Génération Xbox One 2013 : Épisode 3 - Escarmouches avant la Grande Bataille

«Mes fidèles, l’heure de la Révélation va bientôt sonner» le 16 février @ 09:002020-02-22T11:43:59+01:00" - 3 réaction(s)

Génération Xbox One est votre nouveau feuilleton hebdomadaire. Cette longue série d’articles fera la rétrospective de cette génération de consoles via les précieuses archives de Xboxygen. La première saison “2013” revisitera l’année de lancement de la Xbox One et de sa concurrente PS4. Place aujourd’hui au troisième épisode qui nous emmènera jusqu’au 21 mai 2013, date de la présentation de la Xbox One.

2013 épisode 1 : Sony met la pression
2013 épisode 2 : Le calme avant la tempête

2013 épisode 3 : Escarmouches avant la Grande Bataille


Les joueurs restent sur leur faim

Après un mois de mars riche en annonces et sorties de jeux, le mois d’avril et la première quinzaine de mai font pâle figure. Rockstar dévoile la jaquette officielle du très attendu Grand Theft Auto V le 2 avril. Sans surprise ni originalité, celle-ci est une composition des différents artworks diffusés les semaines précédentes. Le 5, l’éditeur américain Activision officialise la préparation d’un navet… d’un jeu alléchant, à l’occasion de la sortie au cinéma du sixième volet de la franchise, le bien nommé Fast And Furious Showdown. Il faut attendre le 9 avril pour s’enthousiasmer suite à l’annonce d’un prochain épisode du légendaire Chevalier noir. La joie s’atténue légèrement quand nous apprenons que c’est le studio Warner Bros. Montréal qui développera Batman : Arkham Origins à la place de Rocksteady Studios, créateur des deux premiers épisodes de la série Arkham.

Les jours suivants réchauffent le coeur des plus anciens joueurs. À l’occasion du vingtième anniversaire du jeu original, Ubisoft veut ressusciter ce bon vieux Flashback, lifté en HD et 3D via le moteur Unreal. Le 13 avril, Warner enregistre le nom de domaine Mad Max pour un futur jeu, et deux jours plus tard, Sega présente Castle of Illusion Starring Mickey Mouse, inspiré de son illustre ancêtre sorti sur Megadrive en 1990. Toutefois le jeu le plus prometteur est le nouveau titre issu d’une licence bien connue, Wolfenstein : The New Order.


Après un vent de nostalgie, Bethesda apporte un vent de fraîcheur avec The Evil Within, nouveau survival horror de Shinji Mikami, père de Resident Evil et Devil May Cry. Même si le studio derrière le génial créateur possède de faibles moyens, nous espérons tous un nouveau miracle du japonais. Une autre nouvelle IP est présentée le 19 mai, Lords of the Fallen, qui souhaite rivaliser avec la série des Dark Souls, référence du genre. Deux gros AAA sont annoncés le 29 avril et 1er mai, la nouvelle franchise prometteuse d’Ubisoft, Watch Dogs et l’épisode annuel de la vache à lait d’Activision, Call Of Duty : Ghosts. Concernant les sorties de jeu, si aucun blockbuster tient le haut de l’affiche, la période est marquée par les très bons Injustice : Les Dieux Sont Parmi Nous, Metro : Last Light et l’infame Star Trek. Pas de quoi nous retenir indéfiniment devant l’écran.

Ubisoft “assassine” Désilets, EA sécurise son avenir

L’industrie vidéoludique n’est pas un monde de Bisounours et régulièrement les éditeurs sont impitoyables pour défendre leurs intérêts. Le 3 avril 2013 marque le jour du grand ménage de printemps chez Disney. Après le rachat en octobre 2012 de Lucasfilm, le géant américain du divertissement décide la fermeture du mythique studio de développement LucasArts. Ce dernier avait été fondé en 1982 et devait sa renommée de ses titres tirés de l’univers de Star Wars et ses légendes du point and click des années 90 tels les jeux Monkey Island, Day of the Tentacle ou Grim Fandango. Ces dernières années, le studio n’était plus au top de sa forme, enchaînait des ventes désastreuses et avait abandonné le projet de Star Wars Battlefront III. Leur prochaine production qui devait ramener le studio sur le devant de la scène, Star Wars 1313, centrée sur l’histoire de Boba Fett et qui avait fait forte impression lors de l’E3 2012 est par conséquent annulée. Les fans sont dépités.


Chez Ubisoft, la vengeance est un plat qui se mange froid. Patrice Désilets, le père de la série Assassin’s Creed avait quitté l’éditeur français en 2010, suite à un différend créatif. Il avait rejoint THQ Montréal en juin 2011 pour créer le jeu 1666 Amsterdam. Malheureusement l’éditeur canadien se déclare en faillite en décembre 2012 et se fait racheter par … Ubisoft le 23 janvier 2013. L’histoire ne serait pas digne des plus belles tragédies grecques sans un acte final d’une beauté sombre et cruelle. L’artiste canadien se fait donc remercier début mai dans les règles de l’art. Les Templiers ont eu sa peau.

“J’ai été informé de ce départ en personne, avec une note, et j’ai été escorté sans cérémonie hors du bâtiment par deux gardes sans avoir pu dire au revoir à mon équipe ni pu prendre mes affaires personnelles. Ce n’était pas ma décision. Les actions d’Ubisoft sont sans fondement et sans mérite. J’ai l’intention de combattre vigoureusement Ubisoft pour mes droits, pour mon équipe et pour mon jeu.”

Élue pire société en 2012 par le site américain Consumerist, Electronic Arts récidive en 2013. Il est donc temps pour l’éditeur américain de redorer son blason et de marquer les esprits à l’approche de la nouvelle génération de consoles. En mai, fais ce qu’il te plaît est la nouvelle devise de l’entreprise. Le 6, un accord est trouvé avec … Disney pour produire des jeux sous licence Star Wars. Un nouvel espoir réanime la flamme chez les fans de l’univers, après la fermeture de Lucasarts. L’accord est exclusif. EA promet que trois de ses meilleurs studios, DICE, Visceral et Bioware feront briller à nouveau les étoiles de Star Wars. Deux jours plus tard, le géant américain renouvelle l’utilisation exclusive de la licence FIFA jusqu’en 2022, sa traditionnelle corne d’abondance. L’avenir d’EA est sécurisé et s’annonce radieux. Dans l’euphorie, l’éditeur se permet même d’abandonner les Online Pass le 16 mai, intégrés dans ses jeux depuis 2010 et détestés par la communauté des joueurs. Champagne !

Microsoft se réveille et date la présentation de sa nouvelle console

L’hibernation de la communication et des leaks sur les nouvelles consoles prend fin en ce début du mois d’avril 2013. Les kits de développement se retrouvent dans les studios des plus gros éditeurs et les fuites affluent. Microsoft a peut-être trouvé la parade. Kotaku révèle que les prototypes de la console, les manettes et le nouveau Kinect sont recouverts d’un canevas de bandes noires et blanches, unique à chaque kit distribué afin de reconnaître facilement la source d’une éventuelle fuite. Toutes ces précautions n’empêchent pas les acteurs de l’industrie d’être loquaces. Yannis Mallat, responsable d’Ubisoft Montréal, résume parfaitement les tendances de la prochaine génération :

“Ce sera connecté. Ce sera social. Ce sera immersif. Ce sera interactif.”

La polémique sur la connexion obligatoire de la future Xbox est comme un vieux chewing-gum collé à sa chaussure, une vraie galère pour s’en débarrasser. Adam Orth, directeur créatif de Microsoft Studios, défend le 5 avril sur Twitter l’idée de la connexion permanente. Mal lui en a pris. Un développeur de chez Bioware lui réplique : “N’avez-vous rien appris de Diablo III ou Sim City ? Certaines connexions internet sont de la merde.”. Orth ne se démonte pas et lui rétorque : “L’électricité peut couper aussi.” Il n’en fallait pas plus pour enflammer les réseaux sociaux, la presse et renouer avec la poisse pour Microsoft. Via son blog, Major Nelson éteint l’incendie deux jours plus tard.

JPEG - 93.3 ko
Major Nelson prêt à trancher du Locuste japonais


Ce début du mois d’avril souffle le chaud et le froid pour Microsoft. Des nouvelles positives mettent du baume au coeur des afficionados. La marque Killer Instinct est définitivement récupérée par Microsoft suite à un litige avec la Fox sur le copyright. Selon The Verge, Ryse : Son of Rome et Forza Motorsport 5 seraient dans le line-up de lancement de la future console. Enfin, Microsoft serait en pourparler avec NBC pour récupérer les droits de la série Heroes afin de la relancer avec une nouvelle histoire. Cette nouvelle surprenante ne l’est plus si on prend au sérieux les rumeurs insistantes d’une stratégie 100% TV de Microsoft pour la prochaine Xbox.

Major Nelson semble devenir l’unique canal de la communication officielle de la marque verte en ce mois d’avril. Une étrange partie de ping pong (orchestrée ?) semble se jouer entre lui et le blogueur Paul Thurrott, proche de Microsoft. Le 5 avril, ce dernier annonce sur Twitter que la présentation de la nouvelle Xbox se déroulerait le 21 mai et confirme le 7 dans un podcast la connexion obligatoire, la non rétrocompatibilité, une sortie de la console en novembre et un prix de 500$. Il faut attendre le 24 avril pour l’officialisation de la date de la révélation via le blog du Major. Ce sera bien le 21 mai à 19h sur le site officiel Xbox, une date très proche de l’E3. Dès le lendemain, Paul Thurrott remet une couche et indique que Microsoft a reporté son événement de fin avril à fin mai afin de mieux contrer Sony et sa PS4. Il confirme ses dires du 7 avril sur le prix et la connexion internet obligatoire mais qui ne serait pas si draconienne et affirme que Microsoft envisageait de proposer une version uniquement multimédia de la prochaine Xbox en plus de la version premium qui permet de jouer. Encore un argument supplémentaire pour ceux qui craignent que les jeux ne soient plus l’élément principal de la stratégie du géant vert.

Sony ne lâche pas sa proie

Plus libre dans sa communication depuis sa première présentation du 20 février 2013 (officialisation du nom PS4 et présentation de la manette Dualshock 4), Sony est en mode prédateur et joue avec sa proie au moindre de ses mouvements. C’est également le 25 avril, au lendemain de l’annonce du Major Nelson, que le constructeur japonais lâche une nouvelle vidéo de présentation de sa future manette.


Le même jour, Nintendo communique qu’il ne fera pas de conférence au prochain E3, qui se déroulera du 11 au 13 juin. Coup de tonnerre pour l’industrie. Le père du moustachu à salopette préfère se contenter d’un Nintendo Direct. Quatre jours plus tard, ce sont 2K Games et Valve qui déclinent leur présence sur le salon. C’est le premier mai que Microsoft officialise le premier la date de sa conférence au 10 juin à 9h. Le 3 mai, Sony confirme la sienne au 10 juin à 18h. Pas de surprises sur les horaires et les dates puisque les deux constructeurs reprennent les créneaux de l’année précédente. La marque bleue aime passer après la verte, on est jamais trop prudent.

L’attente des fans Xbox monte encore d’un cran quand Kotaku révèle que le premier jeu du studio Respawn Entertainment, nouvellement créé en 2010 par Jason West et Vince Zampella, les fondateurs d’Infinity Ward, à l’origine de la franchise Call of Duty, serait une exclusivité de la prochaine Xbox. Le jeu serait un FPS futuriste, fortement orienté vers le multijoueur et parlerait de batailles entre des Titans mécaniques.

À une semaine de la révélation de la prochaine Xbox, Sony devient plus agressif et tente d’affaiblir le prochain moment phare du rival américain. Le 15 mai, le premier coup de griffe est la confirmation de la sortie de Gran Turismo 6 pour la fin d’année sur PS3 avec la publication d’un trailer de toute beauté. La deuxième attaque du loup japonais est plus virulente avec le combo deuxième trailer de Gran Turismo le 19 mai et longues séquences de gameplay de son futur AAA maison, The Last of Us, prévu pour une sortie le 14 juin.

Microsoft ne se laisse pas impressionner et affiche même sa sérénité via les outils de communication du Major Nelson. Entre deux tweets montrant les avancées du montage de la tente géante où se déroulera le Reveal sur le campus de Redmond, Nelson reçoit Aaron Greenberg, responsable de Microsoft Interactive Entertainment, lors d’un podcast diffusé sur son blog le 18 mai. Ce dernier annonce clairement le programme des festivités jusqu’à l’E3.

“Nous allons raconter une histoire à travers deux événements. Nous allons donc commencer le 21 mai par révéler la nouvelle Xbox, notre vision sur l’avenir des jeux et du divertissement. Nous avons beaucoup de surprises.”

“L’E3 sera le moment pour tous les jeux. Si vous êtes un gamer, il va y avoir des tonnes d’exclusivités, des premières mondiales et évidemment nous avons plein de choses à partager entre aujourd’hui et la fin de l’année.”

À la veille du jour J pour Microsoft, Sony lâche son attaque ultime pour torpiller la conférence de sa proie en publiant le teaser de la révélation de la future PS4 pour sa conférence de l’E3. Tous les coups sont permis avant la Grande Bataille.


À suivre...

Rendez-vous dimanche prochain pour l’épisode 4 de la saison 2013 de Génération Xbox One.

BONUS

  • La rédaction a joué les Nostradamus le 8 avril 2013 sur la guerre de communication entre Microsoft et Sony. Je vous laisse apprécier les fulgurances et la finesse des analyses de vos branleurs experts préférés de l’époque ainsi que celles de brillants lecteurs, via ce lien.
  • Une belle image de la rétrospective de toutes les consoles Xbox sorties avant la conférence du 21 mai 2013. Nous serons toujours faibles face à la nostalgie.
    JPEG - 131.1 ko
Génération Xbox One

Accueil > News

3 reactions

avatar

The BatF4n

16 fév 2020 @ 11:57

Star Wars 1313, centrée sur l’histoire de Boba Fett et qui avait fait forte impression lors de l’E3 2012 est par conséquent annulée. Les fans sont dépités

Encore aujourd’hui, ça me fait encore mal :’-(

Disney pour produire des jeux sous licence Star Wars. Un nouvel espoir réanime la flamme chez les fans de l’univers,

Oh oh joli jeu de mot x)

avatar

Gordon Freeman

16 fév 2020 @ 12:10

La rédaction a joué les Nostradamus le 8 avril 2013 sur la guerre de communication entre Microsoft et Sony. Je vous laisse apprécier les fulgurances et la finesse des analyses de vos branleurs experts préférés de l’époque ainsi que celles de brillants lecteurs, via ce lien.

Vous n’êtes pas à blâmer ! C’était une autre époque, la X360 avait réussi à s’imposer face à la PS3 et beaucoup de gens pensaient que la One allait éclipser la PS4. Les soucis de communication de Microsoft et le verrouillage des jeux via le DRM et la connexion obligatoire étaient pourtant des signaux d’alerte assez puissants, mais je pense que beaucoup ne voulaient pas y croire, ou préféraient faire comme si ça allait passer sans crier gare. Et puis bon, on ne sait jamais quels revirement peuvent se produire... A juste titre, on peut se demander aujourd’hui si l’absence totale de communication de la part de Sony sur la PS5 ne pue pas pour PlayStation. D’un autre côté, on parle d’eux tout le temps, au point où je dirais que Microsoft a intérêt de se montrer plus agressifs si ils comptent vendre davantage de Series X que de One ! Ceci dit, je pense que chaque camp est conscient des erreurs commises par le passé, que ce soit avec la PS3, ou la XOne, et ça m’étonnerait qu’on essaie de la faire à l’envers aux joueurs. C’est déjà ça !

Castalori

Rédaction

16 fév 2020 @ 13:09

@The BatF4n, d’après un membre de l’équipe de LucasArts, il aurait fallu encore 2 ans pour terminer complètement le jeu. Vu les succès de Jedi Fallen Order et de la série The Mandalorian, on peut rêver et espérer une nouvelle aventure solo centrée sur Boba Fett, mais j’ai peur qu’EA soit obnubilé par la facilité et la prise de risque minimale d’une aventure d’un jedi.

@Gordon Freeman par rapport à 2013, Sony est en léger retard sur sa com alors que Microsoft est en avance. Tu as raison quand tu dis qu’ils sont conscients de leurs erreurs. Le plus flagrant est que Spencer et son équipe centrent toute la communication de la prochaine génération sur les jeux, rien que les jeux. La Series X, le Xbox Game pass et le projet xCloud ne sont que des services ou du matériel pour les jeux.