Test - Nacon Pro Compact : notre avis sur la première manette Xbox de Nacon en 2021

«Des atouts non négligeables» , - 5 réaction(s)

Nacon, éditeur et fabricant d’accessoires de jeu, avait dévoilé à l’automne 2020 une nouvelle gamme de quatre manettes pour l’écosystème Xbox, prévue pour une sortie échelonnée courant 2021. La Pro Compact devient ainsi le premier modèle de la marque française à être commercialisé ce 15 mars au prix de 49,90 euros en coloris noir ou blanc. Cette manette labellisée “Designed for Xbox” garantit une parfaite compatibilité de l’accessoire avec toutes les consoles Xbox One et Series. Bien entendu, la compatibilité avec le PC est assurée.

La concurrence s’annonce rude pour l’accessoiriste français avec la manette standard de Microsoft, tant cette dernière est considérée par les joueurs comme une référence. Même si la bataille semblait perdue d’avance, la Pro Compact dispose sur le papier d’options intrigantes et intéressantes que nous avions hâte de tester.

Fil obligatoire en hommage à Spencer

Crevons l’abcès d’entrée de jeu, la manette Pro Compact est uniquement filaire. Si la présence de cet appendice ne vous effraie pas, sachez que Nacon a eu la bonne idée de proposer un cordon d’une longueur assez généreuse de 3m renforcé aux endroits de torsion critiques.

Comme son nom l’indique, la manette d’entrée de gamme de Nacon est de format compact, 15% plus petite qu’une manette standard selon les données du constructeur. En comparant avec le modèle de base de Microsoft, la Pro Compact surprend par une longueur supérieure au niveau du haut du périphérique, ce qui donne un espacement plus grand entre le stick gauche et les 4 boutons d’action principaux. Néanmoins, la compacité se gagne avec une hauteur rabotée d’un petit centimètre.

La Pro Compact se démarque également par une forme générale plus oblongue et beaucoup moins biseautée que la manette du géant américain. Les gâchettes sont ainsi orientées vers l’extérieur, contrairement à sa rivale, pour épouser le prolongement des doigts. L’espacement entre les gâchettes et les boutons LB/RB est également bien prononcé.

Le périphérique est quasi entièrement en plastique, ce qui n’est pas surprenant pour la gamme de prix. L’aspect général de face reste très correct, avec le logo de la marque mis en évidence de façon discrète et élégante en position centrale haute. La finition arrière est en revanche très grossière avec la visserie bien apparente, pratique pour un démontage rapide mais pas du tout esthétique. Pour la connectique, seule une prise jack permet de connecter un casque audio filaire. Enfin, le coloris blanc de la manette mis à notre disposition s’est révélé rapidement salissant avec la sudation.

Quinze jours de rééducation

L’essentiel pour un joueur demeure la prise en main et l’ergonomie. La Pro Compact est avant tout légère. Dès lors, jouer sur une longue session de jeu entraîne automatiquement moins de fatigue physique. Cette légèreté associée à un format plus compact devrait plaire aux petites mains, particulièrement celle des enfants. Les grandes mains ou les joueurs aimant ressentir le poids de leur manette auront plutôt la sensation de tenir un jouet entre les mains.

Une autre particularité du périphérique est une forme beaucoup plus creusée aux poignées. De ce fait, la Pro Compact se veut moins universelle que la manette standard de Microsoft. En effet, cette “cassure” plus prononcée comme sur le modèle Wolverine V2 de Razer n’est vraiment agréable que pour les joueurs préférant se servir de leurs majeurs pour les gâchettes et de leurs index pour les boutons LB/RB. Ceux qui ont pris la “mauvaise” habitude de manipuler uniquement avec leurs index les gâchettes et les boutons du haut ne trouveront jamais une bonne prise en main, pire ils ressentiront des douleurs. Néanmoins, l’Homme étant une espèce qui change ses habitudes seulement sous la contrainte, nous pouvons confirmer pour les besoins du test que la Pro Compact est du coup une manette idéale afin de remettre dans le droit chemin les rebelles récalcitrants, pour finalement leur plus grand bonheur.

Pour clôturer l’analyse sur la prise en main, Nacon a comme Microsoft fait le choix d’une surface arrière des poignées texturée qui améliore le grip, même si pour le prix nous ne pouvons profiter du toucher plus agréable du caoutchouc et devons nous contenter du plastique.

La guerre des boutons

Là où la Pro Compact joue à armes égales avec la manette standard semble être sur la qualité et l’ergonomie des boutons, sticks, gâchettes et compagnie. S’il est difficile de juger la fiabilité à long terme lors d’un test, nous pouvons constater que la proposition de Nacon se démarque et demeure intéressante. L’attribution du point gagnant entre les deux manettes rivales se fera donc selon vos préférences de joueur car aucun bouton n’est remplaçable sur cette gamme de prix.

Les sticks sont ici nervurés et non lisses. Par contre, les gâchettes restent lisses alors que les picots présents sur celles de la nouvelle manette de Microsoft nous ont convaincus de leur utilité. Les boutons XYAB sont plats et plus larges mais sonnent bruyamment. En revanche, la croix directionnelle classique de la manette de Nacon demeure silencieuse et semble également de qualité. Elle a passé le test de Cyber Shadow avec succès et félicitations du jury, mais l’absence de diagonales reste selon nous un léger handicap pour effectuer facilement les quarts de cercle des coups spéciaux dans de nombreux jeux de combat.

La position du bouton Capture à proximité des boutons Menu et Voir sur la manette Xbox standard est une plaie. Il arrive souvent qu’on appuie dessus malencontreusement en voulant afficher un menu. Sur la Pro Compact, les trois boutons sont vraiment espacés, évitant toute confusion. Si le bouton Menu est idéalement placé à côté des boutons X et Y, malheureusement nous regrettons la position du bouton Voir. On accroche le stick gauche en voulant cliquer sur le bouton. Dommage que les designers préfèrent l’esthétique d’une symétrie à une meilleure ergonomie.

Les développeurs de l’appli devraient postuler chez MS

Quand nous avons lu sur la belle brochure marketing de Nacon que la Pro Compact offrait de nombreuses options dignes d’une manette pro via une application, nous avons gloussé. Mais force est de constater que les développeurs de l’appli ont fait un sacré boulot. Premier constat, l’application est très fluide et sans bug. Elle bénéficie d’une ergonomie sans faille et propose des options simplifiées mais suffisantes pour un modèle d’entrée de gamme.

En effet, nous pouvons ajuster logiciellement la sensibilité des sticks et la réponse des gâchettes selon 5 profils prédéfinis tels que jeux de sport ou de course, FPS, infiltration… Ce qui devient très intéressant est que chaque stick et gâchette demeure personnalisable individuellement. Il est ainsi possible de définir la gâchette gauche avec le profil FPS pour une réponse courte et rapide et la gâchette droite avec le profil jeux de course pour une réponse progressive et longue.

De plus, nous avons également le choix d’activer ou non les vibrations et de limiter la croix directionnelle à seulement quatre directions. Ce dernier choix est intéressant par exemple dans des jeux d’action comme Sekiro où la croix sert à sélectionner rapidement des objets de l’inventaire. Dans le feu de l’action, nous faisions en temps normal de mauvaises manipulations à cause d’une forte réactivité des diagonales de la croix. Avec la limitation à 4 directions, il ne nous arrivait quasiment plus de remplacer la gourde de récupération de santé par un autre objet inutile à un moment critique d’un combat.

Certes, on peut ajuster tout cela dans de très nombreux jeux et Nacon ne sauvegarde finalement qu’un seul profil. Un bouton à l’arrière permet simplement de passer d’une utilisation standard de la manette au profil défini et vice-versa. Néanmoins, les menus des jeux sont parfois des usines à gaz et tout le mérite de Nacon est de proposer une solution simple, rapide et fun à utiliser.

Enfin, petit cadeau surprise pour tenter de convaincre le consommateur hésitant. Nacon offre l’activation de la licence Dolby Atmos for Headphones aux possesseurs de la manette. Ce bonus est loin d’être négligeable pour celui qui ne possède pas de licence active. En effet, pour les jeux compatibles, le Dolby Atmos est simplement la meilleure expérience sonore proposée.

Bilan

On a aimé :
  • Une véritable démarcation vis-à-vis de la manette Xbox standard
  • L’espacement des boutons Capture, Menu et Voir
  • L’ergonomie et le fonctionnement de l’application
  • La licence Dolby Atmos for Headphones activée gratuitement
  • Le silence de la croix directionnelle...
On n’a pas aimé :
  • ... gâché par le bruit des boutons
  • La prise en main élitiste qui n’est pas adaptée à tous les profils de joueurs
  • Une manette uniquement filaire
  • Une finition de la face arrière grossière
  • La sensation de ne pas tenir en main une manette “premium"
David n’a pas terrassé Goliath

Il est vraiment difficile de rivaliser avec la manette Xbox standard. Pour réussir ce pari, un accessoiriste doit proposer un modèle agressif sur le prix et qui se démarque suffisamment tout en n’étant pas trop largué qualitativement. La Pro Compact de Nacon ne répond qu’en partie aux cahier des charges pour cette mission quasi impossible et la marche reste bien trop haute pour concurrencer le périphérique made in Microsoft en tant que manette principale. Néanmoins, la Pro Compact dispose de sérieux atouts pour devenir une manette d’appoint intéressante ou plus adaptée pour les enfants. Si en plus vous ne possédez pas la licence Dolby Atmos for Headphones pour profiter d’une expérience sonore de très grande qualité avec les jeux compatibles, l’ajout gratuit de cette option rend d’un coup la proposition de Nacon beaucoup plus attrayante pour son prix recommandé de 49,90 euros.

Accueil > Tests > Tests matériel

5 reactions

avatar

Datan666

14 mar 2021 @ 19:28

Mais qui achète des manettes filaire en 2020 ?

Gaston Macoute

14 mar 2021 @ 20:10

@Datan666 Bah moi j’aimerai bien avoir une manette filaire de qualité. J’en ai marre de recharger des piles. Mais cette manette est trop bas de gamme, je passe mon tour.

avatar

EverFish

14 mar 2021 @ 20:30

@Gaston Macoutte, DPD propose un pack batterie + chargeur. Il suffit de poser la manette dessus et elle se charge, plus de problème par la suite sauf si tu joues plus de 12h.

Hakha

14 mar 2021 @ 23:08

Bon on est bien d’accord qu’on est pas dans même gamme de prix, mais perso, j’ai une Elite V2 et en terme de finition elle est top (je pense notamment au principal défaut de la V1 avec les anti dérapant), et la batterie qui est dedans tiens vraiment bien la charge je dois la recharger 2 fois par semaine et je joue énormément

avatar

Banania

15 mar 2021 @ 15:02

@Datan666 : beaucoup de monde, les joueurs Pro par exemple. Le sans fil offre un confort d’utilisation mais il a un prix : de la latence ; une autonomie variable ; des déconnexions potentielles ; interférences avec d’autres appareils sans fil ; pas génial niveau écologie (piles et batteries) ; …

J’utilise un pad Razer Wolverine Ultimate avec ma Series X (et précédemment avec la One X) et pour rien au monde je ne reviendrai sur un pad Xbox d’origine. Cependant, il est évident qu’un pad de qualité a un coût : en dessous de 100/150€, il ne faut pas rêver, vous ne trouverez pas un pad aussi complet/performant qu’un Elite V2 ou Razer WU.