Deus Ex HR - Event et Interview David Anfossi

«Sans les mains» , - 0 réaction(s)

Ambiance classe et tamisée, c’est dans un cinéma au coeur de Paris que s’est tenue la soirée de lancement pour Deus Ex : Human Revolution. Confortablement installé dans un siège, nous avons eu droit à la projection des trailers de sortie sur grand écran en guise de mise en bouche. De quoi en mettre plein les yeux et les oreilles pour une soirée de lancement d’un jeu hors du commun.

Transhumanisme un jour...

Deus Ex sur Grand écran
Deus Ex sur Grand écran

S’en suit une présentation du jeu et du contexte en compagnie de plusieurs invités de « marque » comme David Anfossi (Producteur) et Jean-François Dugas (Directeur). Après une rapide présentation d’Adam Jensen, l’homme que vous allez côtoyer le plus ces prochains jours, ils sont rejoints par Jean-Claude Heudin (Directeur à l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia et auteur de livres) et Ariel Kyrou (agitateur multi-casquettes et également auteur) pour mener un débat sur les augmentations mécaniques du corps humain, plus communément appelé Transhumanisme. Rares sont les jeux qui soulèvent des questions, mais Deus Ex : Human Revolution est une exception appréciable, qui a fait les choses en grand. Vous avez sans doutes pu visionner la publicité « Sarif Industrie » qui promet à tous des jours meilleurs, suivie de peu par la contre pub de « Purity First » qui elle prône la vérité et veut nous ouvrir les yeux à nous pauvres humains manipulés.

David Anfossi et Jean-François Dugas
David Anfossi et Jean-François Dugas

Si vous êtes adeptes de science-fiction, vous vous rappellerez sans doute de Ghost in the Shell qui remettait déjà en question le fait de se moderniser avec des membres biotiques. Chaque homme ayant un degré différent d’acceptation à ces améliorations, rien que dans la salle après la question qui souhaiterait une amélioration, une bonne partie des personnes présentes n’eurent pas peur de lever le bras.

Transhumanisme toujours...

Débat sur le Transhumanisme
Débat sur le Transhumanisme

Après ce débat, nous avons eu la chance d’assister à une démonstration live d’une mission de ce Deus Ex sur l’écran de cinéma, avec aux commandes Jean-François Dugas. Tout commence dans un ascenseur au coeur d’un complexe rempli de soldats pas totalement amicaux. David Anfossi au micro nous présente l’interface et nous explique que le joueur compose Adam comme il le souhaite. Si le joueur est contre les améliorations physiques il peut n’en effectuer aucune, mais se pencher plutôt sur de l’upgrade d’armes. L’inverse est bien entendu possible aussi, les portes de la cage s’ouvrent, JF sort en trombe et la les gardes le remarquent ainsi qu’un énorme robot araignée qui s’empresse de le punir pour son zèle. Le résultat : une mort rapide et un retour à l’ascenseur sous le ricanement amusé de la salle. Les portes s’ouvrent de nouveau et ce coup-ci tout en finesse le personnage se glisse derrière une caisse et grâce à un enchaînement de compétences comme l’invisibilité pour arriver à l’étage. Quelques grenades plus tard, notre joueur se débarrasse des gardes en face de lui puis à l’aide d’un pistolet « électrique » désactive les sécurités restantes. La suite sera un enchaînement de pièges qu’il évitera avec brio jusqu’au combat avec le « tank ». Le monstre à terre l’infiltration continue jusqu’à une salle de stockage ou un groupe de mercenaires s’interpose. C’est d’ailleurs sur ces images que s’arrêtera la démonstration, moralité sur grand écran, ça en jette grave et le système de jeu promet de longues heures à trouver diverses solutions pour un même problème.

Les mots de la fin par Monsieur Anfossi

La présentation finie, nous avons eu la chance de poser quelques questions à Monsieur David Anfossi, peu malheureusement à cause du monde mais ça pourra en satisfaire certains.

>> Vous avez repris l’univers Deus Ex et non seulement offert une nouvelle version d’un jeu à succès, mais également posé une question aux joueurs, celle de l’augmentation humaine. Avez-vous rencontré des problèmes à soulever ce genre de questions sensibles ?

Peu de personnes ont pu tester le jeu et donc nous donner leur ressenti sur les évènements de Deus Ex HR, mais nous avons essayé de soulever de nombreuses questions dans cet épisode sans pour autant prendre parti. C’est vraiment aux joueurs de décider de leur position face aux évènements. Square Enix nous a soutenus dans cette optique de jeu et les joueurs semblent réceptifs au fait d’être face à ces questions.

>> Vous semblez donner un certain intérêt à l’avis de la communauté, ce qui est une bonne chose autant pour nous joueurs que pour vous développeurs. Les retours des joueurs ont-ils eu un gros impact dans votre développement ?

Nous avons bien entendu mis en place un moyen de désactiver la surbrillance des objets interactifs, mais nous avons aussi effectué plus de 15 play tests, qui ont regroupé une dizaine de joueurs extérieurs pour tester le jeu à différents moments de la production. Ce qui nous a permis de faire évoluer les contrôles un certain nombre de fois pour plus d’accessibilité et d’efficacité. Nous accordons une grande importance aux retours des joueurs dans l’ensemble.

>> Vous n’avez pas cédé aux sirènes du multijoueurs comme la plupart des grosses productions de ses dernières années, il y a une raison particulière ?

Nous ne sommes pas trop dans les standards de suivre les tendances à faire du multijoueurs, nous avons créé un studio, une équipe, appris une nouvelle technologie et avons voulu faire un Deus Ex, un vrai. Nous avons voulu mettre toute notre énergie dans le jeu et ne pas nous éparpiller pour livrer une bonne expérience, c’est une décision que nous avons prise dès la conception.

>> Quand vous avez décidé de vous lancer dans une préquelle à l’histoire de Deus Ex, aviez vous une vision à plus ou moins long terme, comme une trilogie ou ne serait-ce qu’un second épisode ?

Nous ne travaillons pas plus vite que la musique, nous préfèrons faire étape par étape. Nous n’avons pas prévu de suite, mais comme tout bon développeur, nous avons tout de même écrit une histoire pour quatre jeux. Et moi, en tant que producteur, il a fallu couper un peu pour être plus réaliste et avoir un contenu plus condensé. Le jeu offre tout de même 30 heures de scénario et à part ça, pour l’avenir on verra comment est reçu le titre et on avisera par la suite.

En bref

Une soirée en grande pompe avec des invités de marque et la fusion de deux grands arts, le cinéma et le jeu vidéo. Une présentation et un débat passionnant sur l’avenir de l’humanité et les possibilités d’augmentation de l’homme. Mais surtout, un David Anfossi passionné par son jeu et son métier qui a accepté de répondre à quelques questions malgré le monde présent à cette soirée.

>> Pour plus d’informations n’hésitez pas à lire notre Test - Deus Ex : Human Revolution

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton247.jpg?1390069320

Accueil > Focus > Interviews

Deus Ex : Human Revolution

Deus Ex : Human Revolution

Genre : Action RPG

Editeur : Square-Enix

Développeur : Eidos Montréal

Date de sortie : 26/08/2011

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows, Mac OSX

Venez discuter sur le Forum Deus Ex : Human Revolution