Test - Ultratron

«Ultra seul contre Ultra tous» , - 0 réaction(s)

Mais quel instinct animal peut pousser un joueur lambda, normal, sans histoires avec la police, pas encore tueur en série et socialement intégré à se mettre dans la peau d’un robot surarmé pour occire en masse une légion de ses congénères dans une arène ? La question est pertinente mais force est de constater qu’elle se trouve néanmoins totalement exclue de la moindre discussion lors des traditionnels repas dominicaux familiaux. Alors pourquoi ? Censure ? Honte ? Peur ? Obi Wan Kenobi ? Nul ne le sait et c’est pour tenter de répondre à cette énigme des temps modernes que nous allons tester Ultratron !

Alors Ultratron c’est…

Un petit peu de repos...

Ultratron est un jeu à classer dans la catégorie des Twin-stick Shooters, anglicisme pour signifier qu’il s’agit là d’un jeu de tir multidirectionnel où l’on utilise les deux sticks de la manette : l’un pour diriger notre vaisseau/personnage, l’autre pour tirer dans toutes les directions possibles. Ultratron pousse le vice jusqu’à se situer dans une arène fermée où l’on devra anéantir toute une série de vagues ennemies arrivant de tous les côtés. C’est un jeu de course au highscore, plus on tue de robots sans se faire toucher, plus notre multiplicateur de score augmente. Il n’y a aucune fin dans le jeu, on enchaîne les arènes sans discontinuer dans l’espoir d’atteindre la plus haute place dans le classement en ligne. Alors qu’est-ce qui différencie Ultratron des autres ? C’est ce que nous allons voir...

Cette comparaison commence assez mal, visuellement, il propose une charte graphique « néon-rétro » loin d’être des plus aguichantes et, comme il se doit, la musique se résume à un mix techno inaudible qui couvre à peine les explosions. Mais dans le fond, il arrive à jouer son rôle de petit défouloir sympathique. Les vagues d’adversaires se suivent et se ressemblent, explosant sous nos tirs et laissant derrière elles de la monnaie que l’on s’empressera de ramasser afin d’améliorer notre arsenal et notre puissance à la fin de chaque niveau. Cette course à l’armement joue son rôle de carotte qui nous poussera à recommencer sans fin afin d’améliorer notre arsenal au maximum.

Un petit peu de repos...

Tous les 10 niveaux, on affronte un boss -sur quatre disponibles- et on gagne un point de passage qui nous permet de recommencer à cette difficulté en gardant notre score et bien sûr, l’arsenal acheté. On peut ainsi à loisir repartir sur un point de passage antérieur afin de modifier les améliorations choisies et rectifier certains mauvais choix. Après chaque victoire sur les boss, l’arène change de filtre graphique et les hordes de robots gagnent en vélocité et en agressivité. Une fois la boucle finie, on recommence et on affronte alors deux boss en même temps à la place d’un seul. Ultratron nous offre la possibilité d’y jouer aussi en coopératif. Dans ce mode, les deux joueurs partagent la même jauge de bouclier, lorsque celle-ci est vide, si l’un des robots meurt, le second garde une petite chance de le ranimer en restant quelques secondes sur ce dernier sans bouger. Autant dire qu’à haut niveau, c’est très, très chaud.

Bilan

On a aimé :
  • La course à l’arsenal
  • Un twin stick shooter efficace…
On n’a pas aimé :
  • …mais dans le fond assez commun
C’est pas Ultra

La seule chose que l’on ne peut pas reprocher à Ultratron c’est d’être un mauvais twin-stick shooter. Les vagues s’enchaînent rapidement, toujours plus mortelles les unes que les autres et la course à l’arsenal ponctuée par des boss et des checkpoints salvateurs poussent toujours à aller plus loin. Ultratron souffre essentiellement du manque d’aspérité et de prise de risque dans son concept. Un look rétro-pixel-néon suintant le déjà-vu, une musique techno presque caricaturale et un concept qui peine à marquer nos mémoires une fois la console éteinte, laissent Ultratron au rang de simple petit apéritif vidéoludique sympathique.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Ultratron

PEGI 7 Violence

Genre : Action

Éditeur : Curve Digital

Développeur : PuppyGames

Date de sortie : 08/05/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows, Mac OSX, Steam, Wii U, PlayStation Vita