Test - TANNENBERG - Un FPS multijoueur à contre-courant.

«» , - 0 réaction(s)

Tannenberg est un FPS exclusivement multijoueur proposé par les développeurs de chez Blackmill games et M2H. L’action se déroule durant la Première Guerre mondiale sur le front à l’Est. Pour prendre part aux affrontements, nous pouvons choisir entre les factions de la puissance centrale ou des forces de l’entente qui comprennent les Russes, Roumains, Austro-Hongrois, Allemands ou Bulgares. Le mode de jeu principal baptisé “manœuvre” se rapproche d’un mode conquête où il convient de capturer le plus de points possible afin de faire tomber le nombre de tickets adverses à zéro. Vous aurez également la possibilité de faire du match à mort et un ultime mode nommé « usure » s’apparente à un match à mort par équipe.

Action ? Simulation mon lieutenant !

Ce jeu se positionne clairement comme une simulation. Hors de question pour votre personnage de faire des sauts de cabri, des roulades ou d’escalader des murs avec tout le barda sur le dos. Ici, vous aurez même une jauge d’endurance qui vous empêchera de sprinter pendant toute la partie comme si vous aviez été dopé aux hormones.

A l’assaut ! exemple des points à défendre et à capturer !

Vous pourrez tout de même vous accroupir et vous allonger. De la même façon, votre matériel se veut fidèle à ce que l’on retrouvait sur le champ de bataille de l’Est. Pas de pistolets mitrailleurs ou de snipers. Vous retrouverez plutôt différents fusils coup par coup (carabines m88, m1890), pistolet luger et grenades explosives. Rassurez-vous, des mitrailleuses lourdes sont disposées sur les zones à défendre (ou à prendre selon que vous prenez ou défendez le point).

Exemple de compétence en tant que chef d’escouade

Difficile donc de retrouver une action survitaminée et nerveuse comme sur Battlefield ou Call of duty. L’idée est plutôt de créer une ambiance proche de ce que l’on retrouvait à l’époque sur le champ de bataille. Attendez vous donc à mourir ou à tuer en une balle, loin des ennemis “sacs à PV”. La tactique est votre plus précieuse alliée, pour cela jouer avec votre escouade est important. En tant que chef d’escouade, vous aurez également la possibilité d’activer des compétences qui permettront par exemple de capturer plus rapidement des points.

Graphiquement au top ? Couci-couça

Sans être désagréable visuellement, le jeu n’est pas à la hauteur de ce qui se fait actuellement dans le milieu. Les effets de lumière sont sympas sans décrocher un effet wahou. Les textures sont propres et les animations volontairement rigides afin de coller au mieux à la réalité physique et historique. Un soin particulier a été apporté aux uniformes reproduits très fidèlement.

l est pas beau mon soldat ? Les uniformes sont fidèlement reproduits

Les cartes sont au nombre de neuf et permettent des sensations bien différentes. Cela va des plaines dégagées d’Ukraine aux bois de Prusse-Orientale en passant par la forteresse de Pazemysl, par exemple. Les environnements sont variés, d’autant plus que la météo peut changer sur chacune des cartes (ensoleillé, brouillard, neige, pluie). En effet, le jeu bénéficie d’une technologie permettant d’adapter plusieurs situations météorologiques (dont la nuit) sur les cartes. Vous aurez donc l’impression de jouer sur des maps différentes en fonction de la météo.

Coucou !!! je suis là ! L’IA est quand même aux fraises

Les effets visuels (souffles, déflagrations, explosions) sont bien gérés sans casser trois pattes à un canard. Globalement, on a l’impression de jouer à un jeu de la décennie passée. Le décor n’est absolument pas destructible et les objets ne bougent pas… Bien dommage. Concernant le framerate, vous allez souffrir… En effet, on subit fréquemment des chutes de framerate assez violentes (pourtant le jeu est testé sur une Series X). Cela gâche considérablement l’expérience de jeu, surtout quand vous défendez un point ; voir débarouler une horde d’ennemis assoiffés de tickets et avoir une chute de framerate au moment de les viser est passablement frustrant. Les développeurs ont l’air de soutenir leur titre, ce qui laisse à penser que le titre devrait être optimisé assez rapidement.

Où sont les joueurs ? Avec leur frags pleins de charmeeee !

Gros point négatif pour un jeu qui se veut multijoueur : les serveurs sont déserts ! Quelle que soit l’heure, vous trouverez de zéro à trois joueurs maximum sur les serveurs… Heureusement, les développeurs ont intégré des bots (I.A.) afin de pouvoir tâter de la gâchette. Malheureusement ce ne sont pas de gros malins, et ils vont courir un peu dans tous les sens sans vraiment viser correctement…

Allôôô ya quelqu’un ? voici le menu du jeu

Quel dommage ! Du coup, les combats sont moins féroces, et l’ambiance globale en pâtit et on finit par vite s’ennuyer. Vous avez toujours la possibilité fort heureusement d’activer le crossplay, qui augmente le nombre de joueurs sur les serveurs, mais vous risquez de vous retrouver avec des joueurs PlayStation et PC, ce qui risque de déséquilibrer les parties si vous tombez contre ces derniers. Au niveau sonore, c’est … calme. Pas de tir d’artillerie qui pilonne, pas d’avion qui survole les maps. Heureusement les cris des chefs d’escouades, les coups de sifflets ou les ordres donnés par les alliés viennent donner un peu d’ambiance sonore au jeu.

Testé sur Xbox Series X

Bilan

On a aimé :
  • Front de l’Est bien retranscrit
  • Un aspect simulation qui sort du lot
  • Cartes bien pensées
On n’a pas aimé :
  • Graphiquement daté et mal optimisé
  • Serveurs déserts
  • Ambiance sonore fade
C’est pas ma guerre

Tannenberg est un jeu orienté simulation assez exigeant. Les fans de jeu de tir à la première personne habitués à du Call of Duty n’apprécieront clairement pas le titre. Les sensations se rapprochent plus de ce que proposent PUBG ou ARMA, mais dans une ambiance prenante de Première Guerre mondiale. Il est le seul dans sa catégorie, et cela est un atout pour lui, d’autant plus qu’il reste un titre de qualité au vu de la taille du studio derrière le développement. Si vous cherchez un FPS multijoueur non contemporain orienté simulation, Tannenberg est fait pour vous !

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Tannenberg

PEGI 16 Violence

Genre : FPS

Éditeur : M2H Studios

Développeur : Blackmill

Date de sortie : 24/07/2020

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Steam