Mike Ybarra quitte Xbox et rejoint Blizzard après 20 ans chez Microsoft

«Ciao XboxQwik» le 24 octobre @ 08:302019-10-24T08:33:49+02:00" - 6 réaction(s)

JPEG - 147.7 ko

Décidément, ça bouge pas mal en ce moment dans l’industrie du jeu vidéo. Le départ du jour semble toutefois volontaire et il est annoncé en personne par Mike Ybarra. Celui-ci quitte l’équipe Xbox pour une autre mission pour l’instant confidentielle.

[Mise à Jour 24/10/2019] l’information est maintenant officielle, Mike Ybarra rejoint donc Blizzard au poste de Vice Président et directeur général ! Mike sera présent à la BlizzCon et aura fort à faire alors que Blizzard est pris dans la tourmente après avoir banni le joueur professionnel de Hearthstone, blitzchung, d’une compétition. Celui-ci avait apporté son soutien aux manifestants à Hong Kong qui refusent, entre autres, une loi d’extradition vers la Chine. Blizzard a largement été pointé du doigt depuis, autant par les joueurs et journalistes, que certains de ses salariés.

Article original du 9 octobre 2019 :

Après les départs chez Sony (et de nombreux licenciements en cours chez Sony Interactive Entertainment) ou encore celui de Hugues Ouvrard, une autre figure du jeu vidéo quitte ses fonctions en la personne de Mike Ybarra. Sur Xboxygen, nous avons longtemps relayé ses propos puisque le Corporate Vice President du Gaming chez Microsoft étant très actif sur Twitter, mais donnait aussi des interviews régulières qui donnaient plus de sens à ses missions.

Mike Ybarra aura donc passé 20 ans chez Microsoft, dont la moitié dans les équipes Xbox. Il aura dirigé le service Xbox Live, lancé des partenariats pour sortir plusieurs jeux AAA sur Xbox (Gears of War 3, Ryse, Sunset Overdrive) pour finalement diriger et faire grossir les services Xbox tels que le Xbox Live, le Xbox Game Pass ou Mixer.

Après 20 ans chez Microsoft, c’est le moment de lancer ma prochaine aventure. Le chemin avec Xbox a été excellent et l’avenir est prometteur. Merci à tous les membres de la Team Xbox, je suis incroyablement fier de ce que nous avons accompli et je vous souhaite le meilleur. J’en dirai plus bientôt sur ce que je ferai ensuite (super excité) !

Plus important encore, je tiens à remercier tous les joueurs, ainsi que nos grands fans, pour leur soutien. Continuez à jouer et j’espère vous voir bientôt en ligne !

De son côté, Phil Spencer a remercié Mike Ybarra pour sa contribution chez Microsoft et Xbox, en soulignant que Mike mettait un point d’honneur à mettre le joueur au centre de tout ce qui a été fait jusqu’à présent. Il lui souhaite le meilleur pour la suite.

Xbox One X

Accueil > News

6 reactions

Koubiwan

09 oct 2019 @ 23:02

He beh...y a du mouvement dans l’industrie en ce moment !

avatar

heloi

10 oct 2019 @ 09:37

On sent que le changement de génération arrive. Toute l’industrie se prépare.

Ce Mike était cool, un vrai gamer. On se souviendra de son intervention à l’E3 2015 pour présenter la rétrocompatibilité : « We won’t charge you to play the games you already own » !

avatar

Gordon Freeman

10 oct 2019 @ 12:48

Après les départs chez Sony (et de nombreux licenciements en cours chez Sony Interactive Entertainment) ou encore celui de Hugues Ouvrard, une autre figure du jeu vidéo quitte ses fonctions en la personne de Mike Ybarra.

D’après mes sources, les licenciements en cours chez Sony touchent les services marketing et relations publiques de la branche européenne, et sont dirigés par la branche U.S. Même si c’est triste pour ceux qui vont se retrouver au chômage, c’est plutôt rassurant pour les joueurs car, il s’agit visiblement d’un recentrage de la communication et non de licenciements économiques.

Quoiqu’il en soit, on sent que ça s’active pour la prochaine génération en coulisse ! C’est étonnant d’ailleurs qu’il y ait plus de chamboulements du côté de chez Sony, alors que ces derniers s’en sont mieux sortis. Je m’attendais à ce que la direction de Microsoft coupent plus de têtes chez XBOX... Peut-être préfèrent-ils éviter d’envoyer de mauvais signaux avant la transition avec la Scarlett, la One ayant déjà suffisamment souffert.

Je connaissais Ybarra de visu, apparemment c’est un départ volontaire pour de nouveaux horizons. Par contre, je ne m’attendais pas au remplacement de Hugues Ouvrard... Il n’avait pas donné une interview récemment ? J’avais trouvé ses propos plutôt francs et réalistes, pour un grand ponte ça change ! Il me semble qu’il avait confirmé la volonté de Microsoft de s’ouvrir à plus de plateformes de jeu, sans vouloir insister davantage, je me demande si ça a un rapport avec son remplacement, parce qu’on sent bien que le sujet est un poil tendu chez XBOX, un coup on parle d’affranchissement de toutes les barrières, un coup on parle exclusivités, ce n’est pas bien clair.

Blondin

10 oct 2019 @ 14:25

C’est étonnant d’ailleurs qu’il y ait plus de chamboulements du côté de chez Sony, alors que ces derniers s’en sont mieux sortis. Je m’attendais à ce que la direction de Microsoft coupent plus de têtes chez XBOX... Peut-être préfèrent-ils éviter d’envoyer de mauvais signaux avant la transition avec la Scarlett, la One ayant déjà suffisamment souffert.

Je pense que le gros du ratage en terme de comm chez MS, même si on le mesure sur toute la durée de la gén actuelle (voir sur une partie de la suivante, on verra), s’est concentré sur les années 2013 / 2014. Après, il s’agissait de sauver les meubles, et je trouve qu’ils ne s’en sont pas si mal tirés mine de rien.

Bien sur, il y a encore eu l’un ou l’autre cafouillage, mais on les retient aussi (et surtout, je pense) à cause de cette arrivée de nouvelle gén gérée un peu avec les pieds. Parce que Sony, ils ont certes pris l’ascendant niveau comm, mais ils trainent aussi deux trois jolies casseroles, notamment sur le thème du crossplay.

Ce que je veux dire c’est qu’on retient, à raison sans doute, que MS sont des quiches en termes de comm à cause d’années 2013 et 2014 à la rue, et que de facto, Sony sont des cadors dans le domaine, ce qui est, je pense, plus un ressenti que vraiment la réalité.

Bref, à mon avis les têtes qui « devaient » tomber le sont déjà, c’est juste que la transition est forcément plus difficile à amorcer quand tu pars avec un tel bagage sur le dos. De toute façon on sera assez vite fixés je pense :-))

avatar

Gordon Freeman

10 oct 2019 @ 14:56

@Blondin

Je suis d’accord, depuis 2015 je dirais, ça va beaucoup mieux chez XBOX. Ils ont bien redressé la barre ! Le fait d’être passé à deux doigts du nauffrage les a poussé à devenir plus compétitif et a fini par servir l’intérêt des joueurs. Pour PlayStation, c’est en effet plus facile, leur leadership leur permet d’imposer leurs règles, mais ils commencent à prendre conscience que faire bande appart n’est pas dans leur intérêt. On le voit bien, avec leur récent changement d’avis sur le crossplay justement ; mais de base, je les trouve quand même plus efficaces dans leur com, dans la publicité pour leurs jeux par exemple. Là-dessus, Microsoft devrait en prendre de la graine ! En plus, ils en ont largement les moyens, bien plus que Sony même !

Blondin

10 oct 2019 @ 15:26

On le voit bien, avec leur récent changement d’avis sur le crossplay justement ; mais de base, je les trouve quand même plus efficaces dans leur com, dans la publicité pour leurs jeux par exemple.

ça c’est clair. J’étais au cinoche l’autre jour, j’ai vu la pub Xbox pour Ghost Recon et la pub pour le PS Now, y a pas photo. Et Sony a toujours cartonné dans le domaine, ils s’entourent bien.

Là-dessus, Microsoft devrait en prendre de la graine ! En plus, ils en ont largement les moyens, bien plus que Sony même !

Tout à fait. Je trouve que, niveau comm toujours, MS s’oriente trop sur le marché américain. Tout ce qu’ils font dans le domaine (et ça inclut leur pubs et leurs émissions dédiées) sent la culture ricaine à plein nez. Je comprends l’idée « on reprend les bases, on essaye de reprendre le marché sur lequel on a percé en premier, on verra pour le reste ensuite », mais effectivement, hors des frontières américaines, le message n’est pas toujours adapté (les trucs en mode stand-up, les « amazing » tous les trois mots, le concept « plus c’est gros, plus ça pète, mieux c’est »...).