Test - Color 2

«Nos réflexes à rude épreuve» , - 1 réaction(s)

Il est très rare que l’on teste un jeu indépendant, à peu près tout autant que l’on reçoive un code pour ces derniers. Pourtant, Imagine R, le créateur de Color 2, nous en a fait parvenir un. Alors, en ces temps où il est difficile de trouver des jeux tout fraîchement sortis à petit prix, pourquoi ne pas jeter un coup d’oeil à ce que la 360 continue de nous fournir ? Surtout que, franchement, à 0,95 cts le jeu, si celui-ci est fun, autant ne pas s’en priver.

Oh la belle bleue, oh la belle rouge…

Ceci est notre menu
Ceci est notre menu

Color 2 est une suite (d’accord, faut pas avoir fait de hautes études pour le deviner), dont le grand-frère est sorti il y a 3 ans et avait rencontré un bon succès. Il s’agit d’un mélange de Shoot Them-Up et de jeu de réflexe, divisé en 5 modes différents. Le menu se présente sous la forme d’un grand cercle sur lequel sont disposés différents items, tels que les paramètres, l’aide qui sert d’explication du jeu et de ses pénalités, les stats regroupant tout un tas d’informations sur notre évolution dans tous les modes, ou les Médailles, qui sont l’équivalent des succès dont ne bénéficient pas les jeux indies. Tout est très clair et on y navigue facilement.

Le but, dans chaque style de jeu choisi, sera soit de récupérer ou de renvoyer des lettres de couleurs correspondant à celles de la manette de notre 360 via un taquet, soit de les détruire via un canon ou encore un bouclier.

Par exemple, dans le mode Chute, les lettres tombent dans un cube dans différentes directions. Nous devons attraper chacune d’elles grâce à notre taquet, en appuyant sur le bouton de couleur adéquat. Donc, lorsqu’un B descend, pour pouvoir prendre ce dernier sans perdre de pourcentage de vie, nous devons appuyer sur la touche rouge de la manette. Ça paraît évident comme ça, mais avec la vitesse qui augmente rapidement tout comme les variations de couleurs, ça le devient beaucoup moins.

Toutefois, dans un autre mode, on dirigera un canon situé au centre d’un cercle, avec lequel nous devrons tirer sur les lettres qui nous arrivent dessus, toujours en choisissant la bonne couleur pour pouvoir détruire ces dernières. Dans un autre, nous dirigerons un bouclier central, toujours dans le même but, tandis que dans les 2 restants, nous aurons un taquet positionné sur le cercle extérieur et nous devrons soit attraper, soit renvoyer les lettres qui arrivent.

Corser la difficulté c’est plus amusant

Nous voilà dans le rôle du bouclier
Nous voilà dans le rôle du bouclier

Ces 5 différents jeux sont tous composés de 10 niveaux pour lesquels nous avons le choix de la difficulté : Facile, Normal, Expert, Légende. Un smiley donne son avis sur la difficulté choisie. On comprend bien son expression interloqué lorsqu’on essaie en Légende. C’est juste pas humain, les lettres de toutes les couleurs s’enchaînent bien trop rapidement pour mon cerveau.

Cependant, pour ceux qui souhaitent durcir encore plus le tout, il existe un mode Survie. Dans ce dernier la difficulté est progressive, jusqu’à ce que mort s’en suive. Mais en plus, il y a des bonus et des malus qui viennent perturber le tout. Ce sont des items positifs, comme par exemple un ralentisseur ou un autre qui va faire que les lettres viennent directement sur votre taquet, ou des négatifs, du genre qui font rapetisser les lettres ou encore qui les font partir dans d’autres sens sans prévenir. Pas bon pour les nerfs tout ça.

A notre grand désespoir, le jeu n’est pas pourvu, contrairement à son prédécesseur, d’un multijoueurs ou coop en local, et nos stats ne sont pas comparables avec le reste du monde. Vraiment dommage car cela aurait apporté un très gros plus.

Va falloir viser juste
Va falloir viser juste

Sinon, une petite musique instrumentale d’ambiance sympa, façon lounge, nous accompagne durant nos parties. D’ailleurs, niveau sonore, il est à noter que chaque lettre qui apparaît émet un son différent. Une fois celui-ci enregistré dans notre tête, il nous aidera à anticiper encore plus rapidement ce qui arrive et de ce fait, à appuyer plus vite sur la bonne touche. Les effets de couleurs sont agréables, même s’ils ne sont pas spectaculaires. On regrettera cependant que le fond reste toujours noir, donnant un côté un peu trop sombre au jeu. Cela dit, ça ne retire rien au côté sympa du titre.

Bilan

On a aimé :
  • C’est simple mais accrocheur
  • Plusieurs modes de jeu et difficulté
  • 0,95 cts d’euro !
  • Tout un tas de stats
On n’a pas aimé :
  • Pas de multijoueur ni de coop en local
  • Manque de couleurs en arrière-plan
  • Dangereux pour la longévité de la manette
Simple et efficace

De temps à autre, on cherche juste à se poser sur un jeu qui ne soit pas super compliqué, mais quand même accrocheur. C’est exactement ce qu’est Color 2. Un petit jeu, créé par un indépendant, qui coûte une misère et sur lequel on peut passer plusieurs heures, juste pour le fun. Le jeu n’est évidement pas exempt de défauts, comme le fait qu’on ne puisse pas jouer avec des amis en local, mais ça ne nous empêche en rien d’y passer de bons moments en solo, ce qui reste tout de même le but recherché.

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Color 2

Color 2
PEGI 0

Genre : XBL Arcade

Editeur : Imagine R

Développeur : Imagine R

Date de sortie : 11/03/2014

Prévu sur :

Xbox 360, Xbox Live Arcade

1 reactions

avatar

Imagine R

19 mar 2014 @ 21:51

Merci beaucoup ! je trouve ce test vraiment bon, j’espère que COLOR 2 plaira en tous cas ^^