Preview - Halo Wars 2

«À surveiller de près» , - 7 réaction(s)

À un peu plus d’un mois de la sortie d’Halo Wars 2 prévue pour le 21 février prochain dans nos contrées, nous avons pu poser les mains sur le jeu. Campagne, multijoueur et Blitz, tout y est passé. L’arrivée de Creative Assembly aux manettes a-t-elle permis au jeu d’entrer dans une autre dimension ?

Côté campagne

Atriox est bien parti pour devenir culte. En espérant que son développement ne soit pas hors sujet dans le reste du jeu
Atriox est bien parti pour devenir culte. En espérant que son développement ne soit pas hors sujet dans le reste du jeu

En guise d’apéritif, nous avons pu nous essayer au mode campagne du titre. De ce que l’on sait, le jeu se déroule 28 ans après les évènements de Halo Wars premier du nom, soit en l’an 2559. L’équipage du Spirit of Fire, laissé en sommeil cryogénique, est réveillé alors que le bâtiment est en approche d’une structure bien connue de tous les fan de la série : l’Arche. C’est donc sur l’Installation 00 que nous rencontrerons notre nouvel ennemi : Atriox. Dévoilé lors de l’E3 dernier puis lors de différents trailers, Atriox semble être bien parti pour devenir un des ennemis cultes de la saga Halo. Qu’il semble loin le Didacte ! Atriox, lui, est réellement brutal, sanglant, et les affrontements contre nos Spartans de la Red Team promettent d’être épiques. J’espère réellement que le développement du personnage se poursuit de manière intéressante au fil du jeu, car les premières impressions à son égard sont excellentes.

Si on laisse de côté le scénario qui viendra enrichir le lore déjà bien épais de la franchise Halo, le jeu propose une approche différente par rapport à son aîné. En effet, le changement le plus notable se trouve dans l’abandon des réacteurs. Désormais l’énergie sera générée puis consommée, comme le minerai. Finie la construction du générateur puis son amélioration, avant de recommencer avec un deuxième pour être tranquille pour toute la partie. Maintenant il faudra miner cette ressource comme toute autre et avoir en permanence un oeil dessus pour ne pas se retrouver à court, car la plupart des bâtiments et des unités ont un certain coût en énergie.

Les grosses batailles entre deux armées imposantes envoient des effets plein les mirettes
Jerome-092 et la Red Team vous passe le bonjour !
Jerome-092 et la Red Team vous passe le bonjour !

L’aspect visuel du jeu, lui aussi, évolue. Nous sommes désormais dans un style plus cartoonesque du plus bel effet. Durant certaines cutscenes, les Spartans ont des allures de figurines Mega Bloks Halo, offrant une réelle opposition de style avec les Spartans ultra réaliste de Halo 5. Les effets visuels sont, quant à eux, hauts en couleurs et d’une incroyable beauté, offrant un contraste éclatant à l’écran. Les grosses batailles entre deux armées relativement imposantes envoient donc des effets plein les mirettes et c’est très bien ainsi.

De leur côté, les situations de jeu sont plutôt variées à défaut d’être originales. Si j’aurais personnellement apprécié une prise de risques plus importante de la part des développeurs pour certaines phases, d’autres m’ont agréablement surpris car totalement inédites par rapport au premier épisode. Espérons que la suite du jeu saura surprendre pour ne pas tomber dans la lassitude des situations s’enchaînant sans grande saveur pour faire le lien entre deux magnifiques cinématiques.

Côté multi

Les effets visuels sont extrêmement colorés et ce n
Les effets visuels sont extrêmement colorés et ce n'est pas pour me déplaire

Le plat de résistance se composait quant à lui de deux parties multijoueur en 3 contre 3. La première nous proposait un Team Deathmatch classique tandis que la seconde nous offrait un mode de contrôle de zones où il fallait prendre possession de 5 constructions pour accumuler le maximum de points. Si on a tendance, pour commencer, à jouer les deux types de parties de la même manière, c’est à dire montrer la plus grosse armée pour donner l’assaut, on se rend très vite compte que chaque mode de jeu propose ses spécificités et des approches stratégiques bien différentes. Disons le clairement, Halo Wars 2, comme le premier, n’est pas le jeu le plus stratégique en termes de contrôle d’unités. On en revient en général à “Control all” et “Attack target”. En revanche, le jeu propose une réelle réflexion sur comment améliorer sa base et composer son armée, et c’est clairement ici que se gagnent les parties.

Si l’on cherche de la pure stratégie, c’est encore moins vers le mode Blitz qu’il faut se tourner. Croisement audacieux et farfelu entre jeu de cartes de combat et STR, ce mode est une vraie bonne surprise. Chaque joueur possède une main de 5 cartes représentant soit une unité à poser sur le terrain, soit un pouvoir à activer avant de piocher une nouvelle carte. Bien entendu, chaque carte a un coût en ressources qu’il faudra récolter grâce à des points d’intérêt sur la carte. Ici, il n’y a pas de bases ennemies à détruire, juste des zones à capturer et, autant que faire se peut, des unités ennemies à éliminer. Sur des cartes plutôt petites et ne possédant que 3 zones (contre 5 en mode classique) les parties font preuve d’un incroyable dynamisme et se trouvent être relativement courtes.

Le joueur rouge va avoir mal aux fesses dans 3... 2... 1...
Le joueur rouge va avoir mal aux fesses dans 3... 2... 1...

Pour les amateurs de stratégie, l’intérêt se trouvera donc dans la construction de decks. Bien entendu, si vous voulez juste jouer 10 ou 15 minutes sans vous prendre la tête, chaque commandant possède un deck pré-construit mais peut aussi se voir attribuer 2 nouveaux decks personnalisés pour une plus grande profondeur de jeu. N’ayant pas d’information quant aux moyens d’acquisition de cartes, je ne peux rien assurer, mais on imagine aisément que les boosters seront achetables aussi bien via la monnaie in-game que via les micro-transactions. Espérons juste que l’ensemble soit suffisamment bien équilibré pour que le rapport de force ne soit pas faussé entre les joueurs mettant régulièrement la main au porte-monnaie et les autres.

Pour une première prise en main sous toutes ses formes, Halo Wars 2 se révèle être un titre plaisant à bien des égards. Si je ne peux que vous conseiller de tester la bêta du mode Blitz ce week-end pour vous faire une réelle opinion, il ne fait aucun doute que le jeu aura beaucoup plus de chance de plaire aux fans de l’univers Halo qu’aux puristes du STR.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1756.jpg?1465573537

Accueil > Focus > Previews

Halo Wars 2

Halo Wars 2
PEGI 0

Genre : STR

Editeur : Microsoft Games

Developeur : Creative Assembly

Date de sortie : 21/02/2017

Prévu sur :

Xbox One, PC Windows

7 reactions

Xcéces

19 jan 2017 @ 09:58

j’ai tellement hâte ! En tous cas ça a l’air plutôt positif tout ça, et puis avec Creative Assembly pas trop de quoi s’inquièter, les RTS ça les connait. :-)

predatore13000

19 jan 2017 @ 13:00

bonjour y aura une console collector ou un pack merci

Rhaganazielle

Rédaction

19 jan 2017 @ 15:02

@predatore13000 : Juste une édition simple ou une édition ultimate (comprenant le Season Pass + Halo Wars Definitive Edition)

om3no

19 jan 2017 @ 16:20

Miam ! Ça donne envie !

Vous l’avez testé sur One ou sur PéCé ?

Rhaganazielle

Rédaction

19 jan 2017 @ 17:13

@om3no : Les deux étaient dispo mais j’ai préféré tester la version One pour être au plus proche de la façon de jouer de la majeure partie des lecteurs

om3no

19 jan 2017 @ 18:08

Ok merci, content je suis. Y’a plus qu’à.

predatore13000

21 jan 2017 @ 16:45

bonjour merci a toi Rhaganazielle