Test - Trials Fusion

«Nos nerfs à rudes épreuves» , - 8 réaction(s)

Tous ceux qui ont joué à Trials HD sorti en 2009 et à son grand frère Trials Evolution sorti en 2012, se souviennent à quel point ces jeux sont fun, bien que relativement difficiles une fois arrivé à un certain niveau. Aujourd’hui, les p’tits gars de chez Redlynx, racheté par Ubisoft fin 2011, nous sortent un nouvel opus avec quelques nouveautés, et on espère qu’il sera aussi plaisant que les précédents. Alors, on enfile son casque, sa combi, ses bottes, on fait une petite prière, et c’est parti !

Du nouveau sous le soleil

C
C'est le moment de faire des tricks !

Trials Fusion reprend les bases de ce qui a fait le succès de la série. Des courses contre la montre, sur des circuits totalement loufoques, plus d’une cinquantaine. Mais pour que l’on n’ait pas l’impression d’avoir juste un copier/coller, les développeurs de chez Redlynx ont fait quelques rajouts. Les quads sont maintenant de la partie et il y a tout un tas de tricks qu’il va falloir apprendre, comme ce qui se fait dans le monde du Freestyle Motocross (FMX). De plus, les créateurs en herbe vont être ravis, l’éditeur de piste fait son retour. On a hâte de voir ce que la communauté va nous créer de trépidant. D’ailleurs Redlynx précise qu’ils vont mettre sur leur compte Youtube des vidéos didacticiel à cet effet.

Tout d’abord, on arrive à l’accueil où l’on trouve le mode carrière composé de 8 niveaux, chacun possédant plusieurs épreuves. Comme dans les précédents opus, le but est d’obtenir le plus de médailles, si possible en or, voire en platine pour les meilleurs, ce qui a pour effet de débloquer les autres niveaux. On peut également essayer de battre les temps réalisés par les personnes de notre liste d’amis. Au début on n’a accès qu’à une seule moto sur les 6, la “Baggie”. Le quad, grande nouveauté de cet opus, étant déverrouillé lorsqu’on débloque le 4ème niveau. Celui-ci est très simple à piloter, mais n’a qu’un seul niveau de dédié, la “Compétition des Cactus”, dommage que l’on ne puisse pas emprunter toutes les pistes souhaitées avec. Cependant, le jeu devenant très technique, au bout d’un moment, on comprend que le quad n’est plus en mesure de rivaliser avec les motos, n’ayant pas la souplesse ni l’agilité de ces dernières pour les franchissements escarpés. Il ne faut surtout pas oublier que Trials Fusion est avant tout un jeu de précision et de maîtrise. En effet, comme à l’habitude dans la série, c’est selon le poids de la moto choisie et la répartition de la charge du pilote que l’on réussira à franchir les obstacles, et tout ça se joue parfois au millimètre.

Je suis pas un pilote, j’ai vomi dans mon casque

Bien calculer sa vitesse et la distance
Bien calculer sa vitesse et la distance

Les 2 premiers niveaux, qui sont en mode facile, ne posent pas réellement de difficulté. Cependant, la difficulté va s’accroître plutôt rapidement. Au niveau 6, on va comprendre ce que difficile veut dire dans un jeu d’adresse, pour arriver en pleurant aux 2 derniers niveaux. Du moins, si on y arrive, tellement la difficulté est extrême. Le principe de base reste inchangé : à chaque chute on reprend au dernier checkpoint passé, jusqu’à ce qu’on atteigne l’arrivée. Heureusement, des didacticiels sont là pour nous aider à comprendre le maniement des véhicules et comment passer certains obstacles avec ces derniers. Malgré cela, ce ne sera pas qu’une partie de plaisir, et quelques calmants pourraient s’avérer nécessaires à la survie de notre manette.

Le quad en pleine action
Le quad en pleine action

Pour ceux qui aiment chercher tous les trésors cachés dans un jeu, les gars de chez Redlynx se sont également amusés à mettre des défis dans chaque course. C’est ainsi que l’on pourra chercher un interrupteur qui arrête des turbines dans une partie, ou encore trouver le moyen de se faire électrocuter dans l’eau, durant une autre. Vous l’aurez compris, les défis sont à peu près aussi barrés que le jeu. C’est d’ailleurs aussi pour ça qu’on l’adore ! L’ambiance futuriste de cet opus le rend également très agréable visuellement et d’autant plus fun. C’est, par exemple, vraiment amusant la manière dont des éléments futuristes sont incorporés en plein désert. Ce n’est qu’un plus visuel, mais fort appréciable. Concernant l’ambiance musicale, elle s’avère très pénible à l’écoute, contrairement aux précédents opus.

Vous l’aurez compris, les défis sont à peu près aussi barrés que le jeu.

Le mode Track Central est celui où l’on retrouve les créations de la communauté. Le nombre de pistes créées est indiqué à l’accueil et va croissant à une vitesse exponentielle, sachant qu’à l’heure où ces lignes sont écrites il est de 471, et que le jeu n’est sorti que depuis 2 jours. Ça promet un paquet d’heures de jeu supplémentaires.

Customisation et figures

Ne pas se rater à l
Ne pas se rater à l'atterrissage

On gagne de l’argent à chaque course réussie ; ce dernier nous permet d’acheter de nouveaux carénages, roues, ou tenues, pour obtenir de nouveaux style visuels. Par contre, tout ceci n’améliore en rien les capacités de notre moto. Il faudra attendre le 3ème niveau, pour avoir accès à l’entraînement FMX et ainsi débloquer les tricks de folie pour toutes les courses et les épreuves dédiées. Sachant que dans les autres épreuves, où il faut juste faire le meilleur chrono, les tricks ne sont pas obligatoires.

Par contre, on regrettera une communication plutôt légère quant à l’absence du multijoueurs, excepté à 4 en local. Néanmoins, Ubisoft a précisé il y a quelques jours que le mode multijoueurs serait bien présent gratuitement, d’ici quelque temps. Apparemment, les consoles next-generation se sont vues affublées d’un tout nouveau concept : le “On vous vend un jeu pas fini, mais le reste arrive en DLC”. Au moins là, c’est gratuit.

Bilan

On a aimé :
  • C’est toujours aussi fun et beau
  • Le nombres de courses
  • L’arrivée du quad et des tricks
  • Les défis à effectuer dans les courses
On n’a pas aimé :
  • Un seul niveau pour les quads
  • Le multi exclusivement en local
  • Les tricks pas si présents que ça
  • La musique qui martyrise nos oreilles
Une suite bien sympatique

Avec les 2 précédents épisodes de Trials, l’équipe de Redlynx nous a habitués à nous en donner toujours plus. Ce Trials Fusion ne déroge pas la règle. Même si le quad reste assez timide avec un seul niveau dédié et que les tricks ne sont pas nécessaires dans toutes les courses, le fun est encore une fois bien présent. Qui plus est, quel plaisir de retrouver l’éditeur de circuit donnant libre cours aux créations les plus hallucinantes possible. On regrette que le multi, hors local, ne soit pour l’instant pas disponible. On espère le retrouver rapidement pour aller batailler avec ses potes. En attendant, on a tout plein de défis bien fun à faire et les chronos de nos potes à battre.

Xboxygen 3.39 sur 5, note basée sur 5 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1388.jpg?1394721796

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Trials Fusion

Trials Fusion
PEGI 12

Genre : Courses

Editeur : Ubisoft

Développeur : Redlynx

Date de sortie : 16/04/2014

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, PC Windows

8 reactions

Mike78

18 avr 2014 @ 14:33

le seul point qui va vraiment déranger c’est l’absence du multi en ligne , sinon pour le reste un jeux vraiment fun toujours bien équilibré dans la difficulté .En bref un super jeux a mon gout et pas déçus de mon achat .

Raster

18 avr 2014 @ 14:54

Du même avis que vous. Il y a deux points sur lesquels je suis vraiment déçu : cette musique de merde dans les menus, comme celles en cours de pistes. Quelle faute de goût par Ubi ! J’en reviens pas ... J’ai complètement coupé la bande musicale du jeu. Même l’interface je la trouve ignoble, si c’est pour donner un effet FarCry BloodDragon c’est foiré ... Et les commandes mal foutues pour retenir l’exécution des tricks.

JaWoOuh

18 avr 2014 @ 15:09

personnellement je l’ai testé sur 360 et je trouve le jeu aliasé d’une façon indescriptible avec en plus un cliping prononcé des textures :-O

J’ai eu l’impression de joué a un dlc du 2 style futuriste, et le pire c’est le prix, une augmentation entre le 1 et le 2 on comprenais pourquoi en y jouant alors que la rien ne justifie une augmentation de 5 euro donc 20 euro pour un trial 2 en moins beau sans online et avec cette dubstep assassine pour les oreilles ? clairement non dans ça version 360.

je ne connais pas le prix de la version one en démate par contre, a pare la version delux en boite a 40Euro (on parle d’un jeu arcade la quand même...)

Raposa

18 avr 2014 @ 20:04

J’achète les Trials les yeux fermés,j’suis fana,j’l’ai ai tous fait.

Mais là,je passe mon tour.

HD était top,Evo apportait le multi,fusion veut juste ramasser du blé. Le rachat par Ubisoft a un prix,la rentabilité avant tout. Sur Frontiers c’est une vaste blague,c’est bourré d’achat in-app et tout est fait pour que vous depensiez et Fusion est baclé le contenu de base fait peine a voir et on capitalise sur le jeux en kit avec non pas 1,non pas 2 mais une demi douzaine de dlc. Avec une augmentation substantielle de 5€ sur le jeu de base.

A croire que tout ce qu’ils touchent se transforme en merde. Du coup,moi qui jouait plus trop,je jouerai encore moins.

edit:j’ai voulu mettre 2 mais je crois que j’ai cliquer sur 3

Darkkoubi

18 avr 2014 @ 22:40

en demat sur One il est a 20€.

work44

18 avr 2014 @ 23:09

mouais, je passe aussi mon tour sur ce jeu en restant sur Evolution et ses DLC acquis récemment pour une bouchée de pain.

Ganta

19 avr 2014 @ 21:19

Je me suis laissé tenter et c’est mon tout premier Trials, dur dur mais j’adore ! Manque juste un multi online qui est censé arriver d’après les dires des devs J’ajoute que le quad est juste badass et que c’est un plaisir de comparer nos temps avec nos amis xD

ChrisJohn

20 avr 2014 @ 11:02

Dommage que le tearing soit bien présent. La résolution, je m’en fous totalement mais les « bugs » visuels c’est bien chiant