air content de vous

Guitar Hero prétend offrir deux jeux en un, et c’est plutôt vrai ! Le début du jeu est son mode live. On entre dans la peau d’un guitariste qui va donner un immense concert. Tout est en vue subjective, avec de nombreuses scénettes entre les morceaux montrant une ambiance bien gentillette mais tout de même amusante de backstage. Une fois sur scène, c’est la folie, avec une foule surexcitée, et vos partenaires qui se donnent à fond. La sensation d’immersion est excellente, d’autant plus que les comédiens sont convaincants. L’impression d’être en direct en train de jouer fonctionne très bien ! Qui plus est, ce n’est pas scénarisé, et les réactions du public ou de vos collègues dépendront de votre façon de jouer. Un flou permet de passer d’un niveau de réaction à un autre, et se faire regarder de travers par le batteur met une certaine pression, même si on pourra aller au bout du morceau en jouant comme un manchot. On passera assez vite à autre chose, mais ce mode est vraiment bien fait et apporte quelque chose de différent de ce qu’on a l’habitude de voir.

« Si tu kiffes le Rexona, gars, lève bien haut les bras »

Par la suite, on pourra se concentrer sur les 42 morceaux disponibles, seul ou à deux (pas possible de récupérer les morceaux achetés sur les précédents épisodes). En cherchant l’éclectisme, la playlist déçoit forcément par certains morceaux, tout en donnant nécessairement satisfaction par ailleurs. Je me garderai bien de donner des exemples, la règle première de l’éclectisme des goûts étant qu’une bonne partie des lecteurs ne partageront pas mon avis sur ce sujet ! On se retrouvera cependant bien vite limité et en manque de morceaux correspondant à nos goûts. Le bon moment pour passer en mode Guitar Hero TV.

En direct à la TV

Je crois qu’elles n’ont pas trop aimé...

Ce fameux mode TV ! L’endroit où on va sans doute passer le plus de temps. A la fois la meilleure idée du jeu et la pire ! Le principe est simple : en permanence, deux canaux diffusent des clips sur des thématiques différentes. A tout moment on peut se mettre à jouer pendant que le clip est diffusé. Si on cherche quelque chose en particulier, il faut aller jeter un œil au programme pour voir quand la chanson souhaitée va passer. Le système est à quelque chose près celui des radios en ligne sur internet, mais en version jouable à la guitare. Avec (pour l’instant) environ 200 morceaux qui tournent, il y a quelque chose de fun à juste se connecter et à jouer à ce qui passe. A la fin de chaque prestation, on gagne des pièces (je n’ai pas vraiment compris les critères d’attribution…), tout comme on en reçoit à chaque fois qu’on se connecte. On gagne même régulièrement des niveaux, ce qui permet de recevoir des jetons.

Jouer au hasard, c’est très sympa, mais on va aussi, invariablement, avoir ses préférences et des morceaux sur lesquels on va avoir envie de se perfectionner. Pas de problème, c’est tout à fait faisable. Contre un jeton à chaque fois.

Mode de vue plus classique

Vous voyez venir le truc, amis des free to play ? On pourra échanger 6000 pièces contre 10 jetons, et bien entendu en acheter avec du vrai argent (0.99€ les 300 Hero Cash, puis 450 Hero Cash pour 10 jetons). Dans la même logique, du contenu additionnel est déjà là pour les joueurs premiums (quelques jetons ou Hero Cash…), et sera probablement injecté dans le catalogue général plus tard.

D’un seul coup, on se retrouve face à une logique de free to play, ce qui oblige à considérer les choses autrement. Le bon côté des choses, c’est qu’on gagne réellement très régulièrement des pièces, et qu’on peut donc vraiment jouer sans jamais rien dépenser (dans le cadre de ce test je n’ai pas claqué un centime). Pour une bonne partie des joueurs, de temps en temps une limite se fera ressentir, mais le contenu est vaste et il y a moyen de beaucoup s’amuser sans payer. Par contre, le joueur qui veut vraiment progresser et s’investir, qui cherche à exploiter les morceaux qu’il préfère, ou bien qui organise régulièrement des soirées avec des potes pour se défier sur des morceaux, et bien lui aura beaucoup de mal à ne pas passer à la caisse pour vraiment faire ce qu’il veut. Même si, quel que soit le cas de figure, on prendra beaucoup de plaisir avec le jeu, il faut être à l’aise avec le fait que JAMAIS un morceau de la chaîne GH TV ne vous appartiendra, à moins qu’Activision ne revoit ça.

Si on replace cette façon de voir les choses en comparaison de celle de Rock Band, cela place Guitar Hero comme un produit ciblant peut-être plus le grand public, et Rock Band comme un jeu pour « spécialistes », au multi plus libre et complet. Choisi ton camp camarade ! Ou pas… Après tout, peut-être que les jeux musicaux ne sont toujours pas revenus à la mode !

Bilan

On a aimé :
  • Le nouveau gameplay
  • Les concerts en live
  • Le nombre de morceaux dispo sur la GH TV
  • Le principe même de la GH TV, sauf…
On n’a pas aimé :
  • Le fonctionnement de free to play de la GH TV
  • Impossible d’acquérir un morceau de la GH TV
  • La tracklist de départ éclectique mais un peu légère
  • La guitare un peu cheap et son médiator bruyant
Retour réussi, mais…

Il fallait un certain courage pour revoir autant de choses dans cette licence séculaire. L’option est quoi qu’il en soit payante, le jeu se différenciant de son concurrent par un gameplay, un contenu et des principes ne gardant avec Rock Band en point commun que l’instrument d’inspiration originelle. Si le jeu est accessible à l’achat, cela se paie par une guitare qui ressemble un peu à un jouet, même si elle offre l’essentiel : servir un nouveau gameplay avec deux lignes de touches qui est une belle réussite. Les concerts en live, bien que n’étant pas le cœur du jeu, sont un plus très agréable, incluant dans ce type de jeu où on passe la majeure partie de son temps à regarder une tablature une dimension spectaculaire qui fait aussi partie de la musique. A l’inverse, la tracklist est discutable, payant son éclectisme et visant trop large pour emporter une adhésion globale. Enfin, et surtout, la Guitar Hero TV est une idée superbe, fun, et remplie de contenu, mais dans un mode de fonctionnement de free to play qui peut provoquer le rejet, même s’il n’empêche pas de jouer sans dépenses supplémentaires. Comment savoir quoi faire quand pour chaque point très positif, un élément qui l’est moins vient entacher l’appréciation ? Simple ! Si ces points plus négatifs ne vous tracassent pas plus que ça, alors foncez ! Car fondamentalement, ce Guitar Hero donne des sensations et procure beaucoup de fun, ce qui est tout de même ce qu’on attend en premier lieu d’un jeu, non ?

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Guitar Hero Live

PEGI 0

Genre : Musique

Éditeur : Activision

Développeur : FreeStyleGames

Date de sortie : 20/10/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3

5 reactions

Cyxou

03 nov 2015 @ 20:22

Gros fan de GH, je suis pas déçu. On s’en sort très bien sans payer et cette nouvelle façon de jouer vraiment sympa. Seul bémol, la qualité de la guitare est vraiment à désirer. Surtout, que j’avais un bouton qui se coincé. C’était vraiment frustrant

Axekillerbean

03 nov 2015 @ 20:29

Tout à fait d’accord avec toi, à part la qualité de la guitare, le reste est top avec un vrai challenge ! Et financièrement c’est incomparable avec rock band, qui propose certe 2000 chansons mais en dlc...et oui les accessoires de RB sont de meilleurs qualités, mais le prix...300 euros pour tout le pack, sachant qu’il n’y a pas de nouveautés...moi je dis chapeau pour ce GH qui au moins innove ! Bref j’aime !

avatar

lunescence

03 nov 2015 @ 20:36

Ce jeu est vraiment bien ! Par contre, moi je joue avec un casque. Le mediator fait vraiment trop de bruit.

NeoJoker

03 nov 2015 @ 21:37

J’ai le jeu depuis Day One, et j’en suis absolument pas déçu.

enfin une vraie prise de risque. Et le GHTV, juste énorme

Axekillerbean

06 nov 2015 @ 16:08

Toutes les musiques gratuites ce week !!! Sa mérite une News sa !!