Ubisoft justifie les graphismes de Prince of Persia : Les Sables du Temps Remake

«Circulez, tout va bien» le 14 septembre @ 11:022020-09-14T11:10:13+02:00" - 8 réaction(s)

Lorsque Prince of Persia : Les Sables du Temps Remake a été dévoilé la semaine dernière par Ubisoft, vous étiez nombreux dans les commentaires du site et sur les réseaux sociaux à exprimer votre déception quant aux graphismes du jeu. Aujourd’hui, Ubisoft s’exprime sur le sujet.

Grosse déception visuelle pour Prince of Persia : Les Sables du Temps Remake

Le trailer diffusé par Ubisoft a reçu un nombre plus élevé de dislikes que de likes sur Youtube et la perception négative des joueurs s’est clairement faite ressentir depuis l’annonce du jeu.

C’est au site The Mako Reactor que la branche indienne d’Ubisoft a répondu par l’intermédiaire de Pierre Sylvain-Gires, directeur du jeu.

Évidemment, lorsque vous touchez à un jeu aussi emblématique, notre principal défi en tant qu’équipe de production était de fournir la bonne sensation de gameplay pour Prince of Persia car il s’agit d’un jeu tellement emblématique. Le personnage ne bouge pas comme Bayek bouge dans Assassin’s Creed [Origins] ou d’autres personnages différents. C’est vraiment unique. Nous voulions vraiment respecter les acrobaties et la vélocité du Prince et respecter la marque afin que les fans et les joueurs puissent comprendre pourquoi Prince of Persia : The Sands of Time [l’original de 2003] était le premier jeu de son genre et avait créé une nouvelle tendance pour l’industrie du jeu.

Quant aux défis techniques, Pierre Sylvain-Gires explique que le moteur Anvil du jeu n’a pas été conçu pour gérer la mécanique du rewind qui serait un casse-tête technique, tout comme le slow motion ou toute autre manipulation temporelle. Il ajoute que le moteur Anvil a été conçu pour les jeux en monde ouvert, ce qui est assez différent de ce que proposera ce remake de Prince of Persia : Les Sables du Temps.

Quant à l’aspect purement visuel du jeu, le studio s’explique là encore et évoque des choix artistiques assumés.

Si vous prenez le jeu qui a été créé il y a 17 ans, il y a certainement place à l’amélioration en termes de graphisme et nous voulions vraiment donner un look unique au jeu car Prince of Persia : The Sands of Time est en fait une histoire fantastique. La narration et les 40 niveaux différents que vous devez traverser pour terminer le jeu sont une immersion dans le Voleur de Bagdad et tous ces environnements magiques.

Nous avons donc décidé d’opter pour un traitement visuel unique pour que ce jeu se démarque des autres jeux. Ce n’est pas un autre Assassin’s Creed, ce n’est pas le même Prince of Persia de 2008. Il doit être unique. Cette magie, ce fantasme se manifeste à travers la saturation, à travers la lumière, donc c’est aussi un défi de redéfinir l’identité visuelle du jeu avec ce remake.

Dans tous les cas, l’aspect visuel du jeu ne résulte en aucun cas d’une contrainte de temps ou de budget.

Le projet est en développement depuis deux ans et demi. Nous avons eu au maximum 170 membres travaillant sur ce projet, sans parler d’autres investissements dans l’infrastructure pour en faire un jeu moderne. Non, il n’y a pas eu de réduction du budget ou du calendrier du jeu.

La sortie de Prince of Persia : Les Sables du Temps Remake est toujours prévue pour le 21 janvier 2021.

Prince of Persia : Les Sables du Temps Remake

Accueil > News

Prince of Persia : Les Sables du Temps Remake

Genre : Aventure/Plates-Formes

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft

Date de sortie : 21/01/2020

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, Playstation 4, PC Windows

8 reactions

Bob Winner

14 sep 2020 @ 11:14

ouais ils ont pris le vieux jeu et ils l’ont lissé on dirait, 170 personnes dessus :-O . Je pige pas, m’enfin suis pas développeur, j’imagine que ça demande pas mal de boulot...

Mephisto7fr7

14 sep 2020 @ 11:32

Encore une fois n’était il pas plus intéressant de faire un nouvel opus avec une narration propre et de remettre graphisme et gameplay au goût du jour ? Si je veux jouer au titre original je me tourne vers le rétro gaming. Pourquoi vouloir retrouver les sensations d’origine autant jouer à l’original. Encore une fois on veut faire du neuf avec du vieux pour avec un minimum d’investissement et de travail faire du fric. J’en ai marre de cette politique du remaster ou remake. Une suite originale pourquoi pas mais pas du repompage à minima. Si on veux du rétro, la rétro compatibilité ou les émulateurs suffisent.

Bob Winner

14 sep 2020 @ 11:46

ou alors, exemple à suivre pour du remaster, Final VII ou les résident evil, là y a du vrai boulot, et je redécouvre vraiment les jeux.

Captain Fragger

14 sep 2020 @ 12:29

Ils auraient mieux fait de faire un portage gratuit de l’original histoire de racheter leur image un peu auprès du publique. C’est comme la collection d’ezio. Rien d’incroyable. Je sais pas qui gère la com’ chez eux mais ils nous prennent vraiment pour des pigeons...

avatar

Gordon Freeman

14 sep 2020 @ 13:12

On dirait le damage control de Microsoft avec Halo Infinite... Le coup du « C’est fait exprès, c’est un hommage ! », ça fonctionne encore ?

Bob Winner

14 sep 2020 @ 14:54

Gordon Freeman@ : Excellent :’-)) « ont voulaient vous faire plaisir et être fidèle à l’original » :o)

Sous entendu « Mince, ils ont vu qu’on se foutaient de leurs tronches...ça passe plus le coup du remake hommage sans effort »

Heureusement que Peter Jackson à pas fait ça pour King Kong...On aurait un singe en noir et blanc avec les poils lissés :-)) , mais en 4K...

avatar

Alex051191

14 sep 2020 @ 15:45

Mdrr c’est moche point. Je ne l’achèterai pas et j’espère qu’il va vider pour éviter qu’ils réitère ce genre de conneries. 2 ans et demi pour ça ? Ils auraient dû ne rien faire et mettre cet argent dans un nouveau POP, un Splinter Cell out une nouvelle licence...

avatar

Bally

14 sep 2020 @ 17:21

Ils deviennent un peu pathétique les gars de chez Ubi$oft, à toujours se « justifier ». Si au lieu de cela ils montraient/réalisaient des jeux « corrects », d’entrée de jeu, ils ne devraient pas perdre leur temps à s’excuser…

Je ne perdrai même pas mon temps à lire leur bullshit.