E3 2013 : The Witcher 3, nos impressions

«Geralt est tellement swag» , - 2 réaction(s)

Après un trailer assez excitant pour nous mettre dans l’ambiance, voilà le retour du sorcereur le plus célèbre de ces 1000 dernières années : Geralt de Riv. Ce nouvel opus de la série the Witcher, inspirée de bouquins comme vous le savez si bien, sera plus centré sur l’histoire personnelle de Geralt, contrairement à ce qu’on pouvait reprocher aux précédents volets, un peu trop impersonnels. Le pitch est assez basique ; en gros, retenez que Geralt est appelé sur une nouvelle mission face à un mal émergeant.

Regarde-moi bien en face

La version testée était une pré-alpha de qualité suffisante à arracher des bruits de satisfaction à une partie de l’audience. Les décors tout particulièrement, ont bénéficié d’un travail assez exceptionnel, tout comme le personnage lui-même, exception faite de son visage, parfois toujours aussi statique et manquant de naturel que dans les précédents Witcher. Dans la même veine, les animations de course sont toujours aussi raides, bien que ça ne soit pas choquant. A l’inverse, les fleurs sous l’effet du vent, la météo changeante qui affecte toute la nature (et facilite ou pas la traque de certaines des 80 créatures du jeu ; ex : pleine lune pour un loup-garou), les nuages qui se métamorphosent, les environnements montrés étaient assez fabuleux de beauté et de réalisme ; pourtant la zone de jeu sera une trentaine de fois plus grand que the Witcher 2, une bagatelle. Le contexte est beaucoup moins morose que les marais ou forêts hantées rencontrées auparavant, et la partie que nous avons vue était très claire et lumineuse, vraiment agréable à contempler, avec des jeux de lumière intéressants. On nous promet que les émotions (expression des visages), le scénario et les dialogues ont bénéficié d’un travail particulier. Les voix, visiblement, aussi, puisqu’elles s’intégraient à merveille dans les scènes qui se déroulaient sous nos yeux.

Je n’ai qu’une seule vie

Geralt reste un sorcereur rodé avec ses 2 épées et ses signes pour venir à fin des monstres qu’il aura pistés. Si les combats manquaient un peu de précision (gestion des collisions approximative, impressions de mur invisible par moments), les effets de la magie sont vraiment réussis et le côté technique face à des ennemis gargantuesques est toujours de la partie. On regrettera la passivité des ennemis (surtout en groupe).

L’histoire principale vous amènera à faire des rencontres aléatoires qui auront des impacts sur la suite de l’histoire. La quête à laquelle nous avons eu droit s’inscrivait parfaitement dans la continuité du Witcher, n’ayez pas de crainte à ce sujet : à la recherche d’un personnage pour le compte d’un autre, Geralt tombe sur un village attaqué par une bête inconnue. Il accepte d’en débarrasser les villageois, contre monnaie sonnante et trébuchante (vous connaissez Geralt), et part alors enquêter. Sans vous spoiler comme nous avons pu l’être (rien n’a été révélé sur la trame principale, mais la mission est suffisamment originale pour qu’on n’ait pas forcément envie de tout savoir avant d’avoir le jeu), il s’agit d’une série de quêtes imbriquées qui s’enchainent avec naturel entre l’acceptation de la quête et sa résolution, en passant par les choix cornéliens de qui on veut favoriser : les gentils qui ont l’air méchant ou les méchants qui ont l’air gentils. Celles-ci alternent les phases de jeu entre combats, enquêtes et dialogues avec brio.

Bilan

Le passage à l’open world semble réussir à ce nouveau cru de la saga the Witcher. On espère que certains défauts pourront être gommés dans les versions de développement plus avancées, même si des doutes subsistent, les défauts mentionnés céans faisant partie de la saga depuis le début (murs invisibles lors des chutes, collisions approximatives, rigidité lors des courses notamment). Reste que le jeu a l’air encore plus immersif que les précédents, on espère que l’histoire tiendra la route et qu’elle creusera vraiment le personnage de Geralt pour être plus prenante que les précédentes, et on tiendra là assurément une nouvelle référence Action-RPG ! Sortie en 2014 sur PS4, Xbox One et PC.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1183.jpg?1390069610

Accueil > Focus > Previews

E3 2013

E3 2013

Salon E3 2013 en direct live ! Découvrez les conférences et dernières news de l’E3 directement sur Xboxygen. E3 2013 : dates

Toute l’actu des nouvelles consoles.

> Conférences 10 juin

Microsoft E3 2013 à 18h30
Electronic Arts E3 2013 à 22h00
Ubisoft E3 2013 à 23h59

> Conférences 11 juin

Sony E3 2013 à 03h00

2 reactions

jmabate

12 jui 2013 @ 09:43

c’est juste plus beau !

work44

12 jui 2013 @ 09:47

Tiens ça me fait penser qu’il faut que j’entame The Witcher 2 avant de passer à la next gen ! Le jeu donne bien envie en tout cas.