Preview - Resident Evil 5

«Prise en main du mode coop» , - 0 réaction(s)

En l’espace d’une dizaine d’années, Resident Evil, appelé Biohazard au pays du soleil levant, est devenu une série culte dans le monde vidéo-ludique. Cette année 2009 sera celle de la sortie du prochain volet sur consoles “next-gen”. Resident Evil 5 sera également le premier de la série sur Xbox 360 et c’est à cette occasion que nous avons eu le plaisir d’essayer le jeu et notamment l’une des grandes nouveautés : le mode coopération.

Évolution oblige, la plupart des jeux nouvelle génération utilisent le multijoueurs, et c’est tout naturellement que Capcom a intégré pour ce Resident Evil. En effet, nous aurons la possibilité de jouer toute l’aventure en coopération via le Xbox Live ou en local sur une même console. Dans ce cinquième volet, l’action se prête complètement à la coopération car votre héros, Chris Redfield, sera accompagné par Sheva Alomar et ils devront s’aider mutuellement pour franchir les vagues de zombies et différents obstacles qui parsèment les niveaux.

L’histoire se déroule en Afrique, où Chris Redfield a rejoint une organisation pour lutter contre les dernières menaces bio-terroristes qui transforment littéralement les habitants et les animaux en créatures folles venant d’une organisation nommée Tricell qui a repris les expériences d’Umbrella. Wesker semble également ne pas être étranger à ces évènements.

Depuis quelques années, nous étions habitués à voir des écrans splittés en horizontal ou vertical mais c’est avec surprise que nous découvrons deux fenêtres, au format 16:9, séparées sur le téléviseur. La totalité de l’écran n’est donc pas utilisée ce qui peut paraître frustrant, c’est une histoire de goût. Et quant à la qualité graphique, elle n’est pas du même niveau qu’en solo. Les détails sont bien moins précis jusqu’à penser que l’on rejoue sur une console « old-gen » par le fait de voir d’importants aliasings, les textures sont fades et les effets de lumières incohérents. Notre sentiment est vraiment partagé sur cette version surtout quand on repense aux premiers trailers.

Nous commençons un niveau situé dans une mine au travers des tunnels empruntés par les chariots. Étant dans le noir, l’un de nous doit prendre une imposante lampe et éclairer l’équipier afin qu’il s’occupe des zombies sur notre passage. Parcourant prudemment les tunnels, les attaques « zombiesques » arrivent dans tous les sens. Il faut veiller à regarder derrière soi et en même temps penser à éclairer le champ de vision de son compagnon. La lampe s’utilise comme une arme, à bout de bras, elle éclaire partiellement et l’on peut utiliser le bouton de viser pour améliorer l’éclairage vers un point précis. Par contre l’inconvénient c’est qu’elle prend la place de votre arme et vous serez donc incapable de vous défendre, le jeu de la coopération prenant alors tout son sens. Inutile de dire que comme pour le tir, il faudra choisir entre avancer ou éclairer un endroit. La progression est donc là encore ralentie et nuit véritablement à l’intensité de l’action (si tant est que le jeu s’oriente dans cette direction !). Plusieurs chemins s’offrent à nous mais certains sont de fausses pistes et le temps de choisir la bonne issue, quelques ennemis tentent de vous de vous arracher les membres... Encore faut il pouvoir s’en débarrasser si les armes sont de moins en moins alimentées en balle.

L’une des principales difficultés est d’être très économe sur les munitions. Nous nous sommes régulièrement retrouvés sans armes et seul notre couteau fut vite notre dernière chance de survie. Étant en grande difficulté, la coopération se fait à nouveau indispensable. Si l’un d’entre nous se retrouve aux mains d’un zombie, une alerte surgit sur l’écran pour l’aider. Il suffit d’appuyer sur le bouton affiché pour libérer votre coéquipier et s’il se retrouve dans un état physique pitoyable, vous pouvez lui redonner un peu de couleurs en lui passant un spray de soins. L’autre facette du multijoueurs est de se séparer afin d’ouvrir ou d’aider son compagnon à franchir un passage ou de faire le ménage pendant que l’autre « snipe » quelques adversaires lointains.

La partie s’achève et une question se pose. Est-ce un jeu d’action ? De shoot ? Un survival ? Clairement la réponse est difficile et celle du shoot nous semble la plus approprié. En effet, l’action est continuellement stoppée par le système de visée qui nous oblige à rester immobilisé pour tirer sur nos cibles et le coté survival a disparu surtout depuis le précédent opus. Ceux qui ont apprécié Resident Evil 4, seront encore en émoi notamment grâce à la coopération qui est complètement adaptée à l’aventure et devrait représenter l’atout majeur de ce Resident Evil 5.

Accueil > Focus > Previews

Resident Evil 5

Genre : Survival Action

Editeur : Capcom

Développeur : Capcom

Date de sortie : 13/03/2009

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3