Test - Là-Haut

«Sur la montaaaagneuuu» , - 0 réaction(s)

Il y a des lois immuables dans le monde des jeux vidéo. L’une d’elles est que tout dessin animé doit avoir son adaptation vidéoludique. Dans le cas de Là-haut, on peut légitimement se demander ce que cela peut donner, étant donné que les héros sont un scout obèse et un vieux qui peine à se déplacer. Qu’à cela ne tienne, les développeurs ont toujours des idées quand il faut exploiter une licence.

De 7 à 77 ans

De nombreuses phases en coopération
De nombreuses phases en coopération

L’histoire du film (et par conséquent du jeu) est plutôt jolie. Un vieil homme fait flotter dans les airs sa maison qu’il refuse de quitter, et veut rejoindre les chutes du Paradis pour rendre hommage à son épouse décédée. C’est un vieux grincheux asocial, mais par la force des choses il devra s’associer à un jeune gamin intrépide avec qui il va partager ses aventures. Naturellement, contre l’adversité, ils apprendront à s’apprécier et chacun puisera en l’autre ce qui lui manque. C’est beau. Le jeu reprend exactement la même trame, de façon assez peu limpide pour ceux qui n’ont pas vu le film. On contrôle les deux personnages entre lesquels on pourra switcher à loisir, mais le jeu est très clairement étudié pour être joué à deux en coopératif. Ils sont attachés par une corde reliée à la maison, et la traîne jusqu’au sommet de la montagne. Chacun a ses caractéristiques propres, le jeune étant capable de se déplacer sur les corniches, alors que le vieux peut s’aider de sa canne pour atteindre les plateformes les plus élevées et ensuite aider son compagnon. De temps en temps, ils devront même se battre, essentiellement contre des chiens agressifs doués de parole.

Il faut défendre la maison
Il faut défendre la maison

Histoire de légèrement varier les plaisirs, il y aura également quelques séances de dog-fight très simples...pour les adultes ! En effet, le fait de devoir pousser le stick vers le haut pour que l’avion aille vers le bas n’est pas du tout évident pour des enfants, et cela n’est pas configurable... L’ambiance générale est bucolique, tranquille, avec bien peu d’adversité, et sans aucune difficulté, pour peu qu’un adulte aide sa progéniture contre les quelques boss qui eux sont plus complexes à affronter. C’est une vraie promenade qui est proposée aux joueurs, un moment agréable pendant lequel on chassera les papillons qui volettent un peu partout.

Vers les Monts brumeux...
Vers les Monts brumeux...

Et cela marche plutôt bien, l’absence d’action n’ayant pas le temps de laisser place à l’ennui. Et pour cause, 3 heures après avoir lancé le jeu, il est terminé. La replay value supposée (trouver tous les objets) existe à peine, et les quelques jeux bonus (des repompées de passages du jeu) flirtent plus que fortement avec l’anecdotique.

Bilan

On a aimé :
  • Ambiance bucolique reposante
  • Coopératif efficace
On n’a pas aimé :
  • Très court
  • Vraiment trop court !
  • Maniabilité peu intuitive
Tout petit jeu

D’accord, ce n’est pas désagréable de jouer à Là-haut. C’est même typiquement le jeu qu’il vous faut pour partager un bon moment avec votre enfant, ou pour que deux gamins s’amusent sans trop s’agiter. D’accord, c’est correctement fait, et ceux qui ont apprécié le film retrouveront avec plaisir son ambiance générale. Mais tout de même ! Trois heures de jeu, juste une petite poignée d’environnements, c’est beaucoup trop peu ! Avec un peu plus d’ambition pour varier les situations et plus de niveaux, Là-haut aurait très bien pu être recommandable. En l’état, il peut être acheté pour quelques euros, mais pas plus.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Là-haut

Là-haut
PEGI 3

Genre : Aventure/Plates-Formes

Éditeur : THQ

Développeur : Heavy Iron Studio

Date de sortie Europe : 31/07/2009

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows, Mac OSX, Wii, PSP, DS