Preview - Ori and the Will of the Wisps : nos 3h de jeu envoûtantes

«Poule Ori» , - 1 réaction(s)

Cinq ans déjà nous séparent de la sortie d’Ori and the Blind Forest, un jeu de plateforme 2D / exploration aux qualités indéniables, encensé par la presse à l’époque. Relancer le titre spécifiquement pour cette preview nous a permis de constater à quel point le premier jeu de Moon Studios n’avait pas bougé d’un iota, et reste un titre majeur du catalogue Xbox.

Le titre avait impressionné en 2015 par son esthétique assez fabuleuse, une bande-son envoûtante, un gameplay vif et nerveux et un challenge intéressant.

Après 4 années de développement, le studio autrichien nous livrera le 11 mars 2020 une nouvelle plongée dans la forêt de Nibel et au-delà, l’occasion d’apporter quelques changements à la formule initiale.

Le même, mais en mieux

L’histoire d’Ori and the Will of the Wisps se déroule peu de temps après les évènements de Blind Forest, où l’on découvre que “Ku”, l’enfant de Kuro, fait désormais partie intégrante de la famille d’Ori. Appelée par le ciel, notre jeune chouette prendra vite son premier envol, sans oublier d’emmener Ori sur son dos. Rapidement séparés par une tempête foudroyante, la première étape de l’aventure consistera donc à retrouver Ku. Par la suite, nos deux comparses pourront coopérer sous la forme d’un personnage jouable.

PNG - 2.4 Mo

Si la direction artistique reste globalement très proche de celle du premier opus, avec une bande-son toujours aussi envoûtante (et toujours signée Gareth Coker), on notera tout de même une différence visuelle avec le premier jeu : les éléments du décor sont maintenant plus animés, sur davantage de plans, ce qui donne immédiatement la sensation d’être au cœur d’un monde plus vivant. De nombreux effets visuels viennent accentuer cette impression, comme les rayons du soleil à travers les arbres ou encore ces décors partiellement en flamme lors de l’introduction, lorsqu’Ori utilise une torche pour combattre un ennemi. C’est d’ailleurs précisément lors de cette scène que l’on comprend que nous avons ici affaire à un gameplay totalement nouveau : exit les attaques autoguidées de Sein du premier volet, ici il faudra trancher dans le vif pour les attaques au corps à corps.

PNG - 1.9 Mo

Un gameplay revu et corrigé

Vous disposez maintenant de trois compétences principales, correspondantes aux boutons X, Y et B. Prévues pour être changées à la volée sur une simple pression de la touche LT, il pourra s’agir d’attaques au corps à corps, à distance ou encore d’un soin par exemple.

À cela s’ajoute des “éclats d’esprits”, des compétences passives à équiper dans le menu, que vous pourrez acquérir en échange “d’esprits de lumières”, la monnaie du jeu.

On comprend rapidement que les possibilités seront plus nombreuses que dans le premier volet, et qu’il faudra faire des choix en fonction de votre style jeu pour construire votre “build” idéal. La panoplie de mouvements n’est pas non plus en reste et l’exploration semble garder une place centrale dans l’expérience. En seulement 3 heures de jeu sur cette version de démonstration, nous avons pu débloquer le double saut, un dash, la capacité de rebondir sur les ennemis et les projectiles, ainsi qu’une nouveauté : le grappin, qui permet de s’accrocher aux lanternes ainsi que sur certaines surfaces. Tous ces éléments se combinent pour créer un véritable flow où la navigation à travers les différentes zones semble presque hypnotique : Ori saute, vole, virevolte avec une légèreté déconcertante et cette sensation de maîtrise de l’environnement et des capacités décuple le plaisir de jeu.

Ce second volet apporte également son lot de nouvelles rencontres, avec de nombreux personnages qui parsèment l’univers du jeu pour distribuer des quêtes secondaires ou échanger votre monnaie afin d’améliorer Ori. On sent bien l’influence de titres comme Hollow Knight, ne serait-ce que par la rencontre très rapide avec un cartographe à qui vous pourrez acheter un aperçu de la zone que vous êtes en train d’explorer.

PNG - 2.8 Mo

Si le jeu propose toujours 3 modes de difficulté pour l’aventure, l’expérience en mode normal semble proposer un challenge plus lisse que dans Blind Forest, avec une sauvegarde désormais automatique. Aussi, la présence de quêtes secondaires permettra aux joueurs de vaquer à d’autres occupations face à un potentiel pic de difficulté. On reste impatient de découvrir les affrontements une fois en possession de toutes les capacités !

En marchant dans les traces du premier volet tout en y ajoutant plusieurs nouveautés bienvenues, Ori and The Will of the Wisps s’annonce déjà comme un indispensable pour les amateurs du genre et un argument de plus pour le Xbox Game Pass qui, pour rappel, permettra aux abonnés d’y jouer dès la sortie le 11 mars prochain.

Nos vidéos de gameplay maison

Découvrez les 20 premières minutes de l’aventure :

Gameplay : « The Wellspring »

Gameplay : « Escape The Wellspring »

Bilan

En marchant dans les traces du premier volet tout en y ajoutant plusieurs nouveautés bienvenues, Ori and The Will of the Wisps s’annonce déjà comme un indispensable pour les amateurs du genre et un argument de plus pour le Xbox Game Pass qui, pour rappel, permettra aux abonnés d’y jouer dès la sortie le 11 mars prochain.

Accueil > Focus > Previews

Ori and the Will of the Wisps

Ori and the Will of the Wisps
PEGI 0

Genre : Aventure/Plates-Formes

Editeur : Microsoft

Développeur : Moon Studios

Date de sortie : 11/03/2020

Prévu sur :

Xbox One

1 reactions

derrick132

26 fév 2020 @ 22:30

J’ai adoré le 1er que j’ai fait il y a 2 mois. Et celui m’a l’air sublime. Je vais le précommander de ce pas.