E3 2018 : Metro Exodus : nos impressions après 1h de jeu

«Montez à bord du Hype Train» le 14 juin @ 09:002018-06-14T09:26:55+02:00" - 1 réaction(s)

Fanfaronnant pour la deuxième année consécutive dans la conférence E3 de Microsoft, Metro Exodus était enfin jouable. C’est même durant presque une heure que nous avons pu nous essayer au jeu de 4A Games sur une Xbox One X. Le jeu tournait en 4K mais sans le HDR pour le moment et était à un stade bien avancé, même s’il restait quelques bugs qui auront bien le temps d’être corrigés d’ici sa sortie.

Plus grand et plus ouvert

La démo commençait sur le train introduit précédemment en vidéo. Ce nouvel épisode se situe dans des environnements extérieurs probablement reliés entre eux par la grosse locomotive qui devrait servir de fil conducteur à l’histoire donc. Un système de mission était introduit ici et, à l’aide d’une carte et un descriptif d’objectifs, on apprenait qu’il fallait sauver une femme et son enfant prisonniers dans une église. Premier constat, le jeu propose une bonne distance d’affichage et aucun aliasing. Les détails sont visibles de loin mais dans l’ensemble, il n’est pas aussi beau actuellement que ce que l’on avait vu. Pour un environnement post-apo et dans la neige, le jeu est plus beau que Fallout et se rapproche de ce que l’on a pu voir sur Battlefield V.

La zone de la démo était aussi glaciale qu’hostile. Des monstres se promenaient librement sur la carte, à l’image de petites choses bizarres comme une carapace qui se déplaçait sous l’eau pour venir attaquer la barque que l’on avait subtilisé pour rejoindre le lieu de la mission, situé dans une ville submergée. Nous avons pu croiser aussi des sortes de gros chiens agressifs. Pour rendre l’environnement plus vivant, une faune plus classique répond aussi présente : des lapins couraient se réfugier dans leurs terriers et des corbeaux surveillaient nos allées et venues.

La survie, toujours au centre de l’aventure

Les humains seront aussi des ennemis potentiels. Le personnage à récupérer se trouvait dans une église gardée par les fanatiques d’un culte inconnu, qui n’appréciaient pas spécialement notre présence. Pris au piège à notre tour, l’objectif était de repartir de la zone de manière discrète ou violente. Attention cependant, le choix à une incidence. Ayant préféré la deuxième option, on apprenait par la suite que ce clan ne nous ferait plus de cadeau suite à notre barbarie. Nous avons d’ailleurs pu constater que devant notre violence extrême, égorgeant discrètement nos victimes et tirant à vue sur tout ce qui couraient, les derniers survivants baissaient les armes pour se rendre. Notez qu’il était encore possible de les tuer, ce qui ravira les plus sanguinaires d’entre vous. Par la suite, nous avons été attaqués par une autre bande de ce groupe, sans sommation.

Le déroulement est plutôt classique donc. On progresse assez librement sur la map même si certains passages sont accessibles via un chemin unique. Ces couloirs s’accompagnent de scripts pour mettre en avant certains éléments perturbateurs, à l’image du très gros monstre que l’on voyait attaquer une barque dans le trailer. Le jeu propose du craft grâce aux différents objets que l’on récupère dans l’environnement. Stocké dans notre sac, il fallait le poser au sol pour accéder au menu de création, petit détail qui tend à rendre le jeu réaliste. Si l’on pouvait se crafter des soins, on ne pouvait se créer des munitions qui étaient très rares pour le moment. Les armes sont customisables et le feeling de celles que nous avons pu essayer était plutôt bon. En tout cas, l’aspect survie du titre est conservé et il devrait proposer encore un gros challenge en poussant la difficulté qui était assez abordable ici en dehors de la rareté des munitions.

Dans l’ensemble, ce Metro Exodus a l’air bien ficelé et propose une aventure plutôt immersive. Cette fois, 4A Games semble avoir eu les moyens et le temps nécessaire pour amener la série sur le devant de la scène. Il y a assez d’éléments de gameplay pour le rendre intéressant, divergeant juste ce qu’il faut des précédents opus pour le ranger au niveau des suites que l’on peut raisonnablement attendre jusqu’à sa sortie le 22 février de l’année prochaine.

Metro Exodus

Accueil > News

Metro Exodus

Metro Exodus
PEGI 0

Genre : FPS

Editeur : THQ Nordiq

Développeur : A4 Games

Date de sortie : 22/02/2019

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

1 reactions

Oenomaus

14 jui 2018 @ 09:36

La période de février est très riche en sortie