Test - Speed Limit - Vite expédié !

«À 200km/h sur l’autoroute du yolo» , - 0 réaction(s)

Des gros pixels, une musique énervée et de l’action détonante, il n’en fallait pas plus pour piquer notre curiosité. Développé par le petit studio croate Gamechuck, Speed Limit se veut être une expérience arcade intense, à défaut d’être longue. Et ce n’est sûrement pas plus mal.

RUN !

Alors que notre avatar consulte tranquillement son smartphone pour écourter son voyage en train, un type entre dans le wagon, lui tend un flingue et s’effondre. Une seconde plus tard, la police le somme de mettre les mains en l’air. Ni une ni deux, on prend ses jambes à son cou et nous voilà lancés dans une course-poursuite violente et rocambolesque.

À mi-chemin entre le endless runner et le die & retry, l’idée phare de Speed Limit est de n’avoir aucun temps mort. Chaque séquence se termine sur une transition brutale : par exemple, on saute d’un train pour atterrir dans une décapotable, et la course continue sur l’autoroute, passant ainsi brutalement d’un gameplay à un autre.

C’est assurément la grande force du titre : la mise en scène est explosive, et chaque transition de niveau vous décrochera forcément quelques sourires. Très original dans son approche visuelle, Speed Limit s’amuse à jouer avec les perspectives, faisant de chaque niveau une sorte de mini-jeu totalement différent du précédent.

Calqué sur une expérience Arcade, le jeu est très court (comptez 30 min pour une run). Le concept d’absence de pause entre les niveaux et les différentes mécaniques de gameplay, bien qu’intéressant sur le papier, est malheureusement très mal exécuté.

Die, râle and Retry

Si la difficulté est un concept subjectif et dépend du vécu de chaque joueur, il existe cependant un certain nombre de règles à respecter pour transformer l’adversité et le challenge en plaisir.

Du skill pur à l’apprentissage par cœur, la qualité des jeux qui basent leur gameplay sur la difficulté est toujours une question de dosage et repose souvent sur le sentiment d’accomplissement, le plaisir d’avoir vaincu l’adversité grâce à un alignement de votre connaissance du jeu, votre concentration et votre exécution sur une période donnée.

C’est malheureusement au cœur de son système de jeu que Speed Limit se vautre. Les attaques sont régulièrement trop difficiles à lire, ce qui aura pour effet de générer de la frustration dans les phases d’échec, tout en vous privant du sentiment de fierté après une réussite sur un coup du hasard.

Le système de checkpoint, pourtant bien pensé si le jeu était équilibré, viendra en permanence exacerber les passages injustes ou difficiles à appréhender, vous forçant à refaire en boucle un passage maîtrisé pour essayer de comprendre comment éviter la séquence illisible. Le rythme du jeu en devient donc haché, oscillant entre lassitude et frustration, sans jamais vraiment récompenser le joueur.

C’est d’autant plus dommage que cela vient compromettre la promesse d’un jeu d’action frénétique et sans couture, même les habitués du genre finiront par souffler plus fort qu’un réacteur d’A380.

Avec un peu plus de finition (et sûrement quelques playtests supplémentaires), le titre aurait pu être le jeu d’action haletant et déjanté qu’il espérait devenir. De ses transitions abracadabrantesques au twist de fin, le titre débordait de bonnes idées, et ces 30 minutes qui auraient dû sembler beaucoup trop courtes se sont transformées en 2 heures un peu trop longues, sans la moindre envie de replonger dans le mode infini ou les différents défis que le titre nous propose à travers les succès.

Test réalisé sur Xbox Series X

Bilan

On a aimé :
  • Visuellement assez joli
  • Scénario bête et déjanté
  • La mise en scène
On n’a pas aimé :
  • Ses phases injustes
  • Le système de checkpoint qui exacerbe la frustration
Ma patience a des Limit

Speed Limit disposait de tous les éléments pour être une petite expérience sympathique. Une esthétique rétro plutôt bien exécutée, une bande-son électro énergique qui accompagne bien l’action, et des passages grotesques qui fleurent bon le nanar d’action. Malheureusement, son gameplay mal calibré et très souvent injuste envers le joueur générera plus de frustration que de plaisir.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Speed Limit

Genre : Action

Éditeur : Chorus Worldwide

Développeur : Gameshuck

Date de sortie : 19 Février 2021

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Switch