Test - Madagascar 3 : Bons Baisers d’Europe

«Animaux de cirque» , - 0 réaction(s)

Oui, c’est vrai, les films Madagascar ne sont pas vraiment les meilleurs dessins animés du monde. OK, il y a une absence d’ambition formidable dans leurs scénarii. D’accord, ce sont des films bas du front, pleins de gags majoritairement destinés aux enfants de moins de 7 ans. Mais dans le même temps, ce sont aussi des films qui ont bien la pêche, blindés de dynamisme, et se déroulant sur un rythme soutenu. Le troisième opus en est une très bonne illustration, aussi bien dans ses limites que dans ses qualités. Si on se concentre sur ces dernières, tous les ingrédients pour faire un jeu sympathique sont là, et c’est ce qui nous intéresse ici. Y’a plus qu’à !

La piste aux étoiles

Et oui, c
Et oui, c'est pas beau

Après avoir fait des pieds et des mai…euh…des pattes et des pattes pour retourner en Afrique, nos héros se rendent finalement compte qu’ils s’ennuient comme des rats, et vont tout faire pour retourner vivre dans leur zoo à New York (beau message, au passage !). En chemin ils vont croiser un cirque et c’est en se faisant passer pour des artistes qu’ils vont tracer leur route, se produisant dans les plus grandes villes pour gagner un contrat leur permettant d’aller jusqu’à la Grosse Pomme. Par contre, attention à la brigade animalière, toujours prompte à capturer nos amis.

Voilà sans doute un des plans les plus absurdes jamais conçus, mais bon, il vient du cerveau d’un lion, d’une girafe, d’un hippopotame, d’un zèbre, d’un lémurien et de pingouins.

Avec en tête les souvenirs du film, proposant des poursuites spectaculaires et des numéros de cirque improbables et colorés, on peut donc s’attaquer au jeu.

Un des mini-jeux
Un des mini-jeux

Si la trame est globalement reprise (après un étrange résumé de la totalité du film au début du jeu), un grand absent est là dès le départ : le dynamisme. Ainsi, la majeure partie du temps, on cherchera en coop (en jouant seul ou à deux), divers objets pour fabriquer le chapiteau tout en évitant de se faire repérer par la brigade animalière. Ensuite, on pourra montrer au public de formidables numéros dans des mini-jeux à l’intérêt discutable. Histoire de briser la monotonie de l’ensemble, d’autres mini-jeux s’invitent au passage, avec quelques poursuites molles dans les rues des villes ou la vente des tickets du cirque. Autant dire qu’il n’y a pas de quoi être emballé. La facilité de l’ensemble (sauf dans les phases de plateformes, rendues difficiles par l’imprécision des sauts) et un contenu correct (une petite dizaine d’heures de jeu) peuvent toutefois en faire un passe-temps acceptable pour un enfant. Il faut juste passer outre des dialogues épuisants déclamés par des acteurs qui en font des caisses, peut-être pour compenser le fait que les vannes sont d’une médiocrité qui ferait passer les auteurs des blagues carambar pour des génies.

Cirque vieillot

Oh ! Un zèbre volant !
Oh ! Un zèbre volant !

Quand je dis « peuvent en faire un passe temps acceptable », je devrais dire « pourraient ». En effet, le jeu souffre de nombreux défauts aux conséquences fâcheuses manette en main. Le gameplay est ainsi limité, et très imprécis. C’est globalement toute la technique du jeu qui vient d’un lointain passé. On a ainsi l’impression d’avoir sous les yeux un jeu directement issu de la PS2, et encore, loin d’être un des plus beaux de cette machine. Même mes enfants de 10 ans, peu intéressés par les prouesses techniques, ont trouvé ça moche ! Les animations sont du même niveau, bien raides, et la gestion des collisions est aléatoire : il n’est pas rare de se retrouver à marcher dans le vide, ou bien de devoir s’y reprendre à plusieurs fois pour pousser un objet, et ce malgré la présence d’actions contextuelles simplifiant en théorie les choses…

Si on ajoute ces grosses faiblesses au peu d’intérêt du jeu, l’addition commence à être corsée.

Bilan

On a aimé :
  • Une durée de vie correcte
  • Très accessible pour les plus jeunes
On n’a pas aimé :
  • Techniquement de la PS2 bas de gamme
  • C’est très mou
  • Répétitif
  • Même pas drôle
A côté de la plaque

On n’attend pas forcément grand-chose de l’adaptation d’un film comme Madagascar 3. Et ça tombe bien, car le jeu n’offre presque rien. Seuls les plus jeunes et les plus indulgents pourront passer le temps agréablement. Pour tous les autres, ils ne verront qu’un titre bâclé, capitalisant sur le fait que les gamins ne sont pas très exigeants à partir du moment où ils retrouvent leurs héros. Mais même pour eux, cela reste très insuffisant : c’est moche, le gameplay n’est pas terrible, et on s’ennuie. En bref, Madagascar 3, le jeu, c’est pas bien.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Madagascar 3 : Bons baisers d’Europe

Madagascar 3 : Bons baisers d'Europe

Genre : Aventure/Plates-Formes

Editeur : Namco Bandai

Dévelopeur : D3 Publisher

Date de sortie : 08/06/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, Wii, DS, 3DS