Preview - Monster Energy Supercross : on a joué dans la boue

«Une expérience fidèle en vue ! » , - 1 réaction(s)

Voila maintenant presque 20 ans qu’un jeu sur le championnat américain officiel de supercross n’avait pas vu le jour. En effet, après EA sports au début des années 2000, c’est au tour aujourd’hui de Milestone de proposer un titre sur ce sport très populaire outre Atlantique. C’est dans le cadre de l’enduropale du Touquet que nous avons été (très bien) accueillis afin de mettre les mains sur le jeu et s’en faire une première opinion. Nous avons également eu la possibilité de s’essayer brièvement à TT Isle Of Man, le jeu de moto sur la course éponyme qui s’est fait plutôt discret jusqu’ici. Les développeurs ont choisi de le reporter de plusieurs mois et ce que nous avons pu essayer s’est montré très plaisant. Une preview complète arrivera donc plus tard.

WELCOME TO SUPERCROSS !

Tout d’abord, il convient de préciser les conditions de test : nous jouions sur des builds PC avec une manette PS4 Nacon Pro. La version que nous avons testée était assez maigre en contenu ; en effet, seuls deux circuits étaient disponibles et nous ne pouvions rouler qu’en 450cc avec les pilotes officiels, impossible donc de voir la customisation pilote et moto, dommage. De même, nous n’avons pu tester l’éditeur de circuit ou encore avoir accès à autre chose qu’aux modes courses simples et contre la montre.

C’est donc en course simple qu’a débuté notre périple, et dès les premiers tours de roues, on remarque que le fun est immédiat et que la prise en main est très rapide. Habituellement connu pour son côté mi-arcade mi-simulation, Milestone nous offre ici un titre plus orienté vers l’arcade, ce qui n’est pas pour ravir le fan que je suis et pourtant, il faut avouer qu’on se prend vite au jeu. En y regardant de plus près dans les options, on remarque effectivement que le mode de physique “Pro” a disparu, laissant place uniquement à un pilotage “assisté” ou “normal”. Bien que l’on puisse ensuite désactiver les aides servant au couplage des freins, au poids du pilote et à la boite de vitesse, la physique générale reste donc plus assistée et permissive que dans MXGP 3 notamment. Est-ce amené à changer dans la version finale ? Réponse dans quelques semaines. Concrètement, on remarque que le contact au sol est toujours très bon, supercross oblige, les pistes sont plus serrées et il est désormais plus facile de choisir les trajectoires intérieures des virages avec plus de grip mais également de relancer plus efficacement la moto avec l’embrayage qui avait dans MXGP 3 une utilité assez discutable. On retrouve donc un gameplay global plus nerveux, rapide, et plus vif dans les changements de trajectoires par exemple. La particularité du supercross réside bien évidemment dans les différents sauts, whoops et enchaînements qui caractérisent les pistes, et lorsqu’on sait que le gameplay “en l’air” n’est pas le fort de Milestone dans la série MXGP, on craint un peu le résultat dans un jeu uniquement de SX. Malheureusement, cet aspect n’a pas beaucoup évolué, on a toujours cette impression de flottement de la moto dans les airs et cela pose problème lorsqu’on arrive dans des lignes d’enchaînements techniques, le tout est aussi très (trop) permissif et il suffit la plupart du temps pour passer plus vite de rester gaz en grand et “rebondir” sur chaque saut plutôt que d’essayer de faire de beaux enchaînements, et c’est vraiment dommage. Les deux pistes proposées dans la démo n’aidaient pas non plus car elles ne proposaient pas vraiment d’enchaînements rythmés, à voir s’il en sera de même sur des circuits plus techniques. Surprenamment, les amorties qui, bien que toujours exécutable de la même façon (avec les deux sticks dans la direction opposée), ont eux vraiment gagné en fluidité, crédibilité et efficacité. Elles ne sont plus aussi simples à réaliser et demandent pas mal de temps pour être maitrisées de façon optimale.

L’intelligence artificielle n’était pas vraiment à la fête ; si elle peine à se montrer compétitive (nous avons gagné dès notre 2e course à son niveau de difficulté le plus élevé), on remarque aussi qu’elle fonce toujours à travers tout ce qui se trouve sur son passage, les collisions ne sont également pas des plus convaincantes puisque atterrir sur le casque de nos adversaire n’aura guère d’incidence sur lui comme sur nous.

Clairement, le gros point fort de Monster Energy Supercross jusqu’ici réside dans l’exploitation de la licence officielle, l’intégralité des pistes, pilotes, motos et stades sont reproduits à la perfection et on remarque aussi que les visages des athlètes ont été reproduits en 3D pour un résultat qui, même s’il n’est pas à la hauteur d’un Fifa ou NBA 2K, est quand même vraiment convaincant ! La partie graphique est également très réussie, Unreal Engine 4 oblige, le rendu est presque photoréaliste par moment avec des effets visuels qui en jettent et une immersion totale grâce par exemple à des petites cut-scenes avant et après les courses commentées par Ralph Sheheen (speaker officiel des courses) en personne pour faire “comme à la télé”. Il est également très sympatique de remarquer des petits détails “de fan” çà et là pour coller à la réalité. La partie sonore a également évolué, si elle avait fait un énorme bond en avant dans MXGP 3, quelques petites couacs subsistaient encore dans les bruits des moteurs ; c’est désormais beaucoup plus réussi aujourd’hui avec des rupteurs de 4 temps qui font plaisir à entendre ! L’ambiance globale des stades est, elle aussi, bien retranscrite.

Alors au final ? Ca sent bon ou pas ?

Question difficile, si au final le fan hardcore de réalisme et de technicité que je suis regrette forcement la tendance plus “arcade”, j’ai quand même pris énormément de plaisir durant cette heure d’essai et c’est plus un sentiment de frustration qui en ressort, la démo très faible en contenu n’ayant pas aidé non plus. Cela reste tout de même un titre que j’ai vraiment hâte de tester en profondeur notamment à travers son mode carrière, la customisation et l’éditeur de piste. Le online aura également une place importante et j’ai aussi envie de voir ce que donnera le patch Xbox One X, n’ayant pas de détails sur ce dernier, pourquoi pas rêver d’un mode à 60 images/seconde par exemple ? Réponse bientôt dans le test complet.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2230.jpg?1507929427

Accueil > Focus > Previews

Monster Energy Supercross

Monster Energy Supercross
PEGI 0

Genre : Courses

Editeur : Milestone

Développeur : Milestone

Date de sortie : 13/02/2018

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Switch, Apple iOS, Android

1 reactions

Koubiwan

03 fév 2018 @ 10:32

Preview qui peine à me convaincre mais à tester...

Thx Saurone