Voici les storyboards originaux de Halo : CE publiés par son créateur

«L’esquisse d’une belle histoire» le 5 février @ 13:252021-02-06T14:16:05+01:00" - 2 réaction(s)

Lee R. Wilson, artiste en charge des storyboards pour Halo : Combat Evolved vient de publier son œuvre sur Artstation. Le site permet aux artistes de se créer un portfolio accessible aux studios entre autres et de mettre en avant leur travail. Sur les planches, chaque image s’accompagne d’indications sur l’action, les mouvements des personnages et de la caméra pour les artistes qui devront animer la scène.

Le séisme puis l’enchantement

Avec ses œuvres, Wilson a publié un texte qui nous plonge dans l’épisode presque surréaliste de son arrivée chez Bungie.

« À l’époque, je ne me doutais pas que Halo deviendrait un phénomène culturel si important ou que je créerais des liens amicaux solides et à l’épreuve du temps avec les gens de chez Bungie. Quand j’y ai été embauché pour travailler sur les story boards début 2001, j’étais autodidacte et pour moi c’était juste un autre job. Un job amusant, avec tous les éléments d’action science-fiction que j’adorais, mais ça restait un travail que je fournirais avant de tourner la page.

Mais ce boulot chez Halo m’a laissé une forte impression de plus d’une manière. Il y avait bien sûr la réunion mémorable de Redmond, pour laquelle je me suis rendu en avion à Seattle, vol qui a duré une journée et demie. Le soir de mon arrivée on m’a conseillé d’éviter Pioneer Square (à quelques pâtés de maisons) parce qu’une émeute venait d’éclater à l’occasion des célébrations de Mardi Gras. Le jour suivant, pendant notre réunion dans les locaux de Bungie, j’ai ressenti une secousse familière lorsqu’on se tenait devant la porte du bureau de composition musicale de Marty (O’Donnell). Pour avoir vécu à Los Angeles, je m’y connaissais en termes de tremblements de terre et de répliques. On se regardait les uns les autres alors même que les secousses s’intensifiaient. Quand on a remarqué que les lampadaires du parking se balançaient, on a compris que c’était du sérieux et on a accepté de se tenir poliment en dehors du bureau de Marty. Je ne nommerai personne mais il y en a un certain nombre qui ont paniqué et se sont dépêchés de quitter les lieux. Il n’y a rien de plus efficace qu’un séisme pour briser la glace entre les gens.

Lorsque j’ai enfin pu jouer au jeu finalisé, j’étais tellement ébloui. À l’époque il y avait des jeux de conduite, des jeux de tirs et d’exploration mais aucun de ceux auxquels j’ai joué ne vous laissait faire toutes ces choses à la fois. Ce qui m’a marqué c’est ce que j’ai ressenti en pilotant ce warthog sur le monde du Halo, d’avoir vu et senti la poussière s’élever d’en dessous des pneus. C’était cette expérience sensorielle de terrain que j’ai voulu reproduire sur Halo : Reach. Elle a influencé chacune de mes décisions pendant que je travaillais sur l’histoire et les cinématiques de ce jeu. De la décision de retirer les casques des Spartans à celle de la caméra embarquée. Nous voulions cette expérience « terre à terre » pour Reach, et je pense qu’on a su la délivrer.

J’apprécie plus la nostalgie qui ressort de ces planches que je n’apprécie mon œuvre en elle-même. Ça me fait rire quand je vois que j’ai dessiné le diapason (vaisseau covenant Spirit) en train de voler à l’envers. »

Cette anecdote sur la puissance de la musique de Marty O’Donnell est plutôt excitante puisque certaines de ses compositions seront réinterprétées pour la bande originale de Halo Infinite. Espérons que la campagne sur le Halo Zêta nous procurera les mêmes émotions et la même immersion à la sortie du jeu cet été.

Vous pouvez retrouver l’intégralité des planches sur la page de Lee R. Wilson.

Halo : Combat Evolved Anniversary

Accueil > News

Halo : Combat Evolved Anniversary

PEGI 0

Genre : FPS

Éditeur : Microsoft

Développeur : 343 Industries

Date de sortie : 15/11/2011

Prévu sur :

Xbox 360

2 reactions

avatar

Cameron

05 fév 2021 @ 13:57

Halo a changé ma vie de gamer... Ce mec est un génie

I k0rIg4n I

05 fév 2021 @ 14:32

Marty O’Donnell à la bande son de Infinite ? J’avais retenu Gareth Coker (Ori) et Curtis Schweitzer