Test - Casque LVL50 de chez PDP gaming pour Xbox One

«Avec et sans fil» , - 0 réaction(s)

On publie, aujourd’hui, le dernier test des casques de la gamme PDP gaming. En effet, si vous avez l’habitude de nous lire, vous avez vu passer sur le site les tests aussi bien des manettes que des casques actuellement disponibles chez PDP gaming. C’est donc au tour du casque Xbox LVL50 de passer sur le grill. On a pris le parti de faire un unique test pour la version filaire et celle sans fil, ce qui par la même occasion nous permet d’effectuer un comparatif.

Qu’est-ce qui change par rapport au casque LVL40 ?

Dans le test du casque LVL40, on a relevé qu’il était surtout destiné, avec ses petits écouteurs, à des jeunes ou des personnes ayant une petite tête. Il n’en n’est rien pour le LVL50. Ce dernier est doté d’écouteurs de taille supérieure (10 cm de longueur par 8,5 cm de largeur), ce qui lui permet d’être totalement adapté aux adultes. Qui plus est, il englobe parfaitement les oreilles et offre ainsi une bonne isolation sonore. De plus, les porteurs de lunettes n’auront aucune gène, et ce durant plusieurs heures. Les haut-parleurs sont quant à eux de 50 mm.

Pour ce qui est des caractéristiques sonores, le LVL50 filaire est identique au LVL40. En effet, lors de nos tests effectués sur le site audiocheck.net, nous avons noté des basses perceptibles dès 20 Hz sur la plage de référence comprise entre 10 et 200 Hz. Quant aux aigus, testés sur la plage descendante de 20 à 5 kHz, ceux-ci s’avèrent perceptibles à partir de 14 kHz. Des performances honorables en somme, tout à fait adaptées au gaming.

Quelles sont les différences entre le casque Xbox LVL50 filaire et le sans fil ?

Tout comme le LVL40, ces deux casques, le LVL50 filaire et le sans fil, sont des appareils solides et qui semblent robustes, pouvant ainsi bien résister au temps. Même si ce sont des casques de moyenne gamme, le matériel utilisé est efficace. Il ne sonne pas creux et évite ainsi la perte de diffusion du son et un effet de résonance. L’arceau est réglable avec un serre-tête rembourré de mousse sur la partie centrale, offrant une bonne protection au-dessus de la tête et permettant ainsi de longues sessions agréables. On peut regretter, encore une fois, qu’aucun des deux appareils n’aient des écouteurs rotatifs, ce qui ne permet pas de poser le casque à plat autour du cou. Le micro flexible, quant à lui, reste de très bonne qualité avec un très bon rendu sans aucun souffle ni grésillement perceptible.

Ouvert - fermé
Ouvert - fermé

Cependant, en plus du fait qu’un des deux casques soit sans fil, il existe d’autres caractéristiques qui les différencient. Le calibrage a beau être identique, avec le sans fil, on entend les aigus jusqu’à 17 kHz, ce qui est un très bon résultat. Sinon, pour les deux modèles, la qualité sonore est très bonne, pure et claire sur toutes les fréquences audibles, une bonne image stéréo, avec une tonalité de balayage parfaitement centrée et, pour finir, un test binaural niquel qui reproduit parfaitement les sons réels. On pourrait avoir une qualité sonore globale encore plus précise, mais pour des casques de milieu de gamme on a déjà droit à deux très bons produits.

Le LVL50 sans fil
Le LVL50 sans fil

Le grand plus du sans fil, hormis le fait de ne pas être relié par un câble à la manette, vient du fait qu’il est composé de deux molettes. Celle qui est sur l’écouteur de droite permet de gérer le volume sonore, tandis que celle de gauche permet de régler la balance entre le son du jeu et le tchat. C’est tout bonnement ce qu’il y a de plus pratique avec un casque, surtout lorsque l’on joue souvent avec des amis en ligne. De plus, la version sans fil possède un bouton sur l’oreillette gauche, juste sous celui qui permet de démarrer le casque, qui offre la possibilité d’augmenter les basses. Selon l’influence sonore que l’on souhaite obtenir lorsqu’on est en train de jouer ou de regarder un film, on peut tout à fait trouver son utilité, ce qui donne un choix supplémentaire aux joueurs. La spatialisation des deux appareils est légèrement de meilleure qualité avec le sans fil que via le filaire, mais l’application Dolby Atmos (non comprise) permet de remonter le niveau des deux modèles et d’avoir un très bon rendu. Bon à savoir également lorsque l’on opte pour la version sans fil, ce dernier a une autonomie de 16 heures.

Pour finir, un petit mot sur le tarif, le casque LVL50 filaire est vendu à environ 50 € contre environ 80 € pour le sans fil, hors promotions ci-dessous.

Bilan

On a aimé :
  • Les prix très raisonnables
  • Deux molettes de réglage sonore sur le LVL50 sans fil
  • Les 16 heures d’autonomie du sans fil
On n’a pas aimé :
  • La qualité sonore du LVL50 filaire en deçà du sans fil
  • Pas d’écouteurs rotatifs
C’est le sans fil qui l’emporte

Les LVL50 filaire et sans fil sont des casques de moyenne gamme qui offrent déjà une très bonne qualité, aussi bien en robustesse et matériaux de fabrication qu’au niveau sonore. Selon les préférences de chacun, on optera pour la version reliée à la manette ou non. Cependant, le sans fil offre une qualité sonore légèrement supérieure au filaire, et possède en plus deux molettes de réglages des niveaux et un bouton permettant d’accentuer les graves. Ce qui, le tout mis bout à bout, justifie son prix plus élevé et le fait que l’on aura une préférence pour ce dernier.

Accueil > Tests