Remedy : résumé de l’interview de son PDG, Tero Virtala (Alan Wake, QB, Control)

«Remedy prend le Control» le 19 juillet @ 12:302018-07-19T13:00:31+02:00" - 7 réaction(s)

Nos collègues de GamesIndustry ont rencontré l’actuel PDG de Remedy pour lui poser quelques questions sur le prochaine titre, Control, mais également parler du futur du studio. Résumé dans 1, 2, 3…

On apprend notamment durant cette interview qu’il n’y aura pas de suite aux titres Alan Wake et Quantum Break (QB), ce dernier étant une licence détenue par Microsoft. La firme américaine n’aurait apparemment pas souhaité donner suite aux deux titres pour des raisons que Virtala n’expose pas.

Il a été néanmoins un peu plus bavard concernant le prochain jeu du studio, Control, attendu pour 2019 sur Xbox One, PS4 et PC. Il serait en réalité un metroidvania prenant place dans une maison appelée The Oldest House où se passeraient des choses étranges. A l’aide de ses pouvoirs, l’héroïne devra résoudre toutes sortes d’énigmes et de puzzles, le tout pimenté par des dogfights typiques de chez Remedy. L’histoire serait, selon Virtala, un peu plus en retrait comparé aux précédents titres du studio. Il devrait y avoir un peu plus de gameplay que dans Quantum Break. Sans forcément vouloir jouer les pisse-froids, on ne prend pas trop de risques à dire que la tâche n’a pas dû être ardue vu que lesdites phases de gameplay dans QB ne faisaient finalement qu’office de remplissage entre deux cinématiques.

A noter également que c’est la première fois que Remedy est propriétaire d’une grosse licence, en l’occurrence Control, depuis Max Payne 2…il y a 15 ans.

Virtala s’est aussi fendu d’un commentaire concernant leur partenariat avec 505 Games : “Ils avaient les mêmes intentions que nous. « On avait le sentiment que ça pouvait être une bonne combinaison et c’est le cas ». En tout cas, on leur souhaite bon vent et que du bon pour Control qui s’annonce fort bien prometteur.

Source

Control

Accueil > News

Control

Control

Genre : Action

Editeur : 505 Games

Développeur : Remedy

Date de sortie : 2019

7 reactions

avatar

SauroneMX338

Rédaction

19 jui 2018 @ 13:28

RIP Alan Wake 2, Microsoft je te déteste :)

Koubiwan

19 jui 2018 @ 15:08

C’est très obscur cette histoire entre MS et ces deux licences. Personne ne parle de la vraie raison et je serai bien curieux de la connaître.

Je comprends Remedy qui a voulu à nouveau être propriétaire de leur création.

Enfin j’ai beau gardé confiance en MS, je ne comprends pas toujours où ils veulent aller avec leurs licences...à part nulle part.

avatar

boudboi

19 jui 2018 @ 15:29

C’est ça. Déjà qu’ils n’en ont pas beaucoup en plus ils préfèrent en laisser pourrir certaines qui pourraient tout à fait avoir de suites. C’est dommage.

Blondin

19 jui 2018 @ 15:34

Y a pas à creuser bien loin pour savoir pourquoi MS ne souhaite pas donner de suite (pour l’instant) à Alan Wake ou à Quantum Break : les jeu ont étés des semi-échecs commerciaux, et quand on connaît le coût d’un jeu (et les risques que ça implique), on peut se dire que MS a préféré miser, à un moment donné, sur autre chose.

Ce sont pas les premières IP qui ont eu un succès d’estime, dont une suite est réclamée par les fans, mais qui restent au placard pour x raisons, et d’ailleurs MS n’est pas le seul dans ce cas là. On a aussi, pour des raisons parfois différentes, mais qui ont toutes un rapport plus ou moins direct avec le pognon, par exemple F Zero ou Wave Race chez Nintendo, WipeOut chez Sony, et je parle même pas de l’arlésienne Half Life 2.

Quand un jeu ne se vend pas très bien, surtout s’il a couté cher, il a tout de suite beaucoup moins de chance de donner lieu à une suite. Puis le marché change aussi, rien n’indique qu’un jeu qui a cartonné il y a dix ans (ou plus) donne lieu à une suite qui cartonne également.

Bref, Alan Wake, j’adorerais une suite, donc forcément je suis déçu. Cela dit faut pas prendre ça pour argent comptant ; on a eu un retour (que je n’espérais plus et qui m’a fait acheter une One, rien que ça) de Killer Instinct en 2013, pratiquement vingt piges après le dernier épisode sur 64, on a sans doute bientôt un retour de Fable, on s’est fait teaser du Batlletoads... Il y a même eu le retour de Doom et de Quake... Bref, Alan Wake et Quantum Break, je les enterrerais pas si vite.

Par contre petite interrogation quant à l’article :

Alan Wake et Quantum Break (QB), ce dernier étant une licence détenue par Microsoft.

A noter également que c’est la première fois que Remedy est propriétaire d’une grosse licence, en l’occurrence Control, depuis Max Payne 2…il y a 15 ans.

Alors Alan Wake appartient à Remedy ou MS ? Dans mes souvenirs, c’est Remedy qui est propriétaire de l’IP, et non MS, qui n’a les droits que sur le premier volet. Et que donc, Remedy peut tout à fait proposer une suite d’Alan Wake à un autre éditeur.

Eboux

Rédaction

19 jui 2018 @ 16:31

C’est bizarre ces dires d’histoire en retrait puisqu’ils disaient un le contraire à l’E3 en précisant qu’ils essaient d’aller vers une autre forme de narration

Tomchoucrew

Rédaction

19 jui 2018 @ 16:36

Oui Alan Wake appartient à Remedy. Dans l’interview, il n’est pas dit le contraire. Quand ils disent « A noter également que c’est la première fois que Remedy est propriétaire d’une grosse licence » c’est en effet un peu étrange car ça laisse entendre que Alan Wake n’est pas une grosse licence (peut-être parce qu’il n’était que sur une seule plateforme).

Basterd

19 jui 2018 @ 17:58

C’est pas possible il faut absolument que je sache ce que devient Alan !!! SVP ! Je comprends plus rien, je croyais que Alan Wake leur appartenait à Remedy ?!