Test - Fallout 3

«Des radiations et des hommes» , - 0 réaction(s)

Certaines séries ont des identités si fortes qu’elles sont capables de perdurer à travers le temps. C’est définitivement le cas de Fallout, qui, en peu de jeux (tous excellents), s’est forgé une grosse réputation. L’énoncé de ce titre suffit pour beaucoup de joueurs à évoquer un mélange détonnant entre humour noir, cynisme, ambiance post-apocalyptique déprimante et en même temps situations délirantes frôlant l’absurde. Les nouveaux joueurs entreront vite dans le bain, et les anciens seront très exigeants : faire la suite d’une série légendaire et aussi marquée n’est pas sans risque, car l’attente est énorme.

Après 30 minutes de jeu

Aussi curieux que cela puisse paraître, j’ai des souvenirs de ma naissance. Pas de bons souvenirs. Si je suis venu au monde, ma mère l’a payé de sa vie, laissant mon père m’élever seul. Mais il s’est bien occupé de moi. En grandissant, je suis devenu plus fort, plus rapide, et plus malin. Comme tout le monde dans l‘abri 101, j‘ai suivi la voie tracée pour mon plus grand bien, jusqu‘à ce que je devienne un jeune adulte responsable. C‘est là où ma vie a basculé. Mon père, accusé de je ne sais trop quoi, s‘est enfui de l‘abri. Moi-même recherché, je me suis sauvé pour rester en vie. Cette fois je suis dehors…Je n‘y suis jamais allé. Que vais-je faire ? Il faut que je retrouve mon père.

L’entrée en matière de Fallout 3 est un modèle du genre et pose les bases du jeu : on commence par sa propre naissance puis on grandit jusqu’à ce que l’histoire commence vraiment. Cette introduction se concentre sur ce qu’on va vivre tout du long : une immersion totale dans un univers particulier. La création de notre avatar, très complète, s’intègre naturellement dans cette première partie. Le design général de l’interface est au diapason avec le reste, et ressemble à une navigation sur un AS400 (pour ceux n’ayant jamais touché ce progiciel, c’est vert, monochrome, et pas très joli, même quand on change la couleur de l’interface). Si c’est parfaitement dans le ton du jeu, on peut toutefois regretter une lisibilité pas toujours exemplaire. La première impression laissée par cette longue introduction est excellente. Immédiatement on se retrouve happé dans le jeu, grâce à des dialogues qui nous apprennent de façon simple dans quel type d’environnement nous vivons. Ces premiers dialogues donnent également le ton de la suite : les réponses possibles sont nombreuses et soulignent qu’on pourra faire exactement ce qu’on veut dans ce jeu. Techniquement Fallout 3 n’impressionne pas, mais ne déçoit pas non plus. Impossible encore d’avoir une véritable opinion sur ce point avant de sortir de l’abri anti-atomique.

Après 2 heures de jeu

Quelle désolation dans ce monde ! Tout est détruit, foutu. Et pourtant, les humains sont toujours là. Je me suis tout d’abord rendu dans une ville abandonnée, sauf par des pillards qui m’ont agressé. C’est en fuyant que j’ai découvert une ville fortifiée : Megaton. En parlant avec ses habitants, j’ai découvert que mon père ne m’avait peut-être pas tout dit. Mais impossible d’en savoir plus. Ici tout se monnaie, et je n’ai rien à offrir. Heureusement, dans ce monde désespéré, tout le monde recherche quelque chose, et en proposant mes services je devrais pouvoir m’enrichir et avancer. La tentation est grande de me comporter comme un voyou. De me comporter comme la majorité. Mais ce n’est pas de cette façon que mon père m’a élevé. Parfois je regrette l’abri, un endroit ou tout est beaucoup plus simple.

Bilan

On a aimé...
  • C’est Fallout !
  • Univers riche et cohérent
  • Gameplay équilibré
  • Histoire prenante
  • Grande durée de vie
On n’a pas aimé...
  • Décors peu variés
  • Interface peu lisible
  • Néfaste à une vie sociale épanouie
Vive les radiations

En introduction je soulignais la difficulté de sortir la suite d’une franchise légendaire. Et il n’y a pas de déception. Fallout 3 est tout simplement le digne successeur des premiers jeux, et offre un niveau d’immersion rare dans un univers totalement cohérent et étudié. Certains regretteront que le ton des premiers jeux ait été en partie abandonné, mais il faut savoir ce qu’on veut : une redite de ce qui a déjà été fait ou un titre ayant sa propre personnalité ? Fallout 3 s’écarte légèrement de ses prédécesseurs, mais en en gardant la substantifique moelle et de nombreux éléments immédiatement reconnaissables par les connaisseurs. Le jeu vous offrira tout un panel d’émotions, allant de la peur au rire, et vous ne verrez pas le temps passer. Tout simplement un des plus grands jeux de cette année 2008.

Xboxygen 4.67 sur 5, note basée sur 9 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton47.jpg?1390067032

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Fallout 3

Fallout 3

Genre : Action RPG

Editeur : Ubisoft

Développeur : Bethesda Softworks

Date de sortie : 30/10/08

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows