Xbox soutenu comme jamais par Microsoft, Matt Booty évoque les jeux exclusifs

«Un message clair» le 19 juin @ 18:102018-06-19T21:12:00+02:00" - 9 réaction(s)

Après l’E3, c’est toujours l’occasion de peaufiner et expliciter le discours forcément minuté d’une conférence, et c’est Matt Booty, directeur des studios Microsoft, qui s’est prêté à cet exercice avec des explications claires et sans détour comme on les aime.

Les questions du journal en ligne britannique Metro portaient pour la plupart sur le jeu solo et les exclusivités Xbox, ce que Matt Booty a commenté et qui mérite d’être lu. Il explique ainsi le soutien total apporté désormais par Microsoft à la division Xbox, et donne des éclaircissements sur la création des 5 studios Microsoft et les jeux solo.

JPEG - 19.6 ko

Je pense que nous sommes actuellement à un haut niveau dans cette génération. A la fin de l’année, sur toutes les consoles, il va y avoir un line-up de folie avec des jeux incroyables. C’est presque le meilleur moment depuis toujours pour les joueurs. Je ne peux pas vraiment commenter les décisions de Phil mais en dehors de ça, je pense que nous avons maintenant et plus que jamais le support complet de Microsoft. Ca n’est que depuis la fin d’année dernière que Phil a été promu pour s’assoir aux côtés de l’équipe exécutive. C’est dans ce cadre que Xbox a pu s’asseoir à côté de grands piliers comme Windows, Office, Azure ... ce sont les grands piliers de l’entreprise. Nous nous sentons soutenus, nous nous sentons encouragés à grandir. Je pense que nous nous sentons très responsabilisés. On a l’impression que c’est un nouveau jour maintenant et que tout va bien ensemble.

Metro souligne ensuite le manque de nouveaux jeux exclusifs à la Xbox en comparant avec l’offre de Sony, et Matt Booty explique alors que la création de 5 nouveaux studios interne à Microsoft va complètement dans le sens de la création de nouveaux titres. Et la réponse de Matt Booty est on ne peut plus claire. Microsoft ne souhaite pas faire de choix entre un genre de jeu et un autre. C’est aux studios de décider quels jeux ils ont envie de pousser.

Il y a deux façons pour nous d’avoir de nouvelles franchises. La première vient de l’équipe global publishing, qui est souvent négligée. Mais ils font partie de Microsoft Studios et c’est l’équipe travaille avec des développeurs de premier choix comme Remedy, Sumo… C’est de là qu’est venu Ori And The Blind Forest. Le but est qu’ils trouvent et sortent de nouvelles franchises. Mais c’est une des raisons pour lesquelles nous sommes allés chercher des studios tels que Compulsion Games [We Happy Few] et Ninja Theory [Hellblade]. C’est leur capacité à créer de nouvelles franchises, de nouveaux jeux, de nouveaux personnages et de nouveaux mondes. Et nous avons pris ça à l’extrême avec notre nouveau studio The Initiative, qui se situe à Santa Monica. C’est une feuille de papier vierge. Nous ne leur disons pas ‘allez faire ce genre de jeu’, nous leur disons ‘Nous voulons que vous puissiez créer une équipe, un studio, et une fois que ce sera fait, dites nous quel bon jeu il serait judicieux de faire’. Nous espérons donc que cela deviendra un excellent endroit pour la création de nouvelle propriété intellectuelle.

Vient alors la question des deux approches qui diffèrent entre Microsoft et Sony. La majorité des jeux exclusifs Sony sont des gros jeux solo narratifs alors que Microsoft n’en a presque pas.

Reconnaissons-le, ces jeux marchent bien, et les gens adorent y jouer. Pour nous, et je veux être très prudent pour clarifier cela, nous voyons les deux. Nous voyons des gens aimer les jeux solo, et c’est pourquoi vous pouvez vous asseoir et tracer votre chemin à travers Forza en solo si c’est ce que vous voulez faire. Mais nous savons aussi que de plus en plus de jeux concernent la communauté. De plus en plus, il s’agit de gens qui jouent ensemble, et nous allons poursuivre dans cette voie. Si c’est ce que font nos joueurs et vers là où ils veulent aller.

Mais il n’y a pas de sentiment général ou de stratégie qui dit :« Nous allons faire un genre de jeu plutôt qu’un autre ». En fait, avec ces acquisitions de studio, avec Ninja Theory, avec Compulsion, s’ils finissent par décider qu’ils veulent faire plus de jeux comme Hellblade ou We Happy Few - tous deux principalement des jeux solo - si The Initiative vient nous dire qu’ils veulent faire un jeu qui n’a même pas un composant multijoueurs, alors génial. Nous voulons que les équipes fassent les jeux qu’elles jugent justes.

Mon travail, en tant que leader de l’organisation des studios, est vraiment de faire en sorte que l’information et la réflexion sur les jeux viennent de la base, des studios vers les membres exécutifs, et non pas comme une sorte d’autorité membres de l’exécutif vers les studios.

Le message est donc clair, ce sont aux studios de proposer les jeux qu’ils souhaitent faire et Microsoft ne leur impose pas de genre en particulier, même si on imagine que la maison mère conserve évidemment un droit de regard sur ce qui est développé.

Source

Xbox One X

Accueil > News

9 reactions

avatar

deadlyegoalan

19 jui 2018 @ 18:25

Ben oui ça coule de source la question c’est : pourquoi vous comprenez que maintenant ? ça fait trois génèrations de console que Ms est dans « les jeux vidéos » vous êtes plus des neophites dans ce bisness.

avatar

xMarcus62

19 jui 2018 @ 18:49

L’achat de ces 4 studios de développement + la création de The Initiative par Microsoft est une excellente chose. Il fallait que Microsoft fasse grossir le nombre de ses studios internes, et les joueurs le réclament depuis des années, ils l’ont enfin fait.

J’ai hâte de connaître le prochain projet de Ninja Theory, j’avais énormément apprécié Hellblade.

On sait que Undead Labs va bosser sur State of Decay 3, en espérant un AAA pour le coup et j’aimerai bien avoir enfin une vrai campagne solo.

Playground Games, on le sait va continuer à développer les Forza Horizon avec une équipe et une autre équipe qui bosse sur Fable (que j’attends avec impatience, mais j’ai l’impression qu’il ne sortira pas avant 2020...)

Bon Compulsive Games est en train de finir We Happy Few sur console.

Et concernant le projet de The Initiative, j’ai également hâte de le connaître. En espérant que ce soit une nouvelle licence car selon les rumeurs que j’ai pu lire ici et là, apparemment ils prendront en charge le développement d’un nouveau Perfect Dark.

Koubiwan

19 jui 2018 @ 19:13

Assez d’accord avec Deadly...les mecs ne réagissent que maintenant ?? c’était quand la 360 était en pleine bourre qu’il fallait investir pour la gen suivante.

Mais qu’importe, mieux vaut tard que jamais ! Et je suis aussi curieux et impatient de voir le fruit de tous ces investissements...surtout qu’apparemment, le Philou ne compte pas s’arrêter là !

kalas68

19 jui 2018 @ 20:02

« A la fin de l’année, sur toutes les consoles, il va y avoir un line-up de folie avec des jeux incroyables »

Ah bon ? On a quoi en fin d’année ? :-|

avatar

xMarcus62

19 jui 2018 @ 20:29

@kalas68 : Il y a pas mal de jeux en provenance des tiers en fin d’année (Entre RDR2, Black Ops IIII, Battlefield V, FIFA 19, PES 2019, AC Odyssey, Shadow of the Tomb Raider, SoulCalibur VI, Fallout 76) mais effectivement parmi tous ces jeux en provenance des tiers, il y a que RDR2 qui m’intéresse vraiment... comme je l’ai dit sur une autre news, j’estime que la fin d’année est assez décevante.

Sur One, il y aura que Forza Horizon 4. Il me semble. Sur PS4, il y aura Spider-Man, Dreams (à priori) Concrete Genie, Medievil Remake (à priori) et Dragon Quest XI.

Blondin

19 jui 2018 @ 20:55

C’est effectivement une question de goûts, mais objectivement la fin d’année est quand même chargée en gros jeux, tu en a dressé une jolie liste non exhaustive.

Perso des jeux qui m’intéressent il y en a quelques uns, Fallout, Forza Horizon, Tomb Raider, RDR2, Soul Calibur, FIFA... Et même AC Odyssey, je suis pas contre !

Sinon assez content de ce que j’ai lu, clairement le discours est cohérent avec ce qu’on entend depuis deux ans, et ça fait plaisir de voir que d’une, on est resté dans la même logique, et que de deux, on commence à en avoir un aperçu concret.

jm ysb

19 jui 2018 @ 22:05

certainement qu’avec le départ difficile de la one, les inferiors bashing, le succès relatif des exclus maisons, MS a du fermer les vannes et cogiter à ce séparer de la branche !

cela expliquerai peut être le coté tardif de la prise de conscience sur beaucoup de remises en causes etc.

avatar

heloi

20 jui 2018 @ 00:20

@jm ysb Je pense qu’ils se sont rendus compte que malgré le shit storm qui s’est abattu sur la XBox One à ses débuts et qui est encore dans certaines mémoires 5 ans après, ils s’en sortent très très bien, même largement mieux que Nintendo qui a merdé avec sa WiiU sur cette génération. Ils ont donc du se dire que l’investissement n’est carrément pas risqué à partir du moment où ils évitent les faux pas. Et depuis ce temps, aucun faux pas et même des avancées impressionnantes. Entre le cross-network play, ID@XBox, le XBox Wireless Elite Controller, le XBox Game Preview, le XBox Game Pass, le XBox Play Anywhere, Mixer, la XBox One X, le XBox Adaptive Controller et bientôt l’Intelligence Artificielle améliorée (depuis le temps qu’on le réclame), et le streaming, c’est bien MS qui dicte le futur.

avatar

s3rg

20 jui 2018 @ 09:27

Oui on oublie souvent que Xbox n’a pas fais comme Nintendo avec la WiiU, cad jeté le bébé avec l’eau du bain. L’édition a bien sur été la grande perdante. Entre le sous investissement en fin de vie la 360 (pour Microsoft, à quoi bon investir bcp d’argent dans des projets risqués quand tu peux vendre des gimmicks avec Kinect ?) et le virage à 90° de Phil Spencer, je suis sûr que l’enveloppe destiné au développement / financement de jeu exclusif a servi de variable d’ajustement. Microsoft a finis le reboot de la Xbox, avec le matériel et les services, maintenant l’investissement se porte sur les studios internes. C’est une très bonne nouvelle. On peux regretter que cela arrive tardivement, mais il ne faut pas oublier que Microsoft aurait pu tuer la Xbox One et passer à une console suivante comme Nintendo ou sortir du marché console.