Test - Rebelle

«La petite poule rousse» , - 1 réaction(s)

Rebelle n’est sans doute pas le film de Pixar le plus réussi, loin de là, et on peut même être surpris de la formidable inexactitude du titre français (la traduction exacte du titre original, « Brave », serait plutôt « vaillante » ou « courageuse »), puisque la moralité du film est une formidable leçon de conformisme, tout écart étant puni jusqu’à une conclusion lénifiante où tout s’arrange quand on retourne dans le droit chemin. Mais bon, « Conformisme » n’aurait pas, je suis bien d’accord, fait un titre très vendeur. Cela n’empêche pas la traditionnelle adaptation vidéoludique de se pointer, et elle devra être astucieuse pour tenir la route car l’histoire du film ne laisse pas beaucoup de place à une adaptation mouvementée.

Rousse comme Zora

La tueuse de géants

La solution pour rendre cette aventure palpitante est simple : expédier l’histoire du film en quelques cinématiques parsemant le premier niveau (la jeune fille qui se révolte, la sorcière qui lance un sort, la Maman qui se transforme en ours), sans d’ailleurs beaucoup de rapport avec l’action à l’écran. Par la suite, cela n’a plus grand-chose à voir à part que les acteurs du jeu sont ceux du film. On contrôlera donc Mérida, héritière du trône d’Ecosse, qui va partir en lutte contre les forces du mal personnifiées par un gros ours grincheux et par des tas de créatures sorties de nulle part. Son but est de purifier le monde du mal tout en cherchant à libérer sa mère et ses frères de la malédiction qui les a transformés en ours. Pour ce faire, elle pourra jouer de l’épée ou de son arc, les deux s’améliorant au fur et à mesure des niveaux, tout en sautant de plateforme en plateforme pour atteindre les lieux les plus reculés de la forêt. En chemin, ses frères, devenus trois petits oursons tout mignons, viendront l’aider en résolvant des énigmes d’une simplicité désarmante, et sa Maman, bien balèze, viendra de temps en temps botter des fesses. Les ennemis représentent différents éléments (terre, feu, vent, glace), et il faudra les attaquer avec l’élément opposé pour un maximum de dégâts. On saute, on cogne, on gagne des pièces pour débloquer des coups…Difficile de faire plus classique, pour ce jeu qui ne dégage aucune originalité dans son traitement, pendant les 6 petites heures nécessaires pour en voir le bout (un peu plus si on veut vraiment tout débloquer). Pourtant le résultat s’avère plutôt agréable à jouer, seul ou en coop (bien que le jeu à deux se révèle très confus), et on se surprend à avoir vraiment envie d’avancer dans le jeu. Simple, basique, mais bien équilibré, avec un challenge faible mais à la progression régulière.

Parfois on contrôle Maman-ours

En bonus, il y a même un petit jeu Kinect, des épreuves de tir à l’arc, très simples, mais correctement faites avec une détection des mouvements qui fonctionne très bien. On ne peut pas dire que ce soit une grosse valeur ajoutée, loin de là, mais cela reste un petit complément agréable pour s’amuser vite fait une vingtaine de minutes.

Easy playing

Les loups de glace

Si Rebelle est agréable à jouer, c’est en grande partie du fait que son gameplay, reprenant des recettes éprouvées, est simple et efficace. On contrôle facilement Mérida, et un léger verrouillage automatique permet de facilement ajuster ses cibles. Les adeptes de difficulté trouveront cela sans doute trop accessible, mais il faut garder en tête que c’est un jeu qui s’adresse avant tout à un public jeune, et de ce point de vue il atteint parfaitement son objectif. Les musiques sont celles du film, et si certaines sont agréables à écouter, d’autres deviennent vite fatigantes tant elles sont redondantes. On reste globalement à un niveau technique faiblard. Les animations sont simples, donc sans accroc, mais cela est facilité par un niveau graphique qui ressemble avant tout à de la Wii en HD. Il y a bien un effort de fait pour varier les décors, mais plusieurs d’entre eux sont plutôt moches, et bien peu dégagent la moindre personnalité. Du fait qu’on utilise les deux sticks pour jouer, on ne peut pas contrôler la caméra, et celle-ci décroche parfois pour nous présenter l’action vue de trop loin, rendant ces passages confus. Typiquement, la réalisation est feignante, et on compte sans doute sur l’indulgence des jeunes joueurs pour que cela ne soit pas un frein…

Bilan

On a aimé :
  • Un gameplay simple, mais éprouvé et efficace
  • Progression bien étudiée
  • Le petit jeu Kinect en bonus
On n’a pas aimé :
  • Graphiquement limité
  • Faible durée de vie
  • Pas du tout original
Ours correctement léché

Rebelle est une adaptation globalement correcte du film éponyme, même s’il n’en reprend que très partiellement la trame. Certes, sa faible durée de vie et ses graphismes en deçà des standards actuels sont des points faibles non-négligeables, mais ce ne sont pas les critères les plus importants pour le public visé. L’efficacité et la simplicité de la prise en main fait qu’on s’amuse rapidement en jouant, et qu’on a envie d’aller au bout de l’aventure. Pas l’aventure la plus palpitante au monde, mais ce ne sont pas toutes les adaptations qui donnent envie d’aller au bout du jeu…

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Rebelle

PEGI 12

Genre : Action

Editeur : Disney Interactive

Développeur : Disney Interactive

Date de sortie : 26/07/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows, Wii, PSP, 3DS

1 reactions

avatar

ORB1T4L

10 mar 2013 @ 09:38

Ça a l’air profondément nul, même pour des enfants... puis si la leçon du scénario c’est qu’il faut faire ce qu’on nous dit de faire comme de bons moutons sous contrôle... hm c’est plus un truc pour conditionner les enfants à devenir de bon robots... bref.